bac 2013 corrigé histoire-géo séries ES et L

bac 2013 corrigé histoire-géo séries ES et L

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Sujets corrigés Bac 2013 Histoire Géo Série ES et L BAC 2013 – Session juin Terminales générales Séries : L et ES Histoire-Géographie Proposition de correction / Première partie Composition – Sujet 1 « L’Afrique du Sud : un pays émergent » Sujet difficile. On aurait plutôt attendu un croquis ou l’étude d’un document sur un sujet aussi précis. En composition, ce sujet doit être traité à toutes les échelles : nationale, continentale et mondiale, et s’interrogeant sur les facteurs et dynamiques qui permettent l’émergence du pays. La problématique doit ici tourner autour des conditions de l’émergence de l’Afrique du Sud à toutes les échelles. Proposition de plan. On pouvait traiter ce sujet en suivant trois parties. Une première partie peut décrire le développement spatial, économique et humain du pays. Une deuxième sur les facteurs de l’émergence à différentes échelles, et les limites de ces facteurs (par exemple : une main d’œuvre abondante et bien formée, mais dont le niveau d’accès aux biens de consommation est inégal). Une troisième partie serait une typologie des espaces sud-africains plus ou moins intégrés dans la mondialisation (Gauteng + Durban + Le Cap/espaces intégrés/espaces marginaux de l’ouest et du sud). Plusieurs notions sont attendues, expliquées et mises en situation : la notion d’émergence, les inégalités socio-spatiales, la métropolisation, l’attractivité économique.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 juin 2013
Nombre de visites sur la page 10 103
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Sujets corrigés Bac 2013 Histoire Géo Série ES et L
BAC 2013 – Session juin Terminales générales Séries : L et ES Histoire-Géographie Proposition de correction / Première partie Composition – Sujet 1  LAfrique du Sud : un pays émergent » Sujet difficile. On aurait plutôt attendu un croquis ou létude dun document sur un sujet aussi précis. En composition, ce sujet doit être traité à toutes les échelles : nationale, continentale et mondiale, et sinterrogeant sur les facteurs et dynamiques qui permettent lémergence du pays. La problématiquedoit ici tourner autour des conditions de lémergence de lAfrique du Sud à toutes les échelles. Proposition de plan. On pouvait traiter ce sujet en suivant trois parties. Une première partie peut décrire le développement spatial, économique et humain du pays. Une deuxième partie sur les facteurs de lémergence à différentes échelles, et les limites de ces facteurs (par exemple: une main dœuvre abondante et bien formée, mais dont le niveau daccès aux biens de consommation est inégal). Une troisième partie serait une typologie des espaces sud-africains plus ou moins intégrés dans la mondialisation (Gauteng + Durban + Le Cap/espaces intégrés/espaces marginaux de louest et du sud). Plusieurs notionssont attendues, expliquées et mises en situation : la notion démergence, les inégalités socio-spatiales, la métropolisation, lattractivité économique. Un schéma– non obligatoire - serait le bienvenu, dans chaque partie et/ou comme réalisation finale. Composition – Sujet 2  Les territoires dans la mondialisation : une inégale intégration » Sujet assez simple à traiter. La difficulté consiste à ne pas vouloir faire étalage de lensemble de ses connaissances, mais de proposer une organisation structurée. Lintroduction doit permettre de comprendre ce quest la mondialisation et ce que signifie une intégration territoriale (densité, aménagements, échanges, fonctions de commandement). La problématique est donnée par le sujet: les inégalités dintégration des territoires dans la mondialisation. Proposition de plan. Plusieurs plans sont possibles. On pouvait présenter dabord une intégration qui dépend du niveau de développement (Triade, FMN, niveau de recherche et développement, consommation, capacités dattirer des IDE, endettement, investissements dÉtat), loccasion dexpliquer comment fonctionne la mondialisation. On pouvait ensuite montrer que lintégration est accélérée par le rôle dacteurs influents sur les territoires (archipel mégapolitain mondialisé, ports dinfluence mondiale et leur hinterland, associations dÉtats). On pouvait enfin proposer une typologie de linégalité dintégration à léchelle mondiale (Nords / Brics / littoraux et étroits des espaces maritimes majeurs / PVD et PMA). Un schéma était attendu, sans être obligatoire : on pouvait attendre une ville mondiale, un port mondial, un regroupement littoral (Mégalopolis nord-est américaine, par exemple), ou un schéma des inégalités de développements à léchelle mondiale.
Proposition de correction / Deuxième partie Étude critique de documents dhistoire Gouverner la France depuis 1946. Doc.1 : Extraits des mémoires de Charles de Gaulle. Doc.2 : Déclaration de politique générale du premier ministre Jacques Chirac devant lAssemblée nationale, 9 avril 1986. Montrez que ces deux documents témoignent de conceptions différentes du rôle et de laction de lÉtat en France. En quoi le contexte de chacun de ces documents permet-il de comprendre ces conceptions ? Pour qui a bien étudié le chapitre  Gouverner la France depuis 1946 », et se souvient davoir en Première étudié la naissance de la Ve République, létude de ces deux documents ne doit pas poser de difficultés majeures. La consigne posée indique la problématique attendue et le plan à suivre. Proposition de plan. Dautres sont possibles. 1. La conception gaullienne de lÉtat (doc.1) Le premierdes rôles de lÉtat est daider au développement économique. Pour cela, la reconstruction doit être stimulée,  que seule la collectivité » peut mettre en place, grâce aux lois, aux moyens financiers (nationalisation de la Banque de France), à la préparation en avance des aménagements (Haut Commissariat au Plan). Pour que cette reconstruction soit pérenne, il faut que la population ne se soucie pas outre mesure de subvenir aux difficultés de lexistence, doù la mise en place en 1945-1946 des lois de Sécurité sociale (la maladie, laccident, la vieillesse, le chômage [et] un système complet dallocations familiales»). Le contexte dans lequel ces mesures sont décidées est particulier: la France a été libérée entre juin et décembre 1944, un gouvernement provisoire regroupant tous les partis présents dans la Résistance est dirigé par Charles de Gaulle entre 1944 et 1946: ce sont des mesures approuvées par tous qui sont mises en place, face au besoin dÉtat qui sexprime, à lère de la reconstruction. Lorsque ce tome des Mémoires de guerre paraît, en 1959, Charles de Gaulle se trouve dans une situation de reconstruction politique qui nest pas sans analogie : de nouvelles institutions, la recherche dun début de solution politique en Algérie, et lessor dune puissance atomique déjà prévue en 1945 (la France obtiendra la bombe en 1960). Le dirigisme gaullien correspond à lépoque de sa mise en place. 2. Dans les années 1980, une conception plus libérale de lÉtat (doc.1 et 2) Lorsque Jacques Chirac gagne les élections législatives françaises en 1986, il est le chef du parti qui se revendique du gaullisme, le RPR. Il sest opposé, depuis 1981, à la politique dintervention de lÉtat dans léconomie quont mené les gouvernements de Pierre Mauroy puis Laurent Fabius, sous la présidence socialiste de François Mitterrand, avec le soutien du Parti communiste entre 1981 et 1984. Chirac développe dans sa déclaration de politique générale, face aux députés, une argumentation qui semble opposée à la conception interventionniste de Charles de Gaulle comme de François Mitterrand. Il soppose à la  tentation » du dirigisme »,présentant ainsi, pour ceux qui feraient des parallèles avec de Gaulle, la situation de 1945 comme une exception, alors que de Gaulle ne modifiera en rien, entre 1959 et 1969, le rôle central de lÉtat dans léconomie, notamment par sa politique industrielle (Airbus, Concorde, etc.). Il soppose aux experts »alors que de Gaulle et tous les présidents après lui se sont appuyés pour gouverner sur une solide administration dÉtat en partie formée danciens élèves dune école créée en 1946 par De Gaulle, lÉcole Nationale dAdministration. Il soppose aux aides sociales, en pleine époque dinfluence néo-libérale: Reagan aux États-Unis et Thatcher au Royaume-Uni développent, alors, avec un certain succès financier, des théories de faible intervention de lÉtat. Il oppose enfin  lobésité » de
lÉtat interventionniste au besoindautonomie »des populations qui viennent de porter sa majorité à lAssemblée. On pourrait croire le discours de Jacques Chirac totalement à lopposé de celui de Charles de Gaulle. Il lest, à lexception dune clause de style :  Ce système de gouvernement […] nest pas dénué de qualités», assurant légalité et le besoin de sécurité. Ce discours semble ainsi plus le fruit du contexte électoral que celui dune filiation gaulliste dont il se revendique pourtant.