Bac 2017 Sciences ES L corrigé corrigé

Bac 2017 Sciences ES L corrigé corrigé

Documents
3 pages
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement

Description

res Bac 2017, épreuve anticipée de sciences, 1L et ES PARTIE 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE En introduction, ne pas oublier de présenter et rappeler le problème: «Pourquoi une correction par des verres s’avère‐t‐elle utile pour M.X, mais insuffisante pour traiter les troubles visuels causés par sa pathologie rétinienne ? » On peut rappeler ici le rôle essentiel de la rétine: c’est la rétine (récepteur) qui, en étant touchée par les rayons lumineux (=stimulus), envoie les messages nerveux au cerveau qui les «décodera »comme des images perçues par l’œil. – Pourquoi une correction par des verres s’avère‐t‐elle utile ? Comme le rappelle le document3, le pouvoir d’accommodation, c’est à dire lacapacité du cristallin à se déformerpour modifier la distance à laquelle les rayons lumineux convergent, diminue avec l’âge. Il atteint en moyenneseulement 2 dioptries vers 50 ans, ce qui correspond àl’âge de M. X(document 1). De plus, on nous apprend que, en dessous de 3dioptries, une correction s’avère nécessaire, car le cristallin n’assure plus assez l’accommodation. En effet, comme le cristallin ne se déforme plus assez, il n’arrive plus à assurer une forteconvergence lorsque l’on regarde des objets proches. Le point de convergence des rayons lumineux se situe alors à l’arrière de la rétine. Lepunctum proximum,point le plus proche que l’œil permet de voir distinctement, est alors plus éloigné de l’œil que la normale, ce qui entraîne une difficulté à voir de près.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 juin 2017
Nombre de visites sur la page 2 953
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
res Bac 2017, épreuve anticipée de sciences, 1 L et ES
PARTIE 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE
En introduction, ne pas oublier de présenter et rappeler le problème : « Pourquoi une correction par des verres s’avère‐t‐elle utile pour M. X, mais insuffisante pour traiter les troubles visuels causés par sa pathologie rétinienne ? »
On peut rappeler ici le rôle essentiel de la rétine : c’est la rétine (récepteur) qui, en étant touchée par les rayons lumineux (= stimulus), envoie les messages nerveux au cerveau qui les « décodera » comme des images perçues par l’œil.
– Pourquoi une correction par des verres s’avère‐t‐elle utile ?
Comme le rappelle le document 3,le pouvoir d’accommodation, c’est à dire lacapacité du cristallin à se déformerpour modifier la distance à laquelle les rayons lumineux convergent, diminue avec l’âge.
Il atteint en moyenneseulement 2 dioptries vers 50 ans, ce qui correspond àl’âge de M. X(document 1). De plus, on nous apprend que, en dessous de 3 dioptries, une correction s’avère nécessaire, car le cristallin n’assure plus assez l’accommodation.
En effet, comme le cristallin ne se déforme plus assez, il n’arrive plus à assurer une forteconvergence lorsque l’on regarde des objets proches. Le point de convergence des rayons lumineux se situe alors à l’arrière de la rétine.
Lepunctum proximum,point le plus proche que l’œil permet de voir distinctement, est alors plus éloigné de l’œil que la normale, ce qui entraîne une difficulté à voir de près. Il s’agit d’unepresbytie.
Pour corriger ce défaut, il faut donc placer à l’avant de l’œil deslentilles convergentespour voir de près.
– Pourquoi une correction par des verres s’avère‐t‐elle insuffisante ?
Sur le document 1a montrantfond d’œil »), on peut voir desla rétine de M. X (observée sur le «  taches sombres dispersées sur la rétinequi n’affectent pas la fovéa ou le départ du nerf optique). Celles‐ci (mais n’existent pas chez un patient sain : cela semble donc confirmer que la rétine est touchée.
De plus, les informations apportées par le texte nous confirment que ni la fovéa (qui permet la vision précise des objets) ni le nerf optique ne sont touchés.
En s’appuyant sur le document 1b, on peut remarquer que les taches sombres observées dans la rétine du fond d’œil de M. X sont dispersées et que cela semble correspondre à deshémorragies rétiniennes. Dans le cas du drusen, elles seraient claires et rassemblées sur la fovéa, dans le cas d’exsudats lipidiques ce serait des tâches claires.
