Voeu n°1 présenté par l'Association de Présidents et Responsables ...
5 pages
Français

Voeu n°1 présenté par l'Association de Présidents et Responsables ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
5 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voeu n°1 présenté par l'Association de Présidents et Responsables ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 154
Langue Français

Exrait

VOEUX
Voeu n°1 présenté par l’Association de Présidents et Responsables des Sociétés de Chasse du
Département de la Manche
Question
Réponse de la Fédération et de la D.D.T.M.
L’APRSCM demande que des battues spécifiques
au renard soient organisées dans le marais de la
Sangsurière.
Lors
de
la
dernière
battue
administrative organisée dans cette réserve, il ne
se trouvait aucun sanglier sur ce terrain, par
contre de nombreux renards furent aperçus ce jour
et ne furent pas tirés. Les habitants des communes
limitrophes de St Sauveur de Pierrepont, St
Nicolas de Pierrepont, Catteville et Doville se
plaignent régulièrement de la présence massive de
ces renards. L’APRSCM rappelle que dans le
département de la Manche certains de ces renards
sont
porteurs
de
l’échinococcose alvéolaire,
maladie dangereuse pour l’homme.
Le Conseil d’Administration soutient ce vœu et le
relaie auprès de la D.D.T.M.
Monsieur LOMI :
La réserve naturelle de la Sangsurière est située sur la
commune de Doville. Sur le territoire de cette
commune et sur celui de la commune voisine de
Catteville, très peu de renards ont été piégés en 2009
(resp. 2 et 0, le maximum départemental étant de 72).
La régulation des populations de renards présents
dans la réserve peut donc s’envisager en intensifiant
la pression de piégeage, qui constitue en outre un
mode de régulation sélectif et peu perturbant pour les
autres espèces.
Les battues administratives constituent en revanche le
seul moyen de régulation des populations de sanglier
fréquentant la réserve. Le comité consultatif
souhaitant en limiter le nombre, il convient pour une
efficacité optimale, de les concentrer sur l’espèce
sanglier.
Voeu n°2 présenté par l’Association de Présidents et Responsables des Sociétés de Chasse du
Département de la Manche
Question
Réponse de la Fédération et de la D.D.T.M
L’APRSCM demande que le tir des ragondins et
des rats musqués soit autorisé dans le cadre de la
chasse au gibier d’eau, afin de lutter contre la
prolifération de ces deux espèces (santé publique
Leptospirose (Echinococcose)
Le Conseil d’Administration soutient ce vœu et le
relaie auprès de la D.D.T.M.
Monsieur LOMI :
Le tir des ragondins est autorisé toute l’année dans
les zones où il est classé nuisible (dans et à moins
de 50 m des cours d’eau, zones humides,…).
En revanche, l’autorisation du tir de nuit pour cette
espèce
nécessite
une
modification
de
la
réglementation nationale sur la chasse, qui n’est
pas du ressort de la D.D.T.M.
Le piégeage est plus efficace que le tir. Un effort
important est actuellement déployé dans le cadre
d’une lutte collective dont les premiers résultats
sont encourageants. Nous invitons tous les
chasseurs à participer à la lutte dans le cadre de la
campagne
de
piégeage
organisée.
La
réglementation sur le piégeage permet de piéger les
ragondins et les rats musqués sans agrément
préalable.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents