//img.uscri.be/pth/7401cab148f4638e6558e9c66af5fa0a117f7fd1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

ATN Correction des exercices et du TD n

6 pages

  • fiche - matière potentielle : td sur les groupes


ATN 2010 - Correction des exercices 7, 8, 9, 10, 11, 12 et 13 du TD n?7. Je ferai quelques commentaires : ils seront en italique. Rappels. 1. Soit P un polynome de Z[X]. On a l'equivalence suivante : P est irreductible ?? P est primitif (i.e. son contenu est 1) et P est irreductible sur Q. 2. Soit a un element d'un anneau A. a est irreductible ssi, par definition, il est non inversible et si lorsqu'on l'ecrit a = a1a2 alors l'un des ai est inversible. Etant donne un anneau A, un polynome P ? A[X] est inversible ssi c'est un polynome constant P = a et a est inversible dans A (demontrez le). 3. Etant donne un corps K commutatif, soit P ? K[X] un polynome de degre au plus 3. P est reductible si et s. si P admet une racine (demontrez le). L'exemple suivant montre que cette equivalence n'est pas vrai si le polynome P est de degre ≥ 4 : P = (X2 + 1)(X2 + 2) ? R[X] est reductible mais n'admet aucune racine (dans R bien entendu). Exercice 7.7. Je ne vais traıter que la premiere question.

  • supposons ?

  • noyau de ?

  • b√13 ?

  • noyau

  • morphisme

  • polynome x2

  • anneaux z

  • premiere question


Voir plus Voir moins
ATN 2010 - Correction des exercices 7, 8, 9, 10, 11, 12 et 13 du TD n 7.
Je ferai quelques commentaires :ils seront en italique.
Rappels. 1. SoitPmodeeˆnylopnuZ[X.]nOla´:etnncesuivaequivale P´rricudetsebltie⇐⇒Pson contenu est 1) etest primitif (i.e.Pruselbitcude´tirresQ. 2. Soitaeunetmdnln´n´aeuuneaA. arritude´bitcsseleslisentnonievsrbii,pard´enition,tirce´losietlenloqursa=a1a2alors l’un desaiest inversible.
´ Etantdonn´eunanneauAmeu,olnpˆoynPA[X]tnatsnocolynˆomecestunpislbseisseitvnre P=aetaest inversible dansA)e.erlzomtnd(e´ ´ 3.Etantdonne´uncorpsKcommutatif, soitPK[Xeomnˆopyl]nuedd3sulupear´eg. Piblesiets.sisetcude´rtPtronleez).admtenurecani(e´dme Lexemplesuivantmontrequecettee´quivalencenestpasvraisilepolynoˆmePseer´egedtd4 : 2 2 P= (X+ 1)(X+ 2)R[Xucuaarenanstemdsnecian(de]tiblemaistr´educRbien entendu). Exercice 7.7.tsoiqeeu.nuelaterqi`erpremveneJıˆartsia 3 2 NotonsP= 3X+ 2X+X+ 4.Nous allons montrer quePlbseruestirr´eductiQ. Par l’absurde supposonsP´ruresbltiucedQpar le rappel 1,. AlorsPblesuctir´edestruZil. Ainsi ´ existedeuxpolynˆomesS, TZ[X] tels queP=STtdonn´eque.EtanPimitif,lestprmoseseopylˆnS etTsestˆomeolyneuxpatue1ltrge´ededexIl2.´egrdedereetsistontsanntsoncnoednudsecniA.lis donca, b, c, d, eZtels que 2 P= (bXa)(cX+dX+e). Sionde´veloppeetquonidentietermesa`termes,onconstatequebc= 3 etae= 4.Ainsi 3 diviseb et 4 diviseadu´ieenduOentq.b∈ {1,1,3,3}eta∈ {1,1,2,2,4,4}. a Enconse´quencelepolynoˆmePtelle que :admet une racine rationnelle b a1 2 41 2 4 ∈ {1, ,2, ,4, ,1,,2,,4,− }. b3 3 33 3 3 Or,Posdifit`uarederttsopsenicanedqucoesdoncilnepeutadmeeicnestopisitsf a1 2 4 ∈ {−1,,2,,4,− }. b3 3 3 Apr`escalculonobtient: 1 342 104 8 P(1) = 2, P() =, P(2) =14, P() =, P(4) =160, P() =. 3 93 33 9 Lacontradictionrecherche´eestacquise.
Exercice 7.8. 1. Le cas deP1´atetinee´afoyonTD.VrspouP2. Lecontenu deP2(i.e. pgcddansZde ses coefficients) est 3 doncP2ude´bitcadelsnnestpasirrZ[X.E]enenptotleu:emmcoerosmpco´eed 4 2 P2(X) = 3Q2(Xo)`uQ2(X) =X5X+ 10. Lepolynˆomeconstant3´etantinversibledansQ[X],P2(Xbieladsnrr´educt)estiQ[X] si et s.si Q2(XcnavedeE`tretsiesinelippnaioriecelquS.tsel)p=5tienonob´eitdeilte´rrtcudlibiQ2(donc deP2) surQ.
1