MOULAGE SOUS HAUTE PRESSION A CHAMBRE CHAUDE
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

MOULAGE SOUS HAUTE PRESSION A CHAMBRE CHAUDE

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français

Description

Niveau: Secondaire, Collège, Troisième
 Moulage sous haute pression à chambre chaude                                                        LIENHARD Benjamin    MOULAGE SOUS HAUTE PRESSION A CHAMBRE CHAUDE 1) PRINCIPE DU PROCEDE a) Actigramme b) Historique Contrairement aux procédés de moulage par gravité dont les origines remontent jusqu'à l'Antiquité, les procédés de moulages sous pression sont bien plus récents, généralement datant de l'époque de la révolution industrielle en Europe. Ainsi au milieu des années 1800 apparaissent les premières coulées sous pression. En 1849 est déposé un premier brevet pour une machine de moulage sous pression. Dans les années 1900, le procédé de moulage sous pression est appliqué à la grande série pour des pièces principalement en alliage de plomb et zinc. Des années 20 aux années 30, le procédé est amélioré et étendu à d'autres alliages, notamment d'aluminium. c) Schéma de principe et fonctionnement Dans le procédé de moulage sous pression à chambre chaude, le piston d'injection et le cylindre, qui constituent le mécanisme d'injection, sont immergés dans le métal en fusion dans le creuset aussi appelé pot, qui fait partie intégrante de la machine de moulage (par opposition au procédé à chambre froide ou le mécanisme d'injection est séparé de la réserve de métal en fusion). La séquence des opérations de ce procédé est la suivante :

  • ouverture du cylindre ouverte pour le remplissage

  • moulage

  • remplissage complet du moule

  • piston d'injection

  • résidus de métal

  • vitesses d'injection variables

  • forces de fermeture des moules sur les machines


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 628
Langue Français

Exrait


  • ouverture du cylindre ouverte pour le remplissage

  • moulage

  • remplissage complet du moule

  • piston d'injection

  • résidus de métal

  • vitesses d'injection variables

  • forces de fermeture des moules sur les machines


' />
MOULAGE SOUS HAUTE PRESSION A CHAMBRE CHAUDE1) PRINCIPE DU PROCEDEa)Actigramme
b)Historique Contrairement aux procédés de moulage par gravité dont les origines remontent jusqu'à l’Antiquité, les procédés de moulages sous pression sont bien plus récents, généralement datant de l’époque de la révolution industrielle en Europe. Ainsi au milieu des années 1800 apparaissent les premières coulées sous pression. En 1849 est déposé un premier brevet pour une machine de moulage sous pression. Dans les années 1900, le procédé de moulage sous pression est appliqué à la grande série pour des pièces principalement en alliage de plomb et zinc. Des années 20 aux années 30, le procédé est amélioré et étendu à d’autres alliages, notamment d’aluminium. c) Schéma de principe et fonctionnementDans le procédé de moulage sous pression à chambre chaude, le piston d'injection et le cylindre, qui constituent le mécanisme d'injection, sont immergés dans le métal en fusion dans le creuset aussi appelé pot, qui fait partie intégrante de la machine de moulage (par opposition au procédé à chambre froide ou le mécanisme d’injection est séparé de la réserve de métal en fusion). La séquence des opérations de ce procédé est la suivante :
MoulagesoushautepressionàchambrechaudeLIENHARDBenjamin
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents