Le stockage du CO2
94 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
94 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0071267

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2005
Nombre de lectures 30
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

LES CAHIERS DU CLUB D’INGÉNIERIE PROSPECTIVE ENERGIE ET ENVIRONNEMENT
CLIP
NUMÉRO 17 SEPTEMBRE 2005
Le stockage du CO2
ÉVALUATION DU POTENTIEL DE CAPTURE ET DE
STOCKAGE GÉOLOGIQUE DU CO DANS LE MONDE2
LES RÉDUCTIONS POTENTIELLES D’ÉMISSIONS
DE CO PAR DES PLANTATIONS FORESTIÈRES SUR 2
DES TERRES AGRICOLES DANS LE MONDE
À L’HORIZON 2050
Edition
institut du développement et des relations
durable internationales
NNewClip 17b.indd 1ewClip 17b.indd 1 222/08/05 18:03:572/08/05 18:03:57NNewClip 17b.indd 2ewClip 17b.indd 2 222/08/05 18:04:012/08/05 18:04:01N° 17 - Septembre 2005Le Club
d’Ingénierie
Prospective
Energie et Le stockage du CO 2Environnement
Liste des membres : EVALUATION DU POTENTIEL DE CAPTURE ET DE STOCKAGE
GÉOLOGIQUE DU CO2 DANS LE MONDE
ADEME : POTENTIAL OF CO2 CAPTURE AND GEOLOGICAL
Agence de l’Environnement et STORAGE IN THE WORLD
de la Maîtrise de l’Energie
BRGM : Auteurs : Georgia Plouchart (IFP) et Aude Fradet (Gaz de France)
Bureau de Recherches
Géologiques et Minières
CIRAD :
Centre de Coopération Internationale Synthèse 3
en Recherche Agronomique pour le
Abstract 5
Développement
Introduction 7CNRS :
Centre National de la Etat de l’art 9
Recherche Scientifi que
Hypothèses et méthodologie - scénario de capture 19CSTB :
Centre Scientifi que et Potentiel de stockage du CO2 dans les champs de pétrole et de gaz 25
Technique du Bâtiment
Résultats 27
CITEPA :
Conclusion 36Centre Interprofessionnel
Technique d’Etudes Notes 39
de la Pollution Atmosphérique
CEA :
Commissariat à l’Energie Atomique
EDF :
Electricité de France
GDF :
Gaz de France
GIE R.E. PSA RENAULT LES RÉDUCTIONS POTENTIELLES D’ÉMISSIONS DE CO2 PAR DES
IFP : PLANTATIONS FORESTIÈRES SUR DES TERRES AGRICOLES DANS LE
Institut Français du Pétrole
MONDE À L’HORIZON 2050
INERIS :
WORLD CO2 EMISSION REDUCTION BY FOREST PLANTATIONS ON Institut National de l’Environnement
AGRICULTURAL LAND UP TO 2050Industriel et des Risques
INRA :
Institut National de la Auteurs : Vincent Dameron (Ingénieur du GREF), Carine Barbier (IDDRI), Arthur Riedacker (INRA)
Recherche Agronomique
INRETS :
Résumé 41Institut National de la Recherche sur
les Transports et leur Sécurité Abstract 44
ONF :
Introduction 45
Offi ce National des Forêts
SNCF : Un premier enjeu : les surfaces disponibles pour de nouvelles plantations 47
Société Nationale des Chemins Augmentation du stock de carbone dans les plantations, selon les scénarios
de Fer Français
d’exploitation forestière 59
SNET :
Impacts sur le bilan CO2 de l’usage du bois : le stockage dans les Société Nationale d’Electricité et de
produits récoltés et les substitutions 69Thermique
Conclusion 85
Des responsables des ministères
Annexes 88chargés de l’Environnement, de
l’Industrie, de la Recherche, du Plan Bibliographie 90
et du Logement font partie du Comité
Notes 91
de Coordination et d’Orientation
Scientifi que
Numéros précédents des Cahiers du CLIP 92
L’iddri assure l’animation du CLIP
et l’édition des Cahiers du CLIP
Directeur de publication : Michel COLOMBIER
Rédaction : Carine BARBIER
institut du développement et des relations Maquette : Ivan PHARABOD
durable internationales
6 rue du Général Clergerie - 75 016 Contact : Carine Barbier, téléphone 01 53 70 22 15, carine.barbier@iddri.org, www.iddri.org
NNewClip 17b.indd Sec1:1ewClip 17b.indd Sec1:1 229/08/05 16:01:169/08/05 16:01:16Editorial
Face au défi posé par le changement climatique, l’idée de capturer, puis de stocker le carbone issu
de l’utilisation des combustibles fossiles semble en première approche une voie rationnelle, s’ajou-
tant au menu des politiques disponibles pour stabiliser la concentration de gaz à effet de serre. Pour
autant, ces options ont engendré un débat passionné qui a marqué les différentes étapes de la né-
gociation de Kyoto, et qui est loin d’être clos. Les arguments développés en opposition à cette option
relèvent toutefois de différents niveaux logiques qu’il est utile de préciser.
Un premier niveau de débat concerne la crainte de voir ces solutions servir de prétexte à un ajour-
nement de la remise en question de nos systèmes énergétiques actuels. Cet argument a pris toute sa
force dans la dynamique de la négociation, où le recours aux « puits de carbone » (séquestration
biologique) est apparu comme un moyen détourné d’affaiblir les engagements de réduction d’émis-
sions pris à Kyoto. De ce point de vue, le travail de prospective proposé dans ce cahier du CLIP prend
tout son sens car il démontre bien que, si la capture du carbone peut constituer un volet non né-
gligeable des politiques de précaution face à l’effet de serre, elle n’apporte qu’une solution partielle,
différée, et mal répartie sur l’ensemble de la planète. Séquestrer fait sens en complément, et non en
alternative, à la recherche d’une plus grande effi cacité énergétique et d’une diversifi cation vers des
sources d’énergie non carbonées.
En second lieu, de nombreux « puits de carbone » biologiques sont certes dépendants des activités
humaines (usages des sols, déforestation, boisements, etc.) mais leur quantifi cation pose d’énormes
problèmes méthodologiques peu compatibles avec leur prise en compte dans une comptabilité ho-
mogène à celle des émissions énergétiques et industrielles. Nous avons ici pris le parti de n’étudier
que les potentiels de plantations forestières, pour lesquels les fl ux nets de carbone sont raisonnable-
ment prévisibles et vérifi ables.
Enfi n, la séquestration recouvre un vaste champ d’options qui, pour certaines, ne sont pas exemp-
tes de critiques quant aux incertitudes et aux risques qu’elles recèlent tant du point de vue envi-
ronnemental que social. Ici encore, l’étude est volontairement contrainte par la prise en compte
de solutions peu controversées. La séquestration géologique, qui consiste à prélever à la source le
carbone libéré par les combustibles fossiles pour le réintroduire dans des gisements souterrains,
est limitée à l’utilisation, technologiquement maîtrisée, des anciens gisements de pétrole et de gaz.
Pour la séquestration biologique, la biomasse occupe les terres libérées par l’agriculture, en fonc-
tion de scénarios d’évolution de la productivité agricole qui déterminent les surfaces disponibles
sans concurrence d’usage alimentaire.
Ces précautions limitent évidemment les potentiels mobilisables, mais permettent ainsi de préciser
l’enjeu réel sur des options peu controversées. Le principal enseignement pour la séquestration
géologique est la forte restriction de potentiel qui découle de la mauvaise adéquation entre sources
et gisements. Pour la valorisation de la biomasse, les potentiels dépendent bien évidemment très
fortement des perspectives agricoles. Au-delà, on constate que les scénarios qui envisagent une ro-
tation des cultures et une valorisation matériaux ou énergétique des produits sont au moins aussi
effi caces du strict point de vue climatique que les scénarios de stockage sur pied (sans exploitation).
De plus, les gains en fi n de période sont défi nitivement acquis, alors qu’ils sont fortement réversi-
bles et représentent un lourd passif pour les générations futures dans le cas du stockage sur pied. La
seule contrainte provient alors, ici encore, de l’imparfaite adéquation régionale entre potentiels de
plantation et marchés aval (matériaux, énergie) : une transformation poussée des produits (bio-
combustibles liquides) serait alors nécessaire pour permettre des échanges entre grandes régions
du monde et valoriser pleinement les capacités de production.
Michel Colombier, Directeur du CLIP
Les cahiers du Clip n°17 - Septembre 20052
NNewClip 17b.indd Sec1:2ewClip 17b.indd Sec1:2 222/08/05 18:04:032/08/05 18:04:03Evaluation du potentiel de
capture et de stockage
géologique du CO dans le monde2
Potential of CO capture and geological 2
storage in the world
Synthèse
L’objectif de cette étude est d

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents