La dépense de protection de l environnement atteint 46 milliards d euros en 2011.
4 pages
Français

La dépense de protection de l'environnement atteint 46 milliards d'euros en 2011.

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Diel (O). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078986

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 08 janvier 2013
Nombre de lectures 8
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

173 Août 2013
La dépense de protection de l’environnement atteint 46 milliards d’euros en 2011 
46 milliards d’euros ont été dépensés en 2011 pour la protection de l’environnement, soit 3,2 % de plus qu’en 2010. Ce rythme d’évolution, similaire à celui du produit intérieur brut à prix cou-rants, s’explique principalement par la hausse des prix des biens et services environnementaux ainsi que des matières premières. La dépense courante poursuit sa croissance ininterrompue depuis le début des années 2000, tandis que la dépense en capital repart à la hausse après deux années de baisse consécutives. La situation est contrastée selon les domaines environnementaux. Les dépenses de recherche et développement et de protection de la biodiversité augmentent chacune de plus de 10 % en 2011, alors que celles de protection de l’air, du sol et de gestion des déchets radioactifs diminuent. Les ménages financent une part plus grande de la dépense de protection de l’environnement en 2011 qu’en 2010.
compte d L pra lnel ed noitcetoe  eedp or eédepsn ldenvectten io tnercédnorim-enevemtn+ 3 3,% e ilaire (respectiruelrap par trop +t ,2 3 e %van ei vvonrnnenemsene.t-Ii  l0m1e0s)ur àe  2a idnéspi.  lLaa  à un rythme simenemtné ovl-eutnn io ldenveonirsneped eorp tcetPIB a déet l it l’ensemble des transactions relatives à participation financière des ménages, des entreprises et ronnementale atteint ainsi 46 milliards d’euros. des administrations publiques pour la prévention, la réduction ou la suppression des dégradations de l’envi-hausse globale des dépenses qui recouvreUne ronnement. Cette dépense prend en compte lesdes évolutions disparates dépenses courantes et les investissements en biens et services environnementaux, ainsi que les transferts entre En 2011, la croissance de la dépense de protection de agents (aides, paiements pour le service de gestion des l’environnement concerne la dépense courante ainsi que, déchets, etc.). dans une moindre mesure, la dépense en capital La part de cette dépense environnementale dans le pro - (graphique 1). La dépense courante augmente à un duit intérieur brut (PIB) a augmenté au cours de la décen - rythme relativement régulier depuis le début des nie, passant d’à peine 2 % au début des années 2000 à années 2000 (+ 4,9 % par an en moyenne entre 2000 et 2,3 % en 2011. En particulier, la croissance de cette 2011). La dépense en capital, après deux années de baisse dépense est toujours restée positive, alors que, du fait de consécutives en 2009 (- 1,4 %) et 2010 (- 2,2 %), repart la crise économique, l’année 2009 était marquée par une à la hausse en 2011 (+ 2 %). Si elle constitue une mesure baisse du PIB (- 2,5 % en valeur). Toutefois, en 2011, lede l’investissement pour la protection pourl’environnement,
Graphique 1 : la dépense courante et la dépense en capital progressent en 2011
En millions d’euros courants 50 000 45 000 40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 15 000 10 000 5 000 0 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010sd 2011p Dépense totale Dépense courante Dépense en capital Note : sd = données semi-définitives, p = données provisoiresSource : SOeS.
www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents