Résumé d'œuvre : Le Père Goriot de Zola

Documents
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Résumé d'œuvre : Le Père Goriot de Zola

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 620
Langue Français
Signaler un problème
Nº : 91040
Plan de la fiche
1. Contextede création 2. Résumé
Contexte de création
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
Résumé d’œuvre : Le Père Goriotde Zola
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Le Père Goriotest daté de septembre 1834 à Saché enTouraine où Balzac séjournait auprès de son ami Margonne. Balzac avait déjà publié plusieurs chefs-d’oeuvre.Présent dansLa Revue de Parisen quatre parties de septembre 1834 à février 1835, le roman va figurer parmi lesScènes de la vie parisiennepuis être classé dans lesScènes de la vie privée. Il s’agit initialement d’une simple nouvelle inspirée d’un fait authentique :l’agonie d’un père délaissé par ses filles.Rastignac est à l’image des jeunes ambitieux contemporains de Balzac.Quant àVautrin, il fut souvent identifiéà Vidocq, ancienbagnard devenu chef de la police. Le roman est également proche de l’expérience de Balzac,avec le thème de la paternité :Balzac venait d’avoir une fille de l’une de ses maîtresses,Marie du Fresnay.Le Père Goriotest aussi le roman de la propre jeunesse ambitieuse de Balzac, aux prises avec la question de l’argent et avec la volonté de réussite mondaine par l’intermédiaire de femmes initiatrices. Balzac est lui aussi « monté » à Paris,a fait du droit,a vécu dans une mansarde,rue Lesdiguières,a été protégé par Madame de Berny tout comme Rastignac l’est par Madame de Beauséant.
Le roman d’apprentissage est un genre qui domine le siècle,de l’oeuvre de Stendhal,Le Rouge et Le Noiroù la jeunesse de Julien se heurte à la société installée et hypocrite,jusqu’àBel-Amide Maupassant.Mais Julien et Duroy sont des plébéiens,l’un plutôt vertueux, l’autre arriviste.Et Rastignac est un aristocrate confiant dans ses moyens alors que Julien meurt en défiant la société. Quant à Vautrin, il s’agit du grand type littérairedu temps, le marginal,l’aventurier qui fascine les romantiques.De nombreuses oeuvres présentent des brigands,des pirates,des évadés comme Balzac l’avait fait dans son oeuvre de jeunesse,des ArdennesLe Vicaire. Le Père Goriota remporté un réel succès.Balzac écrit à Madame Hanska :«Les plus acharnés ennemis ont plié le genou. Le Père Goriot fait fureur ; il est vrai que cela est grandiose.» Maurice Bardèche y vit la naissance de La Comédie humaine,et remarqua le retour des personnages et le rôle des contrastes intérieurs à l’oeuvre. Les critiques marxistes y ont perçu, outre le rôle du romancier démiurge, lasatire de la société bourgeoise,capitaliste et matérialiste.
Résumé
Le roman comprend quatre parties.La première partie,intitulée « Une pension bourgeoise »,présente les lieux aux confins du Quartier latin et du faubourg Saint-Marcel,rue Neuve Sainte-Geneviève,actuellement rueTournefort. Lasordide pensionVauquer est présentée par étages. Les lieux sont accordés au personnage de la tenancière, MadameVauquer :« toute sa personne explique la pension,comme la pension implique sa personne ». Les personnages sont apparentés à un microcosme familial et les portraits se succèdent. D’unepart, lesplus âgés :Mademoiselle Michonneau,Poiret, MadameCouture ;puis les jeunes,étudiants insouciants. Trois personnages se distinguent surtout par leurs liens avec d’autres milieux que celui du monde clos de la pension.Rastignac est un jeune aristocrate provincial venu étudier à Paris,Vautrin est un homme,mystérieux et marginal auquel Balzac consacre un long portrait inquiétant, enfin Goriot est un commerçant retraité de belle allure lors de son installation en 1812, mais tombé peu à peu dans la décrépitude lorsque le roman commence en 1819.Il est la cible des moqueries rituelles des jeunes pensionnaires.
La première partie comprend ensuite deux journées.Dans la première, la pension présente certains mystères dont Rastignac est le témoin : Goriot fond un lingot d’or,Vautrin rentre en pleine nuit à la pension,tandis que des lettres sont portées à des destinataires extérieurs. Rastignac apprend la situation d’abandon deVictorine Taillefer, tandisque Vautrinse lance dans une longue tirade sur la réalité de la société parisienne, à l’attention de l’étudiant.Telles sont les premières perspectives romanesques à suivre dans l’oeuvre.
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
1