La punition des sept temps

La punition des sept temps

-

Documents
15 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La punition des sept temps Mark Downey Nous allons aujourd’hui examiner prophétiquement la Loi divine du châtiment, car celle-ci concerne la Race Blanche et les USA. Si nous posons la question : « qu’arriva-t-il à la Maison d’Israël qui fut chassée de Samarie et déportée en captivité en Assyrie ? », nous trouvons certaines réponses dans l’expression « sept temps », ou « sept fois ». Nous trouvons non seulement l’accomplissement de la prophétie mais une ex- plication sur ce qui arriva aux tribus d’Israël après leur asservissement assyrien. Dieu perdit de vue et divorça Israël parce qu’elle brisa l’Alliance. Ce fut le début de la dispersion d’Israël, les bénédictions du droit de naissance lui étant refusées pour une durée connue sous l’expression « punition des sept temps ». Avant d’examiner la prophétie, nous devons comprendre quelque chose à propos de Dieu. D’abord, on ne se moque pas de Lui. Ensuite, Il n’est pas juste un Dieu d’amour. Le monde de églises modernes ne désire pas penser à Dieu comme à un Dieu qui punit, un Dieu de colère et de jugement, un Dieu jaloux. Et c’est pourquoi Israël a connu des problèmes : parce qu’elle alla se prostituer avec d’autres dieux. Un mari aimerait-il toujours autant son épouse si celle-ci commettait l’adultère ? Bien sûr que non, et Dieu ne tolère pas non plus une telle transgression.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 février 2014
Nombre de visites sur la page 14
Langue Français
Signaler un problème
Lá ÛÔ È È È
Má DÔÈ
Nous allons aujourd’hui examiner prophétiquement la Loi divine du châtiment, car celle-ci concerne la Race Blanche et les USA. Si nous posons la question : « qu’arriva-t-ilà la Maison d’Israël qui fut chassée de Samarie et déportée en captivité en Assyrie? », nous trouvons certaines réponses dans l’expression « sept temps », ou « sept fois ».
Nous trouvons non seulement l’accomplissement de la prophétie mais une ex-plication sur ce qui arriva aux tribus d’Israël après leur asservissement assyrien. Dieu perdit de vue et divorça Israël parce qu’elle brisa l’Alliance. Ce fut le début de la dispersion d’Israël, les bénédictions du droit de naissance lui étant refusées pour une durée connue sous l’expression « punition des sept temps ».
Avant d’examiner la prophétie, nous devons comprendre quelque chose à propos de Dieu. D’abord, on ne se moque pas de Lui. Ensuite, Il n’est pas juste un Dieu d’amour. Le monde de églises modernes ne désire pas penser à Dieu comme à un Dieu qui punit, un Dieu de colère et de jugement, un Dieu jaloux. Et c’est pourquoi Israël a connu des problèmes : parce qu’elle alla se prostituer avec d’autres dieux. Un mari aimerait-il toujours autant son épouse si celle-ci commettait l’adultère? Bien sûr que non, et Dieu ne tolère pas non plus une telle transgression.
En Amos 3:1–3, nous lisons :
« Écoutez cette parole que Yahweh prononce sur vous, fils d’Israël, sur la famille entière que j’ai fait monter du pays d’Égypte, disant : Je vous ai connus, vous seuls, de toutes les familles de la terre; c’est pourquoi je visiterai sur vous toutes vos iniquités. Deux hommes peuvent-ils marcher ensemble s’ils ne sont pas d’accord? ».
Nous avons ici un avertissement clair : Dieu punit réellement. Dieu entre en colère face à la désobéissance. Il est comme un père avec ses enfants. C’est une relation exclusive. Un parent ne redirige pas sa discipline sur d’autres enfants du quartier. Notre Père céleste ne change pas entre l’Ancienne et la nouvelle Alliance. Romains 11:29 dit :
Lá ÛÔ È È È
« Car les dons et l’appel de Yahweh sont sans repentir ».
Le contexte est celui du verset 26 :
M. Downey
« Etainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit : “Le Libérateur viendra de Sion; il détournera de Jacob l’impiété. Et c’est là l’alliance de ma part pour eux, lorsque j’ôterai leurs péchés” ».
Exactement comme un enfant qui est réprimandé de temps en temps apprendra à bien faire. Proverbes 13:24 déclare :
« Celui qui épargne la verge hait son fils, mais celui qui l’aime met de la diligence à le discipliner ».
D’où la relation entre Dieu et notre race :
« Carcelui que Yahweh aime, il le discipline, comme un père le fils auquel il prend plaisir » (Prov. 3:12).
Dieu ne Se serait pas marié à Israël s’Il ne l’avait pas aimé.
J’ai déjà parlé, dans le passé, de la synchronisation divine et de la façon dont les choses peuvent concorder parfaitement; un ordre chronologique que seul un Créateur de l’univers peut accomplir. Cette prophétie sur un « châtiment de sept temps »constitue un tel exemple de preuve surnaturelle que tout ce que nous avons à faire est d’identifier les éléments se trouvant devant nous et de constater les œuvres grandioses d’un Dieu Tout-Puissant. En quoi consiste donc cette affaire des « sept temps »? Avant de vous le dire, et de laisser la Bible vous le montrer, notons d’abord la signification du nombre 7. Ce nombre signifie la perfection spirituelle.
Dieu créa toutes choses en une semaine de sept «jours »(ou âges). Savez-vous qu’aucune religion dans l’Histoire ne peut se réclamer du concept d’une semaine de sept jours? C’est une propriété exclusive du Christianisme. Que fit Dieu le septième jour? Il se reposa. Il existe trois niveaux de repos biblique : le septième jour, la septième année et le jubilé (sept fois sept ans). Le vrai Christianisme n’enseigne pas que Dieu est un bourreau sadique, nous punissant pour toujours, sans aucun espoir d’une rédemption finale. Chaque septième jour, nous devons nous reposer de nos travaux, comme le fit Dieu avec Sa Création. C’est une période nous permettant de recharger nos batteries spirituelles et de nous rassembler en tant que congrégation. La septième année était un repos du sol (pas d’agriculture ce jour-là) et on donnait vacance aux débiteurs-serviteurs. Les années de jubilé annulaient toutes les dettes et servitudes. Le principe en application ici est celui du pardon ; non seulement individuellement mais nationalement. Je ne pense pas que ceux qui possèdent la dette nationale des USA aient la moindre intention de libérer les futures générations de cette fraude, de cette poule aux œufs d’or. En fait, le Congrès conspire afin d’augmenter le «plafond des dettes», comme s’ils
2
Lá ÛÔ È È È
avaient encore des choses plus impies à faire pour dépenser cet argent. Ce plafond donne à la Tour de Babel son air le plus grandiose; elle atteint ainsi les cieux.
Lorsqu’un ancien Israélite péchait, il allait au temple pour offrir un animal sacrifié pour l’expiation de ses propres péchés; le sang était répandu sur l’autel sept fois. Avec le temps, le temple devenait pollué par tout ce sang et donc, une fois l’an, le grand-prêtre pénétrait dans le Saint des Saints et aspergeait le sacrifice sur le siège de pardon – le propitiatoire – de l’Arche, obtenant ainsi la pardon pour la nation. Dieu les pardonnait 49 fois à chaque cycle de jubilé.
La dynamique du nombre sept est entremêlée partout dans la Bible. Jacob servit Laban sept ans pour Léa et sept autres années pour Rachel. Joseph interpréta le rêve du Pharaon comme sept ans de prospérité et sept ans de famine. Les fêtes étaient composées d’observances de sept jours. Les lépreux passaient sept jours hors du camp. Il fut commandé à Israël de détruire les sept nations païennes de Canaan. En Josué 6:4, nous lisons, à propos de la chute de Jéricho :
« Et sept sacrificateurs porteront sept trompettes retentissantes devant l’arche ;et le septième jour, vous ferez le tour de la ville sept fois, et les sacrificateurs sonneront des trompettes ».
Psaumes 12:6 :
« Les paroles de Yahweh sont des paroles pures, un argent affiné dans le creuset de terre, coulé sept fois ».
La Parole de Dieu déclare en Proverbes 6:16–19 que Dieu hait sept choses :
« Les yeux hautains, la langue fausse, et les mains qui versent le sang innocent, le cœur qui machine des projets d’iniquité, les pieds qui se hâtent de courir au mal, le faux témoin qui profère des mensonges, et celui qui sème des querelles entre les frères ».
Le Christ nourrit la multitude avec sept pains et il restait sept paniers remplis de poissons après avoir nourri la foule. Pierre demanda combien de fois il fallait pardonner son frère et il lui fut répondu « soixante-dix fois sept » (revoici le jubilé de 490). Et dans la Révélation .. .oh !mes amis .. .nous avons sept assemblées, sept esprits, sept chandeliers d’or, sept étoiles, sept sceaux, sept coupes d’or, sept cornes, sept anges, sept trompettes, sept tonnerres, sept couronnes, sept têtes, sept plaies et sept rois. Toutes ces choses ne comptent pas le temps passé, mais elles ont quelque chose à voir avec la perfection spirituelle synchronisée avec Sa gloire, Son Histoire .. .l’Histoire.
Retour à la question : que représentent sept temps? Veuillez considérer ce qui suit :
un temps, des temps, la moitié d’un temps = 1+2+1/2 = 3,5 temps.
3
Lá ÛÔ È È È
3,5 temps = 360+720+180 = 1.260.
1.260 jours = 42 mois.
7 temps = 1.260x2 = 2.520.
1 jour = 1 an prophétique.
1 745 av. JC+2.520 ans = 2.520-745+1= 1.776.
M. Downey
Si les disciples avaient possédé la clé pour la compréhension du calcul prophé-tique, pour déterminer la longueur du « châtiment de sept temps » (comme men-tionné en Lév. 26:18, 21, 24 et 28), ils n’auraient pas demandé à Jésus, en Actes 1:6 : « Maître, est-ce en ce temps-ci que tu rétablis le royaume pour Israël? ». La clé se trouve dans la Révélation. La plupart des étudiants « Judéo-Chrétiens » de la Bible ne connaissent pas le cycle de 2.520 ans et son importance dans la prophétie biblique. Beaucoup connaissent, cependant, le cycle de 1.260 ans mentionné en Révélation 11:3 et 12:6, 14, où il est appelé «un temps, des temps, et la moitié d’un temps ». 1.260 est la moitié de 2.520. Une année prophétique représente 360 jours, parce qu’elle se situe entre une année solaire (365 jours) et une année lu-2 naire (354 jours). Trois années prophétiques et demie représentent donc 1.260 jours, et un cycle complet de sept ans représente 2.520 ans. Dans la prophétie à long terme, les jours représentent des années. Nous avons la confirmation de cette conversion en Nombres 14:34 :
« Selon le nombre des jours que vous avez mis à reconnaître le pays, quarante jours, un jour pour une année, vous porterez vos iniquités quarante ans ».
et en Ézéchiel 4:6 :
« .. .et tu porteras l’iniquité de la maison de Juda, quarante jours; je t’ai assigné un jour pour chaque année ».
Daniel 12:7 répète l’expression « un temps, des temps et la moitié d’un temps ». Bien que ce passage ne mentionne pas 1.260 ans directement, il est générale-ment accepté que «un temps» se réfère à 360 jours ou années. Dès lors, «des temps »doit être un doublement, soit 720, et «la moitié d’un temps» doit être 180. Ajoutez-les : 360+720+180 = 1.260. Ce calcul vérifie le fait qu’un « temps » est réellement 360 années. Donc, « sept temps » égalent 7 multiplié par 360, c’est-à-dire 2.520. « Sept temps » est mentionné sept fois comme tel dans la Bible et il est remarquable que « trois temps et demi » est également mentionné sept fois. Si vous comparez Daniel 7:21–25 avec Rév. 13:2–7, vous verrez que trois temps et
1. Plus1 an, car il n’y a pas d’année zéro. 2. Jene pense pas que l’année lunaire intervienne. Il est bien plus probable que l’année solaire faisait 360 jours à la Création (N.D.T.).
4
Lá ÛÔ È È È
demi sont égaux à une période de 42 mois (12x3+6 = 42). Une preuve supplé-mentaire que ces périodes de temps sont synonymes se retrouve en Rév. 3:2 et 13:5, où on parle de 42 mois (i.e. 1.260).
Si vous désirez étudier la prophétie biblique, il s’agit là d’un des cycles de temps les plus basiques à apprendre. Il ne faut pas confondre cela avec les prétendus « codes bibliques » des années récentes, inventés par des rabbins juifs ou par une numérologie occulte, qui discréditent la déité du Christ. Ce n’est que de la mathé-matique élémentaire, que Dieu a donné à l’homme du commun afin qu’il puisse comprendre son identité. Quand la Maison d’Israël fut emmenée en captivité en Assyrie, captivité commençant en 745 av. JC, c’était le jugement de Dieu qui de-vait durer un certain laps de temps; cette période fut appelée métaphoriquement le châtiment «des sept temps», qui égale mathématiquement 2.520 années. En prophétie à court terme, les périodes de temps sont mesurées en jours et donc, dans les prophéties à long terme, il s’agit d’années. Bien qu’un « temps » soit non spécifié, il ne peut avoir une signification que s’il se réfère à une année de 360 jours ou à une période de 360 ans. L’Histoire possède quelques accomplissements intéressants de la prophétie sur ces cycles de 2.520 ans, et ils sont toujours en rapport avec une période de jugement, avec une vision de restauration et de pu-rification à la fin de la période donnée.
