2- Réponses de Nacer Amamra aux conclusions de Camandone

2- Réponses de Nacer Amamra aux conclusions de Camandone

Documents
5 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

REPONSESDESCONCLUSIONSDESREPLIQUESDECHRISTIANCAMANDONE(bateurde5DAW) POINT PAR POINT PAR NACER AMAMRA FAITSETPROCEDURE Legroupe«FIVEDAYSAWEEK»existedepuis1986.cfvidéodufestivaldeRivesdeGiersen1988surM6(une chaînedetélévisionnationale). De l'année 1995 (début des enregistrements en studio du double album "le défi de la vie") et au moins jusqu'en avril 1998, date d'enregistrement d'un concert enregistré à la salré pla, »INPLHAC eilrahC « e eedescn M.CAMANDONEnefaitaucundoute. Commeleprouvelesvidéostournéesaprèsavril1998,ceteformationmusicaleacontinuédeseproduireà traverstoutelaFrancejusqu'enjuilet1999.Leconcertdu«Transbordeur»àLyon,prévule24septembrede cetemêmeannéeayantétémalheureusementannulépourlesraisonsjustfiantleprocèsquisetientaujourd'hui. Même s'il s’évertue à faire croire à un passage éclair au sein d'une formation musicale « éphémère », M. CAMANDONE a fait partie du groupe national de musiciens professionnels « FIVE DAYS A WEEK » pendantenvirontroisans. Troisansdansungroupecen'estpasrien,surtoutlorsquel'onpartage,travailesurdesmusiquesetdestextes quiseveulentoriginauxetdirectementliésàlaviedeM.AMAMRA,lecompositeurdugroupequiestévidement reconnaisantencoreaujourd'huienverstouteslespersonnesquiontparticipé àconsituersonrépertoirede chansonsilustrantdespasagesdesonexistence. 1 .

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 17 mai 2017
Nombre de visites sur la page 26
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

REPONSESDESCONCLUSIONSDESREPLIQUESDECHRISTIANCAMANDONE(bateurde5DAW)
POINT PAR POINT PAR NACER AMAMRA

FAITSETPROCEDURE

Legroupe«FIVEDAYSAWEEK»existedepuis1986.cfvidéodufestivaldeRivesdeGiersen1988surM6(une
chaînedetélévisionnationale).

De l'année 1995 (début des enregistrements en studio du double album "le défi de la vie") et au moins jusqu'en
avril 1998, date d'enregistrement d'un concert enregistré à la salré pla, »INPLHAC eilrahC « e eedescn
M.CAMANDONEnefaitaucundoute.

Commeleprouvelesvidéostournéesaprèsavril1998,ceteformationmusicaleacontinuédeseproduireà
traverstoutelaFrancejusqu'enjuilet1999.Leconcertdu«Transbordeur»àLyon,prévule24septembrede
cetemêmeannéeayantétémalheureusementannulépourlesraisonsjustfiantleprocèsquisetientaujourd'hui.

Même s'il s’évertue à faire croire à un passage éclair au sein d'une formation musicale « éphémère »,
M. CAMANDONE a fait partie du groupe national de musiciens professionnels « FIVE DAYS A WEEK »
pendantenvirontroisans.

Troisansdansungroupecen'estpasrien,surtoutlorsquel'onpartage,travailesurdesmusiquesetdestextes
quiseveulentoriginauxetdirectementliésàlaviedeM.AMAMRA,lecompositeurdugroupequiestévidement
reconnaisantencoreaujourd'huienverstouteslespersonnesquiontparticipé àconsituersonrépertoirede
chansonsilustrantdespasagesdesonexistence.

1

.ChristianCAMANDONEseditsurprisetchoquéd'avoirétémisencauseparl’asignationàcomparaîtredu30
septembre2014maiségalementenapprenant qu'ilavaitauparavantétéasignéen2013enréféréàunefause
adrese.

Pourtant il savait que M. AMAMRA cherchait à le rencontrer (depuis 2012, début de la procédure contre
M.HALLYDAY)afindediscuterdecequiavaitpusepaseretd'envisagerunehypothèsequiauraitpujustfierde
la présence du nom de son ami GilesPELLEGRINIsurlesdocumentsofi el le siicSAa ldensdaM CEtre«Tune
m'aspaslaiséletemps»sansquel'ancienbatoit en s» n'EEK A W ADSYVI E« F gru peoue dur elbasnopser
volontairement.

MaislorsqueM.AMAMRAvoulutreprendrecontactavecsonancienbateur,laréactiondecelui-cifutpour
lemoinssurprenante:

-Sonadresepostaledemeuraitintrouvable,aucunréférencementtéléphoniquedansl'annuaire.
-Ilafaitdireàtoutsonentourageetàsesamismusiciensqu'ilavaitquitélepays.
-PlusaucunepersonnenelevoyaitplusdepuisdesmoisetcommeilavaitenvisagédepartirauCanada,
c'était sans doute ce qu'il avait fait.
- Toutes traces de sa vie sociale avaient été soigneusement efacéessurinternet,ycomprissurle
facebookdesestroisfilesoùiln'yparaisaitpasnonplus.

C'estàcemomentlàqueM.AMAMRAacommencéàsoupçonnerquelquechose.

Il est logique de penser que M. CAMANDONE se cachait et pour des raisons qui lui sont propres, qu'il craignait
peutêtreuneréactionviolentesursapersonneenreprésailesdecequ'ilavaitcommiscommeméfaitsenversle
demandeur.

Dans un premier temps M. AMAMRA avait simplement pensé que Christian CAMANDONE avait fait écouté le
double album « Le défi d'la vie » à M.PELLEGRINIpourfairelapromotiondugroupe«FIVEDAYSAWEEK» mais
aulieudecela,M.PELLEGRINIenhommeaviséetpersuadédelabonneafairedontilpouvaitindubitablement
tirerprofit,avaittrèscertainementproposéà"sesrelationsprivilégiéesdeParis"decontrefairelesœuvresdeM.
AMAMRAàl'insudeM.CAMANDONE.

Aprèsplusieursmoisderecherche, M.DanielCASHERA,amiintimeduparaindeM.CAMANDONE,a
transmisàM.AMAMRAlescoordonnéestéléphoniqueduportabledeM.CAMANDONE.

Mais M. AMAMRA n'a jamais appelé M. CAMANDONE craignant qu'une rencontre pour « explication » ne se
transformeenpiègeetnefasecapotertoutelaprocédureauprèsdutribunalqueledemandeuravaitpéniblement
commencé.

DISCUSSION

I–SURL'IRRECEVABILITEDEL'ACTIONDENACERAMAMRA

RAPPELDESFAITS

Enavril1998,quelquestempsavantlaséparationaveclegroupe,M.CAMANDONEavaitsubitementchangé
d'aitudeenprétextantdesennuisfinanciers,cequicréaitdestensionsauseindesoncoupledisait-il.Ausiavait-
ilexigéquesesprochainesprestationsseraientdorénavantrémunérées,notammentlaprochainescèneàlasale
CharlieCHAPLINquenouspréparions.

Ilécourtaitlesrépétionsaveclegroupe«FIVEDAYSAWEEK»pouralerdisait-il,faire«desbateriespour des
COVERS»chezunamiGilesPELLEGRINIquiposédaitunstudiod'enregistrement"LaMélusine"danslavilede
Grenoble (à 3/4 d'heure de Lyon) dont la spécialité est de reproduire presque à l'identique les succès
commerciauxdumoment.

M.CAMANDONE(encoreselonsespropresdire)étaitun amidelonguedate deM.PELLEGRINI,quiluimême
estencorel'acolytedeJohnnyHALLYDAYaujourd'hui.

2

M. CAMANDONE a révélé à M. AMAMRA qu'il avait fait écouter tout l'album studio de « FIVE DAYS A
WEEK»etque M.PELLEGRINIétaitprêtà«retravailer»celui-ci,surtoutlemorceau«Tunouslaisses»
quileursemblaitefectivementpourtouslesdeuxun«tubeenpuissance».

M. CAMANDONE avait à plusieurs reprises (en présence du manager du groupe Cyril BAIYO, voir son
atestation),proposéderencontrersonamiGilr ceNac ve aNIRIGELLEP seson er" odelr"meuo rARp MAMA
morceau "Tu nous laisses" mais l'artiste avait toujours refusé craignant de s’éloigner de ses objectifs et
dissoudresonénergiedansplusieursprojetsàlafois.

Face à la détermination (peut-être trop naïve) de M. AMAMRA de vouloir continuer et réusirseulsonparcours
artistique,«certainement maom cceurpoé ndivres ne Gil ednimae èr ànta srtiaeremIN,»c noPELLEGRIes
travailenu r par surmentiqueti niof ederia s-dnarg sirp tneemindaou s aNEDOMANA.MC no ,
systématiquement des enregistrements des répétitions du groupe« FIVE DAYS A WEEK », ce qui confirme
aujourd'huiunenotiondepréméditationdecontrefaçonsàvenir.

Préméditationcort tiemendes rés 0200e nertc ,id paraitstref conDOOJepM rguol eplr pae rébooxuaecrom srueisu
enregistrementsduconcertde«FIVEDAYSAWEEK»du11avril1998,dontseulsquelquespersonnespouvaient
avoiraccèsàceteaj tiava'n DC ele quispue qupo éavtnl a'aiilésa commercmais été9.éenn99 1

Précisions:l'enregistrementaétéefectuéparJean-LouisBERTHET,lebeaufrèredeM.CAMANDONEd'oùla
légtimitéderemetreaubatun »EKWEA S AY Duq tnava eipoc elivem « albue l'mesatir eos» n rité séeur de « FIVE
enstudioetcommercialiséoficielementsousformedeCD.

M.CAMANDONEétaitextrêmementnerveuxpendantl'enregistrementdesrépétionsetinstalaitunclimatdélétère
de part son aitudequilaisaitpenserqu'ilétaitvraimentàfleurdepeauendonnantausicommeraisonune
rythmiqueapproximativedelabase(exécutéeparlejeuneMohamedENNAILI)incompatibleselonluiavecson
jeuxdebaterieiréprochable.

Pouréviterd'interminablesetd'inutilesdiscusionsàcesujetmaissentantégalementlaconfianceenversM.
CAMANDONEs'étioler,MonsieurAMAMRAadécidédedoublerlespartiesbateriespardes«boucles»(loopsou
samplesdebaterie)orientéesmusicalement«Dance-House)surunfonddemusiqueetdechantdestylefunk.

«Unsamplesdebaterieestunéchantilonouunsondebaterieducommerceréutlisédansunenouvele
compostionmusicale,souventjouéenboucle.L'extraitoriginalpeutêtreunenote,unmotifmusicalousonore
quelconque.Ilpeutêtreoriginalouréutli eséden rshoe d nostnocetxeo'd rigine … »

htp:/fr.wikipedia.org/wiki/Sample

En d'autres termes, M. AMAMRA a demandé instamment à Christian CAMANDONE de jouer (doubler) « les
boucles»qu'ilfaisaitdémareràsaguisesurscène(afindecontrôlerledépartdechaquemorceau)avecune
pédaleprévueàceteefet.

L'ensemblemusicalcombinéaproduitunmariage(bateur/machine)peufréquentàl'époque,voirtrèsraresurle
planrythmiqueetaapportéunecouleurtrèsoriginaleetplutôtmoderneauxcompostionsdeNacerAMAMRApour
ses itIVUNSAERL rnatintel MOionarpdoJD Oap riu ts itfareditu senel rap o epuorg ntcos ou tt,erncoc ne séuoj ser
MUSIC.

I EN CAUSE INJUSTFIEI ETEN NOF NO– RUS AL ESIMtsirhC .M ED EEDE ONNDMACAn ia

L'élément déclencheur de toute cetc leiuq feçano,srté « leui a ale,eri ed h eotsi cestronutto leseis orles»
d'UNIVERSALMUSIC,l'apporteurd'afairesurlarégionlyonnaisen'estautrequeM.ChristianCAMANDONE,ce
quiétablitl’existencedesoninterventionauprèsdeM.PELLEGRINIrelativeàl’œuvremusicaledeNacer
AMAMRAetparticulièrementàlachanson«87».

3

DesonpropreaveuxM.CAMANDONEafaitécrireparsonavocat:

« en quoi serait-ce fautif et condamnable ? En quoi une simple suggestion (pour aider Nacer AMAMRA qui avait
peineàretenirl’atentiond’unemaisondedisques)serait–eleblâmable?»

Pourquoi Christian CAMANDONE ne porte-il point Nacer AMAMRAe ngrandeestime ?

M.AMAMRAatoujourssélectionnélesmusiciensquil'accompagnaientsurscène,avanttoutenraisondelanature
humainedechacun,enplusdeleursindéniablescompétencesmusicales.

Même si M. CAMANDONE dit ne pas porter M. AMAMRA en grande estime, M.AMAMRA quand à lui ne
partagepasàsonencontrecesentimentetrelativisecertainesdéclarationsfaitesparlebiaisdesonavocat.

Après avril 1999, en qualité de membre fondateur et responsable d'un groupe de musique formé par des
profesionnels,AMRAr AMit d avaoncn ûnaM .reà ONNDMACA recavE l ,tergeaciléd aoi nrpsietd césie ecaN
enconcertationaveclesautresmusicienscomposantlaformationauxmomentsdesfaits,deremercierM.
CAMANDONE.

De là, sans doute est née une vexation intense resler a b eapneitteur éconduitquil'apousé
vraisemblablementàvouloirsevengerdemanièreaveugle,sansévaluerlesconséquencesextrêmementgravede
sesactes.M.AMAMRAconstateavecunesincèrepeineetunecertainestupéfactionquelacolèreetlajalousiede
M.CAMANDONEenversluirestetoujoursausiviveencoreaujourd'hui.

M.AMAMRAgardaitjusqu'àlalecturedesrépliquesduconseildeM.CAMANDONElesouvenird'uncompagnon
deroutequiauraitpu«s'égarer»,peut-êtremêmeparnaïveté,maisconscientausidecertainsaspectsdela
naturehumainetrèsnégatifspouvantexistermêmechezcertainespersonnesqueM.AMAMRA pouvaitconsidérer
commedesamis,àprésentledemandeurestpersuadédelaculpablitévolontairedeM.CAMANDONEdans
ceteafaire.

Lesélémentscoroborantcetedéductionsont:

Lefaitd'avoir,departsapostionprivilégiéeentantquebateurauseindugroupe«FIVEDAYSAWEEK»
faitdel'espionnageindustrielenenregistrantlesdernièresrépétionsdugroupealorsqueceméticuleux
musiciennejouaitquesurpartines no sec reiv cden ioaçeftron enu à etarapérppaapertnecal ’son,
commandé.

Lefaitd'avoirétél'élémentdéclencheurdetoutecetehistoire.

Celuiquiaalerté«lesoreiles»delamaisondedisquesUNIVERSALMUSIC,aidél'apporteurd'afaires
surlarégionlyonnaiseM.PELLEGRINI.

Celuiquiafaclitétouteslescontrefaçonsauxprofitsdesmaisondedisques.

Lefaitd'avoirproposéàM.AMAMRAenprésencedesonmanageretdesautresmembresdugroupe
« FIVE DAYS A WEEK », à plusieurs reprises avec insistance, de travaileravecM.GilesPELLEGRINI.

4

Le fait que l'on retrouve M. PELLEGRINI sur les droits de SACEM concernant la chanson ltigieusemais
aussui rel srdiostd eSACEM de toutes nsçofarentcos leitra sertua sed és.cern constes

Lefaitd'avoirconfirmésavengeanceavecuneanimositéféroce,unehaine etunejalousienon-disimulée
enversM.AMAMRA,expriméeàtraversletémoignagerecueilidel'interviewdeMadameRAMOSmême
aprèsplusieursannéesdesfaits.

Le fait que M. CAMANDONE ait tout mis en œuvre pour se cacher, « disparaître de la circulation » et
disimulersonadresepostalepoursesoustraireàuneconvocationjudiciaireoudumoinsêtreasignéde
manièrenon-conventionneleàl'instardeM.HALLYDAY,FLORENCEetleursacolytesafind'échapperou
deretarderunesanction.

MonsieurChristianCAMANDONEreprésentéparMaîtreOlivierGARDETTEAvocatauBareaudeLYON Toque
n°299necraintpasd'écrire,jecite:rté stioo » ed udet « s ntcotsacuqi’ lnertteneiaa ne prouve pas el C«ens s li
d’amtiéavecGil simer tiarua iuteré ponnsha claeé ocipne tdnmusniom erl li’uq I,INGRLEcoent eP LEse!
IlincombeàNacerAMAMRAderapporterlapreuvedesfaitsnécesairesausuccèsdesesprétentions.»

Monsieur Christian CAMANDONE et Monsieur GilesPELLEGRINInesontpasamissoi-disantd'aprèsM.
CAMANDONEmaispartagelemêmeavocat.

5