Comment Terre ? Les écrivains s

Comment Terre ? Les écrivains s'interrogent

Documents
33 pages
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement

Description

Séance inaugurale le mercredi 4 novembre 2015 Bibliothèque nationale de France Quai François Mauriac – Paris 13 Rencontres du jeudi 5 novembre Maison des Cultures du Monde 101 Boulevard Raspail – Paris 6 Rencontres du vendredi 6, samedi 7, dimanche 8 novembre Bibliothèque nationale de France Quai François Mauriac – Paris 13 Maison des écrivains et de la littérature Entrée gratuite Informations au 01 55 74 60 91 – 01 55 74 01 52 COMMENT TERRE ? Dire et penser un monde menacé CONTEMPORAINS 9 www.m-e-l.fr Il faut éteindre la démesure, plutôt que l’incendie Héraclitecité par Paul Virilio cvkbjlcvkbjlb cvkbjlcvkbjlb lé’qouridlirbeSnt légla dérses,énlgst ,ilamsec nimoar’h lnteaig nos ed eerv tila .sed ohc ’iltrop, s’ pleut,il neige,beaucoup, si mers et vents se démontent, il se pourrait que ce «il »renvoie à l’homme lui-même, oublieux de son devoir envers la nature, lui dérobant ses ressources jusqu’à leur épuisement total, bouleversant Comment taire, alors, ce qui arrive sous nos yeux et n’a pas de nom? Ce qui met en péril le langage lorsque la calotte n’est plus glaciaire et que les îles ne sont plus îles? La réalité décale l’ordre des mots, le défini se brouille, les phrases se recomposent et l’imaginaire fait la part belle à une aventure non encore vécue, entre cataclysmes annoncés et refuges à inventer. Les écrivains, les cinéastes, les chercheurs de tous horizons, donnent du sens à ce qui advient.

Informations

Publié par
Publié le 21 octobre 2015
Nombre de lectures 158
Langue Français
Signaler un problème
Séance inaugurale le mercredi 4 novembre 2015 Bibliothèque nationale de France Quai François Mauriac – Paris 13
Rencontres du jeudi 5 novembre Maison des Cultures du Monde 101 Boulevard Raspail – Paris 6
Rencontres du vendredi 6, samedi 7, dimanche 8 novembre Bibliothèque nationale de France Quai François Mauriac – Paris 13
Maison des écrivains et de la littérature Entrée gratuite Informations au 01 55 74 60 91 – 01 55 74 01 52
COMMENT TERRE ?
Dire et penser un monde menacé
CONTEMPORAINS 9
www.mel.fr
Il faut éteindre la démesure, plutôt que l’incendie  Héraclite cité par Paul Virilio cvkbjlcvkbjlb cvkbjlcvkbjlb léqouridlirbeSntlégladérses,énlgst,ilamsecnimoarhlnteaignosedeervtila.sedohc’iltrop, s’ pleut, il neige, beaucoup, si mers et vents se démontent, il se pourrait que ce « il » renvoie à l’homme luimême, oublieux de son devoir envers la nature, lui dérobant ses ressources jusqu’à leur épuisement total, bouleversant Comment taire, alors, ce qui arrive sous nos yeux et n’a pas de nom ? Ce qui met en péril le langage lorsque la calotte n’est plus glaciaire et que les îles ne sont plus îles ? La réalité décale l’ordre des mots, le défini se brouille, les phrases se recomposent et l’imaginaire fait la part belle à une aventure non encore vécue, entre cataclysmes annoncés et refuges à inventer. Les écrivains, les cinéastes, les chercheurs de tous horizons, donnent du sens à ce qui advient. Ils rendent sensibles, audibles, les événements qui bouleversent une terremère fatiguée. e C’est une manière de défi que se propose de relever cette 9 édition des Enjeuxexceptionnellement organisée avant la Conférence sur le climat, (COP 21) : comment littérature et art peuventils réorienter nos pratiques et nos usages ? À l’heure où les profits dévoient la Terre, celles et ceux que nous avons conviés inventent des formes pour dire ce monde vieilli, nous invitent à changer de rythme ou d’échelle, redonnent du temps aux saisons, de la vie à l’espace et de l’espace à la vie. C’est avec eux que nous souhaitons ouvrir l’horizon, imaginer un avenir en toutes lettres. Les langages de la nature n’ont pas fini de nous parler. À nous de les entendre. Sylvie Gouttebaron,Dominique Viart,  directrice de la Mel critique universitaire
COP 21 – Conférence des parties de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.Paris, du 30novembre au 11 décembre 2015.Le 14 novembre, lors duParlement sensible, 31 écrivains, invités par la Mel, liront chacun un discours à l’Assemblée nationale.
cvkbjlcvkbjlb
COMMENT cvkbjlcvkbjlb TERRE ?Dire et penser un monde menacé
Séance inauguraleMercredi 4 novembre à 19h à la Bibliothèque nationale de France Quai François Mauriac – Paris 13 Bibliothèque nationale au Petit auditorium
> Mercredi 4 novembre cvkbjlcvkbjlb Séance inaugurale Comment Terre?19 h00 – 19 h30 e Présentation de la 9 édition parDominique ViartetPierre SchoentjesPrendre la démesure19h30 – 20h15JeanChristophe Bailly avec Jean Kaempfer 20 h15 – 22 h30Projection du documentaire «La ligne de partage des eaux» entretien du réalisateur Dominique Marchaisavec Francesca Isidori
à la Bibliothèque nationale de France Quai François Mauriac – Paris 13 (métro: Bibliothèque nationale) Entrée gratuite
cvkbjlcvkbjlb
à la Maison des Cultures du Monde Jeudi 5 novembre 2015101, bd Raspail – Paris 6 M° Rennes / Saint-Placide
à la Bibliothèque nationale de France Vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 novembre 2015Quai François Mauriac – Paris 13 M° Bibliothèque nationale au Petit auditorium
Entrée libre et gratuite Renseignements au 01 55 74 01 52 01 55 74 60 91 www.m-e-l.fr
Comment > Jeudi 5 novembre La dénature 10 h00 – 10 h45DéIgurationThomas B. Reverdy,Roberto Ferrucci avec Paolo Modugno 10 h45 – 11 h30 ÉbranlementLoo Hui Phang,Luc Lang avec Hugo Pradelle 11 h45 – 12 h45Changement d’échelleEmmanuel Hussenet,Gilles Palsky,JeanMarc Besseavec Élodie Karaki
14 h30 – 15 h15Pour ne pas InirDandan Jiang,JeanLuc Raharimanana avec Benoît Conort 15 h15 – 16 h00Chaosmos Kenneth White avec Pierre Schoentjes 16 h15 – 17 h00 Mise à piedAntoine de Baecque,Frédéric Gros avec Wolfgang Asholt 17h15 – 18h00Au plus près des chosesPierre Patrolin,Fabienne Raphoz avec Benoît Legemble
18h00 – 19h00 À la Maison des Cultures du Monde Attributs poétiques du paysage leavec Jpean-Mrarc Moouragramme Grand entretienGilles Tiberghien
?Comment Terre Dire et penser un monde menacé
> Vendredi 6 novembre
Le paysage 10 h00 – 10 h45 Visages d’horizonsMichel Collot,Alain Corbin avec Alain Nicolas 10 h45 – 11h30Formes passagèresClaire Malroux,Claude Eveno avec Patrick Kéchichian 11 h30 – 12h00 Cole Swensen –entretien îlmé 12 h15 – 13h00 Art et nature, recompositionEmmanuel Ruben,Loïc Fel avec Benoît Legemble Habiter maintenant 14 h30 – 15h15Philippe Rahm avec Jean-Max Colard 15 h15 – 16 h00RefugesJeanMarie Gleize avec Alain Nicolas Archives Ina - Bernard Noël 16 h15 – 17 h00Que reste-t-il?Corinne Quentin,Naoya Hatakeyama (photos) avec Dominique Viart 17 h 15 – 18 h00Le jour d’aprèsFrank Smith,Yann Quero avec Pierre Schoentjes 18 h 15 – 19 h00Ici et maintenantChristophe Rioux, Susanna Lindberg avec Gisèle Berkman
> Samedi 7 novembre
Alerte 10 h00 – 11 h00 Rendre publicYoann Moreau, BaptisteLanaspeze,Éliane Patriarcaavec David Christoffel 11 h15 – 12 h00Surchauffe Jade Lindgaard, Anne Waldman avec Alain Nicolas 12 h15 – 13 h00RécupérerVincent Broqua, Gérard Bertolini avec Éric Dussert L’anthroposcène 14 h30 – 15 h15Bête de scèneNathalie Quintane avec Jean-Max Colard 15 h15 – 16 h00L’Âge d’hommeAlain Milon,Raphaël Larrère avec Jacques Munier 16 h15 – 17 h00La métaphore sensible Christian Doumet,Lisa Robertson avec Aline Bergé 17 h00 – 17 h45Æncrer en terreJeanLoup Trassard, Emmanuelle Pagano avec Dominique Viart
18 h30 – 19 h30AtlasGoran Petrovic,Pierre Cendors avec Pascal Jourdana
> Dimanche 8 novembre 10 h00 – 11 h30 Projection de «Potrerillos» La ville rouge un îlm de Sylvie Blum11 h30 – 12 h30L’avenir de la révolutionCyril Dion avec Marie-Hélène Fraïssé
Terremère 14 h30 – 15 h15 Nosjardinspolitiques/StormyweatherGrand entretien: Hélène Cixous avec Cécile Wajsbrot 15 h15 – 16 h00Jardin du réel à l’inventionMarco Martellaavec Éric Dussert 16 h15 – 18 h00Projection de «Adieu au langage»de Jean-Luc Godard Film présenté par Olivier Séguret
Les ouvrages des écrivains seront en vente grâce à Tschann 13 librairie de la Bnf
cvkbjlcvkbjlb
Jean-Christophe Bailly
cvkbjlcvkbjlb © Gilberte Tsaï
Antoine de Baecque
Docteur en philosophie, Universitaire, historien, critique enseignant à l’École nationale de cinéma et de théâtre, éditeur. supérieure de la nature et Auteur de très nombreux du paysage de Blois, poète, ouvrages sur le cinéma, et dramaturge, essayiste. Son notamment de monographies récit,Le Dépaysement.sur François Truffaut, JeanLuc Voyages en France(Le Seuil) Godard, Tim Burton. Parmi a obtenu le Prix Décembre ses dernières parutions:Pour en 2011. Ses derniers essais :un théâtre contemporain(avec Le parti pris des animauxAtoun, Actes Sud,et Lucien La phrase urbaine2014),(Le Seuil, Histoires d’amitiés2013),L’élargissement du(Payot, 2014),En d’atroces poème(Bourgois, 2015),souffrances(Alma Éditeur, Changement à vue : voyage2015),Nuits parisiennes, e e à SaintÉtienne(avecXVIII XXI siècle(Seuil, Alexandre Chemetoff, Arléa, 2015). DansLa Traversée des 2015).Alpes. Essai d’histoire marchée(Gallimard, 2014), Antoine de « Les méditations auxquellesBaecque expérimente l’histoire on se laisse volontiers aller,de la montagne par la marche, dans l’enfance, sur le destinassociant dans une même des gouttes de pluie tombantattention le corps et le chemin. dans les cours d’eau ou sur celui des objets flottants qu’on «Ce qui m’a plu, lors de cette y dépose ne sont pas ici de impatience de la marche, fut mauvais conseil ». de repérer les chemins sur les Le Dépaysement, Voyages encartes, les topoguides, et de Franceréserver gîtes, refuges, hôtels».La Traversée des Alpes les invités
DR
cvkbjlcvkbjlb
Gérard Bertolini
Économiste, rudologue (spécialiste de la question des déchets et de leur élimination), il est membre du laboratoire d’analyse des systèmes de santé du CNRS et Président de l’APREDE (Applications de recherches en économie de l’environnement). Auteur de nombreux essais qui abordent le sujet sous les angles historique, technique ou sociologique (Les Déchets, c’est les autres, Érès, 2006). Il s’adresse également au jeune public :La poubelle et le recyclage à petit pas(avec Claire Delalande, Actes Sud Junior, 2007). Dernière publication :Montremoi tes déchets… l’art de faire parler les restes(L’Harmattan, 2011).
