Statuts Collectif SI21
7 pages
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Statuts Collectif SI21

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
7 pages

Description

Statuts Collectif Solidarité Internationale 21     Préambule :    Depuis 1998, de nombreux acteurs locaux et nationaux se mobilisent chaque année pour animer  la Semaine de la solidarité internationale, évènement national de sensibilisation aux enjeux de la  solidarité internationale et de l'aide au développement.    Créé en 1999, le collectif Solidarité internationale 21 réunit plus de 20 associations actives dans  le domaine de la solidarité internationale à Dijon et ses environs. Conformément à la loi du 1er  juillet 1901 et à  son décret  d’application du  16 août 1901, le collectif ainsi formé constitue une  association de fait. Chaque  année,  il organise la Semaine de la solidarité internationale. Par la  déclaration  de son  existence au  Journal Officiel, l’adhésion aux présents statuts et le dépôt de  ceux­ci, le collectif entend acquérir la personnalité juridique des associations déclarées.    Article 1 : Titre et références  Il est fondé entre  les  adhérent(e)s  aux présents statuts  une  association régie par la loi du 1er  juillet  1901  et  son  décret d’application  du 16 août 1901  ayant pour titre : «  Collectif Solidarité  Internationale 21 ».   Cette association déclarée poursuit les activités et les buts de l’association de fait connue sous  le titre : « Collectif Solidarité Internationale 21 ». Elle en reprend les actifs et les passifs ainsi que  le compte bancaire.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 octobre 2014
Nombre de lectures 16

Exrait

Statuts
Collectif Solidarité Internationale 21
 
 
Préambule : 
 
Depuis 1998, de nombreux acteurs locaux et nationaux se mobilisent chaque année pour animer 
la Semaine de la solidarité internationale, évènement national de sensibilisation aux enjeux de la 
solidarité internationale et de l'aide au développement. 
 
Créé en 1999, le collectif Solidarité internationale 21 réunit plus de 20 associations actives dans 
le domaine de la solidarité internationale à Dijon et ses environs. Conformément à la loi du 1er 
juillet 1901 et à  son décret  d’application du  16 août 1901, le collectif ainsi formé constitue une 
association de fait. Chaque  année,  il organise la Semaine de la solidarité internationale. Par la 
déclaration  de son  existence au  Journal Officiel, l’adhésion aux présents statuts et le dépôt de 
ceux­ci, le collectif entend acquérir la personnalité juridique des associations déclarées. 
 
Article 1 : Titre et références 
Il est fondé entre  les  adhérent(e)s  aux présents statuts  une  association régie par la loi du 1er 
juillet  1901  et  son  décret d’application  du 16 août 1901  ayant pour titre : «  Collectif Solidarité 
Internationale 21 ».  
Cette association déclarée poursuit les activités et les buts de l’association de fait connue sous 
le titre : « Collectif Solidarité Internationale 21 ». Elle en reprend les actifs et les passifs ainsi que 
le compte bancaire.  
L'association  garantit  la  liberté  et  le  respect  du  principe  de  non­discrimination,  un 
fonctionnement  démocratique,  la  transparence de sa  gestion et  l'égal accès, sans distinction 
d'âge, des femmes et des hommes à sa direction. 
 
Article 2 : Objet 
 
Cette association a pour but d’organiser et de faciliter l’organisation d’événements dans le cadre 
de la manifestation nationale la « Semaine de Solidarité Internationale » à Dijon et aux environs. 
 
 
 
 
   Article 3 : Siège social 
 
Le  siège social est situé chez  Artisans  du Monde ­ 7  rue Charrue 21000 Dijon.  Il pourra être 
transféré sur décision de l’assemblée générale ordinaire.  
 
Article 4 : Durée 
 
Le « Collectif Solidarité Internationale 21 » est constituée pour une durée illimitée. 
 
 
Article 5 : Membres 
 
L'association se compose :  
 
● de membres actifs ; 
● de membres associés ; 
 
voire :  
 
● de membres bienfaiteurs ; 
● de membres d'honneur.  
 
Les membres peuvent êtres des personnes physiques ou des personnes morales.  
 
Pour acquérir la qualité de membre actif, associés ou d'honneur, il faut : 
 
● adhérer aux statuts ; 
● être agréé par l’assemblée générale permanente à la majorité de ses membres présents 
ou représentés. 
 
