Quatrième édition du tableau de bord du commerce électronique de ...
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Quatrième édition du tableau de bord du commerce électronique de ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

Quatrième édition du tableau de bord du commerce électronique de ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 69
Langue Français

Exrait

Paris, le 25 juin 2003
Quatrième édition du tableau de bord du commerce électronique
de la Mission pour l'
Economie
Numérique
La Mission pour l’Economie Numérique du Ministère de l’Economie, et des Finances et de l’Industrie, met en
ligne la quatrième édition du «Tableau de bord du commerce électronique». Accessible par internet
(www.men.minefi.gouv.fr), ce Tableau de
Bord est une base d’informations constituée d’indicateurs de
référence permettant de mesurer régulièrement les progrès accomplis par la France en matière de commerce
électronique et de comparer ces performances à celles d’autres pays.
L’utilisation de l’internet, à domicile et sur le lieu de travail, a nettement progressé en France au cours de ces
derniers mois. Ce développement de l’usage a accru sensiblement le nombre d’usagers du commerce
électronique : aujourd’hui, les Français qui ont acheté sur internet sont entre 5 et 6 millions, et le montant des
achats réalisés par les ménages a été d’environ 2,4 milliards d’euros pour l’année 2002.
Cette tendance devrait se confirmer dans les mois à venir : la France enregistre en 2002 l’une des plus fortes
augmentations en Europe du nombre d’accès à haut débit (câble et ADSL). Cette croissance importante place le
marché français en 2
ème
position en Europe derrière l’Allemagne. Ce type de connexion est considéré par de
nombreuses études comme un facteur d'intensification rapide des usages de l'internet.
L’essor économique lié à l’émergence de la « société de l’information » repose sur l’utilisation des technologies
de l’information et de la communication dans tous les secteurs économiques. En mesurant le commerce
électronique, ce sont ces mutations que l’on cherche à mesurer, pour mieux les comprendre, et ainsi les
anticiper et les accompagner. La loi pour la confiance dans l’économie numérique présentée par Nicole
FONTAINE, ministre déléguée à l’Industrie, qui sera débattue cette semaine au Sénat, constitue un engagement
concret du Gouvernement en faveur du développement de ces usages productifs des technologies de
l’information.
Ce tableau de bord est l’aboutissement d’un travail conduit par la Mission pour l’Economie Numérique qui en a
confié la réalisation et la maîtrise d’oeuvre au Service des Etudes et des Statistiques Industrielles (SESSI) avec
la participation du Département des Activités Tertiaires de l’INSEE.
Au-delà des données chiffrées, le commerce électronique est aussi un ensemble de pratiques qu’illustrent des
dossiers thématiques sélectionnés et présentés par grand domaine (BtoC, BtoB, …). Le site
http://www.men.minefi.gouv.fr
constitue également une source d’information complète sur l’économie
numérique : bibliographie, synthèses, événements à ne pas manquer, textes de référence…
Contacts presse :
Dircom : Anne LEA 01 53 18 89 69
Principaux éléments nouveaux dans cette édition
1 - L’utilisation de l’internet, à domicile et sur le lieu de travail, a nettement progressé en France au
cours de ces derniers mois.
En mars 2003, selon l’institut Médiamétrie, 20 millions de personnes de plus de 11 ans (soit 40% des français)
déclaraient s’être connectées sur l’internet durant le mois précédent contre 16,5 millions en mars 2002 (+ 22%).
Malgré son retard en matière d’accès à l’internet, la France enregistre en 2002 une des plus fortes
augmentations en Europe du nombre d’accès via les technologies autorisant les hauts débits (câble et ADSL
pour l’essentiel). A la fin mai 2003, l’adoption de l’ADSL par les internautes s’est poursuivie à un rythme
exceptionnellement rapide, avec 2 millions de lignes ADSL et 400 000 abonnements haut débit par le câble
(soit un total de 2,4 millions contre 1,7 million à la fin 2002).
2 - En 2002, le bilan du commerce électronique des particuliers est positif et les perspectives sont
encourageantes
.
L’achat en ligne se diffuse
dans la population, en 2002 : si la proportion d’acheteurs parmi les internautes est
proche de celle de 2001, la forte augmentation du nombre d’internautes en un an a fait croître de près de 50 %
le nombre d’usagers du commerce électronique (septembre 2001 à septembre 2002). Aujourd’hui, les Français
qui ont expérimenté l’achat sur internet sont entre 5 et 6 millions : cette pratique, au départ confidentielle,
devient graduellement un phénomène de société.
Par ailleurs, le sondage CSA Opinion d’octobre 2002 montre que
la confiance dans l’internet progresse
. La
méfiance à l’égard du paiement en ligne baisse lentement, à mesure que les internautes se familiarisent avec les
achats en ligne : 23 % des internautes (+4 points) ne voient pas d’inconvénient à payer un achat sur l’internet.
Néanmoins,
le nombre d’acheteurs réguliers reste encore limité
, comme l’indique le flash Eurobaromètre de
novembre 2002. Globalement, 20 % des internautes français ont acheté des produits ou des services en ligne
(+2 points par rapport à juin 2001), dont seulement 4 % régulièrement et 16 % occasionnellement
3 - Le montant estimé des achats réalisés par les ménages en France par l’internet s’élève à 2,4 milliards
d’euros pour l’année 2002
.
Selon le Benchmark Group,
la progression du commerce électronique BtoC
serait de 65 % en un an et le
montant global serait plus de dix fois supérieur à celui de 1999. Les secteurs économiques qui bénéficient
principalement de cette croissance sont les voyages (transports et hôtellerie représentent 44 % des achats), les
achats informatiques (14 %), l’alimentation (11,5 %), les produits culturels (8,5 %), l’habillement (6%) et la
billetterie (2 %).
4 - Les échanges électroniques interentreprises (B to B) représentent plus des trois quarts de la valeur
totale du commerce électronique (BtoC et BtoB)
En France comme à l’étranger, le commerce électronique interentreprises est prépondérant. Ce sont surtout
leurs achats en ligne qui se développent rapidement, les entreprises étant plus circonspectes en matière de
ventes en ligne. Cette prépondérance s’explique notamment par l’importance et l’ancienneté des échanges
électroniques par l’EDI, qui ont précédé les échanges électroniques par l’internet.
La prochaine mise à jour du TBCE, au second semestre 2003, apportera des données nationales et
internationales actualisées sur cet aspect du commerce électronique.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents