En Poitou-Charentes, une industrie diversifiée qui résiste bien

-

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

INDUSTRIE En Poitou-Charentes, une industrie diversifiée qui résiste bien L’industrie occupe dans l’économie du Poitou-Charentes une place égale à la moyenne française. L’industrie régionale est bien diversifiée, elle est représentée surtout par des établissements de moins de 500 salariés. Ses effectifs salariés ont progressé de 1993 à 2002, alors qu’ils baissaient dans l’ensemble de la France. e poids de l’industrie dans l’économie industries agricoles et alimentaires (IAA)Lrégionale se situe dans la moyenne viennent nettement en tête, suivies par celles nationale. Quel que soit le critère retenu, des équipements mécaniques et les industries INFORMATION du PUBLIC valeur ajoutée, emploi salarié ou emploi du bois et du papier.5, rue Sainte-Catherine - BP 557 86020 Poitiers Cedex total, ce poids se situe entre 17 et 20 %. parking visiteurs gratuit Lundi : 14 h à 16 h 30 Fin 2002, l’industrie régionale emploie Mardi au vendredi : 9 h à 12 h plus de 108 000 salariés. De 1991 à 1993, dans une conjoncture difficile, l’emploiTél. 05 49 30 01 01 Fax 05 49 30 01 03 salarié industriel a connu une forte baisseMél. sed-poitou-charentes@insee.fr en Poitou-Charentes comme au niveau INTERNET : www.insee.fr/poitou-charentes national. Mais de 1993 à 2002, il diminue Minitel 3615 INSEE (0,15 €/mn) de 3 % au niveau national alors qu’il 3617 INSEE (0,84 €/mn) augmente de près de 6 % en Poitou- 3617 SIRENE (0,34 €/mn) Charentes.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 19
Langue Français
Signaler un problème

INDUSTRIE
En Poitou-Charentes,
une industrie diversifiée
qui résiste bien
L’industrie occupe dans l’économie du Poitou-Charentes une place
égale à la moyenne française. L’industrie régionale est bien diversifiée,
elle est représentée surtout par des établissements de moins de 500
salariés. Ses effectifs salariés ont progressé de 1993 à 2002, alors
qu’ils baissaient dans l’ensemble de la France.
e poids de l’industrie dans l’économie industries agricoles et alimentaires (IAA)Lrégionale se situe dans la moyenne viennent nettement en tête, suivies par celles
nationale. Quel que soit le critère retenu, des équipements mécaniques et les industries
INFORMATION du PUBLIC
valeur ajoutée, emploi salarié ou emploi du bois et du papier.5, rue Sainte-Catherine - BP 557
86020 Poitiers Cedex total, ce poids se situe entre 17 et 20 %.
parking visiteurs gratuit
Lundi : 14 h à 16 h 30 Fin 2002, l’industrie régionale emploie
Mardi au vendredi : 9 h à 12 h
plus de 108 000 salariés. De 1991 à 1993,
dans une conjoncture difficile, l’emploiTél. 05 49 30 01 01 Fax 05 49 30 01 03
salarié industriel a connu une forte baisseMél. sed-poitou-charentes@insee.fr
en Poitou-Charentes comme au niveau
INTERNET : www.insee.fr/poitou-charentes
national. Mais de 1993 à 2002, il diminue
Minitel 3615 INSEE (0,15 €/mn) de 3 % au niveau national alors qu’il
3617 INSEE (0,84 €/mn)
augmente de près de 6 % en Poitou-
3617 SIRENE (0,34 €/mn)
Charentes. Cette résistance de l’emploi
INDICES : 08 92 68 07 60 (0,34 €/mn)
dans la région est liée aux caractéristi-
ques de son tissu industriel. Les activités
industrielles sont diversifiées, les
établissements de taille plutôt réduite
et l’implantation industrielle est relati-
N° 251 - Décembre 2004
vement récente, sauf en Charente.
Prix : 2,20 €
Sur les seize secteurs d’activité de l’étude,Abonnement annuel :
trois fournissent à eux seuls 37 % de
20 € (10 numéros)
l’emploi salarié industriel régional. Les Source : Insee (estimations d’emploi)Les secteurs industriels peuvent être Viennent ensuite des secteurs qui ont Le secteur des équipements
classés en trois groupes, selon qu’ils perdu des emplois, même s’ils ont mécaniques fournit 11 % de
sont plus ou moins présents en Poitou- mieux résisté dans la région : les
l’emploi salarié industrielCharentes par rapport à la moyenne industries du bois et du papier (articles
nationale, en termes d’effectifs sala- de papeterie, emballages en papier,
Un second groupe est formé deriés. Les secteurs surreprésentés sont carton ondulé, tonneaux, panneaux de
secteurs qui occupent, dans la régionles industries du bois et du papier, bois), les industries des équipements
et en France, une proportion compara-la construction navale, aéronautique électriques et électroniques (matériel
ble des effectifs salariés de l’industrie.et ferroviaire, l’habillement-cuir, électrique, ainsi que pièces pour
Ce sont les industries des compo-les industries des produits minéraux, automobile) et même l’habillement-
sants électriques et électroniques,les IAA, les industries des équipe- cuir, malgré les réelles difficultés du
seul secteur dont l’emploi a nettementments électriques et électroniques. secteur.
progressé au niveau national, les
industries des équipements méca-En revanche, la baisse des effectifsDynamisme de
niques, celles des équipements dudes industries des produits minéraux,la construction de bateaux foyer et l’automobile, aux effectifsproche de la moyenne nationale, a été
de plaisance géographiquement concentrés. Parforte. Ici, les activités sont la produc-
rapport à la moyenne nationale, l’emploition de ciment, l’extraction d’argile, la
Parmi ces secteurs, certains, en s’est mieux comporté dans la régionfabrication de tuiles, de verre creux et
termes d’emploi, ont évolué plus favo- pour les trois premiers secteurs cités,de vaisselle en porcelaine.
rablement qu’au niveau national. Dans notamment dans les industries des
la construction navale, aéronautique Le plus gros secteur régional, les IAA, équipements du foyer.
et ferroviaire, à la forte baisse des a connu au niveau national une hausse
effectifs au niveau national s’oppose modérée de ses effectifs et une baisse Dans les industries des équipements
une forte hausse dans la région. Outre modérée en région. Les principales mécaniques, les fabrications suivantes
la maintenance aéronautique, la sont bien représentées : équipementsactivités régionales sont le cognac, la
construction de matériel roulant et production de viande (abattage et de levage et de manutention, équi-
l’électronique militaire, la région est transformation), les plats cuisinés, les pements aérauliques et frigorifiques
spécialisée sur le créneau porteur de la produits à base de lait de chèvre et les industriels, équipements mécaniques
construction de bateaux de plaisance. aliments composés pour animaux. de transmission et machines pour
l’industrie agroalimentaire.
Châtellerault et Angoulême les plus industrielles L’industrie automobile régionale a perdu
peu d’emplois, comme la moyenne
nationale. Ce secteur comprend le
constructeur Heuliez et de nombreux
équipementiers. Ce secteur joue un
rôle important dans l’économie
régionale car de nombreuses entre-
prises appartenant à d’autres secteurs
sont liées à l’industrie automobile.
Déclin de l’industrie textile
et croissance de la
pharmacie, parfumerie
Enfin, un troisième groupe est constitué
de secteurs sous-représentés dans la
région : l’énergie ; l’édition, imprimerie,
reproduction ; la chimie, le caoutchouc
et les plastiques ; la métallurgie et la
transformation des métaux ; l’industrie
textile et le secteur de la pharmacie,
parfumerie et entretien avec un faible
volume d’emploi.
L’industrie textile subit depuis
longtemps la concurrence de pays
émergents, ce qui peut entraîner des
fermetures d’établissements ou la
délocalisation de la production.
Certaines entreprises s’orientent éga-
lement vers des marchés de niches :
produits techniques à destination des
Insee Poitou-Charentes - Décimal n° 251 - 2004 2secteurs de l’habillement, de l’auto- centres de décision sont plus souvent de professions intermédiaires infé-
mobile ou de l’aéronautique. La baisse régionaux qu’ailleurs en France rieure à la moyenne française. De plus,
de l’emploi dans le textile a été plus (sauf pour l’Île-de-France). Cepen- il y a seulement 13 % de femmes
forte qu’au niveau national. dant, de fortes différences existent, parmi les cadres de l’industrie en
notamment entre la zone d’emploi Poitou-Charentes, contre 21 % au
Tous les autres secteurs sous- du Nord Poitou, où 79 % des salariés niveau national.
Luc Signorreprésentés se sont mieux comportés de l’industrie dépendent d’un centre
dans la région. Ainsi les quatre premiers de décision régional, et la zone de
secteurs cités ont-ils gagné des Châtellerault, où ils ne sont que 22 %
Pour en savoir plus vous pouvez consulteremplois dans la région alors qu’ils en dans ce cas.
le site internet « l’Industrie en Poitou-Charentes »
perdaient au niveau national. Un des
www.insee.fr/poitou-charentes
rares secteurs dont l’emploi a progressé L’industrie du Poitou-Charentes
rubrique publications
dans l’ensemble de la France, la phar- emploie une proportion de cadres et
macie, parfumerie et entretien, s’est
aussi très bien comporté en Poitou-
Charentes.
L’industrie est assez
largement répartie sur
le territoire régional
La région compte 8 700 établissements
industriels. Les établissements de plus
de 500 salariés emploient 16 % des
salariés de l’industrie en Poitou-
Charentes contre 23 % en moyenne
nationale. Seuls quelques établis-
sements dépassent les mille salariés :
Leroy-Somer, Heuliez et Alstom.
L’industrie est bien représentée dans
la plupart des zones d’emploi, y
compris dans certaines zones peu
Source : Insee (estimations d’emploi)urbanisées. Indice de spécificité
Parmi les salariés de l’industrie en Poitou-Charentes, 17,2 % travaillent dans les IAA. Parmi les salariés de l’industrie
en France, 14,3 % travaillent dans ce secteur.Cette surreprésentation d’établis-
On définit l’indice de spécificité des IAA en Poitou-Charentes comme étant le ratio 17,2 / 14,3 = 1,2.
sements petits et moyens concourt à Pour les IAA, l’indice de spécificité est supérieur à 1, cela signifie que ce secteur est surreprésenté en Poitou-
Charentes par rapport à la moyenne française.la relative indépendance de l’industrie
Si l’indice de spécificité est inférieur à 1 le secteur est sous-représenté en Poitou-Charentes par rapport à la moyenne
régionale. Si de nombreux groupes et
française.
entreprises français et étrangers ont
des unités en Poitou-Charentes, les
Des zones d’emploi aux profils variés,
où l’industrie occupe souvent une place importante
La zone d’emploi d’Angoulême concentre
16 % des emplois industriels Le Poitou-Charentes est composé de treize zones d’emploi, dont la part de population urbaine s’échelonne de
22,9 % pour la Haute Charente à 74,6 % pour la zone de La Rochelle en 1999. En moyenne, la part de population
urbaine n’est que de 52,9 % en Poitou-Charentes alors qu’elle est de 75,5 % pour l’ensemble de la France et
de 71 % pour la France de province. La région présente donc un visage plus rural que la moyenne française.
Selon la répartition des emplois par secteur d’activité, Agricole - Industriel : les zones d’emploi de
cinq profils de zones d’emploi peuvent être dégagés. Montmorillon, de Haute Charente, du Nord Poitou, de
Ces cinq profils, de même que les zones d’emploi à Sud Charentes, sont les moins peuplées.
l’intérieur de chaque profil, sont classés du plus
industriel au moins industriel. Les deux profils suivants concernent des zones
d’emploi où la part de l’industrie est inférieure à la
Les trois premiers profils concernent des zones moyenne régionale, tandis que la part des services
d’emploi où la part de l’industrie est supérieure ou est supérieure.
égale à la moyenne régionale. Dans toutes ces zones Tertiaire : les zones d’emploi de La Rochelle, du Sud
la part des services est inférieure à la moyenne Deux-Sèvres et de Poitiers comprennent chacune au
régionale. moins 12 % de la population régionale, donc, même
Industriel : dans la zone d’emploi de Châtellerault, avec une part d’emploi industriel inférieur à la moyenne
plus de 35 % des salariés travaillent dans l’industrie, régionale, le nombre d’emplois fournis par l’industrie
dans celle d’Angoulême, la population active est se révèle élevé.
importante et 23 % des salariés travaillent dans Tertiaire-Agricole : dans les zones d’emploi de
l’industrie. Saintonge Intérieure et de Saintonge Maritime la part
Industriel-Agricole : dans les zones d’emploi du de l’industrie est la plus faible de toute la région.
Nord Deux-Sèvres et de Cognac, environ 30 % des
salariés travaillent dans l’industrie.
Source : Insee (estimations d’emploi)
3 Insee Poitou-Charentes - Décimal n° 251 - 2004LES ENJEUX INDUSTRIELS
Le développement durable des entreprises industrielles La reconversion des salariés touchés par les défaillances
sur le territoire passe aujourd’hui par le respect de d’entreprises mérite une attention particulière car elle
l’environnement, la prise en compte du facteur humain et constitue un véritable enjeu pour le maintien de l’emploi et
le développement économique. des compétences sur le territoire.
En effet, le niveau des nuisances et des risques engendrés L’outil de production est aujourd’hui largement modernisé
par certaines industries conditionne leurs possibilités dans les entreprises. Leur développement économique
d’implantation et leurs relations avec le voisinage. La est désormais lié au recours aux meilleures technologies
réduction des impacts sur l’environnement est nécessaire disponibles et à l’accroissement de leur capacité d’inno-
pour que les entreprises soient acceptées par le public vation. Cette dernière passe par une offre accrue de
riverain et leur permettre ainsi de s’implanter à proximité services autour du produit fini, par un recours au design
des lieux de consommation. Dans le même temps, la et plus généralement aux techniques de marketing. La
réglementation environnementale devient plus contrai- recherche et le développement sont particulièrement
gnante (accord REACH sur l’utilisation de produits importants dans les secteurs faisant face à la concurrence
chimiques, réduction de l’émission de composés organo- de pays à faible coût de main-d’œuvre ainsi que dans ceux
volatiles…). C’est particulièrement le cas dans le nautisme, de la pharmacie, des équipements électriques et
le verre, le papier-carton, la métallurgie et la chimie. électroniques et du ferroviaire. Une meilleure valorisation
L’enjeu principal des entreprises concernées est donc de du potentiel scientifique régional, le développement de la
déployer de nouveaux procédés de fabrication plus veille stratégique et de l’intelligence économique deviennent
respectueux de l’environnement, afin de pouvoir continuer ainsi des enjeux incontournables. La protection des produits
leur production. et des technologies – à travers la propriété industrielle et
la lutte contre la contrefaçon – devient indispensable pour
La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences conserver une avance technologique.
et la formation sont également des facteurs clés du
développement industriel régional. Liés au départ en La concurrence internationale favorise également
retraite de la génération du baby-boom, les enjeux de la l’émergence de réseaux d’entreprises, fondés sur une
transmission des entreprises et des savoir-faire sont logique de « coopétition », la coopération entre entreprises
particulièrement importants. Aujourd’hui, certains secteurs étant désormais un atout majeur pour lutter contre les
d’activités – nautisme, équipements mécaniques, maté- entreprises étrangères. Ces coopérations permettent d’offrir
riaux de construction – éprouvent déjà des difficultés de des prestations complètes et de mettre sur le marché des
recrutement qui obèrent leur développement. Il est donc produits et services innovants.
nécessaire d’augmenter l’attractivité des métiers de Fabrice Noilhan,
Direction régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnementl’industrie et de garder les jeunes diplômés dans la région.
Le site internet «l’Industrie en Poitou-Charentes»
est le fruit d’une collaboration entre l’Insee, la Drire,
la Draf et le Sgar de la région Poitou-Charentes, avec
la participation financière de la communauté européenne.
Ce site est accessible à l’adresse suivante
www.insee.fr/poitou-charentes
Il propose :
•Un panorama replaçant l’industrie dans son contexte régional ;
•Une analyse des seize secteurs industriels ;
•Une approche territoriale qui décrit le tissu industriel des 13 zones d’emploisDrire : Direction régionale de l’Industrie de la Recherche et de l’Environnement
Draf : Direction régionale de l’Agriculture et de la Forêt du Poitou-Charentes.
Sgar : Secrétariat général des affaires régionales de la préfecture de région Poitou-Charentes
Directrice de la publication : Sylvie Marchand - Rédactrice en chef : Fabienne Gaude
Dépôt légal décembre 2004 - N° CPPAP 0908 B 06698 - ISSN 0221-1068 - Code SAGE DEC25156
Impression MEGATOP, Naintré