Améliorer l'efficacité de l'école primaire : rapport remis à Mme la ministre déléguée chargée de l'enseignement scolaire

-

Documents
147 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Réflexion globale sur l'efficacité de l'école.
Après un état des lieux présentant les résultats et les moyens de l'école, propositions relatives à :
- l'organisation pédagogique : réécriture des programmes en précisant les objectifs d'apprentissage et le objectifs de développement, redéfinition du temps scolaire en fixant des quotas hebdomadaires en français et en mathématiques et un capital annuel d'heures pour les autres disciplines, maîtrise de l'ouverture de l'école en réglant mieux les sorties scolaires et en limitant le recours aux intervenants extérieurs, mise à l'étude d'un brevet des écoles...
- le pilotage du système : mobilisation des enseignants sur les objectifs prioritaires, mise en adéquation de la formation avec ces mêmes objectifs, renforcement du travail en équipe au sein de l'école dans le cadre d'un projet d'école...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juillet 1998
Nombre de visites sur la page 21
Langue Français
Signaler un problème
Monsieur l'Inspecteur général.
L'école primaire obtientàrésultatsl'heure actuelle des équivalents àcequ'ils étaientilyaquelques dizaines d'années.
aumoins
Cependant, l'élévationduniveaudurecrutement des maîtres,la connaissance plus approfondie que l'onadel'enfant.lesprogrès accomplis dansledomaine pédagogique, l'amélioration constante destauxd'encadrement, l'effort réaliséaussibien parl'Etatque par les collectivités locales pour financer les projets pédagogiques,ledéveloppementdenouvelles technologies me laissent penser quelesrésultatsdel'écoleprimairepeuventêtre encore améliorés.C'estdans cet esprit quejesouhaite vous confierunemissionde réflexionetdepropositions surlethème :
« Améliorer
l'efficacité
de
l'école
primaire »
Votre mission portera àlafois surl'écolematernelleetsurl'école élémentaire.Jed'être attentifvous demande àlasituationdetouslesélèveset de prêter une attention toute particulière aux réponses pédagogiques qui sont apportées aux besoins des élèvesendifficultéou enéchecscolaire commede ceux dont les acquis,lamaturité méritent une priseencharge différenciée.
Vous examinerez les questions d'organisation pédagogique dans les classesetles écoles,enavecrelation notamment laloid'orientation pour l'éducationdeplace1989, qui l'élèveaucentre du système éducatif. Dansce cadre,ilmeparaît nécessaire de voirdequelle façonledispositif d'évaluation misenplaceendes1989 à l'entrée classesdeCE2etdesixième pourrait être rendu plus efficientetêtre mieuxexploitéparlesmaîtres.
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
Je souhaite enfin que vousanalysiezles conséquences des diverses modalités d'aménagement des rythmesdel'enfant, notamment dans leurseffets sur la réussite scolaire des enfants, surletravail des maîtresetsurles conditions nécessaires en matière d'organisation.
Pour mener à bien cette mission, vous pourrez faire appelentantquede besoin aux directions du ministèredel'éducationnationale,delarechercheet deextérieursla technologie, à ses services ainsiqu'aux servicesdes deux inspections générales.
Vous me remettrezaufuretàmesureilsseront prêts,desrapports d'étape sur chacun des sujets évoqués.
Je vous prie d'agréer, Monsieur l'Inspecteur général, l'expression sentimentslesmeilleurs.
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
demes
nombre des élèves
du cycleIII
qui, au début
oeuvre depuis
les performances aux
l'enseignement public a diminué de manière
en trente ans
passant pendant
lapériode
considérée
310 800. Danslemême
1960-1961 à
temps,lenombre des élèves de
Des moyens de fonctionnement nettement améliorés
d e
exclure que les conditions de passation des exercicesetlasoient pas toujourscotation des réponses ne
On doit. par ailleurs, observer que les enseignants ne se
est de deux ans : les élèves concernés par cette
associés à un retard scolaire, surtouts'il
soit fait au collège, d'atteindre
peu de chances, quoiqu'il
On connaît par ailleurslefaibles résultats aux caractère hautement prédictif de évaluations
situation ont très
ème l'entrée en6 ,
lycées.
nationales à
lesecond cycle long des
ET RESUME
élèves
nationales mises en
base en lecture ou en calcul ou dans les deux domaines. Ils sont entre21et35 %à
classe d'âgelaproportion des élèves en difficulté ou difficulté àen grande l'entréeau collège.
au
relevant
préélémentaire
delascolarité
souvent supérieur à celui que prescritlaréglementation ; ces domaines fournissent par ailleurs les points
auxquels les maîtres
1989. Ces évaluations
d'appui
d'élèves au niveau élémentaire.
sensible, de
compétences dites de
difficulté des épreuves. Ainsi,s'ilconvient de ne pas méconnaîtreladonnées, l'institution neprécarité des
l'entrée au collège.
les deux domaines
accordent un temps
conformes aux indications.Ilest probable cependant que toutes les erreurs ne vont pas danslesensd'un
Les seules données qui traduisent des produits delascolarisation primaire sont
peut pas ne pas prendre très au sérieuxlasituation ainsi révélée à environ 25: on peut estimer
plaignent pas dela
%d'une
concernent
abaissement des résultats.
(entrée au CE2), paraissent ne pas maîtriserleniveau minimal des
DU RAPPORT
postérieures
etlefort développement delascolarité à deux ans ont permis de limiterlaperte globale à1,6million,le
mathématiques,
disciplinaires, français et
à partir de trois a n s
ont fait perdre 2,9 millions
1997. La disparition
est passéde2 2 6 4 0 0 à
décroître pendant plus de trente ans, elleaété
public
dotée de moyens supplémentaires et a connu une réelle amélioration de ses conditions de fonctionnement.
Alors que l'école primaire a vu ses effectifs régulièrement
7,1 millions en
cours moyen
Seulslagénéralisation delascolarité préélémentaire
deuxième année etledéclin démographique
5,5 millions àlarentrée
De
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
1996-1997,lenombre
Les protocoles d'évaluationetsont pas exempts de critiquesl'étalonnage des épreuves ne eton nepeut
PRESENTATION
pour les apprentissages ultérieurs. Selon les années. ce sont entre 21et42 % des
Des résultats inquiétants
d'emploisdupremier degré
important.leplus
fondamentaux
évaluations
à
1960-1961
des
classes
programmes plus abstraits, des exigences méthodologiques plus complexes ont remplacé des savoirs
Des contenus
fin.
scolaires durables et qui, progressivement, fait d'eux des adolescents révoltés,
de
mêmes relations que les écoliers des Trente Glorieuses. Les parents eux-mêmes, surtout quand ils
responsabilité del'écoleimportante.primaire est
propre
les enfants n'entretiennent pas avec l'école les
l'école
depuis
augmenté
primairen'est
l'enseignement des langues vivantes.
que
regard delascolarité ultérieure, au regard aussi de l'image d'eux-mêmes qu'intègrent les
lerôle de frein à l'amélioration de l'efficacité :
elle-même
Par ailleurs,le+de bac relevé : niveau de recrutement des maîtres a été considérablement 1àbac + 4 au
instituée au début des années soixante
La croissance considérable du nombre des emplois par rapport au nombre des élèvesapermis,enoutre :
et des savoir-faire directement en prise avec les pratiques sociales et professionnelles auxquelles les
L'urgence d'agir Aucun acteur del'écoleprimaire ne les échecs peut ignorer des élèves.précoces qui hypothèquent l'avenir
- de créer les postes de conseillers pédagogiques, fonction (3196),
moins.
1995,ilest passé de 42,9 à 27,1 en école maternelle et de 29,8 à 22,6 dans les écoles élémentaires,
Ces échecs ont par ailleursuncaractère socialement des milieuxélèves issus différentiel et affectent les les moins favorisés. Cet état de fait ne peut pas être -nedoit pas être - considéré comme une fatalité. Au
enfants en échec
enfants se destinaient. De façon concomitante,letemps des apprentissages a nettement décru :ila été abaissé de 30 à 26 heures par semaine etilsouvent,a fallu y intégrer les études dirigées et,
pâtissent des situations les plus défavorables, n'expriment ni les mêmes attentes, ni les mêmes espoirs
- d'augmenter massivement
lenombre des emplois consacrés à l'enseignement
- par ailleurs,leont fortementlourd : les exigences scolaires et pèse pourtant trop méconnu fait est
0,8 million à 2,1 millions etlace qui aurait dû contribuerdurée de cette scolarité de 1,5 à 3,5 ans, à
améliorer l'efficacité de l'école primaire.
quant àlascolarisation et ne relaient pas dela;même manière les efforts de l'école
spécialisé dont les
ou en difficultés
la
- de diminuer de façon spectaculairele: de 1960-1961 ànombre moyen d'élèves par classe
1994-
Un contexte et des exigences transformés
Des facteurs ont joué
éducatives, du fait des conditions socioéconomiques,
- d'attribuer des postes de soutien aux écoles en zones d'éducation prioritaires (2165).
sa
à
plus
maîtres sont chargés, entre autres, delaprévention des (9431 emploisdifficultés scolaires en1996-
1997),
-d'unepart,lementalités et des pratiquesdu fait de l'évolution des public scolaire a beaucoup changé :
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
cours
pour
les
bien acceptée
soient centrées
pour l'école
Laréussite
surtout
si
remédiations
du temps scolairefaitqui, actuellement, l'objet
ils ont été beaucoup sollicités
domaines de limiter,
pour un cycle) et qui sont distingués de ceux qui sont en
sérieuxetc'est
éducatif,c'est
(l'épanouissement
individuel) et delasocialisation (l'accès àlacitoyenneté,lacapacitéet
la
enloinoeuvre est
les propositions
1989 a été
plutôt
dispositifs existants,
pour des remises en question depuis les années soixante-dix.
se donner comme objectif, pour chacun,
supposequ'àélèves.pour les on ait plus d'ambition tous les niveaux, souvent,
faut parvenir à créer dans toutes les écoles.
d'abord de
Ilconvient
de
oeuvre
les exigences
des programmesde telle manière que, pour chaque cycle, ils
d'acquisition (on parlera
spécialisées, interviennent à temps.
l'objet
faire
doit
hebdomadaires en français et en mathématiques, une présentation
temps
d'une totale dérégulation. Epuré du temps des récréations,
travail différencié et une enveloppe d'heures annuelles mise à
permettent
d'initiative
Le postulat adopté estlesuivant :laréussite suppose des efforts - du travail -etdelamotivation -
l'émancipation
(on parlera d'objectifs d'apprentissage
unintérêt pourletravail - et, inversement,laréussite entretient les effortsetlamotivation. Ce sont
incluant un temps hebdomadaire d'études et d e
Des propositions pour l'organisation pédagogique
sa mise
réflexion
et toutes
d'encadrement,
élèves,
cette triple
cela
réussite ;
pour les autres disciplines. Ce temps souplement prescrit doit donner aux enseignants de réelles m arges
propositions de ce rapport est son
alors d'objectifs de développement). Les premiers doivent être évalués de façon
concourent
d'être
l'instruction, d e
sous formed'uncapital annuel d'heures
les conditions de ce cercle vertueux qu'il
quotas
des
ladisposition des équipes pédagogiques,le
énoncées parlaloisont à prendre au
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
qui
sur l'élève, auquelilfaut permettre
L'objectif auquel
clarifier, voire
dans certains
primaire en procédant à uneréécriture
accomplissement.
effective.
toutes
les
d'effectuerla
On comprendra dans ces conditions que toutela
Iln'estni solutions proposé ici Sicoûteuses, ni réforme spectaculaire. laloid'orientation sur l'éducation
centre du
précisent les savoirs et les savoir-faire, m ais aussi les compétences, dontlamaîtrise doit être accomplie
leauPromouvoir les élèves nous entendons rechercher cette réussite. s'insérer socialement) que désir de
système
bien dans les trois registres de
traitement
différencié
par les enseignants du premier degréetles personnels
scolairen'estpas limitée aux bonnes performancesenfrançais et en mathématiques ; toutes les finalités
intéressants
d u 1 0 juillet
projets
scolarité primairelaplus efficace possible. Il s'agit de donner plus d'efficacité aux
:
non de bouleverser. Les personnels ont besoind'une:relative continuité
une
selon
définition
en
scolaire
De manière concomitante,ilfaut revoirladéfinition
pour que les aides etlesoutien à l'intérieur delaclasse, comme les
rigoureuse et régulière
mise
d'un
privilégie
Sans brider les enseignants, l'école
des enseignants dans cette organisation existent déjà (indemnités pour activités
l'éducation à
pratiquerlao r m e : une évaluationdouble f
lesont et que les maîtres recourent moins
du jeu
d'interactions
et
formules
mieux réglés qu'ils ne
et des manuels). Nous proposons queletemps etlaqualité pédagogique
l'éducationàla
(tutorat, coopération. défi...).
des
l'organisation
de l'école primaire un univers de solidarité, de participationetde responsabilisation.Elle ne réussira
aux possibilités
que si elle sait intégrer leso d e r n e stechnologies m àlapanoplie de ses outils, c'est-à-dire en les mettant
qu'ils ne
sont tentés delefaire aux
production
à transmettre certaines valeurs que si elle parvient à les faire pratiquer, dèsleâge dans desplus jeune
La pédagogie delaréussite telle qu'elle est esquissée ici repose surl'évaluationqu'ilfaut considérer àla
fois com m e interface entre enseignement et apprentissage (elle permet de prendre des informations sur
devra mieux éclairer.
au service des apprentissages définis
fonctions (documentation,
l'école
primaire ne constitueralelaboratoire qu'elle doit être pour les générations montantes
aux
du temps péri et extrascolaire dont l'école ne peut se désintéresser ;
sont proposées (décharges partielles d'enseignement).
besoins et des évaluations sommatives rigoureuses (s'appuyant sur des bilans d'étapes avec révisions) qui
d'autres
périéducatives),
processus cum ulatif et structuré et non comme un
variées
scolaires
communication, entraînement et soutien) leur confèrent une place naturelle quelarecherche pédagogique
par les programmes ; leurs différentes
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
situations de
adaptées
pédagogiques
continue (formative) pour adapter
scolaire). Cela suppose quel'élèveIl fautsoit associé à son évaluation.
intervenants extérieurs.Enintervenants auraient toute leur place revanche, ces dans un aménagement
les
l'action pédagogique
aussi en préciser, et en
lacitoyenneté (elle contribue àlaresponsabilisation des élèves, àlaclarification des règles
permanent zapping.
De même,
sans
va
Il
que
dire
citoyenneté suppose quel'Ecoleun univers de droit et que chacun, soit aussi son statut, quel que soit ait
pragmatiquesetcependant fondamentaux (tels quelajuste place du travail écrit,lebon usage des cahiers
les acquis et sur les besoins pour mieux maîtriser les conditions de l'apprentissage) et
confortentlareprésentation delam e scolarité com un
élèves.
Conformément aux finalités de l'éducation à
dessorties scolairessoient
des formules favorisant l'implication
comme levier pour
lafaites pourcitoyenneté, des recommandations sont faire
un comportement exemplaire, respectueux des textes et des règles, respectueux des droits des personnes.
temps des apprentissages, veilleràdes aspects très
:l'école
plus efficace qui est souhaitée doitmaîtriser son ouverture
soucier de l'efficience du
et ses maîtres doivent se
pédagogique
cette pédagogie
mais
doit
à un moment tout à fait déterminant pour les apprentissages fondamentaux. Par ailleurs,ilestproposé d e
Laformationapproches théoriques,; les avec les orientations prioritaires doit être mise en adéquation
de
brevet sans effet de blocage àlasortie del'école
pas de faire cours, c'est-à-dire juxtaposer des séquences didactiques, fussent-elles conformes aux canons
mettre à l'étudeleprinciped'un"brevet des écoles",
nationales, à améliorer,
l'action ne doit pas être perturbée par des instructions nouvelles qui ne seraient pasenrelation avec cebut
primaires,ilaudes normes définies satisferait à plannational
dans des épreuves définies au niveau local.
ces personnels, qui sont d'abord des enseignants, prennent mieuxenconsidération
lamanière de l'ancien
évaluations
leur
réelle
réexamine
d'abord
principe éthique
être
avec des personnels spécialisés, doivent être plus efficaces. Le rôle des directeurs, animateurs del'équipe
d'observations et de mise à
de cas en prise avec des situations réelles
Letravail en équipeau sein de l'école, danslecadred'unprojet, et plus spécifiquementlacollaboration
l'on
préciséàcondition que
tous les élèvesetconcilier cette exigence
Le sens du métier d'instituteur, de
les aidentàles résoudre, en coopérant
sans complaisance, ce devrait êtreun
professeur
de l'école,en
suffire. Uneévaluation au début du cours préparatoire
ladéfinition
ne sauraient
primaire et qui porterait sur toutes les disciplines de façon à ce que toutes retrouvent une égale dignité ; à
Ilest souhaitable quelesens delamobilisationquiestattendued'eux
soit rappelé aux enseignants dont
servirait à rien d'investir plus de moyens pour une scolarité précoce si ceux qui en ontlaresponsabilité ne
voire spéculatives, doivent être contrebalancées par des situations de formation plus pratiques, sous forme
Des propositions pour le pilotage du système
fondateur de l'action professionnelle.
avec une attention à chacun, avec une attitude de compréhension
des écoles,c'estdans tous les domaines les instruisant avec profit ; ced'éduquer tous les enfants en n'est
mais qui se concrétiseraient
certificat d'études
disposent pas des compétences pourlarendre féconde.
particulier en milieu rural oùletissu scolaire, en de nombreux secteurs, a besoind'une
titulaires des classes et
restructuration.
les problèmes qu'ontà
des
de classe et prenant en compte leur grande complexité.La
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
formation spécifique àladoit fairescolarisation préélémentaire l'objet d'une
l'épreuve dans des classes, mais aussi
attention particulière ;ilne
actuellement quant à
de résolution de problèmesetd'études
Les
àlaprévention
contribution
pédagogie delaréussite pour
avec eux dansle
cadre défini parleprojet d'école.
constituent des outils
traiter leurs collègues
des réserves
apparaît nécessaire pour compléterledispositif
des dernières recherches.
difficultés et au soutien des élèves en difficulté. Plutôt que de cultiver leur différence,ilconviendrait que
t o u s ;ilexiste bien
La fonction des enseignants spécialisés doit être mise au service de cette
pédagogique,
prioritaire. Se faire un but des objectifs d'apprentissage pour
L'évaluation des enseignantsdoit prendre en compte, au-delà de leur prestation personnelleenface d e
leurs élèves,
cette contribution à
l'inspection reste conçue
l'action
collective que formalise
leprojet d'école. Trop
comme l'observation de "leçons" et l'entretien
souvent,
entrelemaîtreetl'inspecteur
comme une leçon en retour,letout sans grands égards pour les élèves, leur travail et leurs résultats, sans
grande attention pourlatravail en dimension du équipe.Ilfaire droit aux exigences que desconvient de
maîtres avaient exprimées lorsd'unel'inspection générale :enquête de
des critères, prise en considération de l'ensemble du
équité de traitement, transparence
travail effectué, tout en améliorant l'articulation entre
évaluation individuelle et évaluation du travail en équipe. La relation inspection-notation, dans sa forme
actuelle, est périmée ;c'estl'ensemble delagestion des ressources humainesqu'ilfaut revoirenramenant
l'ancienneté à sa juste place et en donnant celle qui devraitluireveniràlaqualité du travail du maître.
L'encadrement,
laissé pour compte,
voire malmené,
ces dernières années, ne demandequ'àeêtre d
nouveau associé aux projets institutionnels ;ilattentif aux est très démocratisation deproblèmes de la
réussite scolaire. Il convientqu'ilsoit précisément informé des orientations delapolitique éducative, voire consulté sur les modalités de mise en oeuvre, et pris au sérieux quandilfait part de ses analyses.
Mobilisé dans un pilotage d'ensemble de
l'action éducative,pilotage parlesens(finalités de l'action,
principes éthiques incontournables)et par des objectifs de progrèsdéfinis pour chaque unité d u
système, l'encadrement del'écolescolaire.primaire saurait aider à l'amélioration nécessaire de l'efficience
Silaformation et l'évaluation
doivent, pour eux aussi, faire l'objet d'aménagements pour entraîner
leplus
grand nombre et favoriserlarénovation de certaines pratiques, des équipes ont, d'ores et déjà, su trouver des modes de mobilisation productifs qui doivent être encouragés.
Dix ans après la loi d'orientation, l'année 1998-1999 pourrait être une année de bilanetde relance de toutes les initiatives en faveur d'une pédagogie delaréussite scolaire.Un bilan des effets de cette
loi pourrait être élaboré dans chaque département et une synthèse nationale établie à l'automne 1999.
Il est grand temps de se préoccuper de cette période décisive delaconstituescolarité que l'écoleprimaire pour queladestinée scolaire de ses élèvesnesoit pas tristement scellée dès avantlaenfance.fin de leur Principe de précaution car l'école primaire est responsable de l'invention du futur scolaire des jeunes
enfants qui lui sont confiés, souci évaluatif car l'exercice delaresponsabilité éducative ou administrative suppose d'examiner les effets de son action et d'en tirer les conclusions qui s'imposent, mise en cohérence des actes avec les discours et des pratiques avec les textes, ce sontdes ressorts essentiels de
l'action pour une école delaà: oeuvrer citoyenneté qui ferait ce qu'elle dit ladémocratisation dela
réussite scolaire.
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
latroisquasi totalité des enfants de
d'instruction
accueillis
qui
l'obligation
En1960,lamoitié
généralisée.
de ceux de deux an s
de
l'école
aujourd'hui c'est
maternelle
s'est
d'être
est
ans,lafréquentation
deuxàcinq ans
Bien que
d'examiner
bouleversements que les propos convenus ont fâcheusement tendance à ignorer
s'attarder
longuement
scolarisés ;
étaient
sans effet, ni sur les
n'est
primaire qui peuvent même
préélémentaire
l'éducation
mise en une
ce soit clair aux yeux de tous.
de
l'enseignement
écoles urbaines dont certaines peuvent compter jusqu'à vingt classes élémentaires ?
à cinq ansetlamoitié
partir de
six
des enfants de
Celui-ci a changé de nature maisilsûr quen'est pas
dispensée dans de petites écoles comprenant les trois cycles delascolarité
L'école
ne s'applique
brièvement l'ampleur des
qu'à
les effectifs
être rassemblés
dans une seule
maternelle et l'école
ses contenus de formation à
préélémentaire.
plusieurs reprises. Sans
paraît : on y distingue deux entités, l'école
classe dite " classe unique ". Quelle commune mesure avec les grosses
Cette
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
finalités, ni surle
dans
si les
avérée
responsabilité
pourlafindelascolarité
précis
d'autant plus
vise cette
l'obligation
de
à
dans une scolarité
prolongée où les études secondaires sont désormaislarègle, elle est
sanction.
conformément
Aujourd'hui,
législatives,
école
une
INTRODUCTION
sans
L'efficacité
objectifs quiluisont assignés
propédeutique
élémentaire
mais c'est aussi une
l'amélioration
analyses historiques,ilconvient
sont
atteints. Réfléchir
scolarisation
Quant à l'école élémentaire, première étape delasa fonction s'est scolarité obligatoire, transformée
primaire suppose donc d'identifier les objectifs que
devenue
grand nombre de cas,
de l'efficacité
d'un système
est
sur des
et
préélémentaire.
précoce,
dispositions
plus complexe qu'il n'y
cependant
constituent
a pas de niveau
chance
complexe à exercer qu'il n'y
primaire n'opère pas de sélection : c'est une
depuis
lors, réformé
aux
alors que ces mutations ne cessent de produire leurs conséquences.
primaire a changé
L'école
ses élèves accèdent de droit au collège, sauf cas particuliers qui exigent une admission dans
exigible pour l'entrée en
sixième, même si des références ont été établies
L'école
1 des structures ou établissements spécialisés .
mais dans un
école - quitte àencritiquerlapertinence - avant de proposer des voies possibles d'amélioration.
de l'école
l'espérance
1960 et
fonctionnement de l'enseignement
les années
que de
généralisation,
susceptibles
primaire est un ensemble
de fonction : amputée de sa fonction certificative, sommée d'être un
temps
elle a,
références
conséquence de l'évolution du travail fémininetdes conceptions delapetite enfance ainsi
de méthodes de travail plus subtiles. C'est sans doute dansledomaine delalecture que les conséquences
une
longue
ont étélemieux analysées sans que cela soit, pour autant, entendu de ceux qui font l'opinion publique.La
des
totale
primaire soit bien
rénovation
Enfin, l'école
tiennent un cap rigoureux, avec des attentes disproportionnées pourlaélèves de majorité de leurs ans,1 1
a
pratiques sociales et professionnelles auxquelles les élèves se destinaient, elle enseigne aujourd'hui des
continuité avec
attentent d'abord au principe d'égalité, m ais aussi à celui de fraternité.
La documentation Française : Améliorer l'efficacité de l'école primaire / Jean Ferrier
si
même
les
enseignements à partir de 1969 a provoqué une forte déstabilisation. Cela concourt vraisemblablement à
habitudes,
exigences quand on juge de l'efficacité de l'école aujourd'hui.
la
éventuellement
choisis ; elle est
primaire est aujourd'hui organisée en fonction de finalités et d'un
lecteurs
lettrés,
chaque
lemodèle du second degré, c'est-à-dire
Ce qui est moins communément perçu, c'est que,
registre d'exigences. Dispensant antérieurement des savoirsetdes savoir-faire en prise directe avec les
culture, une lecture qui requiert des attitudes critiques. O n doit avoir présent à l'esprit ce déplacement d es
fondamentalement
élémentaire conformément aux dispositions delaloid'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989.La
certaines hésitations chez les maîtres ;ilne semble pas quelecorpus de l'école
lecture polyvalente,
beaucoup plus complexes quant àlanature des connaissances attendues faites de savoirs plus abstraitset
bouleversé
et silencieuse, une lecture qui permet de faire seul des apprentissages et d'accéderàla
primaire a changé de contenus quatre fois depuis 1968. Ce n'est pas dire que
devenue, pour tous, celle des
identifié dans son extension et dans son exacte définition.
étape
L'enseignement d e l'école
lecture exigée n'est plus seulementlalecture fonctionnelle, courteleplus souvent. ou celle des morceaux
bourses ou de l'examen d'entrée en sixième, s'est émoussée
comme silecollège d'aujourd'hui
était encore celui des années soixante.
disciplines scolaires définies pour être en
changeant de fonction, l'école primaireachangé de
chez certains acteurs ; d'autres, au contraire,
conscience des exigences, autrefois concrétisées dans les épreuves du certificat d'études, du concours des
loiéthiques :conséquences pédagogiques et juillet 1989, à fortes du 10 "Article1conçu et organisé en fonction des élèves et des- Le service public de l'éducation est étudiants.Ildes chances. contribue à l'égalité garanti à chacun afin deLe droit à l'éducation est lui permettre de développer sa personnalité, d'élever son niveau de formation initiale et continue de s'insérerdans la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa citoyenneté." "Article 4 - Pour assurer l'égalité et la réussite des élèves, l'enseignement est adapté à leur diversité par une continuité éducative au cours de chaque cycle et tout au long de la scolarité." Ainsi,lequepremier des droits de l'élève, celui luigarantitlaloi, estlepourdroit d'être considéré lui-
scolaires plus ou moins grandes, l'échec scolaire,
impératif énoncés parla
même et non commeundifficultés; les b s tra it être a