DR
cvkbjlcvkbjlb
Jean-Marc Besse
Agrégé de philosophie, docteur en histoire, professeur à la Sorbonne et directeur de recherche au CNRS, il enseigne l’histoire de la géographie à l’université Paris 1 et l’histoire et la culture du paysage à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles. Il codirige la revueLes Carnets du paysage. Derniers essais :Le Goût du monde : exercices de paysage(Acte Sud, 2009), Habiter : un monde à mon image(Flammarion, 2013). Avec JeanChristophe Bailly et Gilles Palsky,Le monde sur une feuille : les tableaux comparatifs de montagnes et de fleuves dans les atlas du e XIX siècle(Fage éditions, 2014).
DR
cvkbjlcvkbjlb
Vincent Broqua
Professeur de littérature et arts nordaméricains à l’uni versité Paris 8, traducteur d’auteurs américains (David Antin, Bill Berkson, Thalia Field, Anne Waldman), il a publiéÀ partir de rien: esthétique, poétique et politi que de l’infime(M. Houdiart, 2013). Poète, il a publié Récupéreraux éditions Les Petits matins, en 2015.
« Pluie et soleil puis rien. La syntaxe voit loin. Le jaune n’est pas jaune, le rouge n’est pas rouge, le violet est peut être tout autre. Les télescopes scrutent et calculent le noir ».Récupérer
DR
cvkbjlcvkbjlb
Pierre Cendors
Romancier, nouvelliste, poète, illustrateur franco irlandais, il a vécu plusieurs années dans le Connemara, en Irlande, au contact d’un paysage élémentaire et sauvage qui nourrit sa création. Il a reçu le Prix Alain Fournier pour Engeland(Finitude, 2010). Derniers titres publiés :Les Hauts Bois(Isolato, 2013), Exil Exit(La Part commune, 2014),L’invisible dehors : carnet islandais d’un voyage intérieur(Isolato, 2015), Archives du vent(Le Tripode, 2015).
« On aborde un pays inconnu pour s’avancer seul à travers l’informe. On choisit la solitude pour rompre avec d’anciennes formes ».L’invisible dehors: carnet islandais d’un voyage intérieur
© Eva Cendors
Hélène Cixous
Agrégée d’anglais, docteur ès lettres, cofondatrice de l’université de Vincennes, fondatrice du Centre d’études féminines et d’études de genre, elle publie une œuvre riche de romans, d’essais et de pièces de théâtre. Elle a reçu le Prix de la langue française 2014 pour l’ensemble de son œuvre. Parutions récentes, chez Galilée:Ayaï! Le Cri de la littérature(2013),Homère est morte(2014, Prix Marguerite Duras),Insurrection de la poussière: Adel Abdessemed(2014) etAbstracts et brèves chroniques du temps Volume 2, Corollaires d’un voeu(2015).
«Le fabuleux, ditil c’est que les commencements sont à la fois l’arché et en même temps la fraîcheur même. – Aux Commencements on ne sait pas qu’on est aux Commencements. On y arrive plus tard, un jour. – La fraîcheur ne se sépare pas de moi». Corollaires d’un vœu
© Sophie Bassouls
Michel Collot Professeur de littérature française à l’université Paris 3, essayiste et poète. Il anime depuis vingt ans des séminaires et des colloques sur la poésie moderne et dirige le centre de recherches «Écritures de la mo dernité», associé au CNRS. Il a fondé et préside l’association Horizon Paysage. Il est mem bre du comité de rédaction de la revueL’Étrangère. Dernières publications:L’amour en bref (poésie, Tarabuste, 2013) et Pour une géographie littéraire(essai, Corti, 2014). DansLa penséepaysage: philosophie, art, littérature(essai, Actes sud, 2011), Michel Collot témoigne de l’actualité du paysagedans le contemporain et de la néces sité pour l’homme de renouer avec lui de nouvelles relations.
«En poésie comme ailleurs, le paysage est à la fois un lieu commun qui nous concerne tous et un espace de liberté offert à la sensibilité et à la créativité de chacun». Paysage et poésie du romantisme à nos jours
DR
Alain Corbin
Professeur à l’université Paris1PanthéonSorbonne, il est l’auteur de nombreux essais sur l’histoire des perceptions et des mentalités, dontLe miasme et la jonquille(AubierMon taigne, 1982),Le Village des cannibales(Aubier, 1990) et Le monde retrouvé de Louis François Pinagot : sur les tra ces d’un inconnu, 17981976(Flammarion, 1998), réédités en janvier 2016 en un volume, sous le titreUne histoire des sens, dans la collection «Bou quins» (Laffont). Derniers titres parus, chez Fayard:La douceur de l’ombre: l’arbre, source d’émotions, de l’Antiquité à nos jours(Fayard, 2013),Les filles de rêve(2014).
e «À la fin du XVIII siècle s’est intensifiée la sensibilité de l’individu aux phénomènes météorologiques et s’est construite puis affinée une rhétorique pour dire l’effet des météores sur l’âme des épisto liers et des diaristes». La pluie, le soleil et le vent
DR
Cyril Dion
Fondateur, avec Pierre Rabhi, de l’ONG Colibris, dont il est le porteparole. Conseiller éditorial chez Actes Sud, directeur de la rédaction du magazineKaizen, il a coproduit avec Colibris un film de Coline Serreau, Solutions locales pour un désordre global, avant de tournerDemain, dont il est l’auteur et le coréalisateur avec Mélanie Laurent. Ce film est complété par deux publications en 2015, chez Actes Sud :Demain : un nouveau monde en marcheetles aventuresDemain : de Léo, Lou et Pablo en quête d’un monde meilleur (collection Junior). Il est aussi l’auteur d’un recueil de poésie,Assis sur le fil(La Table ronde, 2014).
DR
Christian Doumet
Poète et romancier, profes seur de littérature française à l’université Paris 4, essayiste. Ancien directeur de program me au Collège international de philosophie. Il a récem ment publié, en 2014 :L’at tention aux choses écrites (éditions Cécile Defaut) et La Donation du monde(Fata Morgana). Également paru la même année chez ce dernier éditeur,Notre condition atmosphériquetisse un dia logue étroit entre l’homme et son environnement et donne à voir une certaine manière d’habiter le monde.
