Tourisme en Nord-Pas-de-Calais :un réel impact sur l emploi
6 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Tourisme en Nord-Pas-de-Calais :un réel impact sur l'emploi

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En moyenne sur l’année, le Nord-Pas-de-Calais a déployé 32 600 emplois au service de la clientèle touristique, qu’elle fréquente la région pour affaires ou pour son agrément en 2003. Les emplois exclusivement dédiés aux touristes en représentent 29%. Le complément est généré dans des activités où les touristes se joignent à la clientèle régionale, en premier lieu dans la restauration ou les commerces. Son poids dans l’emploi régional peut être localement important, notamment sur Berck-Le Touquet et ses alentours. DES SÉJOURS TOURISTIQUES AUX MOTIFS VARIÉS DES EMPLOIS DÉDIÉS À L’AFFLUX DE POPULATIONSUPPLÉMENTAIRE LA NOUVELLE ESTIMATION SOULIGNE LA CONCENTRATION EN MILIEU URBAIN LE PROFIL DE L’EMPLOI TOURISTIQUE DÉPARTEMENTAL INFLUENCÉ PAR LA PLACE DU TOURISME D’AFFAIRES RESTAURATION,COMMERCES ET HÔTELLERIE : SEPT EMPLOIS SUR DIX UNE SAISONNALITÉ PLUS MARQUÉE DANS LE PAS-DE-CALAIS UN FORT IMPACT SUR L'EMPLOI AUTOUR DE BERCK-LE TOUQUET

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 52
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

n moyenne sur l’année, le Nord-Pas-de-Calais a
Edéployé 32 600 emplois au service de la clientèle
touristique, qu’elle fréquente la région pour affaires ou
pour son agrément en 2003. Les emplois exclusivement
dédiés aux touristes en représentent 29%. Le
complément est généré dans des activités où les
touristes se joignent à la clientèle régionale, en premier
lieu dans la restauration ou les commerces. Son poids
dans l’emploi régional peut être localement important,
notamment sur Berck-Le Touquet et ses alentours.
Tourisme en Nord-Pas-de-Calais :
un réel impact sur l'emploiLa région Nord-Pas-de-Calais s’est classée d’emplois lié à la présence de touristes, LE PROFIL DE L’EMPLOI
en 2003 au dixième rang des régions dans des activités qui s’adressent par TOURISTIQUE DÉPARTEMENTAL
françaises pour sa fréquentation hôtelière, ailleurs à la population résidente ou à INFLUENCÉ PAR LA PLACE DU
juste derrière celles qui peuvent se prévaloir celle qui vient travailler sur le territoire. TOURISME D’AFFAIRES
d’un ensoleillement qui attire les vacanciers Ainsi, dans la restauration ou le commerce
ou de sites de grande renommée. alimentaire, une partie des emplois est Au sein de la région, le département du
engendrée par la fréquentation touristique, Nord, compte 19 300 emplois touristiques
tout au moins dans les communes qui tandis que le Pas-de-Calais en représenteDES SÉJOURS TOURISTIQUES AUX
attirent le plus de touristes. Selon le mois 13 300. La part de l’emploi touristique seMOTIFS VARIÉS
ou la saison, le volume d’emploi touristique rapproche dans ce deuxième départe-
varie, tout comme varie la fréquentation ment de la part nationale mais à 3,3%, elleElle s’appuie en effet sur les atouts de son
touristique. en reste inférieure d’un point. Dans lelittoral, sur la notoriété de ses équipements
Nord, elle descend à 2,2%. La différencede loisirs, sur la valorisation de ses sites
de profil entre les deux départements esthistoriques et sur la richesse culturelle et LA NOUVELLE ESTIMATION
nette. Le Pas-de-Calais reçoit proportion-artistique de ses villes, comme en a témoi- SOULIGNE LA CONCENTRATION
nellement à la taille de sa populationgné le succès de Lille 2004. Mais sa situation EN MILIEU URBAIN
résidente un volume plus important degéographique et ses infrastructures de
touristes que le Nord. Ce tourisme génèretransport lui permettent aussi de bénéficier Ainsi, selon une nouvelle méthode d’esti-
de l’emploi également proportionnelle-de l’afflux de nombreux touristes pour mation qui prend en compte les retombées
ment plus important que chez son voisin.motif professionnel. C’est ainsi que parmi sur l’emploi de la présence des touristes
Toutefois, les rapports de proportion neles nuitées d’hôtels, plus d’une sur deux d’agrément mais aussi celle des
sont pas conservés car les besoins àest générée par le tourisme d’affaires, la d’affaires, le Nord-Pas-de-Calais compte
couvrir pour l’accueil des touristes sontmoyenne nationale se situant à environ en moyenne annuelle 32 600 emplois tou-
différents, ce qui se traduit par le déve-deux sur cinq. Cependant, cette particu- ristiques salariés, soit 2,5% de son emploi
loppement d’activités plus ou moinslarité concernant la clientèle d’affaires salarié. Cette part est bien inférieure à
génératrices d’emploi. Ainsi, les activitésn’est propre qu’au Nord, où les touristes celle observée au plan national et qui
totalement touristiques (hôtels, campings,d’affaires représentent deux nuitées sur atteint 4,3%. Toutefois, le nombre d’em-
équipements de loisirs et offices de tou-trois, tandis que le Pas-de-Calais est dans plois générés par la fréquentation touris-
risme) créent autant d’emplois dans lela moyenne nationale quant au profil de tique est moins éloigné qu'on pourrait
Nord que dans le Pas-de-Calais, davantagesa clientèle. le penser de celui de l’Aquitaine ou du
tourné vers le tourisme d’agrément queLanguedoc-Roussillon par exemple (res-
son voisin. En revanche, la restaurationpectivement 45 000 et 46 000 emplois enDES EMPLOIS DÉDIÉS À L’AFFLUX DE
qui se classe parmi les activités nonmoyenne annuelle) et il est deux fois plusPOPULATION SUPPLÉMENTAIRE
dédiées exclusivement aux touristes, déploieélevé qu’en Picardie.
presque deux fois moins d’emplois touris-Ce volume est supérieur aux estimationsDans une étude récente [1], la direction
tiques dans le Pas-de-Calais que dans leprécédemment publiées [2] auxquelles ildu Tourisme estime ainsi que les touristes,
Nord où elle s’adresse plus souvent aussi àn’est pas immédiatement comparabletous types d’hébergements confondus,
une clientèle venue pour motif profes-compte tenu du changement de méthodereprésentent en moyenne annuelle dans
sionnel. Ceci s’explique en partie par le. Il révise à lale Nord-Pas-de-Calais l’équivalent de
fait que la restauration génère un volanthausse l’impact du tourisme dans l’em-117 000 habitants permanents supplé-
de main-d’œuvre important permettantploi des villes où l’emploi touristiquementaires. Le Nord en accueille 47 100 et
de couvrir les plages horaires étenduesrégional apparaît plus concentré encore.le Pas-de-Calais 69 900, soit respective-
qu’impose le service de la clientèle.Ainsi, 97% de l’emploi touristique estment 1,8% et 4,8% de leur population
localisé dans des communes de l’espacerésidente. L’afflux de population généré
urbain régional alors que l’estimation pré- RESTAURATION, COMMERCES ETpar le tourisme est ainsi dans ce deuxième
cédente y en situait 90%. L’emploi généré HÔTELLERIE : SEPT EMPLOIS SUR DIXdépartement supérieur à ce qu’on observe en
par le tourisme en milieu rural est ainsimoyenne nationale, laquelle se situe à 2,6%.
estimé à 1 100 postes, soit le même ordre La restauration et les commerces emploientCette présence de population supplé-
de grandeur que l’estimation précédente. plus d’un salarié du tourisme sur deux. Dif-mentaire sur le territoire engendre des
férencier les emplois dédiés au tourismeconséquences sur la nature des emplois,
des emplois justifiés par la consommationessentiellement au travers de l’accueil et
de la population résidente ou travaillantde l’hébergement. Une partie des emplois
sur le territoire prend tout son sens dansgénérés par le tourisme est entièrement
ces deux activités. La restauration est ledédiée à cette demande : ainsi, tous les
plus gros employeur touristique, comp-emplois des hôtels, des campings, des
tant 8 800 salariés, soit 27% des emploisoffices de tourisme ou des équipements
touristiques. Elle est immédiatement suiviede loisirs sont, de fait, touristiques. Une
des commerces, spécialisés ou non, qui enautre partie est constituée du surplusdénombrent 8 100. Les hôtels, quant à Canche-Authie qui abrite les grandesUN FORT IMPACT SUR L'EMPLOI
eux, mettent au service des touristes 5 700 AUTOUR DE BERCK-LE TOUQUET stations balnéaires du Pas-de-Calais. La
salariés. À leurs côtés, les campings, offices part de l’emploi touristique dans l’emploi
de tourisme et équipements de loisirs dont Jouissant d’une fréquentation touristique dépasse ainsi 14% dans la zone de
l’emploi est aussi exclusivement dédié aux d’agrément et d’affaires, la métropole Berck-LeTouquet littoral. Les emplois y sont
touristes, déploient environ 3 700 postes de pour la moitié dédiés exclusivement auxlilloise concentre 35% des emplois touris-
travail . tiques dont les deux tiers sur la commune touristes, dans les hôtels, les parcs d’attrac-
de Lille. Loin devant les autres secteurs, la tions, les trois casinos et les campings ou
restauration est le principal employeur, autres hébergements touristiques. AuxUNE SAISONNALITÉ PLUS MARQUÉE
alentours et dans la partie littorale duavec 36% des emplois. Les commerces etDANS LE PAS-DE-CALAIS
les hôtels suivent avec respectivement Calaisis, la part de l’emploi touristique
17% et 13%. Cependant, le tourisme pèse descend à 6% .Comme l’activité touristique varie au cours
peu dans l’emploi où il ne représentede l’année, les estimations commentées
que 1,3%. En zoomant sur la ville de Lille,jusqu’ici sont des moyennes annuelles.
le tourism

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents