Baccalauréat Français 2016 série L corrigé commentaire composé
2 pages
Français

Baccalauréat Français 2016 série L corrigé commentaire composé

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Corrigé : Baccalauréat Français 2016 – Série L ‐ Commentaire Ce qui est valorisé/pénalisé dans le commentaire Le commentaire composé suppose des qualités conjointes d’analyse et de synthèse.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 17 juin 2016
Nombre de lectures 2 687
Langue Français

Exrait

Corrigé : Baccalauréat Français 2016 – Série L ‐ Commentaire
Ce qui est valorisé/pénalisé dans le commentaire
Le commentaire composé suppose des qualités conjointes d’analyse et de synthèse. Il faut comprendre finement le texte (=analyser) et rendre compte de sa lecture de façon cohérente et pertinente (=synthétiser). Tout doit se tenir et être bien organisé : c’est la clef de la réussite.
Techniquement, voici ce que le correcteur attend de vous :
Chaque paragraphe doit expliciter une idée et une seule. Chaque idée est logiquement reliée à l’idée du paragraphe précédent par un lien logique (essentiellement) de cause, de conséquence ou d’opposition que le correcteur doit pouvoir lire sans chercher. Le commentaire est entièrement guidé par une question posée en introduction (la fameuse « problématique »), question à laquelle chaque partie contribue à répondre. En effet, chaque « partie » éclaire le texte : si vous faites deux (ou trois) parties, vous éclairez le texte de deux (ou trois) lumières différentes. Les faisceaux se croisent et se complètent pour finalement donner du sens, un « sens unique » : c’est ce qu’on appelle « interpréter » un texte, et c’est ce que le correcteur attend de vous. La paraphrase est donc à proscrire absolument, tout simplement parce qu’elle n’apporte rien : or, c’est précisément ce que vous apportez qui est évalué (et noté), le reste vous pénalise systématiquement : paraphrase, mais aussi hors sujet et contresens.
Le texte soumis à votre étude cette annéeun texte extrait de était La Machine infernale,Cocteau, 1932.
Ci‐dessous un plan possible :
I/ La répétition d’un jeu rituel
A/ Le Sphinx, metteur en scène
B/ La soumission d’Œdipe
C/ Le rôle d’Anubis : gardien et garant du mythe
II/ Un rapport de force qui crée un malaise : qui manipule qui ?
A/ Le Sphinx, figure dominatrice et implacable
B/ Un rapport de force ambigu entre le Sphinx et Anubis
C/ L’autorité incontestable et finalement incontestée d’Anubis
III/Un jeu avec la réécriture du mythe d’Œdipe
« Vous attendiez‐vous à une autre attitude ? », ligne 41.
 A/ Une réécriture qui se joue du mythe en mettant à mal de la figure terrible et toute‐puissante du Sphinx.
 B/ Une réécriture qui joue avec la fatalité : Œdipe échappe fortuitement à son destin…
C/ … Au grand étonnement du Sphinx sidéré, qui souligne dans son effarement l’incongruité de la situation : une réécriture irrévérencieuse ou absurde ?
Anne‐Laure LE GOUIC
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents