Aider et accompagner les élèves, dans et hors l

Aider et accompagner les élèves, dans et hors l'école

-

Documents
244 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Aider et accompagner les élèves, dans et hors l'école.
Dossier coordonné par Sylvie Grau et Jean-Michel Zackhartchouk.
CRAP (Cahiers pédagogiques).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 novembre 2012
Nombre de visites sur la page 295
Langue Français
Signaler un problème

Avertissement
Ce document est compatible avec les versions 6 et supérieures d’Acrobat Reader.
Droits et tarifs
Ce hors-série numérique est mis à votre disposition avec un droit de
reproduction régi par une licence Creative Commons. Il est difusé selon
une triple tarifcation :
• 7 € pour les particuliers qui l’acquièrent pour leur usage personnel ;
• 14 € pour les établissements avec un droit de difusion dans le cercle
de l’établissement et pour les formateurs dans le cadre de leur activité
professionnelle;
• 21 € pour les bibliothèques et médiathèques.
Toute utilisation commerciale est strictement interdite.
Comment utiliser ce document ?
Afn d’en faciliter l’usage, ce document est présenté sous deux versions :
• une version destinée à la lecture sur écran ;
• une version à l’impression.
Depuis le sommaire ainsi que pour chaque page de la version lecture sur
écran, il est possible d’accéder à la version impression du même article en
cliquant sur l’icône
Depuis chaque page, le retour au sommaire est signalé par
Depuis le sommaire, il suft de cliquer sur un titre pour accéder à la
lecture à l’écran de l’article correspondant.
Comment imprimer ?
Par défaut, l’impression se lance pour l’ensemble du document dans sa
version destinée à être imprimée.
Les premières pages concernant le document destiné à la lecture sur écran
ne s’imprimeront pas.
Si vous désirez imprimer un article particulier, il faut en repérer la première
page (xx) et la dernière page (yy), puis dans la boîte de dialogue choisir
« Pages » et indiquer dans la zone de saisie les numéros de pages à
imprimer sous la forme xx - yy (nombres compris entre 1 et 68).
Orthographe
Ce document respecte les rectifcations de l’orthographe
française. Pour en savoir plus, consulter le site dédié à
l’orthographe recommandée.
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écoleLe CRAP-Cahiers pédagogiques
Les Cahiers pédagogiques se veulent lieu de réfexion collective
• sans simplismes, parce que les raccourcis sur le niveau qui monte ou
qui baisse, ou sur l’école d’antan n’ont jamais fait avancer d’un iota les
pratiques enseignantes ;
• sans tabous, parce qu’on doit pouvoir discuter sans réserves de tout ce
qui pose problème dans le champ professionnel, des réformes en cours,
du fonctionnement de l’école dans toutes ses dimensions ;
• sans dogmatisme, car c’est le croisement des réfexions et des pratiques
de chacun, chercheurs, formateurs, enseignants du secondaire et du
primaire, éducateurs, qui peut être utile à chacun ;
• sans déférenc, e car c’est le partage des expériences des uns et des
autres, quelle que soit son ancienneté, dans le respect des points de
vue, qui ouvre à d’autres possibles, qui fait progresser.
Ces principes qui animent l’équipe des Cahiers pédagogiques sont
également ceux du Cercle de recherche et d’action pédagogiques (Crap),
l’association qui les publie.
Adhérer au Crap-Cahiers pédagogiques, c’est donc soutenir la revue, c’est
aussi participer, par des rencontres, des échanges par une liste de difusion
électronique, à la vie d’une association d’enseignants soucieux de faire Sommaire
évoluer leurs pratiques, de réféchir sur les problèmes de l’école pour mieux
la faire progresser. Rejoignez-nous !
CRAP-Cahiers pédagogiques
10, rue Chevreul, 75011 Paris
Tél. : 01 43 48 22 30 - Fax : 01 43 48 53 21
crap@cahiers-pedagogiques.com
ADHÉRER EN LIGNE SUR LE SITE DU CRAP-CAHIERS PÉDAGOGiQUES
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écoleCollection des pédagogiques
hors-série numériques
changer la société pour changer l’école, changer l’école pour changer la société
Aider et
accompagner
les élèves,
dans et hors
l'école
Ce hors-série numérique est placé sous le régime de licence Creative Commons avec un droit de HSN n° 22
reproduction à condition de mentionner l’auteur original (le CRAP-Cahiers pédagogiques), de n’en octobre 2010
e faire aucune utilisation commerciale et de respecter les deux premières 65 année
7 € - 14 € - 21 € conditions pour toute publication incluant tout ou partie de ce document.SOMM AIRE
Dossier coordonné par Sylvie Grau et Jean-Michel Zakhartchouk
Éditorial
Sylvie Grau
1. L'accompagnement, une notion utile pour l'école ?
1.1. Penser la relation d’accompagnement : ses
enjeux dans le champ de l’éducation
Maëla Paul
1.2. Vers une clinique de l’accompagnement ?
Martine Lani-Bayle
1.3. Pistes pour un accompagnement éducatif util e
Jean-Michel Zakhartchouk
1.4. Quoi de neuf à la rentrée 2010 ?
Sylvie Grau
2. À l'école primaire
2.1. Comment accompagner les apprentissages
dans la classe ?
Benoît Becquar t
2.2. Maitre E et maitre de classe :
comment agir ensemble ?
Charlotte Menet
2.3. Une mauvaise solution à un vrai problème
Armelle Legars
2.4. Un dispositif imposé, peu efficace
et finalement contreproductif
Sylvain Grandserre
2.5. Une occasion à saisir pour aider les
élèves dans le cadre de l'école
Sylvie Cèbe
2.6. Ne pas espérer des résultats immédiats
Christine Félix
2.7. Une expérience positive
Isabelle Valle
2.8. Comprendre les enjeux didactiques pour mieux aider
Jean-Paul Vaubourg
3. Au collège
3.1. Une organisation soignée à mettre en place
Hervé Jacob
3.2. Dans un collège « ambition réussite »,
une affaire collective
Céline Bentéo
3.3. Une matinée méthodo
ou l'accompagnement heure par heure
Carole Guillot-Coquin
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'école3.4. Vers une mutualisation des dispositif s
de l’accompagnement ?
Olivier Meunier
4. Au lycée professionnel
4.1. Conditions pour une mise en œuvre utile
Karine Foucher
4.2. Nouvelles prescriptions, nouvelles pratiques
Corinne Marlot, Nathalie Younès, Guillaume Serres
4.3. À l’aide !
Sylvie Gonthier
4.4. D'un dispositif à l'autr e
Dominique Lakomy
5. Au lycée général et technologique
5.1. Comment aider des lycéens à retrouver le
sens des apprentissages scolaires ?
Guy Sonnois
5.2. La solitude du grimpeur face à la paroi
Bernard Hoarau
5.3. Accompagner les élèves : entre guidage
étroit et construction de l'autonomie
Sylvette Rascle
6. Dans le supérieur
6.1. Les Entretiens de la liberté : un accompagnement
numérique encore peu attractif
Anaïs Théviot
6.2. La lutte contre le décrochage à l'université
Laurence Pérennès
7. Quelle place pour les parents, les associations ?
7.1. Ma fille a un problème avec les consignes …
Sylvie Grau
7.2. Une association efficace pour renouer
les liens entre école et famille s
Philippe Masson
7.3. Le coaching scolaire : comment porter
un autre regard sur les jeunes ?
Gaëtan Gabriel
8. Dans notre collection
8.1. Dix risques majeurs
Gérard Chauveau
8.2. L’aide individualisée a-t-elle une légitimité ?
Pierre Madiot
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écolepage 1 de
l'édito
Éditorial
Sylvie Grau
Quelques précisions de forme en ouverture de ce hors-série numérique
des Cahiers pédagogiques : la version dont vous disposez n'est que
la première édition d'une publication qui est destinée à s'enrichir à la
suite du colloque que le CRAP-Cahiers pédagogiques organise les 25
et 26 octobre 2010 à Paris, sur ce même thème Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'école. Nous avons voulu profter de toute la
souplesse des publications numériques pour proposer à nos lecteurs
cette possibilité de disposer d'un premier ensemble de textes ouvrant
les débats, permettant une première approche du colloque, puis d'avoir
1accès aux contributions du colloque dans un second temps .
Si la question de l'aide a déjà été beaucoup travaillée, l'utilisation du
mot « accompagnement », très à la mode, demande à être précisée.
De quoi parle-t-on exactement ? Maëla Paul explique en quoi ce
mot désigne beaucoup plus qu'une simple aide ou une assistance :
l'accompagnement implique de se positionner en tant que professionnel
Sommaire
dans ses postures et ses intentions, de se questionner en tant qu'individu
sur le type de relation à mettre en place avec les élèves, et en tant que
citoyen, sur le type de société qu'il s'agit de contribuer à construire. Avec
Martine Lani-Bayle, c'est l'approche clinique qui vient en interférence
donner un rôle primordial à la relation langagière entre l'apprenant et
l'enseignant. Mais ces deux chercheuses nous disent la même chose :
accompagner, c'est prendre une posture diférente de celle de surplomb
souvent attribuée à l'enseignant. Les témoignages viennent conforter ce
point de vue. Que l'accompagnement soit dans ou hors l'école, qu'il soit
fait par l'enseignant ou par un tiers, il ne semble porter ses fruits qu'à
condition que la posture de l'accompagnant soit dans le « à côté ». Il
ne s'agit pas de renoncer à enseigner, mais bien d'aider l'accompagné à
devenir autonome dans ses apprentissages.
1 Sur le plan technique, l'achat d'une édition donne droit à l'édition suivante,
mise à disposition par téléchargement depuis la page de votre compte sur notre
site internet. Vous êtes informé de la parution d'une nouvelle édition par courriel.
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écolepage 2 de
l'édito
On ne parle donc plus simplement d'aide comme on l'a fait dans le
dossier du n°436 des Cahiers pédagogiques, « Aider les élèves ? », ni de
difculté scolaire comme dans celui du n°480 « Travailler avec les élèves
en difculté » : l'accompagnement s'adresse à tous les élèves. Il vient à
la fois aider, soutenir, ouvrir, motiver, émanciper, et se traduit par des
approches très variées : des activités non scolaires visant à motiver le
travail scolaire comme le montre Hervé Jacob et son atelier cirque au
collège, des temps de travail par une prise en charge extérieure comme
en témoigne Isabelle Valle au premier degré, ou Philippe Masson à
travers l'étude du fonctionnement d'une association périscolaire, ou
encore l'utilisation de forum Internet comme le propose l'article de
Anaïs Théviot, une organisation diférente à la fois du contenu et de
la didactique des cours qui semble avoir convaincu Sylvette Rascle,
Bernard Hoarau ou Jean-Paul Vaubourg. L'accompagnement demande
de réinterroger l'évaluation, ce que propose Benoît Becquart qui propose
des exemples de pratiques amenant l'élève à analyser son parcours
d'apprentissage. L'accompagnement est une afaire d'équipe. Charlotte
Menet nous le rappelle en précisant comment l'enseignant spécialisé
peut travailler dans et hors la classe en fonction des besoins de chaque
élève. Les parents ne sont pas exclus de ce chemin à parcourir ensemble,
Sommaire
ce sont eux qui vont payer à prix d'or cours particuliers et coaching.
Que cache cette demande ? Une inquiétude face à l'aspect sélectif
qu'est notre système scolaire ou une façon de se décharger d'un
accompagnement dont ils ne se sentent soit pas capables, soit pas
autorisés ? J'en parle dans un témoignage sur l'accompagnement d'une
élève de seconde. Mais toutes ces approches visent bien à donner du
sens aux apprentissages, comme le dit Guy Sonnois.
Ce qui est nouveau, c'est l'idée qu'il ne s'agit plus uniquement d'aider
des élèves en difculté, qu'il s'agit d'aider chaque élève à se construire
non seulement en tant qu'apprenant sur toute sa vie, mais aussi
en tant qu'individu se projetant dans une société qu'il contribue à
construire. L'accompagnement ainsi entendu devrait alors amener
à concevoir une école plus humaine, plus respectueuse des projets
individuels et du relationnel, ce qui ne signife pas que les savoirs ou les
connaissances passent en second plan. Au contraire, cette conception
de l'enseignement peut permettre une approche plus motivée et
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écolepage 3 de
l'édito
plus construite des savoirs considérés non pas comme des objets de
transmissions, mais bien des objets qui se construisent et s’approprient
dans un contexte particulier et selon la subjectivité de chacun. L'article
de Karine Foucher sur l'accompagnement en lycée professionnel
montre bien comment l'accompagnement doit tenir compte du projet
de l'élève tout comme celui de Laurence Perennes sur la lutte contre le
décrochage à l'université.
Accompagner demande donc un travail important sur soi, une
formation, des moyens, un travail d'équipe. Accompagner ne peut se
faire qu'en réinterrogeant notre posture d'enseignant. C'est ce que nous
vous invitons à faire à travers ce dossier.
Sylvie Grau
Professeure de mathématiques en lycée à Orvault (Loire-Atlantique)
Sommaire
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écolepage 1 de
cet article
1. L'accompagne -
ment, une notion
utile pour l'école ?
1.1. Penser la relation
d’accompagnement :
ses enjeux dans le
champ de l’éducation
M aëla Paul
En un temps où l’accompagnement se développe jusqu'à
devenir mode ou slogan, sans guère de repères pour en
penser la mise en œuvre, cette contribution questionne
la relation entre accompagnant et accompagné,
Sommaire
dans ses dimensions personnelle et politique.
L’accompagnement, c’est « être avec » et « aller vers » dans une visée
1de partage (ac – cum – pagnis) . La défnition du verbe « accompagner »
afne cette compréhension : « se joindre à quelqu'un » (dimension
relationnelle), « pour aller où il va » (dimension temporelle incluant un
déplacement), « en même temps que lui » (à minima à son rythme).
Tel est le principe éthique : l'action se règle sur autrui. La dimension
relationnelle est première : de la mise en relation dépend la mise en
chemin. Construire une relation de confance permet d’envisager de
travailler ensemble et travailler ensemble renforce la confance. La
dimension relationnelle s’inscrit dans le temps : celui de l’apprentissage
de la présence à autrui et de la confance.
1 Voir l’étude sémantique du mot « accompagnement »
et du verbe « accompagner » (Paul 2004). Ce travail a
été développé dans la revue Autour des mots.
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Exemplaire de
démonstration
Exemplaire de
démonstration
Exemplaire de
démonstration
Exemplaire de
démonstration
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'écolepage 2 de
cet article
La place de chacun dans l’interlocution 1. L'accompa-
Ce qui est ici déterminant, c’est la place de chacun dans l’interlocution. gnement, une
Or il n’y a que deux places : la place de « celui qui parle » et la place notion utile
pour l'école ? de « celui qui écoute ». Si j’occupe la place de « celui qui parle » au
sens de faire circuler dans la parole des savoirs, des informations, des
interprétations, des évaluations, l’accompagné ne peut être à la place
1.1. Penser la
de celui qui a quelque chose à dire sur la situation qui est en cause. relation d'ac-
compagnement
Pour que l’accompagné soit à la place de « celui qui parle », il faut que je
ses enjeux dans
le champ de soutienne la place de « celui qui écoute ». Dans cette position, je ne fais
l'éducation pas rien : en reformulant ou en questionnant, je lui donne à entendre
Maëla Paul ce qu’il dit. Donner à entendre, c’est interpeler sur l’énigme de ce qu’il
2dit . Car quand je dis, je dis plus que ce que je dis. La question du savoir
s’en trouve de son côté. Ce postulat le déloge d’une place d’écoutant
béat de notre savoir. Le professionnel accompagnant est écoutant et
interpelant. On ne saurait à moins être impliqué dans une relation.
Accompagner, c’est donner place à ce « savoir », non pas des
connaissances (de ceci ou de cela), mais un « dire » singulier. Il y a des
conditions nécessaires à installer pour que le « dire » puisse se dire
sans être menacé – conditions qui sont du côté de la relation et de la
Sommaire
posture : faire le deuil de détenir la solution de ce qui fait problème
pour l’autre. Accompagner, c’est donc prendre appui sur les lois du
langage et identifer comment je me situe dans l’interlocution.
L’objectif est donc de créer une relation comme contexte dans lequel
il est possible de vivre une expérience : expérimenter en paroles,
en sensations, en émotions, en imagination, en prise de conscience,
en expérience de choix et de prise de décision son rapport au réel.
Comment procède-t-on ? On procède au sein de la relation par un va-
et-vient entre réfexion et action qui fait que cette avancée se construit
« chemin faisant », en solidarité avec ses contextes, en réordonnant
sans arrêt les fns et les moyens à la recherche d’une logique de
projet. L’attention est disponible pour tout ce qui survient dans l’ici et
maintenant autant qu’à tout ce qui est censé advenir.
2 Pour mettre ce qu’il dit au travail, il faut qu’il y ait une
énigme ressentie. Par exemple, en l’interpelant : « Vous dites
ça, mais quand vous dites ça, vous dites quoi ? ».
Reproduction autorisée.
Mention obligatoire de l’auteur et du CRAP-Cahiers pédagogiques
Utilisation commerciale interdite.Creative Commons
Exemplaire de
démonstration
Exemplaire de
démonstration
Exemplaire de
démonstration
Exemplaire de
démonstration
Aider et accompagner
les élèves, dans et hors l'école