Bac 2013 corrigé histoire-géo série STG

Bac 2013 corrigé histoire-géo série STG

Documents
6 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Sujets corrigés Bac 2013 Histoire Géo Série STG Baccalauréat technologique Session 2013 - Série STG– Éléments de corrigé. PREMIERE PARTIE Question 1 La Guerre froide était marquée par un affrontement entre l'Est (pays du bloc soviétique) et l'Ouest (pays occidentaux). Affrontement idéologique qui ne s'est jamais transformé en conflit ouvert du fait du risque nucléaire. Depuis la fin de la Guerre Froide avec l'effondrement de l'URSS (Union des Républiques Soviétiques Socialistes) en 1991, les relations internationales sont plus complexes. Dans un premier temps on a parlé d'hyperpuissance américaine : avec la chute de leur rival, les Etats-Unis pouvaient s'affirmer comme la principale puissance mondiale à tous les niveaux (économique, militaire, mais aussi culturel et politique). Depuis le début des années 2000, la situation est un peu différente. • Les attentats du 11 septembre 2001 à New York ont fragilisé l'image de puissance des Etats-Unis, attaqués pour la première fois sur leur sol. De nouvelles revendications ont émergé contestant leur puissance, de la part de groupes terroristes comme Al Qaïda. • Par ailleurs, l'importance économique croissante des pays émergents remet aussi en question l'hyperpuissance américaine. En 2012, les Etats Unis étaient toujours la première puissance économique mondiale, mais la Chine était en deuxième place. Il semble que l'on assiste à la naissance d'un monde multipolaire.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 juin 2013
Nombre de visites sur la page 7 183
Langue Français
Signaler un problème
Sujets corrigés Bac 2013 Histoire Géo Série STG
Baccalauréat technologique Session 2013 - Série STG– Éléments de corrigé. PREMIERE PARTIE Question 1 La Guerre froide était marquée par un affrontement entre l'Est (pays du bloc soviétique) et l'Ouest (pays occidentaux). Affrontement idéologique qui ne s'est jamais transformé en conflit ouvert du fait du risque nucléaire.Depuis la fin de la Guerre Froide avec l'effondrement de l'URSS (Union des Républiques Soviétiques Socialistes) en 1991, les relations internationales sont plus complexes.Dans un premier temps on a parléd'hyperpuissance américaine: avec la chute de leur rival, les Etats-Unis pouvaient s'affirmer comme la principale puissance mondiale à tous les niveaux (économique, militaire, mais aussi culturel et politique).Depuis le début des années 2000, la situation est un peu différente. Les attentats du 11 septembre 2001 à New York ont fragilisé l'image de puissance des Etats-Unis, attaqués pour la première fois sur leur sol. De nouvelles revendications ont émergé contestant leur puissance, de la part de groupes terroristes comme Al Qaïda.Par ailleurs, l'importance économique croissante des pays émergents remet aussi en question l'hyperpuissance américaine. En 2012, les Etats Unis étaient toujours la première puissance économique mondiale, mais la Chine était en deuxième place.Il semble que l'on assiste à la naissance d'unmonde multipolaire. L'Europe est en construction, la Chine est une superpuissance en gestation.Question 2 La conférence de Bandung en 1955 a rassemblé un certain nombre de pays d'Afrique et d'Asie qui cherchent, dans le contexte de la guerre froide, à ne pas subir l'influence des Etats-Unis ou de l'URSS (ne pas s'aligner aux puissances mondiales). Plusieurs grands chefs d'Etat : Nehru (Inde), Nasser (Egypte), Sukarno (Indonésie), Tito (Yougoslavie) forment le mouvement des  nonalignés ».Ces pays soutiennent les mouvements de libération nationale (indépendances), ne doivent appartenir à aucune alliance militaire ni accueillir de bases militaires étrangères sur leur territoire.Question 3 Attention : la question cible précisément les réformes concernant les institutions. NE rentrent donc pas en compte les grandes réformes économiques ou sociales (abolition de la peine de mort, PACS, RMI etc), mais seulement les lois qui ont modifié l'organisation du régime politique.Les deux réformes principales sont donc :1962 : le président de la république est désormais élu au suffrage universel direct.2000 : le mandat du président est raccourci de 7 ans à 5 ans (quinquennat).Question 4 La mondialisation, avec la circulation des produits et des informations, favorise une certaine uniformisation d'habitudes de consommation au niveau mondial.
Les entreprises multinationales sont des acteurs qui favorisent l'uniformisation des modes de consommation en diffusant leurs produits à l'échelle mondiale. Vous pouviez citer un exemple précis ou rester général. Quelques domaines sont particulièrement emblématiques: l'agroalimentaire et la restauration (Coca cola, Mc Donalds...), l'habillement (les jeans, certaines marques...) et la culture (chaines de télévision américaines comme CNN, grands studios de production d'Hollywood...).Question 5 Pour avoir tous les points il fallait :1.Choisir des informations pertinentes : L'ALENA est l'association économique du Canada, des Etats Unis et du Mexique.Les PMA sont les Pays les Moins Avancés, c'est à dire les plus pauvres et vulnérables en combinant plusieurs critères. L'ONU en dénombre 48 (voir la liste : http://unctad.org/en/pages/aldc/Least Developed Countries/UN-list-of-Least-Developed-Countries.aspx). Ils se situent principalement en Afrique Subsaharienne, et en Asie.Les villes mondiales sont de grandes métropoles ayant une influence dans la monde : les principales sont New York, Londres, Paris, Tokyo.Remplir la légende avec de façon appropriée. Localiser correctement les informationsque vous aviez choisies sur le fond de carte. Question 6 Une mégalopole est un ensemble de plusieurs grandes villes qui se sont tellement étendues qu'elles ont fini par se rejoindre. A ne pas confondre avec une métropole est une grande ville ayant un rôle important dans la mondialisation (Tokyo, Pékin, New York, Londres...). On parle detrois espaces mégalopolitains : la façade Atlantique de lAmérique du Nord, la mégalopole européenne de Londres à Milan en passant par Paris , le littoral sud est du Japon.
SECONDE PARTIE DE L'EPREUVE. Exercice 1. L'Amérique latine. Les relations Amérique latine - Etats-Unis entre 1945 et 1990 s'inscrivent dans le contexte de la guerre froide (rappeler la définition : division du monde en deux blocs : l'Ouest occidental et l'Est soviétique). Chaque bloc cherche à étendre son influence : les Etats-Unis veulent profiter de la proximité géographique avec l'Amérique latine pour y avoir le maximum d'alliés (relever les différentes organisations citées dans le texte) et contrer l'URSS ( contenir le danger communiste » : Cuba était un allié de l'URSS). Après 1990 (fin de la guerre froide avec la chute de l'URRS), les Etats-Unis ne sont plus dans la compétition politique avec l'URSS, il n'y a plus d'intervention militaire. Mais ils continuent d'entretenir leur influence économique. Ils cherchent aussi à freiner l'immigration à la frontière avec le Mexique et l'importation de drogue en provenance d'Amérique latine.  Le tête à tête avec les Etats-Unis a pris fin » : cette phrase indique que pendant la guerre froide, les interlocuteurs principaux des pays d'Amérique latin étaient les Etats-Unis (idée de tête à tête»). Depuis d'autres relations se sont développées, avec l'Europe ou la Chine. Les pays d'Amérique latine constituent aussi des associations régionales de coopération (Mercosur, Communauté Andine). Le rôle des Etats-Unis en Amérique latine depuis 1945 est passé d'une influence militaire liée à un enjeu stratégique fort, à une influence purement économique. Le titre La chasse gardée des Etats-Unis? » évoqueà la fois cette dimension militaire (chasse gardée ») et sa remise en questionactuelle (point d'interrogation). Exercice 2. Le Proche Orient. Les principales réserves de pétrole se trouvent aujourd'hui au Proche et au Moyen Orient (près de 800 000 millions de barils), et dans une moindre mesure en Amérique du Sud (plus de 300 000 millions de barils). Les autres continent totalisent 130 000 millions (Europe, Afrique), ou moins de 50 000 (Asie, Amérique du Nord). Jusqu'aux années 1970, le pétrole coutait peu cher et était disponible: les entreprises choisissaient donc de l'acheter là où il coutait le moins cher, c'est à dire dans les pays du Golfe. Dans les années 1960/1970 les pays du golfe persique s'organisent pour défendre leurs intérêts en fondant l'OPEP (Organisation des Pays Producteurs de Pétrole). Ils augmentent leurs prix et nationalisent leur production: cela signifie qu'au lieu d'être dirigée par des firmes étrangères c'est l'Etat qui la gère. Le pétrole est une ressource majeure dans l'économie mondiale depuis la fin de la seconde guerre mondiale (période des trente glorieuse de 1945 à 1973). La création de l'OPEP en 1973 a provoqué un choc pétrolier et une crise économique mondiale. Les compagnies pétrolières ont été obligées de chercher de nouvelles zones d'exploitation, mais les économies des pays développées sont restées dépendantes du pétrole du Moyen Orient, où sont concentrées beaucoup de réserves.
2.La question invitait à faire le lien avec les tensions politiques de la région. Exercice 3. Le café, un grand marché mondial. Attention : pour justifier vos réponse, vous devez citer les phrases du texte qui s'y rapportent. Pour ce sujet, vous pouviez quasiment tout tirer de l'article. Les principaux foyers de production et de consommation du café :l'Europe, l'Amérique du Nord : des pays qui appartiennent aux pays développés de la Triade.Le café équitableest produit selon les principes du commerce équitable, qui vise à réduire les couts des intermédiaires et à stabiliser les prix aux producteurs pour que ceux-ci aient une plus grande sécurité. Il favorise l'organisation de communautés de producteurs qui partagent du matériel et mettent en place des actions de développement (école, centre de santé..). Différents labels, comme Max Havelaar, certifient ces pratiques (il faut respecter un certain nombre de conditions pour obtenir le label, y compris des pratiques agricoles plus écologiques).L'investissement de Starbucks dans le commerce équitables'explique par la volonté de répondre aux exigences de sa clientèle. Les jeunes, diplômés, urbains demandent de plus en plus que les entreprises respectent des bonnes pratiques en matière d'environnement ou de respect des droits de l'homme (surtout en Europe). Le commerce équitable peut être un facteur de développement:Il garantit une plus grande rétribution des producteurs (primes, diminution des intermédiaires) et un prix stable indépendant des cours du marché : les agriculteurs sont dans une meilleure situation financière, ils peuvent donc investir et développer leur activité, et améliorer leurs conditions de vie. Certains labels imposent la mise en place de structures sociales qui améliorent les conditions de vie des populations locales (centres de santé, écoles) et donc leur développement actuel et futur. Certains labels imposent des bonnes conduites en matière d'environnement: la réduction de la pollution permet d'assurer une meilleure production et de meilleures conditions de vie (les eaux polluées par l'agriculture peuvent par exemple affecter la santé des riverains...). Exercice 4 : le développement de l'internet. 1.Les pays qui offrent unfort accès à Internet : pays développés  Lespays qui offrent unaccès plus limité :pays en voie de développement (1 personne sur 6,6% en Asie du Sud, en Océanie ou en Afrique Sub-saharienne). 1.L'évolution de l'accès aux TIC dans les pays en développement: Développement rapide de l'accès au téléphone mobile (50% en moyenne contre 67% de moyenne mondiale), sans passer par l'étape du téléphone fixe que les pays développés ont connue (en Afrique 30% des personnes ont un mobile contre 1% qui ont un fixe!). Développement plus lent de l'accès à internet. 1.Les contrastes dans l'UE. Dans 6 pays, + de 80% de la population a accès à Internet. Ce sont des pays du Nord de
l'Europe (Finlande, Suède), des pays riches (Luxembourg, Allemagne). Tous les pays qui se situent au dessus de la moyenne (70% des ménages ayant accès), soit 11 pays sur 27 (moins de la moitié) sont ds pays d'Europe occidentale. Tous les pays qui se situent en dessous de la moyenne, soit 16 pays, sont situés au Sud (Italie, Espagne, Portugal) et à l'Est de l'UE (Pologne, Lettonie...). Les pays dans lesquels le moins de monde est connecté à internet sont les derniers entrants de l'UE (Bulgarie, Roumanie). Au sein des pays de l'Est ont observe des contrastes: les pays baltes (Estonie, Slovénie) sont beaucoup mieux connectés (près de 70% des ménages) que les derniers pays entrés dans l'Union (Bulgarie et Roumanie). La France se situe au dessus de la moyenne européenne avec près de 75% des ménages connectés à Internet. 1.fracture numérique» désigne les contrastes, voire les inégalités d'accès àLe terme de  internet. Il peut s'appliquer 2.A l'échelle mondiale : le contraste est net entre les pays développé et les pays moins développés. Dans les pays émergents, l'accès aux TIC se fait très rapidement (en Chine apr exemple). A l'échelle régionale, au sein des continents, de forts contrastes peuvent exister. C'est le cas en Europe comme on l'a vu, mais aussi en Asie (Chine bien connectée contre autres pays d'Asie peu connectés). A l'échelle nationale, au sein des pays, il peut exister une  fracture numérique ». En France certaines zones rurales sont très mal équipées en haut débit, contrairement aux grandes villes. A l'échelle locale on peut encore parler de fracture numérique. Dans les grandes villes, certains quartiers plus pauvres sont beaucoup moins bien équipés et les ménages disposent moins d'un accès aux TIC ou à internet en particulier.