30 propositions pour lutter contre les violences sexuelles dans les établissements scolaires

-

Documents
58 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le rapport remis par la rectrice Nicole Belloubet-Frier émet 30 propositions visant à s'attaquer au problème des violences sexuelles et sexistes au sein des établissements scolaires. Quatre principes structurent ces propositions : mieux connaître, mieux repérer les violences, mieux prevenir à la fois les adultes et les élèves et enfin agir plus efficacement en développant un travail de proximité, en réseau et en partenariat en incluant les parents d'élèves. Le maillage nécessaire doit à la fois être développé au niveau national, au niveau académique et au niveau départemental. Un schéma d'organisation simplifié et fédérateur, accessible aux acteurs et usagers permettra de répondre plus efficacement au développement de ces violences.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2001
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème
 NICOLE BELLOUBET-FRIER RECTRICE DE L'ACADEMIE DE TOULOUSE                 
  
 
 
 
 
 
   
            
30 PROPOSITIONS
POUR LUTTER CONTRE
LES VIOLENCES
SEXUELLES
DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
INTRODUCTION
I
II
SOMMAIRE
UN DISCOURS AFFIRME DE L'INSTITUTION
A- LE
B- LA
C- LES
D- LA
RESPECT
REGLE
RELATIONS AFFECTIVES
REUSSITE
SCOLAIRE
DES PERSPECTIVES RENOUVELEES
A- MIEUX CONNAITRE
B- MIEUX REPERER
C- MIEUX PREVENIR 1) LA FORMATION 2) LA FORMATION
D-1) 2) 3) 4)
CONCLUSION
MIEUX UN UN UN UN
AGIR TRAVAIL TRAVAIL TRAVAIL TRAVAIL
RAPPEL DES PROPOSITIONS
LISTE DES INTERLOCUTEURS
DES DES
ADULTES ELEVES
3
6
22
6
10
22
24
27
DE PROXIMITE EN RESEAU EN PARTENARIAT AVEC LES PARENTS
47
50
58
12
14
34
27 30
35 37 38
2
44
sur
réussite, d'épanouissement, et surtout d'humanité.
interrogations
actuelles
individus,
des
la
violence
société, et
la
soient
qu'ils
global
Les
au sein de
de l'institution scolaire
phénomènes de
sans
ses
apparus pendant
par conséquent
de soi-même,
sont symptomatiques d'un profond
est impératif de réaffirmer que l'éducation est encore de
garçons
Les agressions dont sont aujourd'hui victimes les
irréversible atteinte à l'individu, et qui constitue, pour
l'institution scolaire,
autant, les phénomènes s'y rapportant sont
aujourd'hui.
rappeler, ne sont pas nées
Pour
individus, participait d'une forme de révolte organi
dans la mesure où cette dernière, en ce q
bande, d'assujettissement au groupe, et qui,
s'appréhendent dans une tendance comportementale plus vaste,
permettre d'échapper.
déterminisme auquel
Le sens donné
la réussite des
Mais s'il apparaît toujours indispensable de s'interroger sur les vici
questionnements relatifs au positionnement général et philosophique de
plus spécifique des atteintes sexistes ou sexuelles, ne peut
La violence qui préoccupe aujourd'hui l'école, et qui retiendra notre
même de cette lutte et avait intégré une part de violence
D'une certaine manière, l'école s'était donc app
l'école pouvait le cas échéant, par la pr
aux études procédait d'une conscience claire d
comprenant
traduisant
nos
et le
l'école est parfois confrontée à une forme de violence intoléra
l'enfant,
l'adéquation de ses pratiques au regard des évolutions et at
présentement observés bafouent toutes les valeurs portées par l'idéal
désarr
agresseurs.
3
agressés
ou
sont
pas
destruction
ne
consécutifs aux "tournantes" – aux "chaînes" dit-on en Nouvelle-Caléd
viols en réunion, ont focalisé l'attention sur ces phénomènes de
Le Premier Ministre et le Ministre de l'Education nationale dans
l'UNESCO en mars 2001 à l'occasion du colloque "Violence à
ont réaffirmé leur volonté de prendre les mesures nécessaires po
violences, et particulièrement les violences sexistes et sexuelles. Ce
LANG, "une régression inadmissible pour notre société qui s'est e
la parité que de laisser la mixité scolaire se transformer en
concrètes pour éra
être
 Jean-Luc MELENCHON
l'encontre d'adultes
qui peuvent aussi
ancrée chez certains jeunes. Les multiples phénomènes de
clivages sociaux et touchent surtout les filles apparaissent
siècle passé !". Cette formule, citée à titre d'exemple
point la certitude d'une relation égale entre les individus
règles ou des codes écrasants ; elles subissent enfin
des violences du
dans certains quartiers, à subir des violences dans leur
étouffer par peur du déshonneur ; elles subissent aussi
l
système scolaire dans son
a édicté des mesures
en
l'égalité entre filles et garçons. A en croire les propos tenus
dans cette différence, d'un refus de respecter l'égalité des individ
phénomènes de violence naissent tous d'un refus de la différence,
des enseignants à titre individuel à l'endroit des élèves. Quelles
violence
n'est
par u
semblerait d'avance vouée à l'échec : "L'égalité hommes/femmes lais
le mép
le dikta
propre
inquiétants.
Fabrice Genestal "La Squale", ainsi que l'actualité journalistique q
dans une sexualité forcée. L'actualité cinématographique récente, avec n
l'oppression et la destruction traumatisante des jeunes filles trouve
garçons qui portent sur elles un regard "utilitaire". Cette dév
lycées
professionnels,
dans
ou
4
et
La
LANG,
Jack
hors de
l'école
violence
s'exprime
parfois également par
eux, des jeunes à
fait
l'école,
sa
dans
de
conférence
orientations du collège
républicain,
croisées, sur les comportements
pas
Les
tolérer les
phénomènes de
a
réaffirmé
adolescents et
violence.
actes de violence témoignent d'un
Selon Marie CHOQUET, l'écart
son
des
état
5
intention
structures
de
de
tr
éducatives
grande
entre ce que les jeunes disent
adultes s'intéressent est à l'origine d'une incompréhension fondamentale,
qui a des répercussions importantes sur la vie quotidienne des
conduite par l'INSERM en 2001 sur "Les élèves à l'infirmerie
d'une
enquête touchant 21 établissements de la Gironde, il ap
suicidants, ont plus que les autres, des antécédents de violences
consultants
à
violence sexuelle
23% que les
l'infirmerie ont, pour 12% des filles et 3% d
– 2% ont même subi plusieurs agressions sexu
suicidants ont été victimes de telles violences, en
Cet état de souffrance, parfois latent, quelquefois extrême, est suffi
cas inacceptable pour que l'école demeure sans réaction. L'objet de
un certain nombre de mesures, permettant non seulement de s
prévenir et de prendre en
charge
ces
phénomènes de violences