Protocole de rédaction

Protocole de rédaction

-

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Protocole de rédaction présentation des manuscrits. OSINTPOL possède son propre format de publication. La présentation des manuscrits suit cependant des règles plus classiques afin de faciliter la tâche des contributeurs. Si un texte est accepté pour publication, les éditeurs procèderont à sa mise en forme...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 mai 2016
Nombre de visites sur la page 135
EAN13 ISSN 2492-248
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
OSINTPOL
Protocole de rédaction
Protocole de rédaction présentation des manuscrits
Par OSINTPOL
pour
la
OSINTPOL possède son propre format de publication. La présentation des manuscrits suit cependant des règles plus classiques afin de faciliter la tâche des contributeurs.
Si un texte est accepté pour publication, les éditeurs procèderont à sa mise en formeselon les normes d’OSINTPOL et veilleront à faire valider l’ensemble une dernière fois par les auteurs avant la publication du document.
Ce protocole de rédaction apour but de simplifier et d’accélérer le processus de révision des documents. Les contributeurs d’OSINTPOL sont expressément invités à en prendre connaissance et à adapter leur manuscrit en conséquence.
En ce qui concerne les limites de mots ou de caractères, OSINTPOL tente de profiter pleinement de la flexibilité autorisée par les publicationsen ligne. C’est ainsi moins la longueur que le contenu et le traitement du sujet qui détermine le
Fonds de dotation OSINTPOL
2
OSINTPOL
format de publication. Toutefois, à titre d’indication, on estime que le format Décryptage d’OSINTPOLest généralement d’une longueur comprise entre 1000 et 5000 mots (hors notes de bas de page, tableaux et figures) lorsque le format Noted’analyse d’OSINTPOLest d’une longueur comprise entre à 6000 et 10000 mots.À tire d’exemples, les contributeurs potentiels peuvent se référer aux documents suivants :
Yann Breault, «La dimension géo-énergétique de la guerre en Syrie», Décryptage d’OSINTPOL, 23 octobre 2015.
Yann Breault, «: un tournant géopolitique pourLa saga du South Stream l’Europe centrale et balkanique»,Note d’analyse d’OSINTPOL, 12 août 2015.
Ce protocole de rédaction se fonde sur le formatNote d’analyse d’OSINTPOL.
Généralités
Prenez connaissance des éléments indiqués sur la page du site internet Publier pour OSINTPOL. Contactez au besoin l’équipe d’édition en écrivant àedition@osintpol.org. Veillez à bien fournir les coordonnées complètes de chacun des auteurs et leurs affiliations. Portez une attention particulière à tous les éléments susceptibles de constituer une apparence de conflit d’intérêts et mentionnez-les à l’équipe d’édition quidéfinira avec vous les aspects quinécessitent d’être portés à l’attention des lecteurs.Composez un résumé du texte en français ET en anglais. Composez votre texte à l’aide d’un logiciel de traitement de texte de type Word. Nommez votre document en indiquant le titre l’article et le nom de l’auteur ou des auteurs. Ne protégez pas le document afin de permettre des modifications. L’équipe d’édition utilise les fonctionssuivi des modificationsetcommentaireslors du processus de révision. Faites parvenir votre manuscrit rédigé en français et le formulaire par voie électronique àedition@osintpol.org.
Marges, espacements, polices
Rédigez le texte à interligne1,5 à l’exception des notes de bas de page qui sont rédigées à simple interligne. Appliquez une marge de 2,5 cm tout autour du texte. Utilisez une seule police de caractères. Vous avec le choix entre Times New Roman et Arial. Si vous choisissez la première option (Times New Roman) la taille de caractère est de 11 points pour le corps du texte et 10 points pour les notes de bas de page. Si vous choisissez la seconde option (Arial), la taille de caractère est de 10 points pour le corps du texte et 9 points pour les notes de bas de page.
Publier pour OSINTPOL|Protocole de rédaction
Écrivez en toutes lettres les nombres dun à vingt (sauf dans les figures et les tableaux) ; écrivez en chiffres les nombres à partir de 21, sauf sils apparaissent en début de phrase où ils sont écrits en toutes lettres. Dans un paragraphe ou une section où il y a beaucoup de données chiffrées, composez tous les nombres en chiffres, même ceux de 1 à 20.
Présentez des figures et des graphiques de bonne qualité en indiquant clairement les sources ayant permis leur réalisation. Pour les graphiques, veuillez laisser la feuille de données accessible aux éditeurs. Les graphiques, tableaux et autres figures sont réalisés à l’aide des logiciels prévus à cet effet (Excel ou son intégration dans Word, par exemple). L’insertion d’une image est possible (dans le cas des cartesdes ou photographies, par exemple), mais les auteurs doivent avoir réalisé l’image eux-mêmes ou s’assurer que la reproduction du document est autorisée. Il convient d’indiquer avec précision la source du document et la licence qui régit son utilisation. Présentez les tableaux, les figures et les graphiques sur des pages distinctes, par ordre numérique. Sauvegardez les tableaux, les figures et les graphiques dans des fichiers distincts et veillez à bien les identifier [Tableau.1, Figure.1, Graphique.1]. Indiquez clairement l’endroit dans le texte où les tableaux, les figures et les graphiques doivent être insérés (en principe immédiatement après le paragraphe qui y fait référence la première fois). Dans le cas d’une note d’analyse, si votre document contient plusieurs tableaux, faites une liste des tableaux que vous placerez à la suite de la table des matières. Indiquez leurs numéros et leurs titres et précisez la pagination correspondante. De la même manière, pensez également à faire une liste des figures.
Publier pour OSINTPOL|Protocole de rédaction
OSINTPOL
Tableaux, graphiques, figures et cartes
3
3Justifiez tous les paragraphes et indiquez un espacement de 6 pt avant et après chaque paragraphe. Pour les notes de bas de page, cet espacement est de 3 pt. Nintroduisez aucune césure des mots à la fin des lignes. Indiquez les numéros de page.
Inscrivez le titre de l’article en minuscules sur la première page avec en dessous le nom de tous les auteurs. Numérotez les titres et sous-titres des parties de la manière suivante : [TITRE 1]1. Titre 1 [TITRE 2] 1.1. Titre 2 [TITRE 3] 1.1.1. Titre 3  [SOUS-TITRE]Sous-titre
Titres et sous-titres
Italiques, nombres, abréviations et symboles
OSINTPOL
En ce qui concerne les monnaies, veillez à bien préciser celles dont il est question, particulièrement lorsque le texte mentionne des dollars. Distinguez, par exemple, le dollar canadien du dollar américain en indiquant 2 millions USD et 2 millions CAD. Dans les tableaux, les figures et les graphiques, écrivez les nombres en chiffres. Séparez les milliers par une espace fine et les nombres des symboles par une espace insécable [1000 USD, 10000 USD, 1000000 USD]. Écrivez les fractions en chiffres. Notez que le signe décimal en français est la virgule et non le point. Si une section comprend beaucoup données chiffrées, utilisez les abréviations et les symboles afin de faciliter la lecture [km, %,…]. Notez que le symbole % est toujours précédé dune espace insécable en français. Composez les siècles en toutes lettres [vingt-et-unième siècle]. Composez les dates en chiffres [11 septembre 2001]. Veuillez ne pas abuser des inscriptions en italiques et des guillemets. Mettre en italique les titres de livres, de journaux et d’écrits;les titres de lois; les expressions et les mots étrangers (sans guillemets), sauf ceux qui sont entrés dans l’usage (apartheid, par exemple).Inscrivez en toutes lettres la première occurrence des noms dorganismes oud’expressions suivie du sigle ou de l’acronyme entre parenthèses [Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN)]. Noter que les sigles et les acronymes prennent normalement le genre du premier substantif. Par la suite, utilisez le sigle oul’acronymeseul, sans parenthèses, si celui-ci est bien connu ou si les occurrences sont rapprochées; autrement, il est suggéré de le réécrire en toutes lettres pour éviter au lecteur de revenir en arrière pour se rappeler sa signification. Si vous utilisez plusieurs abréviations, acronymes ou sigles dans votre texte, il est nécessaire de les répertorier dans une liste par ordre alphabétique que vous devez insérer entre la table des matières et la première page du texte.
4
Ponctuation
Publier pour OSINTPOL|Protocole de rédaction
Ne laissez aucun espace avant les points, les virgules et les astérisques. Laissez une espace insécable avant les deux-points, les points d’exclamation et lespointsd’interrogation.Laissez un seul espace après tous les signes de ponctuation, y compris les points, les deux-points et les pointsd’interrogation.Ne jamais faire de double espace. Dans les citations anglaises ou les titres de livres et d’articles anglais, ne laissez aucun espace avant les signes de ponctuation pour respecter les règles de l’anglais. Par contre, dans les notes de bas de page incluant des références bibliographiques, il faut utiliser les guillemets français avec les espaces insécables, même pourles noms d’articles anglais.
Utilisez la méthode classique pour indiquer les références. La méthode auteur-date n’est pas permise.Les notes de bas de page peuvent être des références ou des compléments au texte. Les notes de bas de page sont alignées à gauche. L’appel de note (le nombre en exposant indiquant le renvoi en note de bas de page) se place immédiatement après le mot et avant tout signe de ponctuation. Les références sont indiquées de la manière suivante en ce qui concerne les monographies : Prénom Nom,Titre : sous-titre, Ville d’édition, Maison d’édition, Coll. «Nom de la collection», année de publication, page de la citation. Les références sont indiquées de la manière suivante en ce qui concerne les contributions à un ouvrage collectif : Prénom Nom, « Titre : sous-titre »,dansNom Prénom (Dir.),Titre : sous-titre,Ville d’édition,Maison d’édition, année de publication, page de la citation. Les références sont indiquées de la manière suivante en ce qui concerne les articles de périodique : Prénom Nom, «Titre de l’article»,Nom du périodique, volume, numéro, année, page de la citation. Prénom Nom, «Titre de l’article»,Nom du périodique, date de la publication, page de la citation. Lorsque les références sont disponibles en ligne, les auteurs indiquent l’adresse Internet correspondante à la suite de la référence. L’équipe
Notes de bas de page et références
Au début et à la fin d’une citation qui paraît àl’intérieur d’un paragraphe, utilisez les guillemets français : [«Citation»]. Àl’intérieur même d’une citation, utilisez les guillemets simples ['Citation']. Les citations sont aussi inscrites en italique afin de mieux les distinguer du reste du textelors d’une lecture à l’écran.Si la citation occupe plus de cinq lignes pleines, détachez-la du texte et placez-la en retrait à gauche et à droite en omettant les guillemets. Les textes étant rédigés en français les citations d’un texte rédigé dans une autre langue font l’objet d’une traduction par les auteurs du texte. En plus de la source, on veillera à citer en note de bas de page le texte dans sa version originale [Traduction libre de l’anglais: «Quote.»]. Si un fragment de la citation est retranché, l’indiquerpar des points de suspension entourés de crochets : [...]. Si un mot est changé dans la citation, l’indiquer en l’insérant entre crochets : [Mots].
5
5
Citations
OSINTPOL
Publier pour OSINTPOL|Protocole de rédaction
6
OSINTPOL
d’édition prendra en charge la mise en forme. On distingue les publications en ligne des publications imprimées (Lemonde.fr etLe Monde, par exemple) Les auteurs sont priésd’utiliser les locutions latines appropriées à chaque situationlorsqu’elle se répète: Ibid. (Ibidem) signifie : au même endroit. La référence à un ouvrage déjà cité, de façon consécutive, est remplacée par «Ibid.». Il faut ajouter le numéro de la pageseulement s’il diffère de la référence précédente. Id. (Idem) signifie: le même. Remplace le nom de l’auteur lorsque vous faites référence à un ouvrage différent, mais du même auteur qu’à la référence précédente.Et al. (et allii: et autres. Si un ouvrage a plus de trois) signifie auteurs, vous nommez le premier et vous ajoutez «et al.» pour remplacer les autres auteurs. Loc. cit. (loco citato), signifie : à endroit cité. Pour un article de périodique cité plus haut dans les notes de bas de page, l’expression «loc. cit.» remplace certains éléments de la référence (titre de la revue, volume, numéro), et même le titre de l’article s’il est le seul texte utilisé d’un même auteur.Op. cit. (opere citato) signifie: dans l’œuvre citée. Pour un ouvrage cité plus haut dans les notes de bas de page, l’expression «op. cit.» remplace le titre et les informations bibliographiques qui l’accompagnent.
__________________
Photographie : représentation de Jean Mielot (vers 1400-1472) prêtre, écrivain, traducteur et enlumineurs, composant son recueil des « Miracles de Notre Dame. » Le décor est sans doute la bibliothèque du duc de Bourgogne. Crédit : Inconnu. Domaine public.
***
Publier pour OSINTPOL|Protocole de rédaction
OSINTPOL
7
7L’intelligence du bien communLe Fonds de dotation OSINTPOL est un laboratoire d'idées outhink tank. Il accomplit une mission d'intérêt général en soutenant la recherche et la diffusion d’analyses en science politique, notamment sur les domaines liés à la paix et aux relations internationales. Il agit dans l'intérêt du bien commun en conformité avec les valeurs humanistes qui sont les siennes et les idéaux de justice et de liberté énoncés dans la Déclaration universelle des droits de la personne. Les travaux d’OSINTPOL s'inscrivent pleinement dans les débats parcourant ses sphères d'intérêt. La démarche est résolument critique et avant tout orientée vers la production et la diffusion aussi large que possible des savoirs relatifs à ses domaines d'interventions. OSINTPOL ne saurait accomplir efficacement sa mission d’information et de sensibilisation du public sans le soutien de donateurs motivés par la défense du bien commun. Rejoignez-nous sur osintpol.org.
Fonds de dotation OSINTPOL - Tous droits réservés 125 rue de Longchamp 75116 Paris Courriel : contact@osintpol.org Tel : +33 (0) 6 02 16 48 02 Site Internet : osintpol.org
Les opinions émises n’engagent que leurs auteurs et ne constituent en rien une prise de position d’OSINTPOL.
Publier pour OSINTPOL|Protocole de rédaction
OSINTPOL
Questionner, informer, éduquer, innover
L’action d’OSINTPOL est axée sur la production et la diffusion aussi étendue que possible des savoirs relatifs à lasphère politique au sens large. L’organisme participe pleinement via ses analyses aux débats contemporains parcourant ses domaines d’intervention. Un des objectifs poursuivis est de contribuer au renouvellement des idées politiques dans le monde francophone et même au-delà, en favorisant les échanges avec les chercheurs-es de tous horizons. Parce qu’innover c’est aussi inévitablement questionner l’ordre établi, la démarche d’OSINTOL est résolument critique. Par son action, ce laboratoire d’idées au service de la société civile entend renforcer la capacité des décideurs politiques et de tous les citoyens à faire leurs choix.
OSINTPOL s’est donné pour premiers objectifs de couvrir les enjeux liés à la paix, à la défense et à la sécurité en croisant, en autres, les domaines de la science politique, du droit, de l’économie, de la sociologie et de l’histoire. Les expertises indépendantes en cette matière sont d’autant plus précieuses qu’elles sont rares.
Quatre premiers observatoires ont ainsi été mis sur pied sur les enjeux :
de l’action de l’Union européenne en matière de sécurité;
des armements conventionnels ;
de la dissuasion nucléaire ;
de la géopolitique énergétique.
Le soutien de citoyen(ne)s engagé(e)s
OSINTPOL ne saurait accomplir efficacement sa mission d’information et de sensibilisation du public sans le soutien de donateurs motivés par la défense du bien commun. En soutenant OSINTPOL, vous contribuez au renforcement d’une recherche indépendante et de qualité au service de la société civile sur de nombreux sujets qui sont parfois malheureusement monopolisés par des organismes publics ou privés en lutte pour leur budgets ou leurs profits. Vous permettez aussi aux chercheurs d’OSINTPOL de s’investir dans la formation d’une relève étudiante, en fournissant un encadrement propice à la transmission des savoirs et, surtout, des compétences nécessaires à l’analyse critique des enjeux de société. Rejoignez-nous sur osintpol.org.
Fonds de dotation OSINTPOL