Sont  appelés  membres  actifs  les  membres  de  l'association  qui  participent  aux  activités  de 
celle­ci  et  donc  à  la  réalisation  de  ses  objectifs.  Les  membres  bienfaiteurs  soutiennent  les 
activités de l’association en s'acquittant d’une cotisation dont le montant est fixé par l'assemblée 
générale statutaire. Ils peuvent également effectuer des dons du montant de leur choix. 
Les membres associés ont un lien particulier avec l’association. 
 
Ainsi,  
 
● Le Centre de  Recherche et  d’Information pour le Développement (CRID), coordinateur 
national de la « Semaine de Solidarité Internationale » ; 
 
● Le réseau régional Bourgogne Coopération ; 
 sont membres associés. L'assemblée générale permanente peut en désigner des nouveaux. 
 
Les membres d'honneur sont désignés par l'assemblée générale permanente pour les services 
qu'ils ont rendus ou rendent à l'association. 
 
La qualité de membre se perd par : 
 
● la démission 
● le décès 
● la radiation prononcée par l’Assemblée Générale permanente 
● la dissolution de la personne morale 
 
Tout membre qui cesse de faire partie de l‘association ne peut réclamer aucune part des biens 
du groupement. 
 
 
 
Article 6 ­ responsabilité des membres 
 
Aucun  membre  de  l'association  n'est  personnellement  responsable  des  engagements 
contractés par elle. 
Seul le patrimoine de l'association répond de ses engagements. 
 
 
Article 7 : Ressources 
 
Les ressources de l'association comprennent : 
 
● les dons manuels ; 
● les excédents des activités de l’association  réinvestis pour le  développement du projet 
associatif ; 
● les éventuelles subventions et aides publiques ; 
● le cas échéant, toutes autres recettes ou subventions qui ne seraient pas contraires aux 
lois et règlements en vigueur. 
 
 
 
   Article 9 : Assemblée générale statutaire 
 
L'assemblée générale statutaire comprend tous les membres de l'association. Elle se réunit une 
fois par an. 
 
L'assemblée  générale  statutaire, après avoir délibéré, se  prononce sur les rapports moral ou 
d’activité et sur les comptes de l’exercice financier. Elle délibère sur les orientations à venir. Elle 
pourvoit à la nomination ou au renouvellement des membres du bureau directeur. Elle fixe aussi 
le montant des cotisations. Les décisions de l’assemblée sont prises à la majorité des membres 
présents ou représentés, un membre présent ne pouvant détenir plus de deux pouvoirs. 
 
 
Article 10 : Assemblée générale permanente 
 
L'assemblée générale permanente comprend tous les membres actifs de l'association à jour de 
leur cotisation ainsi que les membres associés.  
 
Pour  des  raisons  d’organisation,  l'assemblée  générale  permanente  peut décider  de déléguer 
une partie de ses pouvoirs à un ou plusieurs groupe(s) de travail comme par exemple un Comité 
de  Pilotage  dont  elle  désigne  les  membres  en  majorité  parmi  ses membres. Elle  décide  du 
fonctionnement de ce(s) groupe(s) de travail, elle décide les membres et l’étendue des pouvoirs 
de ce(s) groupe(s) de travail. 
 
En  cas  de  vacances,  elle  pourvoit  au  remplacement  des  membres  du  bureau  directeur 
concernés. 
 
 
Article 11 : Assemblée générale extraordinaire 
 
L'assemblée générale extraordinaire comprend tous les membres de l'association à jour de leur 
cotisation. Elle se réunit sur convocation du président ou du tiers de ses membres. 
 
 
 
Article 12 : Bureau directeur  
  
L’association  est  dirigée  par  un  bureau  directeur  constitué  d’au  moins  un(e)  Président(e)  et 
d’un(e)  trésorier(e)  élu(e)s  par  l'assemblée  générale  annuelle  pour  1  an.  Les  membres  du 
bureau directeur sont désigné(e)s parmi les membres de l’assemblée générale permanente. 
 
Le Bureau directeur est l’organe qui représente légalement l’association dans tous les actes de 
la  vie  civile.  Ainsi,  ses  membres  ont  notamment  qualité  pour  ester  en  justice  au  nom  de 
l’association.  En  cas  de  poursuite  judiciaire,  ses  membres  en  place  au  moment  des  faits prendront collectivement et solidairement leurs responsabilités devant les tribunaux compétents. 
 
Le bureau  directeur est investi, d’une manière générale, des pouvoirs les plus étendus dans la 
limite  des  buts  de  l’association  et  du  cadre  des  résolutions  adoptées  par  les  assemblées 
générales. 
 
 
Les membres du Bureau directeur ont en particulier les compétences pour : 
 
● administrer  toute  démarche  nécessaire  à  la  réalisation  des  activités  et  projets  de 
l’association; 
● arrêter le budget et les comptes ; 
● assurer la gestion des biens mobiliers et immobiliers, qu’ils soient confiés à l’association 
par prêt, bail ou convention, ou qu’ils soient propriété de l’association ; 
● gérer les ressources propres de l’association ; 
● préparer  les  rapports  annuels  et  le  compte  de  gestion  qui  doivent  être  présentés  à 
l’assemblée générale annuelle. 
 
Le Bureau directeur peut recruter le personnel pour développer les activités de l’association. Ce 
personnel participera à chaque réunion statutaire avec voix consultative. 
 
 
Article 13 : Le Président 
 
Le Président représente l’association  en justice et dans tous les  actes de la  vie civile. Il peut 
déléguer pour un acte particulier ce pouvoir à un membre de l’assemblée générale permanente 
après avoir recueilli l’avis favorable de cette assemblée. 
Il organise le travail des différentes instances de l’association. 
Il est porte­parole officiel de l’association. 
 
 
 
   Article 14 : Convocations et fonctionnement des réunions institutionnelles 
 
Sauf en ce qui concerne l’assemblée générale statutaire et l’assemblée générale extraordinaire, 
les  différents  organes  de  l’institution  se  réunissent  à  chaque  fois  que  nécessaire  sur 
convocation du Président de l’association au moins quinze  jours auparavant sauf urgence. La 
date  de  la  prochaine  réunion  programmée  sauf  cas  d’urgence  de  l’instance  concernée  est 
décidée en début de réunion et communiquée à ses membres absent(e)s dès que possible.  
 
Les convocations sont faites par tous moyens. 
 
L'ordre du jour est arrêté par le président et indiqué sur les convocations. Il pourra être complété 
en début de réunion par des sujets extérieurs. 
 
En  cas  d’absence,  un(e)  membre  de  l’instance  peut  donner  pouvoir  à  un(e)  autre  membre 
l’instance pour se faire représenter. Un(e) membre ne peut détenir plus de deux pouvoirs. 
 
Les  décisions  sont  prises  au  consensus  et  à  défaut  à  la  majorité  des  voix  des  membres 
présent(e)s ou représenté(e)s avec prépondérance de la voix du Président. 
 
Ces  décisions  ne  sont  valables  que  si  la  moitié  des  membres  de  l’instance  concernée  est 
présente.  Dans  le  cas  de  figure où  ce  quorum ne serait pas atteint une seconde  réunion  de 
l’instance peut être convoquée sans condition de quorum. 
 
Toutes  les  réunions  font  l’objet  de  comptes­rendus  accessibles  à  tous  les  membres  de 
l’association. Un secrétaire de séance est désigné à cet effet en début de séance.  
 
 
Article 15 : Réglement intérieur 
 
Un règlement intérieur peut être établi par l’assemblée générale permanente pour compléter les 
présents statuts. 
 
 
Article 16 : Exercice comptable 
 
L’exercice  comptable  démarre  le  1er  janvier  pour  se  terminer  le  31  décembre.  Le  premier 
exercice démarre le jour de parution au Journal Officiel pour se terminer le 31 décembre. 
 
 
Article 17 : Modification statutaire; 
 
Les  modifications  statutaires  sont  décidées  à  l’unanimité  par  l’assemblée  générale 
extraordinaire.  
 
 
Article 18 : Dissolution 
 
La  dissolution  ne  peut  être  décidée  qu’à  l’unanimité  par  l’assemblée  générale  extraordinaire 
convoquée  dans  ce  but.  Elle  désigne  un  ou  plusieurs  liquidateurs  qui  seront  chargés  de  la 
liquidation des biens de l’association et dont elle détermine les pouvoirs. 
En  aucun  cas,  les  membres  de  l’association  ne  pourront  se  voir  attribuer,  en  dehors  de  la 
reprise de leurs apports, une part quelconque des biens de l’association. 
L’actif  net  subsistant  sera attribué obligatoirement  à une ou  des associations poursuivant les 
mêmes buts qui seront nommément désignés par l’assemblée générale permanente.