« Qu’estce qu’une atmosphère ? Ce cœur lointain, cet animal taciturne, ces poèmes lavés ; une épaisseur, une coagulation fugitive du temps sans mots ». Notre condition atmosphérique
© POL
Claude Eveno
Urbaniste et documentariste, enseignant à l’université Paris 8, il a publié plusieurs ouvrages sur l’espace urbain, l’architecture et le paysage, préoccupations qui se retrou vent dans son romanSur la lande(Gallimard, 2005) ou un livre pour la jeunesse,Re garder le paysage(Gallimard Jeunesse, 2006). Il a récem ment publié aux éditions Bourgois ::Un monde avant voyages intérieurs dans la peinture(2013) etL’Humeur paysagère(2015). «Cette expérience d’une réalité fragile, peu sûre, fuyante et par là même imposant sa médiation, c’est évidemment ce que je vis à nouveau quand «je marche» sur les chemins de montagne des peintres d’ExtrêmeOrient». L’Humeur paysagère
© Mathieu Bourgois
Loïc Fel
Docteur en philosophie de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques. Responsable du développement durable de l’agence BETC, il est aussi depuis 2008 cofondateur de l’association COAL (Coali tion art et développement du rable). Présent au commissa riat artistique du Domaine de Chamarande depuis janvier 2012. Il est l’auteur d’un es sai,: de laL’esthétique verte représentation à la présenta tion de la nature, publié chez Champ Vallon en 2009. «Or, aujourd’hui, l’art traverse une crise sans précédent, et la nature revient en force dans la sphère esthétique, laissée va cante par des créations artisti ques dénigrées, attaquées d’un côté par la culture populaire et de l’autre par un engouement pour leretour à la nature».L’esthétique verte
DR
Roberto Ferrucci
Romancier et traducteur en italien de JeanPhilippe Toussaint et Patrick Deville. La traduction par Jérôme Nicolas de son romanCosa cambia(2008) paraît au Seuil en 2010 sous le titreÇa change quoi. Il y raconte les violences qui marquèrent le G8 organisé à Gênes en 2001. Dernière parution (bilingue) : Sentiments subversifs / Sentimenti sovversivi(MEET, 2010), suivie deux ans plus tard deSentimenti decisivi, encore inédit en français. Il dirige la collection numérique « Collirio » des éditions Terra Ferma. Défendre la ville de Venise menacée par le trafic maritime est aujourd’hui l’un de ses combats. À paraître :Venezia è Lagunachez Feltrinelli.
«Il faut sortir, descendre les dix étages et s’éloigner d’ici pour comprendre ce que c’est que le Building.»Sentiments subversifs
DR
Jean-Marie Gleize
Professeur de lettres à l’uni versité d’AixenProvence, puis à la section littéraire de l’École normale supérieure de Lyon, où il a dirigé le Centre d’études poétiques (19992009), il mène une réflexion sur la poésie tout en pratiquant cette forme. Dernières publications, en 2015 :Littéralité(Questions théoriques),Le théâtre du poème : vers AnneMarie Albiach(Horlieu éditions),Le livre des cabanes : politiques (Le Seuil, 2015), recueil de textes fragmentaires.
«j’ai recopié ce matin la fête de la pluie (parce que je recopie d’habitude) je recopie la fête à pleintemps cette fois l’orage est lourd et si lent qu’il va s’écrouler il tombe et fait des ravins (je vois encore qu’il vient casser les carreaux)». Le livre des cabanes
© Hermance Triay
Frédéric Gros
Professeur de pensée politique à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), spécialiste de Michel Foucault. Derniers essais parus :États de violence : essai sur la fin de la guerre(Gallimard, 2006),Marcher, une philosophie(Carnets Nord, 2008),Le Principe sécurité(Gallimard, 2012).
« Car le marcheur est roi : la terre est son domaine. Le nécessaire une fois conquis, on n’en manque jamais, car il est partout et appartient à tous, comme il n’est à personne, d’où cet ultime retournement, de la pauvreté en richesse ».Marcher, une philosophie
© Carnet Nord
Naoya Hatakeyama
Photographe japonais. Ses travaux ont fait l’objet de plusieurs expositions au Japon, à Venise et aux Rencontres d’Arles en 2003 et 2009. De ses albums traduits en français, peu nombreux, on retient son intérêt pour les sites miniers : La houillère de Westphalie : III Ahlen(Textuel, 2006) etTerrils(Light motiv, 2011). Plus récemment, Kesengawa(Light motiv, 2013, traduction de Corinne Quentin) témoigne par le texte et l’image de la dévastation de sa ville natale, Rikuzentakata, par le tsunami du 11 mars 2011.
© Marc Feustel