Comme l’explique le document 2, ces hémorragies sont dues à une rupture de la paroi des vaisseaux sanguins (devenus trop fragiles). Ellesdiminuent la transparence de l’humeur vitrée, empêchant une partie des rayons lumineux d’atteindre la rétine.
Conclusion
res Bac 2017, épreuve anticipée de sciences, 1 L et ES
M. X est atteint d’un défaut d’accommodation qui entraîne une presbytie, pathologie liée à l’âge. Pour le corriger, il est nécessaire de porter des verres.
Malheureusement, il est aussi touché par des hémorragies rétiniennes qui rendent son humeur vitrée « opaque » aux rayons lumineux, les empêchant d’atteindre la rétine.
PARTIE 2 : LE DÉFI ÉNERGÉTIQUE
Question 1 : Donner deux raisons encourageant le Danemark, comme de nombreux autres pays, à abandonner progressivement l’usage des énergies fossiles.
L’utilisation des énergies fossiles est responsable de la libération de gaz à effet de serre, comme le CO2, qui contribuent au réchauffement climatique.
Les énergies fossiles ne sont pas renouvelables et donc les stocks s’épuisent, ce qui augmente leurs prix.
Question 2 : Citer le principal problème auquel le Danemark se heurte en augmentant sa dépendance au vent comme source d’énergie. Expliquer brièvement la réponse.
L’énergie éolienne n’est pas une énergie « continue », car le vent n’est pas constant : il y a donc à certains moments une forte production et à d’autre une faible production. De plus cette énergie n’est pas stockable (pour l’instant) lorsque la production excède la consommation, ce qui permettrait alors d’approvisionner en électricité quand la production est faible.
Question 3 : Sans recopier les chaînes énergétiques ci‐dessous et à partir du document 1, indiquer la forme d’énergie à faire apparaître dans chaque cadre numéroté de 1 à 4.
Cadre 1 : énergie électrique
Cadre 2 : énergie mécanique
Cadre 3 : énergie mécanique
Cadre 4 : énergie électrique
Question 4 :
4.1. Expliquer pourquoi le projet « Green Power Island » répond au contexte du Danemark tant du point de vue énergétique évoqué à la question 2, que du point de vue géographique.
Le Danemark possède une grande étendue de côtes (7 314 km) plates et aux fonds marins assez superficiels. C’est un atout très intéressant, car les installations d’atolls artificiels doivent se situer à faible profondeur.
res Bac 2017, épreuve anticipée de sciences, 1 L et ES
Cela simplifie aussi la fabrication des atolls artificiels et les rends plus résistants. Enfin, les surfaces occupées par ces atolls pourront être importantes.
» s’inscrit bien dans uneGreen Power Island 4.2. Donner deux arguments montrant que le projet « démarche de développement durable.
Le réservoir d’eau de l’atoll sera utilisé pour cultiver des algues qui vont fixer le CO2(gaz à effet de serre) et servir à fabriquer des biocarburants (pour diminuer l’utilisation du pétrole).
Les terres émergées de l’atoll serviront à développer des arbres à croissance rapide et adaptés au climat.
Question 5 : Dans l’hypothèse où l’atoll énergétique prévu au large de Copenhague permettrait d’alimenter en électricité toutes les installations domestiques de la ville pendant une durée de 24 heures en l’absence totale de vent, calculer la puissance moyenne équivalente électrique de son réservoir d’eau.
Chaque heure, il serait produit 2,4 GW, donc pour 24 h : 2,4 GWh x 24 h =57,6 GW.
PARTIE 3 : NOURRIR L’HUMANITÉ
Question 1 : Selon les scientifiques, un œuf fraîchement pondu a des propriétés de défense par rapport aux microorganismes comme les salmonelles car :
C) Certains de ses constituants forment une barrière physique et d’autres ont une action chimique.
Question 2 : À l’aide des données des documents et de vos connaissances, justifiez chacune des consignes de conservation suivantes :
– Ne pas laver les œufs avant conservation.
Laver l’œuf fait disparaître la cuticule. Elle est déposée sur celui‐ci avant la ponte et bouche les trous de la coquille en empêchant la pénétration des microorganismes. Si la coquille est humidifiée, ses pores laissent passer plus facilement les microorganismes.
– Ne pas conserver d’œufs fêlés :
La coquille recouverte de cuticule empêche l’entrée des microorganismes. Donc, si elle est cassée, elle n’a plus son rôle de barrière physique.
– Conserver les œufs au réfrigérateur.
Le développement des salmonelles est retardé par le froid : le temps de doublement du nombre de salmonelles est de seulement 10 h à 10 °C dans la viande, contre 30 minutes à 35 °C. L’évolution est similaire dans un œuf.