CHAPITRE III SAVOIR EVALUER LES SOUFFRANCES PHYSIQUES ET MORALES
24 pages
Français

CHAPITRE III SAVOIR EVALUER LES SOUFFRANCES PHYSIQUES ET MORALES

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée
CHAPITRE III SAVOIR EVALUER LES SOUFFRANCES PHYSIQUES ET MORALES CHEZ UN MALADE EN FIN DE VIE ETHIQUE ET DECISION EN FIN DE VIE Plan du Chapitre 3-1 Souffrance physique : La place de la douleur dans l'accompagnement des patients en fin de vie 3.1.1 Rappel des bases neurophysiologiques 3.1.2 Rappel des principes d'évaluation de la douleur 3.1.3 Echelle de prise en charge de la douleur cancéreuse de l'OMS 1- Les recommandations de bonnes pratiques du groupe expert de l'Association Européenne de Soins Palliatifs 2- Les stratégies thérapeutiques 3- Traitement s médicamenteux : Les paliers d'analgésiques pour le traitements de la douleur cancéreuses 3.1.4 Les recommandations de bonnes pratiques du groupe expert de l'Association Européenne de soins palliatifs 3-2 Le concept de souffrance totale 3.2.1 Définition 3.2.2 La souffrance spirituelle 3.2.3 La souffrance sociale 3.2.4 La souffrance mentale 3.2.5 La souffrance de l'équipe soignante 3-3 Éthique et décisions en fin de vie 3.1 Introduction 3.2 L'acharnement thérapeutique 3.2.1 Définition 3.2.2 La renonciation à l'acharnement thérapeutique : positions déontologiques 3-3 L'euthanasie 3.3.1 Définition 3.3.2 Le code déontologique 3.3.3 L'euthanasie et les missions de porter secours 3.3.4 L'euthanasie peut être qualifiée de meurtre 3.3.5 L'euthanasie et le droit de mourir dignement 3.3.6 L'exception d'euthanasie 3.3.7 Les décisions de limitation et d'arrêt de soins 3- 4 Repères pour une prise de décision dans les situations difficiles de fin de vie 3.4.1 Introduction 3.4.2 Les repères déontologiques 3.4.3 Les repères pragmatiques de la décision 3.4.4 Le concept d'éthique clinique

  • réalisation systématique des échelles d'hétéro- évaluation pour les patients dans l'incapacité

  • traitement de la douleur cancéreuse

  • patient

  • évaluation de la douleur cancéreuse

  • comportement douloureux

  • douleur

  • principe de la coanalgésie

  • étape par étape des antalgiques

  • echelle


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 84
Langue Français

Exrait

CHAPITRE III SAVOIR EVALUER LES SOUFFRANCES PHYSIQUES ET MORALES CHEZ UN MALADE EN FIN DE VIE ETHIQUE ET DECISION EN FIN DE VIE
Plan du Chapitre
 
3-1 Souffrance physique : La place de la douleur dans laccompagnement  des patients en fin de vie 3.1.1 Rappel des bases neurophysiologiques 3.1.2 Rappel des principes dévaluation de la douleur 3.1.3 Echelle de prise en charge de la douleur cancéreuse de lOMS  1- Les recommandations de bonnes pratiques du groupe expert de  lAssociation Européenne de Soins Palliatifs  2- Les stratégies thérapeutiques  3- Traitement s médicamenteux : Les paliers danalgésiques pour le  traitements de la douleur cancéreuses 3.1.4 Les recommandations de bonnes pratiques du groupe expert de lAssociation  Européenne de soins palliatifs 3-2 Le concept de souffrance totale 3.2.1 Définition 3.2.2 La souffrance spirituelle 3.2.3 La souffrance sociale 3.2.4 La souffrance mentale 3.2.5 La souffrance de léquipe soignante 3-3 Éthique et décisions en fin de vie 3.1 Introduction 3.2 Lacharnement thérapeutique 3.2.1 Définition 3.2.2 La renonciation à lacharnement thérapeutique : positions déontologiques 3-3 Leuthanasie 3.3.1 Définition 3.3.2 Le code déontologique 3.3.3 Leuthanasie et les missions de porter secours 3.3.4 Leuthanasie peut être qualifiée de meurtre 3.3.5 Leuthanasie et le droit de mourir dignement 3.3.6 Lexception deuthanasie 3.3.7 Les décisions de limitation et darrêt de soins 3- 4 Repères pour une prise de décision dans les situations difficiles   de fin de vie 3.4.1 Introduction 3.4.2 Les repères déontologiques 3.4.3 Les repères pragmatiques de la décision 3.4.4 Le concept déthique clinique
CHAPITRE III SAVOIR EVALUER LES SOUFFRANCES PHYSIQUES ET MORALES CHEZ UN MALADE EN FIN DE VIE ETHIQUE ET DECISION EN FIN DE VIE
Docteur Thierry MARMET  Chef de Service  CRASP- HJD
3.1. Souffrance Physique : La place de la douleur dans laccompagnement des patients en fin de vie 3.1.1. Rappel des bases neurophysiologiques Il est exceptionnel que dans laccompagnement dun patient en fin de vie, la douleur physique soit absente. Les différents mécanismes de la douleur physique peuvent être à luvre :  - La douleur par excès de nociception lorsquil y a une lésion tissulaire.  - Les douleurs neuropathiques lorsquil existe une ou des lésions sur les neurones des voies de la douleur. Il convient ici dattirer lattention sur la situation de la cancérologie. Les traitements et le génie propre évolutif des cellules cancéreuses sont propres à créer les conditions de lémergence dune douleur neuropathique :  la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie sont potentiellement agressives pour les neurones de la douleur ; dans son génie évolutif, la maladie cancéreuse par compression, infiltration, envahissement médullaire peut potentiellement créer des douleurs neuropathiques.  - Le mécanisme des douleurs psychogène est également très présent dans les situations de fin de vie. Il nest pas exceptionnel quil mobilise le souvenir de situations douloureuses vécues par des membres proches du patient. Il est aussi habituel au travers dun interrogatoire fin, de mettre en évidence la résurgence dune douleur que lon peut qualifier « cicatricielle » dune expérience douloureuse vécue antérieurement par le patient. On peut alors la qualifier de lésion potentielle puisque limagerie et la clinique ne peuvent valider la réalité de lésions tissulaires à ce moment là. Cest par exemple, le cas dune douleur qui réapparaît dans le territoire où un patient à fait vingt auparavant un zona ; il navait eu aucune des douleurs classiques post-zostériennes ; à loccasion dune tumeur cérébrale sans aucun rapport avec le territoire incriminé, il va développer un tableau douloureux dans le métamère concerné. Mais bien souvent il sagit dune douleur siné-matéria qui nécessitera une attention particulière dans sa prise en charge, dans la mesure où elle ne relève pas des thérapeutiques médicamenteuses antalgiques habituelles, mais sentiellement dune approche psycho-comportementale.
3.1.2. Rappel des principes dévaluation de la douleur Nous ne reprendrons pas ici en détail lensemble des connaissances et des modèles mis en uvre dans lévaluation de la douleur mais nous tenterons de proposer une synthèse pratique opérationnelle dans laccompagnement des patients en fin de vie. 1 : Lévaluation initiale de la plainte douloureuse : elle doit répondre aux cinq classiques questions de la démarche de résolution de problème : où le patient a-t-il mal ? quand a-t-il mal ? comment a-t-il mal ? combien a-t-il mal ? et pourquoi a-t-il mal ? :
 
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents