Baccalauréat blanc Février Histoire –Géographie Série L ES Durée de l'épreuve heures Le candidat doit traiter un des sujets de Géographie et un des sujets d'Histoire

-

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée

  • exposé


Baccalauréat blanc Février 2006 Histoire –Géographie Série L – ES Durée de l'épreuve : 4 heures Le candidat doit traiter un des 3 sujets de Géographie et un des 2 sujets d'Histoire Epreuve longue : Géographie Composition numéro 1 : La façade atlantique nord américaine : une façade homogène ? Composition numéro 2 : Les Etats face à la mondialisation Dossier documentaire : Les villes des Etats-Unis, lieu de puissance ? Document 2 : Structure et dynamique d'une ville nord américaine 1 Document 1 : Une caractéristique majeure des villes américaines est « l'effet du beignet »: le centre se vide de sa substance. Emplois industriels et population y ont fortement décliné depuis un demi siècle. Detroit exprime sans doute le mieux cette spirale du déclin qui frappe les grandes villes du Nord-Est du pays. Le centre-ville juxtapose alors un CBD fréquenté par l'élite économique et des ghettos peuplés de pauvres ne pouvant s'offrir une voiture pour vivre et se rendre en banlieue. Privée de ressources, la ville est confrontée à des cas sociaux difficiles, à la dégradation de logements insalubres et squattés, et à la criminalité violente des gangs contrôlant leurs territoires de revente de drogue. Investisseurs, employeurs potentiels et commerçants sont peu tentés par ces quartiers délabrés à la clientèle insolvable et à la population peu employable par la nouvelle économie. Seuls des immigrants coréens se risquent parfois à y travailler dans de rares boutiques.

  • rénovation radicale du coeur urbain

  • secteur manufacturier

  • choix des sujets

  • géographie composition

  • libéralisation des échanges entre pays industriels

  • emplois industriels

  • pays


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 février 2006
Nombre de visites sur la page 50
Langue Français
Signaler un problème
Baccalauréat blanc
Février 2006
Histoire –Géographie
Série L – ES
Durée de l’épreuve : 4 heures
Le candidat doit traiter
un
des 3 sujets de Géographie et
un
des 2 sujets d’Histoire
Epreuve longue : Géographie
Composition numéro 1
: La façade atlantique nord américaine : une façade homogène ?
Composition numéro 2
: Les Etats face à la mondialisation
Dossier documentaire
: Les villes des Etats-Unis, lieu de puissance ?
Document 2 : Structure et dynamique
d’une ville nord américaine
1
Document 1 :
Une caractéristique majeure des villes américaines est « l’effet du
beignet »:
le centre se vide de sa substance. Emplois industriels et population y
ont fortement décliné depuis un demi siècle. Detroit exprime sans
doute le mieux cette spirale du déclin qui frappe les grandes villes du
Nord-Est du pays.
Le centre-ville juxtapose alors un CBD fréquenté par l’élite
économique et des ghettos peuplés de pauvres ne pouvant s’offrir une
voiture pour vivre et se rendre en banlieue.
Privée de ressources, la ville est confrontée à des cas sociaux
difficiles, à la dégradation de logements insalubres et squattés, et à la
criminalité violente des gangs contrôlant leurs territoires de revente
de drogue. Investisseurs, employeurs potentiels et commerçants sont
peu tentés par ces quartiers délabrés à la clientèle insolvable et à la
population peu employable par la nouvelle économie. Seuls des
immigrants coréens se risquent parfois à y travailler dans de rares
boutiques.
Par contre, la banlieue résidentielle a les moyens financiers d’offrir
des services de qualité à ses résidents. Attirés par les emplois en
périphérie urbaine, les nouveaux immigrants asiatiques ne s’installent
plus au centre et trouvent un travail plus vite que les Noirs du ghetto
Le coeur de la vie chinoise de Los Angeles n’est plus le Chinatown
du centre-ville, mais une commune de banlieue, Monterey Park, alias
« Little Taipeh ».
Les municipalités encouragent cependant un retour de populations
aisées dans les centres des villes par des campagnes de promotion
urbaine (« Pittsburgh, la ville au sourire »...), des politiques d’aide à
la réhabilitation de l’habitat ou la rénovation radicale du coeur urbain
(remplacement de bâtiments vétustes par des immeubles résidentiels
luxueux
).
Y. Boquet, Les très grandes concentrations urbaines, SEDES, 2000.