La construction neuve en Haute-Normandie en 2006 : La construction de logements neufs dynamise l
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La construction neuve en Haute-Normandie en 2006 : La construction de logements neufs dynamise l'activité

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français

Description

La Haute-Normandie figure parmi les régions françaises connaissant la plus forte hausse d'activité dans la construction de logements en 2006. C'est aussi celle où les surfaces de locaux mises en chantier enregistrent la plus forte chute. Les entreprises créent des emplois mais peinent toujours à satisfaire la demande qui continue de progresser.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 18
Langue Français

Exrait

LA CONSTRUCTION NEUVE EN HAUTE-NORMANDIE EN 2006
La construction de logements neufs dynamise l’activité
Fabien CARRÉ, Erwan POULIQUEN (Direction Régionale de l'Équipement)
LOGEMENTS AUTORISÉS ET COMMENCÉStendance nationale (+ 2,5 %), cetteLa Haute-Normandie figure
EN HAUTE-NORMANDIE
augmentation poursuit la forte hausseparmi les régions françaises 15
déjà observée en 2005 dans la région
connaissant la plus forte hausse Logements autorisés
(+ 20 %) et porte la construction de lo-
d’activité dans la construction 10
gements au niveau le plus élevé
de logements en 2006. C’est depuis vingt-cinq ans. Ainsi, la Logements commencés
5aussi celle où les surfaces de Haute-Normandie se hisse au 4e rang
des régions françaises les plus dyna-locaux mises en chantier
0
miques pour cette activité. En 2006, 2002 2003 20062001 2004 2005enregistrent la plus forte chute.
comme en 2005, les nouveaux loge- Source : Ministère de l'équipement Unité : millier de logementsLes entreprises créent des
mentscollectifsreprésententquatrelo-
emplois mais peinent toujours à LOGEMENTS MIS EN CHANTIERgements commencés sur dix dans la
EN HAUTE-NORMANDIEsatisfaire la demande qui région, contre trois sur dix en 2004.
6
continue de progresser. Leur nombre croît de 18 % en 2006,
après une très forte augmentation en
4
2005 (+ 53 %). Les mises en chantier
n 2006, 9 830 logements ont de logements individuels progressent
2Eété mis en chantier en encore de 12 %, après + 6 % en 2005.
Haute-Normandie, soit 14 % de plus Les logements neufs destinés à la
0qu’en 2005.Nettement supérieure à la venteaugmententencorefortementen 2001 2002 2003 2004 2005 2006
Logements individuels Logements collectifs
LES LOGEMENTS MIS EN CHANTIER EN HAUTE-NORMANDIE EN 2006 PAR COMMUNE Source : Ministère de l'équipement Unité : millier de logements
2006,plusrapidementquelaconstruc-
tion pour occupation personnelle (plus
de 30 % contre à peine 9 %). Ainsi,
dansuncontextedetauxd’intérêtfavo-
rables, les ménages confirment leur
attrait pour l’accession à la propriété,
malgré l’augmentation des prix du
foncier et de l’immobilier. De ce fait,
les autorisations de construction de
logements individuels et collectifs
augmentent fortement en 2006 (res-
pectivement + 24 % et + 37 % en
Haute-Normandie), et offrent de belles
perspectives pour l’activité à venir.Ce-
pendant, les ouvertures de chantiers
restent toujours très en retrait par rap-
port aux autorisations de construire.
Témoins de tensions de l’appareil pro-
ductif, ces difficultés à réaliser les pro-
jets sont de plus en plus marquées
depuis 2004. Elles s’observent égale-
18 CAHIER D’AVAL n° 75 - Juin 2007
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUESSURFACES AUTORISÉES ET COMMENCÉESment au plan national. ments,ellespeinentàentraînerlesou-
DE LOCAUX EN HAUTE-NORMANDIE
verturesdechantiers.Auplannational,Les deux tiers des mises en chan-
2 000
cet écart est semblable.tierdelogementsseconcentrentsurle
département de la Seine-Maritime. De 1 500
Surfaces autoriséesloin en tête, la communauté d’agglo-
1 000mération de Rouen enregistre 2 200 TOUJOURS UNE FORTE CRÉATION
Surfaces commencéesnouveaux logements, celle du Havre D’EMPLOIS
500
840.Endehorsdecesagglomérations,
les nouveaux logements de 2006 sont Parmi les grands secteurs de l’éco-0
2002 2003 2004 2005 2006les plus nombreux à Beuzeville, puis à nomie haut-normande, la construction
2Source : Ministère de l'équipement Unité : millier de mFécamp et Yvetot et enfin à Dieppe et dans son ensemble (1) est celui qui
Évreux. créeleplusd’emplois.En2006,sesef-
SURFACES DE LOCAUX MISES EN CHANTIER fectifs augmentent de 4,1 % en
EN HAUTE-NORMANDIE
Haute-Normandie, après + 2,9 % en
400
UNE ANNÉE MOINS FAVORABLE 2005, alors que l’ensemble de l’emploi
salarié régional ne croît que de 0,9 %.POUR LES LOCAUX
300 Le secteur emploie désormais 43 000
salariés dans la région. Parallèlement,La situation est moins bonne pour
200 970 nouvelles entreprises se sontles bâtiments non résidentiels. En
créées dans le secteur en 2006, soitHaute-Normandie, leurs mises en
100 6 % de plus qu’en 2005. Cependant,chantier ont chuté de 11 % en 2006,
face à une demande vigoureuseaprès une croissance de 4 % en 2005.
0 depuis 2004, la croissance de l’emploiIls’agitdelaplusfortebaisseparmiles
2002 2003 2004 2005 2006
dans la construction ne suffit pas àrégions françaises, alors que la ten-
Primaire Secondaire Tertiaire compenser le temps d’adaptation dedance nationale est à la hausse
2Source : Ministère de l'équipement Unité : millier de m l’outil de production. Les délais néces-(+ 6 %). Ainsi, les surfaces correspon-
2 saires à la formation du personneldantes retombent à 917 000 m dans
Seulsfontexceptionlesnouveauxbâti- d’encadrement sont difficilement com-la région, leur niveau le plus bas
ments dédiés à l’enseignement et la patiblesaveclacroissancedelade-depuis huit ans.Le recul des mises en
culture (+ 46 %, à 134 000 m²). Bien mande, induisant en partie le retardchantier est particulièrement marqué
qu’en baisse de 10 % en 2006, les au- des mises en chantier sur les autorisa-pour les bâtiments agricoles (- 17 %
2 torisations de construire des locaux se tions de construire❏parrapportà2005,à327 000m ).Ilse
maintiennent à un haut niveau enressent aussi pour les locaux indus-
Haute-Normandie (1,3 million detriels (- 4 %, à 235 000 m²), déjà en (1) Le bâtiment représente à lui seul 80 % de ce
secteur.mètres carrés). Comme pour les loge-forte diminution en 2005 (- 19 %).
CAHIER D’AVAL n° 75 - Juin 2007 19

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents