Bac 2016 Pondichéry Philosophie L

Bac 2016 Pondichéry Philosophie L

Documents
2 pages
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement

Description

16PHLIIN1 Session 2016 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHILOSOPHIE SÉRIE L Durée de l’épreuve : 4 heures

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 avril 2016
Nombre de visites sur la page 28 487
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
16PHLIIN1
Session 2016
BACCALAURÉAT GÉNÉRAL
PHILOSOPHIE
SÉRIE L
Durée de l’épreuve : 4 heures Coefficient : 7
L’usage des calculatrices est interdit
Ce sujet comporte deux pages
Page 1/2
er 1 sujet
Le candidat traitera, au choix, l’un des trois sujets suivants :
Faut-il des connaissances pour apprécier une œuvre d’art ? ème 2 sujet
L’autorité de l’État s’oppose-t-elle à la liberté des individus ? ème 3 sujet
Expliquer le texte suivant: Concernant la partie des créatures qui est vivante, bien que dépourvue de raison, un traitement violent et en même temps cruel des animaux est […] intimement opposé au devoir de l’homme envers lui-même, parce qu’ainsi la sympathie à l’égard de leurs souffrances se trouve émoussée en l’homme et que cela affaiblit et peu à peu anéantit une disposition naturelle très profitable à la moralité dans la relation avec les autres hommes – quand bien même, dans ce qui est permis à l’homme, s’inscrit le fait de tuer rapidement (d’une manière qui évite de les torturer) les animaux, ou encore de les astreindre à un travail (ce à quoi, il est vrai, les hommes eux aussi doivent se soumettre), à condition simplement qu’il n’excède pas leurs forces ; à l’inverse, il faut avoir en horreur les expériences physiques qui les martyrisent pour le simple bénéfice de la spéculation, alors que, même sans elles, le but pourrait être atteint. Même la reconnaissance pour les services longtemps rendus par un vieux cheval ou un vieux chien (comme s’ils étaient des personnes de la maison) appartientindirectementdevoirs de aux l’homme, à savoir au devoir conçu enconsidération de ces animaux, mais cette reconnaissance, envisagéedirectement, n’est jamais qu’un devoir de l’homme envers lui-même.
KANT,Doctrine de la vertu, 1797. La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.
16PHLIIN1
Page 2/2