Lycée Evariste Galois Bac Blanc Epreuve de SVT série S

Lycée Evariste Galois Bac Blanc Epreuve de SVT série S

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Secondaire, Lycée
Lycée Evariste Galois - Bac Blanc 2011 Epreuve de SVT série S 1 BACCALAUREAT BLANC 2011 ÉPREUVE SVT Durée : 3 heures 30 Série S sans la specialite SVT Coefficient : 6 Ce sujet comporte 3 pages numérotées de 1 à 4 L'usage de la calculatrice et du dictionnaire n'est pas autorisé. Dès que ce sujet vous est remis, assurez-vous qu'il est complet. Consignes spécifiques à l'épreuve : A rendre séparément des élèves ayant SPE SVT Ecrire les noms et classe sur toutes les copies Numéroter les pages Barème sur 20 I ) Restitution Organisée de connaissances 10 II) Exploitation de documents exercice 1 4 II) Exploitation de documents exercice 2 6

  • arbre phylogénétique

  • muqueuse utérine de la mère

  • face ventrale des vertèbres cervicales

  • parenté entre les êtres vivants

  • orientation des doigts

  • membre du groupe


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 135
Langue Français
Signaler un problème
BACCALAUREAT BLANC 2011
SVTDurée:3 heures 30ÉPREUVE S sansla specialite SVTSérieCoefficient: 6 Ce sujet comporte 3pages numérotées de 1à 4
L’usage de la calculatrice et du dictionnaire n’est pas autorisé. Dès que ce sujet vous est remis, assurez-vous qu’il est complet. Consignes spécifiques à l’épreuve : A rendre séparément des élèves ayant SPE SVT Ecrire les noms et classe sur toutes les copies  Numéroterles pagesBarème sur 20 I ) Restitution Organisée de 10 connaissances II) Exploitation de documents exercice 14
II) Exploitation de documents exercice 2
Lycée Evariste Galois - Bac Blanc 2011
1
6
Epreuve de SVT série S
PARTIE I – Restitution organisée de connaissances ( 10 points) PROCREATION Après avoir décrit l'appareil génital féminin en indiquant brièvement le rôle de chaque organe, montrez que le cycle utérin est synchrone et dépendant du cycle ovarien. Vous étudierez le cas d'une femme pubère non ménopausée. Le plan doitêtre structuré avec des schémas et des courbes. Le complexe HH n'estpas demandé. Partie II – Exercice 1 (4 points) Parenté entre les êtres vivants- Evolution On a choisi d’étudier l’état de 7 caractères homologues chez 8 Vertébrés (actuels et fossiles) afin d’en déduire les relations de parenté. Document : matrice des caractères homologues de 8 Vertébrés Caractères N°1:Nb deN°2 :N°3 : DoigtsN°4 :N°5 :N°6 : FaceN°7 :  vertèbresForme dessupportant Orientation Formede laventrale Formedes  cervicalesclavicules lamarche desdoigts mandibuledes dents taxons vertèbres cervicales Grenouille 0 0 00 00 0 Loup 10 00 00 1 Homme 10 01 00 1 Varan 10 00 01 0 Crocodile 10 00 11 0 Pigeon 11 10 11 / Archaeoptéryx 11 10 ? ?0 (fossile) Dromaeosaurus 10 10 11 0 (fossile) Nb de vertèbres cervicalesArchaeopterix: 0 = une seule vertèbre ; 1= plusieurs vertèbres. Forme des clavicules: 0 = clavicules séparées ou réduites ; 1 = clavicules réunies en un seul os, la fourchette. Doigts supportant la marche: 0 = le poids du corps est réparti sur plus ou moins de trois doigts ; 1= seuls les 3 orteils centraux sont porteurs. Orientation des doigts: 0 = tous les doigts sont orientés dans le même sens ; 1= un doigt du membre antérieur est opposable aux autres. Forme de la mandibule: 0= la mandibule est pleine ; 1= la mandibule est percée d’une fenêtre à sa base. Face ventrale des vertèbres cervicales: 0 = face ventrale des vertèbres cervicales lisses ; Varan 1=face ventrale des vertèbres cervicales présentant une quille. Dromaeosaurus Forme des dents: 0= un seul type de dents ; 1 = plusieurs types de dents.
Lycée Evariste Galois - Bac Blanc 2011
2
Epreuve de SVT série S
·Sachant que par construction, le groupe extérieur (icila grenouille) possède tous ses caractères à l’état ancestral,placer sur l’arbre phylogénétique proposé les différentes innovations évolutives. ·Placer le loupsur l’arbreetpréciser son degré de parentéavec chacune des autres espèces de l’arbre en justifiant par le nombre d’innovations. ·Ajoutez sur l’arbre laposition du dernier ancêtre commun hypothétique au varan et à l’Hommeetdéduisez-en les caractères possédéspar cet ancêtre hypothétique. ·On considère que lesDinosaures,tels Dromaeosaurus, constituent un groupe monophylétique c’est-à-dire un groupe rassemblant l’ensemble des descendants de l’ancêtre commun à tous les membres du groupe.De quels animaux actuels sont-ils le plus apparentés ?Justifiez votre réponse en partant de l’arbre phylogénétique. Arbre phylogénétique à compléter et à rendre avec la copie
Lycée Evariste Galois - Bac Blanc 2011
3
Epreuve de SVT série S
Partie II – Exercice 2 (6 points) IMMUNOLOGIE Contamination mère – enfant par le VIH On cherche à comprendre la contamination par le VIH de la mère à l’enfant nouveau-né. E1 est né de la mère M1 et E2 est né de la mère M2. Par la mise en relation des informations apportées par les documents 1 à 3 et vos connaissances, discutez la possibilité d’être atteint du SIDA pour les enfants E1 et E2 document 1 : résultats de tests réalisés chez différents individus Le test Elisa révèle présence d’anticorps anti-VIH grâce à une réaction colorée. La charge virale mesure le nombre de copies d'ARN viral par millilitre de plasma.
document 2 : mesures du taux d'anticorps anti-VIH chez E1 et chez E2 Ces enfants ne sont pas allaités par leur mère
documents 3 Doc 3a : évolution de la concentration en anticorps dans le sang d'un enfant Ce tableau affiche la concentration de tous les Anticorps présents sans distinction de spécificité taux d'anticorps produits age detaux d'anticorps par l'enfant en g/LDoc 3b : Le placenta:Chez les mammifères l'enfant end'origine maternelle mois eng/Lc’est un tissu fœtal, constitué par l'embryon, interfacé avec la muqueuse utérine de la mère. Le 0 120 placenta forme une barrière immunologique, un 2 80 filtre biochimique vis à vis de l'extérieur. Il laisse 4 53 passer les anticorps de la mère vers le fœtus. Cette 6 35en partie l'embryonbarrière placentaire protège puis le fœtus d'une grande partie des toxiques et 8 08 pathogènes (bactéries, virus) auxquels la mère est 10 011 exposée. Mais cette barrière ne peut être 12 012 complètement étanche puisque c'est au travers du placenta que se font les échanges de substances entre mère et embryon (gaz, nutriments,…). En fonction de leur poidsmoléculaireet plus ou moins grande solubilité dans le sang, certaines substances Lycée Evariste Galois - Bac Blanc 20114 toxiques (alcool, drogue, médicaments, toxines microbiennes, virus, parasites,…) peuvent traverser la barrière.