Voici juste deux exemples d’un cycle de 2.520 ans : Babylone devint un empire en 670 av. JC et, précisément 2.520 ans plus tard, le président Woodrow Wilson signa leFederal Reserve Act, en 1914, créant ainsi la Mystère Babylone (607+1914 = 2.520). Babylone conquit Jérusalem en 604 av. JC et, précisément 2.520 ans plus tard, le général britannique Allenby libérait Jérusalem du règne Turc, en 1917. Daniel ne mentionne jamais la période de 1.260 ans, mais il est généralement accepté que c’est exactement ce qu’il veut dire par l’expression «un temps, des temps et la moitié d’un temps » en Daniel 12:7. C’est la même durée qui apparaît en Rév. 13:5, 42 mois, c’est-à-dire 1.260 ans, se référant au pouvoir et à la période de temps donnée aux papes Romains.
Certains pourraient s’écrier : «Bon, et alors? Qu’est-ce que tout cela prouve? Qu’est-ce que ces nombres ont à faire avec l’Amérique ? ». Eh bien, je pose la ques-tion : « Quelle est la plus grande nation Chrétienne ayant jamais existé? » Si vous êtes honnête, vous devez admettre que ce sont les USA. Je demanderai ensuite : « Pensez-vous réellement que Dieu ne mentionnerait pas une telle nation dans la Bible, non pas nommément, mais par une description, par ses fruits, comme des empreintes digitales identifient une personne? ».Nous parlons ici du peuple de Dieu, d’Israël. En Lév. 26:18, 21, 24 et 28, Dieu promet de punir ces Israélites « sept fois » ou, comme nous le savons maintenant, prophétiquement parlant, une longue période de temps pour la correction, 2.520 ans. Dieu s’occupe toujours de Son peuple durant les périodes de jugement, ayant dans l’idée la restauration et le purification à la fin de cette période.
La prédestination divine, qui concorde avec la synchronisation prophétique, re-
5
Lá ÛÔ È È È
M. Downey
localise Israël après sa chute, sa captivité et sa dispersion; elle ne devait jamais retourner en Palestine. La confirmation est trouvée en II Samuel 7:10, où nous lisons :
« Et j’ai établi un lieu à mon peuple, à Israël, et je le planterai, et il habi-tera chez lui et ne sera plus agité; et les fils d’iniquité ne l’affligeront plus comme au commencement, et depuis le jour où j’ai établi des juges sur mon peuple Israël ».
À cause de leurs péchés nationaux, Dieu les chasserait et les conduirait en de nouvelles terres. Si vous consultez une bonne carte biblique, vous aurez une idée des routes migratoires que prirent nos ancêtres lorsqu’il quittèrent l’Assyrie (les modernes Syrie et Turquie) et qu’ils voyagèrent vers le nord et vers l’ouest (pour confirmation, voir Ésaïe 49:12; Jér. 3:18, 31:8). Jean 7:35 se réfère à eux comme « lesdispersés »et Jésus savait où se trouvaient les brebis perdues d’Israël. Il commanda à Ses disciples d’aller vers eux. Ce qui suivit fut la Christianisation de l’Europe. Israël occupera des îles, des côtes, des régions désolées et non cultivées que leurs pères ne connaissaient pas. Dieu devait les disperser et les séparer parmi les nations Caucasiennes, puis rassembler à nouveau les douze tribus et leur don-ner une terre à posséder dans l’Âge du Royaume. Ce ne devait pas être l’ancienne Jérusalem ;ce devait donc être une « Nouvelle Jérusalem ».
Le nom «Hébreu »signifie «colonisateur »,et nous pouvons voir qui, à travers l’Histoire, a colonisé le monde. Les Juifs ne peuvent pas correspondre à cette empreinte d’Israël, car ils ne parasitent un pays qu’une fois celui-ci déjà développé et ils fuient habituellement les pays d’où ils ont été chassés, qui sont tombés dans la décadence sous leur influence maligne. Les Juifs n’ont jamais possédé leur propre nation avant 1948, et cette terre n’est qu’un État assisté, subsidié par des pays Chrétiens comme les USA, la Grande-Bretagne et l’Allemagne.
Beaucoup de fausses prophéties ont été énoncées à cause des sottises des soi-disant rabbins érudits. Eh bien, la «punition des sept temps» est une prophétie irréfutable qui va vous laisser la bouche bée et dont la simplicité indéniable ne peut pas être remise en cause par ces rabbins. En préparant ce sermon, je décou-vris quelques sites web «judéo-Chrétiens »qui sont bien conscients du fait que la «punition des sept temps» d’Israël concerne la race Blanche et qui pourtant la rejettent de façon véhémente, tentant de discréditer sa valeur prophétique en affirmant que les Lois de Dieu de l’Ancien Testament furent clouées à la Croix, parce que Jésus les avait accomplies. Mais une telle position accuse Dieu d’avoir fait une prédiction qui n’arrivera jamais. Je pense qu’ils désirent clouer également la prophétie à la Croix. Nous savons cependant que le Dieu de la vraie Israël n’est pas un faux prophète ni l’auteur de la confusion.
Allons directement à la chute! La conquête de la Maison d’Israël, composée des dix tribus du nord, prit environ 25 ans pour s’accomplir. La logistique était mo-numentale, car deux millions de personnes furent transportées à des centaines de
6
Lá ÛÔ È È È
kilomètres de leur foyer natal. Avec toute la précision permise par l’archéologie, les documents historiques et la Bible elle-même, la première campagne contre Israël débuta en 745 av. JC, à l’est du Jourdain. Exactement 2.520 ans après 745 av. JC représente la date finale à laquelle la «punition des sept temps» de la Maison d’Israël expire. À cette date, une nation naquit en un jour, exactement comme Ésaïe 66:7–9 l’avait prophétisé (« une nation née en un jour ») ce qui, je pense, correspond également à Rév. 12, quand le texte parle d’une femme dans le travail d’accouchement, dans les douleurs de la délivrance, enfantant un en-fant mâle; l’enfant mâle est la nation d’Israël, comme il est écrit en Ésaïe 66:7–8. Le texte parle d’Israël devenant une nouvelle nation. Dans la version de Ferrar Fenton, le verset 8 se lit : « Qui a entendu une telle chose? Qui l’a vu ainsi? Que la terre produise en un jour! Qu’une nation soit née en un instant! ». Si je peux paraphraser Dieu au verset 9, Il dit : « Devrais-je retenir cette naissance que j’ai produite ? ».Ce moment glorieux dans l’Histoire, la conclusion du châtiment du peuple d’Israël de Dieu et la restauration de leurs bénédictions d’après leur droit de naissance ne fut autre chose que le 4 juillet 1776.
Connaissez-vous une quelconque nation ayant déclaré son indépendance du bâ-ton de la correction et de la tyrannie puis ayant proclamé la liberté aux habitants dans tout le pays? C’est l’inscription gravée sur la Cloche de la Liberté ainsi que les paroles que l’on trouve dans le Lévitique 25:10, qui sanctifie le jubilé, la cin-quantième année qui suit (7x7=49). Ce fut une époque historique de perfection spirituelle, lorsque nos pères fondateurs prièrent le Seigneur : «pardonne-nous nos dettes comme nous pardonnons à nos débiteurs ».
Le Christianisme est un processus de purification; on nous donne un nouveau départ, même si cela prend des milliers d’années. «Bien que nos péchés soient e comme l’écarlate, ils seront blancs comme la neige ». À la fin du 18et au début e du 19siècle, la richesse et le pouvoir, la paix et la prospérité fleurirent comme jamais auparavant dans l’Histoire de l’humanité. Notre peuple possédait plus des deux-tiers de toutes les ressources cultivables dans le monde. Et maintenant, nous les perdons plus rapidement que nous les avions amassées. C’est ce qui arrive quand nous continuons à nous rebeller, quand nous contaminons le sol sacré avec des abominations : des peuples étrangers jusqu’aux dieux étrangers. Mais Dieu déclare, au milieu des avertissements des « sept temps », en Lévitique 26:19 : « Je briserai l’orgueil de votre force», et en Malachie 1:4 : «Ils bâtiront, mais moi je renverserai». Psaumes 127:1 : «Si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent y travaillent en vain ».
Maintenant, on peut se demander : « Si le jugement de Dieu sur la race Blanche s’est terminé en 1776, pourquoi les choses se sont-elles détériorées de plus en plus jusqu’à aujourd’hui? ». Nous devons garder à l’esprit que les bénédictions et les malédictions peuvent survenir simultanément. Nous devons comprendre que le plan prophétique de Dieu, pour s’accomplir, peut souvent voir se chevaucher le bien et le mal ou les faire arriver ensemble. Dieu est le dialecticien ultime, plaçant
7
Lá ÛÔ È È È
M. Downey
stratégiquement les thèses et antithèses afin d’arriver à la synthèse finale .. .la preuve de la prédestination; mais cela ne peut s’apercevoir qu’à travers les yeux de Dieu ou une perspective divine, en contraste avec notre propre vision char-nelle. Par exemple, nous savons que le Royaume de Dieu est éternel et qu’Il règne aussi sur les royaumes humains (Daniel 4:25), et pourtant les violents prennent le Royaume par la force (Matt. 11:12). Cela ne pouvait être plus évident qu’en 1776, quand les « sept temps » expirèrent, comme avec une horloge, une nouvelle e nation naquit È le 1mai 1776, les Illuminati furent fondés par Adam Weishaupt. Ceci représente une confrontation classique entre le Christ et les antichrists, dans laquelle Dieu est toujours au contrôle, cultivant et synchronisant Son peuple vers le retour du Christ et la vie avec Lui dans son Royaume. 2.520 années furent une longue période, mais le potier moule l’argile en deux sortes de vases : des vases pour l’honneur, qu’Il garde, et des vases pour le déshonneur, qu’Il détruit. Beaucoup de choses se passèrent pendant ces deux millénaires et demi.
Essayons de voir l’Histoire à travers le prisme d’une perspective divine et exami-nons ce que Dieu a fait pour notre édification. Retournons en 1776 et à Adam Weishaupt. Il était financé par des banquiers juifs très riches (ce n’étaient pas les Rothschild, qui étaient encore des nains à l’époque, qui commençaient à peine à devenir des pions dans le jeu). Il ne fait aucun doute que ces banquiers auraient bénéficié du renversement de l’Église en France, aussi bien qu’en lui donnant un pouvoir financier sur la Franc-Maçonnerie en Europe; toutes choses qui auraient aidé les ennemis de leur rival puissant, l’Église Romaine. Lorsque Weishaupt mou-rut, il fut remplacé par Giuseppe Mazzini, qui recruta plus tard Albert Pike, qui devint à son tour la tête de la Franc-Maçonnerie Américaine en 1859. Les Illu-minati avaient infiltré la Franc-Maçonnerie dans les années 1780 et possédaient leurs prolétaires et leur piétaille qui étaient exploités, afin de fonder et de sup-porter leur agenda caché. Leur plan secret ultime était de promouvoir et établir la religion de Lucifer, le culte du diable, partout dans le monde. Pike écrivit une lettre à Mazzini, envisageant trois guerres mondiales afin d’accomplir leur objec-tif. Le plan fut découvert par l’intelligence vaticane et fut publié vingt ans avant le début de la Première Guerre Mondiale.
Voici quelques extraits : « La Première Guerre Mondiale doit être lancée afin de permettre aux Illuminati de renverser le pouvoir des Tsars en Russie et de faire de ce pays une forteresse du Communisme athée [.. .]À la fin de la guerre, le Communisme sera bâti et utilisé afin de détruire les autres gou-vernements et d’affaiblir les religions [.. .]Durant la Seconde Guerre Mondiale, le Communisme International doit devenir suffisamment fort pour balancer la Chrétienté, qui sera alors contenue et tenue en échec jusqu’à ce que nous en ayons besoin pour le cataclysme social final [.. .]La Troisième Guerre Mondiale doit être fomentée afin de faire se détruire mutuellement les autres nations, contraintes de com-battre jusqu’au point d’épuisement total : physique, moral, spirituel et
8
Lá ÛÔ È È È
économique. Nous lâcherons alors les nihilistes et les athées et nous provoquerons un formidable cataclysme social qui, dans toute son hor-reur, montrera clairement aux nations les effets de l’athéisme absolu, l’origine de la sauvagerie et de la tourmente la plus sanglante. Alors, partout, les citoyens, obligés de se défendre eux-mêmes contre la mi-norité mondiale des révolutionnaires, extermineront ces destructeurs de civilisation et la multitude, désillusionnée sur le Christianisme dont les esprits déistes seront dès ce moment sans compas ou direction, re-cevra la vraie lumière à travers la manifestation spirituelle de la pure doctrine de Lucifer, enfin révélée au public. Cette manifestation ré-sultera du mouvement réactionnaire général qui suivra la destruction du Christianisme et de l’athéisme, tous deux conquis et exterminés en même temps ».
Le plan de Pike a très bien fonctionné jusqu’ici. La Première Guerre Mondiale a réellement permis le renversement du régime des Tsars russes et d’établir le Communisme à sa place. La Seconde Guerre Mondiale a détruit le nationalisme racial et a établi l’État juif en Palestine. Nous sommes actuellement au début de la Troisième Guerre Mondiale, dont le but avoué est de produire de grandes désillu-sions dans l’Islam, le Judaïsme et le Christianisme ainsi que dans le Communisme athée, de manière à les remplacer tous par le Luciférisme. Bien entendu, ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’eux-mêmes ne sont rien d’autre que de simples pions aux yeux de Dieu Tout-Puissant qui les utilise afin d’apporter le jugement sur toutes les nations. Lorsque leur but de détruire toutes les religions (y compris le faux « Christianisme ») aura été accompli, alors Dieu détruira aussi les Lucifériens.
La prophétie biblique parle de la destruction de Jérusalem et, par extension, de l’État juif en Palestine. Les Sionistes aujourd’hui n’ont aucune idée de la façon dont leur religion et leurs idéologies sont utilisées et dirigées par leurs propres oli-garques bâtards, mais ils adorent les fruits de leur méchanceté. Les mêmes forces des ténèbres ont œuvré afin de mettre en place un joueur de leur équipe satanique, Georges W. Bush, un président d’idéologie chrétienne régnant sur l’Amérique dans le but de conduire le Christianisme dans le même piège moyen-oriental. L’Amérique et les Chrétiens-Sionistes sont complices de l’État israélien et croient que l’entière validité de la Bible repose sur le succès de cet État. Et maintenant, nous avons un président-mystère bâtard, un type venu d’on ne sait où, qui est évidemment un « Manchurian Candidate » pour les masses montantes des colorés du Tiers-Monde et qui est spécialisé dans la trahison en vrac. Lorsque l’État is-raélien tombera, comme Pike et les prophéties bibliques le prévoient, la plupart des Chrétiens tomberont dans la plus profonde désillusion. Le plan sous-jacent est de créer la même désillusion en Amérique que celle créée en Europe par les premières Guerres Mondiales. La religion en Europe fut largement détruite après la Première Guerre Mondiale. Le Christianisme fut transformé en des festivités émotionnelles, chaleureuses et vagues, comme Noël et Pâques, qui sont destinés aux enfants et aux vieilles femmes. De gigantesques cathédrales restent entière-
9
Lá ÛÔ È È È
M. Downey
ment vides, n’étant vues que comme des monuments voués à des superstitions du passé. Seule une petite poignée de fidèles participent aux réunions avec quelque régularité.
Les peuples islamiques ont été encouragés à immigrer en Europe dans le but de diviser le peuple européen et de le préparer au conflit final. Du fait que la piétaille parmi les Musulmans est ignorante de l’agenda principal, comme le sont la plupart des Chrétiens, ils sont tous aisément manipulables et sont poussés à se battre et à se tuer les uns les autres. Des « incidents » peuvent toujours être arrangés afin de pousser des hommes à la peur et à la haine, de telle façon qu’il suffira d’une minuscule étincelle pour allumer un feu d’artifice de bains de sang. Mais vous, qui connaissez les Écritures et ses prophéties, vous êtes préparé à restaurer la Foi des Chrétiens lorsque la troisième phase du plan de Pike sera arrivée. L’objectif de l’étude de l’Histoire est de connaître le plan de Dieu aussi bien que les plans des hommes, de manière à ne pas se retrouver coincé dans les rouages sanglants des sociétés secrètes et des religions approuvées par l’État. Lorsque les hommes seront laissés « sans compas ou direction », comme le voulait Pike, nous ne ferons dès lors pas partie du problème mais au contraire nous serons à même d’apporter la solution.
Reprenons notre histoire. Comme le temps passait, il devint apparent qu’il s’agis-sait d’une lutte entre les intérêts Juifs-Protestants et les intérêts Catholiques, ces deux partis désirant exploiter la Franc-Maçonnerie pour ses propres objec-tifs. L’influence juive sur la Franc-Maçonnerie était de loin la plus ancienne; nous voyons les échelons supérieurs clairement enseigner la Kabbale. En d’autres termes, le but évident de la Franc-Maçonnerie était de judaïser les non-Juifs. Il était dès lors naturel pour l’Ordre des Jésuites de percevoir la Franc-Maçonnerie comme un pouvoir Juif-Protestant grandissant qui pouvait ultimement rivaliser avec le pouvoir de la papauté.
Il est extraordinaire de constater que l’un des drapeaux qui flottaient durant la Guerre Révolutionnaire Américaine était le drapeau de la Compagnie des Indes Orientales, possédée par les Jésuites Franc-Maçons. Mais ce n’est pas tellement étrange quand on considère le fait que la Grande-Bretagne était Protestante et, dès lors, l’ennemie des Jésuites. Les Jésuites voulaient affaiblir la Grande-Bretagne en la déprivant de ses colonies américaines. Deuxièmement, l’Amérique recevait de l’aide de la France Catholique, qui voulait également affaiblir la Grande-Bretagne, puisque les deux nations semblent avoir été en perpétuelle guerre économique. Il semble peu probable que l’Église Catholique aurait supporté une révolution américaine sans tenter en même temps de catholiciser la nouvelle nation. Bien entendu, il était impossible de convertir tous les Américains au Catholicisme, mais il était possible de prendre le contrôle du système légal de la nation.
La philosophie maçonnique incorporait largement la vision protestante selon la-quelle les hommes devaient obtenir la liberté de pensée, pouvoir exprimer leurs
10
Lá ÛÔ È È È
vues divergentes et croire selon les dictats de leur conscience. Et donc, l’Amérique se fortifia et devint créative en vertu de cette liberté. Le concept remonte à l’Empereur Justinien, qui compléta ses conquêtes vers 540 ap. JC. Selon l’Ency-clopédie Catholique:
« L’œuvre la plus durable de Justinien fut la codification des lois [. . .] Elle constitue la base de toute loi canonique et la base des lois civiles ».
Même la loi américaine fut basée sur son « Code », et c’est pourquoi tous les termes légaux sont en latin. Tout le système légal des nations européennes (Israélites) durant le Moyen-Âge était basé sur la Loi Romaine.
Que nous disions que la loi de l’Église devint la loi de l’Empire Romain ou l’inverse, un fait est clair : les Églises des deux moitiés de l’Empire Romain, pour asseoir leur fondation, furent largement plus influencées par le système légal romain que par la loi biblique hébraïque. Elles ajoutèrent à la loi romaine quelques caractéris-tiques des lois bibliques, leur donnant une façade chrétienne, mais leur fondation était romaine. Ces lois sont basées sur l’idée romaine que le but premier de la loi est de distribuer des punitions afin de dissuader le crime. Le concept légal hébreu voit ce but comme secondaire, car l’objectif premier de la loi biblique est de distribuer la justice afin de restaurer l’ordre légitime. C’est uniquement Dieu qui définit la punition. Cela montre combien l’Église était une extension légale de l’Empire Romain disparu. La Rome Impériale étant la quatrième bête (de fer) dans Daniel, l’Église devint la « petite corne » qui en était l’extension. Cet Empire Romain étendu commença à être défié par un nouveau pouvoir lors de la Révolu-tion Française, révolution préparée et accomplie par des hommes qui étaient très instruits des choses occultes. L’homme au sommet qui la planifia était Weishaupt. Il utilisa son entraînement jésuite afin de former ses illuminés. Ces Jésuites fonc-tionnaient comme un ordre militaire afin de défendre la papauté. Cependant, la chute de la ville de Constantinople en 1453 avait apporté la culture grecque dans l’occident par des flux de réfugiés parlant grec et ayant été forcés de fuir la capi-tale orientale. Avec eux arrivèrent des manuscrits, une nouvelle connaissance de la Grèce ancienne et de la philosophie grecque. L’idée de démocratie commença à circuler en Europe. Cette idée était directement opposée à l’idée selon laquelle les monarques jouissaient d’un « droit divin » pour régner sur les autres hommes. Elle était également opposée à l’idée du droit d’un pape de diriger des inférieurs. La liberté de religion commença dès lors à être populaire. Et du fait que les Écritures étaient maintenant imprimées à travers l’Europe grâce aux nouvelles techniques d’impression, de plus en plus de gens commencèrent à s’apercevoir des contra-dictions entre la Bible et les enseignements de l’Église Catholique Romaine. Tous ces évènements conduisirent à un changement massif dans le monde Chrétien. Ce changement affecta les gens de deux façons : certains, comme les Protestants, ten-tèrent de mettre au point une meilleure forme de Christianisme, une forme plus démocratique, où les Chrétiens ne seraient plus dirigés par un seul homme mais
11