Baccalauréat Français 2016 séries Es - S corrigé commentaire de texte
2 pages
Français

Baccalauréat Français 2016 séries Es - S corrigé commentaire de texte

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Corrigé : Baccalauréat 2016 Français séries S – ES Commentaire composé : le texte d’Anatole FranceÉloge funèbre d’Émile Zola, 1902 (texte C du corpus) Ce qui est valorisé/pénalisé

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 17 juin 2016
Nombre de lectures 9 478
Langue Français

Exrait

Corrigé : Baccalauréat 2016 Français séries S – ES
Commentaire composé : le texte d’Anatole FranceÉloge funèbre d’Émile Zola, 1902 (texte C du corpus)
Ce qui est valorisé/pénalisé dans le commentaire Le commentaire composé suppose des qualités conjointes d’analyse et de synthèse. Il faut comprendre finement le texte (et rendre compte de sa lecture de façon analyser) cohérente et pertinente (synthétiser). Tout doit se tenir et être bien organisé : c’est la clef de la réussite. Techniquement, voici ce que le correcteur attend de vous : Chaque paragraphe doit expliciter une idée et une seule. Chaque idée est logiquement reliée à l’idée du paragraphe précédent par un lien logique (essentiellement) de cause, de conséquence ou d’opposition que le correcteur doit pouvoir lire sans chercher. Le commentaire est entièrement guidé par une question posée en introduction (la fameuse « problématique »), question à laquelle chaque partie contribue à répondre. En effet, chaque « partie » éclaire le texte : si vous faites deux (ou trois) parties, vous éclairez le texte de deux (ou trois) lumières différentes. Les faisceaux se croisent et se complètent pour finalement donner du sens, un « sens unique » : c’est ce qu’on appelle « interpréter » un texte, et c’est ce que le correcteur attend de vous. La paraphrase est donc à proscrire absolument, tout simplement parce qu’elle n’apporte rien : or, c’est précisément ce que vous apportez qui est évalué (et noté), le reste vous pénalise systématiquement : paraphrase, mais aussi hors sujet et contresens.
I/ Un discours épidictique bien construit :une structure discursive qui soutient la mise en scène de l’éloge
A/ Après une adresse à ses auditeurs (« Messieurs », ligne 1 reprise ligne 10), France a recours à unecaptatio benevolentiae(deux premiers paragraphes). e B/ … Puis une évocation du moment de la production de l’œuvre zolienne (3 paragraphe, admiration et reproches). C/ avant d’évoquer le présent : « Aujourd’hui » ligne 15 : éloge de Zola et de ses qualités littéraires et humaines II/ Un hommage à l’œuvre et à l’homme : un portrait élogieux À/ Valeur de l’œuvre : immense, intellectuelle, morale B/ Valeur de l’homme : rappel du sens de l’honneur de Zola, de sa droiture et de sa loyauté, notamment envers le peuple : démocrate sans être démagogique.
Anne‐Laure LE GOUIC
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents