APPRENDRE UNE LECON

APPRENDRE UNE LECON

-

Documents
9 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

CLASSE DE SECONDE, Secondaire - Lycée, 2nde
  • leçon - matière potentielle : conditions favorisant l' apprentissage
  • leçon - matière potentielle : troisième
  • cours - matière potentielle : dje
  • leçon - matière potentielle : avec effort de compréhension
  • mémoire
  • mémoire - matière potentielle : sensorielle
  • leçon - matière potentielle : i - premiere
  • mémoire - matière potentielle : travail
  • fiche de révision
  • leçon - matière potentielle : objectifs
  • leçon - matière potentielle : svt par exemple
  • leçon - matière potentielle : tout
  • cours - matière potentielle : façon
  • mémoire - matière potentielle : dans le cerveau
  • leçon - matière potentielle : plusieurs
  • mémoire - matière potentielle : quelque
  • leçon - matière potentielle : lycée
LYCEE BANVILLE AIDE METHODOLOGIQUE EN CLASSE DE SECONDE FICHE DE PRESENTATION DE L' ATELIER APPRENDRE UNE LECON OBJECTIFS − faire prendre consicence de la démarche à effectuer pour apprendre efficacement une leçon et la mémoriser − permettre à chaque élève de trouver la méthode la plus adaptée à sa personnalité DUREE 3 séances de 50 minutes chacune ORGANISATION / DEROULEMENT première séance : mise en situation d'apprentissage , examen collectif de la façon dont les élèves procèdent, réflexion individuelle sur la façon d'apprendre deuxiéme séance : − commentaire collectif des réponses obtenues l'heure précédente, réactions des élèves et synthèse − organisation de la réflexion sur l'apprentissage des leçons troisième séance : ouverture et apport théorique
  • leçon conditions favorisant l'apprentissage
  • apprentissages de façon rentable
  • leçon lycée
  • examen de la façon
  • phrase par phrase
  • démarche d'apprentissage
  • démarches d'apprentissage
  • groupes
  • groupe
  • mémoire
  • mémoires
  • classes
  • classe

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 299
Langue Français
Signaler un problème

LYCEE BANVILLE
AIDE METHODOLOGIQUE EN CLASSE DE SECONDE

FICHE DE PRESENTATION DE L' ATELIER


APPRENDRE UNE LECON




OBJECTIFS

− faire prendre consicence de la démarche à effectuer pour apprendre efficacement une leçon et la
mémoriser
− permettre à chaque élève de trouver la méthode la plus adaptée à sa personnalité


DUREE

3 séances de 50 minutes chacune



ORGANISATION / DEROULEMENT

première séance : mise en situation d'apprentissage , examen collectif de la façon dont les élèves
procèdent, réflexion individuelle sur la façon d'apprendre

deuxiéme séance :
− commentaire collectif des réponses obtenues l'heure précédente, réactions des élèves et synthèse
− organisation de la réflexion sur l'apprentissage des leçons

troisième séance : ouverture et apport théorique



DOCUMENTS JOINTS

− Détail des 3 séances
− 2 grilles vierges à distribuer aux élèves



SUGGESTIONS / ANALYSE CRITIQUE

− les matières supports à privilégier sont l'histoire géographie et les SVT.
− Impliquer au maximum les léèves dans la 3èlme séance pour éviter le couirs magistral

Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 1



APPRENDRE UNE LECON



I- PREMIERE HEURE

Déterminer la leçon sur laquelle les élèves travailleront lors de la séance d’aide au travail (leçon
de SVT par exemple)
Examen de la façon dont les élèves procèdent

Formation de groupes de quatre :

(Veillez à ce qu’il y ait dans chaque groupe des élèves de niveaux différents).
⇒ Les élèves discutent en groupe de la façon dont ils procèdent pour apprendre une leçon :
Au lycée (déjà pendant l’heure de cours, en étude, seul, avec des camarades, en écrivant, en
recopiant, en se faisant des fiches, en lisant leur cours – à voix basse, à voix haute – , en
expliquant leur cours à un camarade, ...) ?
A la maison : comment ? Conditions extérieures (interférence de la T.V. ? MP3 ?) ?
⇒ Réponses qui ressortent : Lire, réécrire, dire, écouter

Synthèse :

Ecrire au tableau ce que disent les élèves.

Approfondissement du travail des groupes :

Faire remplir par les élèves la grille vierge suivante (« Pourquoi j’apprends ? Comment
j’apprends ?»).

Pourquoi ?
-
-
-
-
-
-
-
Comment ?
-
-
-
-
-
-


Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 2































































II- DEUXIEME HEURE

ère1 partie : Commenter avec les élèves les réponses que l’on aura obtenues l’heure précédente
(et que l’on aura dépouillées au préalable en dehors de leur présence).

Pourquoi ? Réponses des élèves Sur 7 groupes
pour avoir de bonnes notes 5
pour les contrôles surprises / pour les contrôles 5
pour passer en classe supérieure 1
pour le choix de la première 1
pour comprendre le chapitre 1
pour suivre en cours 2
pour pouvoir faire les exercices 1
pour l’intérêt de la leçon 1
pour progresser 1
pour le bac 1
pour les études 1
pour la profession 3
cela peut servir pour les années suivantes 1
pour la culture générale 7
pour avoir une conversation sensée 1
pour éduquer ses enfants 1
Comment ? phrase par phrase 1

partie par partie 2
en apprenant tout par cœur et en comprenant 1
Lire et relire ne en lisant la leçon plusieurs fois, en la comprenant 1
permet pas de en lisann plusieurs fois (afin d’en retenir l’essentiel, pour
dégager l’essentiel - 3 assimiler, …)
- 1 en apprenant par cœur les formules et les définitions
- 1
par cœur, en chantant - 1
régulièrement et en revoyant les leçons le soir 1
en surlignant les mots importants 1

en notant les mots difficiles 1
en écrivant plusieurs fois 1
en faisant un résumé
en résumant chaque partie, en soulignant, et en révisant un peu 1
chaque jour 1
Dénote pbl de en écrivant la leçon tout en la synthétisant 1 compréhension ou
en faisant des fiches de révisions de prise de notes 1
en refaisant les exercices 1
en utilisant le livre afin d’avoir un cours de façon plus rédigée
en apprenant avec une autre personne et en s’interrogeant 1
mutuellement
- (1)
Comment ? Un groupe donne une démarche d’apprentissage : - 2
1) attention soutenue en cours - 3
2) lecture de la leçon avec effort de compréhension (schémas,
récitation, soulignement)
3) apprentissage de la leçon
4) exercices d’application
5) dernière lecture

Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 3Réactions des élèves, synthèse collective



Pourquoi ? J’apprends parce que je vais m’en servir un jour.
« Quand on met en mémoire quelque chose, on a le projet de s’en resservir. », « On a vu la
situation dans laquelle on va s’en resservir ».
-
- contrôle
- bases pour les connaissances à venir et les années suivantes
- utilisation dans la vie courante (cf. Langues)
- environnement
- études et profession
-
Comment ? Lire ne suffit pas
-
- faire une opération de classement (étape de la compréhension)
Ne pas - compréhension
1comprendre et - expliquer à soi-même ou à un autre ce qui est compris
mémoriser en - qu’est-il utile de retenir ? (Cf. « Pourquoi ? » : « le projet de... »)
2même temps - mémorisation
- application réfléchie (essayer de faire un exercice sans regarder la leçon, ...)







ème2 partie : organiser la réflexion



Quelques pistes pour
Apprendre et mémoriser une leçon



Conditions favorisant l’apprentissage :
- Avoir une attitude active en classe : écouter, participer au cours, poser des questions si ce
n’est pas clair…
- Rechercher les conditions matérielles favorables à la concentration : seul, pas de bruit, pas
d’élément pouvant distraire…
- Avoir le projet de se servir des connaissances que l’on apprend : quand, comment vont-
elles être utilisées en classe, ailleurs...








1
Reformulation et assimilation : importance d’élaborer, de construire par soi-même pour comprendre (ce qui est dit par un
autre n’est pas forcément compréhensible sans qu’on le passe au crible de sa propre logique, sans qu’on le soumette à nos
interrogations).
2 Mémoriser les résultats de sa propre élaboration, le professeur s’assurant de l’exactitude de celle-ci.
Mémorisation à court terme = évaluations réalisées quand un travail vient d’être terminé.
Mémorisation à long terme = l’appropriation d’un savoir ne se met en place que progressivement. Il s’appuie sur la
mémoire à court terme.
Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 4e
g
f
d
h
c
Grille vierge à distribuer aux élèves






Comment est-ce que je procède ?
Je relis le cours et je
l’organise
Le plus tôt possible après le cours




Je le comprends






Je le mémorise

Dans quel ordre ?


Par quelle méthode ?

La répétition facilite la mémorisation

Je vérifie que j’ai mémorisé






je vérifie que j’ai compris






je peux élargir mes connaissances
















Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 5e
g
f
Æ
Æ
d
h
c

Pistes proposées après réflexion







Comment est-ce que je procède ?
- en le relisant Je relis le cours et je
- en soulignant les titres, les mots importants l’organise
Le plus tôt possible après le cours

- en repérant les idées, les liens Je le comprends
- en retrouvant la démarche
- en recherchant la signification des mots nouveaux
(lexique à faire)...
- d’abord les titres (je retiens ainsi l’organisation du Je le mémorise
cours) résumé sur fiche
Dans quel ordre ? - puis les idées essentielles fiche
- les schémas
- enfin le contenu plus précis
Par quelle méthode ?
- en le lisant
- en le répétant à haute voix La répétition facilite la mémorisation
- en l’écrivant au brouillon
- en retraçant les schémas

- en le redisant dans ma tête ou à haute voix Je vérifie que j’ai mémorisé
- en le récitant à quelqu’un
- en le réécrivant
- en réutilisant le cours pour faire des exercices je vérifie que j’ai compris
d’applications
- en expliquant mon cours à quelqu’un
- en m’intéressant à l’actualité (journaux, revues, TV, je peux élargir mes connaissances
livres...) et en la rattachant au cours

Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 6Æ
Æ
Æ
Æ
Æ

III- TROISIEME HEURE


POURQUOI ET COMMENT ? (OUVERTURE ET APPORT THEORIQUE)



3 conditions essentielles pour gérer ses apprentissages de façon rentable


1- Etre en projet
C’est à dire se projeter dans l’avenir
Dans quel but fais-je ceci ? Quel est mon objectif ? : On voit la situation dans laquelle on va s’en
resservir un jour ;
Ex : - j’apprends ce théorème avec le projet de mieux le comprendre et de pouvoir m’en servir
après
- je lis ce texte avec le projet d’en parler à quelqu’un
- pour le contrôle
- pour réussir au lycée
- pour avoir le métier que je veux

La mémoire, ce n’est pas le passé, c’est l’avenir



2- Prendre le temps d’évoquer
Évoquer : c’est faire vivre dans sa tête, c’est redire, revoir dans sa tête
Attention : 2 réalités différentes : la perception et l’évocation
- je perçois la réalité des choses avec mes 5 sens l’objet est reconnu par le cerveau.
L’objet est présent [on écoute la radio, on voit un gant…] La perception n’apporte jamais la
compréhension

Lire c’est percevoir pour mémoriser, lire ne suffit pas

- j’évoque : je revois dans ma tête, en absence de l’objet, ce qui a été perçu avec les sens.
C’est la traduction mentale, personnelle de ce que l’on a vu, senti, écouté, goûté, touché.

Ex : perception évocation
J’observe 2 X 2= 4 je revois dans ma tête
Ou je me parle je me reparle
Ou j’écoute je réentends

Evoquer, cela entraine un développement, un classement ; cela implique d’ordonner dans la tête.

Plusieurs modes d’évocation :
- en revoyant dans sa tête : visuel
- en réentendant : auditif
- en se racontant, se reparlant : verbal


3- Faire des restitutions fréquentes
C’est à dire : redire, revoir, réentendre souvent pour mémoriser je retiens
Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 7Æ
e
d
c
Je retiens avec le projet de conserver ce que j’ai mis dans ma tête pour le retrouver si besoin, soit en
le revoyant, soit en le réentendant…

Je réfléchis : projet de faire un retour vers des connaissances acquises pour les utiliser dans une
résolution de problème ou pour accomplir une tâche spécifique.

Je fais des liens avec = je comprends en confrontant mes évocations à la chose nouvelle, je traduis
par des mots l’objet perçu, je compare…

Je lis mon cours pour comprendre (je ne retiens pas)
Quand j’ai compris, je mémorise
Quand j’ai mémorisé, je peux appliquer









LA MEMOIRE




Ces repères ont pour objectif d’aider les élèves à mieux comprendre comment la mémoire
fonctionne. Ils complètent ce qu’ils auront construit lors des deux premières heures.



Il n’y a pas de zone particulière de la mémoire dans le cerveau.

Un souvenir est un ensemble d ‘éléments sensoriels rattachés à un événement ; tous les éléments
sont réactivés en même temps.
On peut combler un trou de mémoire en se remémorant le contexte de la situation










Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 8
Comment est ce enregistré ?

Informations extérieures


mémoire sensorielle :
vue, odorat, goût (bref instant)
mémoire à court terme ou mémoire
de travail
(traitement)
Mémoire à long terme Préparation au stockage définitif par
modification, encodage….
sélection
Rôle du SOMMEIL Mémoire à long terme
Episodique Sémantique Procédurale
= évènements de vie personnelle Connaissances générales sur Permet d’accomplir des tâches
à un moment précis dans un lieu le monde, réserves de répétitives physiques ou
précis (daté et localisé). mots…. mentales (vélo, langue
maternelle, grammaire…)
contexte affectif et émotionnel Données liées les unes aux
autres en réseaux complexes Apprentissage lent, changements
(ex : la rose) d’habitude difficiles
La mémoire à long terme n’est jamais saturée, seule la mémoire à court terme l’est.
Mais son utilisation optimale nécessite un effort de tri préalable (mettre en ordre, classer,
établir des liens...)
Apprendre une leçon Lycée Théodore de Banville – MOULINS 03 9