CPRDFP DE LA REGION NORD PAS DE CALAIS

-

Documents
30 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée, Première
CPRDFP DE LA REGION NORD-PAS DE CALAIS RENCONTRES SECTORIELLES COMMERCE – VENTE A DISTANCE SEANCE DU MERCREDI 1ER DECEMBRE 2010

  • fois par les sphères publiques

  • savoir-faire

  • fois au défi de l'orientation

  • salarié

  • développement des formations post

  • enjeux de compétitivité économique


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 décembre 2010
Nombre de visites sur la page 148
Langue Français
Signaler un problème
 
 
 
 
 
 
CPRDFP DE LA REGION NORD-PAS DE CALAIS
RENCONTRES SECTORIELLES
COMMERCE – VENTE A DISTANCE
SEANCE DU MERCREDI 1ERDECEMBRE 2010
 
La séance est ouverte à 10 heures 40, sous la présidence de M. Pierre de SAINTIGNON.  M. le Président.- Je vous propose de démarrer notre réunion. Je remercie ceux qui nous ont rejoints puisque nous en sommes en ce qui nous concerne, Rectorat, DIRECCTE, Pôle Emploi et Région, à la deuxième réunion. Nous avons eu une première réunion avec la branche textile. Maintenant, nous avons une réunion avec la branche commerce VAD. Je salue donc les personnes qui nous ont rejoints. Vous le savez, nous nous sommes inscrits dans un cadre de loi très précis. La loi de novembre 2009 rend la Région pilote de la discussion sur le contrat de plan régional de formation professionnelle, aux côtés de l’État, de Pôle Emploi, du Rectorat et en lien avec l’ensemble des acteurs économiques et sociaux des différentes branches professionnelles qui sont concernées par le contrat de plan régional de formation professionnelle, il y en a 15. Nous avons donc un exercice qui est contraint, il pourrait être un exercice purement formel où on revisite rapidement ce qui est mis en place et on signe un contrat pour une période nouvelle. Ce n’est pas le choix que nous avons fait, nous avons pris la décision de revisiter en profondeur le paysage de la formation professionnelle dans notre Région pour répondre à la fois au défi de l’orientation, au défi des formations qualifiantes dans une meilleure logique d’accès et de maintien dans l’emploi et au défi de la remise à plat des mécanismes de financement de la formation professionnelle, aussi bien de la sphère privée que de la sphère publique. Nous ne partons pas de rien dans cet exercice et dans ce calendrier contraints qui nous amènent, quoi qu’il arrive, à avoir terminé nos travaux en mai 2011 car il nous faut, au moins pour le pilote de cette opération qui est la Région, un certain temps pour entrer dans les commissions de la Région et dans le vote du Conseil Régional qui autorisera le président à signer l’accord avec l’État sur cette question. Nous ne partons pas de rien puisque les services de la Région, de l’État et du Rectorat ont travaillé, tout au fil de ces années, à diagnostiquer les métiers, les territoires et les publics. Nous avons à disposition une somme d’audit et d’analyse très substantielle sur chacune de ces questions qui permet de rentrer dans le fin détail de chacune des branches. Nous sommes entrés maintenant, et c’est cela que nous voulons célébrer finalement avec cette première réunion avec la branche qui vous concerne, dans la partie conclusive de tous ces travaux. La conclusion sera apportée au terme du premier trimestre 2011.
 
 2
C’était mon souhait en fin de mandat dernier et c’est maintenant devenu quelque chose de très concret et de très opérationnel : le Conseil Régional a souhaité que le dialogue entre l’espace de la formation professionnelle et l’espace économique soit plus avéré, plus précis, plus stratégique et plus synergique. C’est la raison pour laquelle le président m’a confié les deux responsabilités. J’essaie de ne pas me prendre les pieds dans le tapis et de faire vivre cette préoccupation que j’ai portée pendant longtemps. La vente à distance, le commerce et l’ubiquitaire représentent bien un secteur qui illustre les travaux que nous avons menés pour un certain nombre de raisons. La première est que nous sommes traditionnellement dans une grande Région commerçante et le berceau de la vente à distance. J’enfonce une porte ouverte, je vais du plus simple au plus compliqué. Ensuite, c’est un secteur qui connaît des difficultés liées à la conjoncture mais qui doit aussi faire face à des mutations structurelles, tout cela entraînant des restructurations. On le voit actuellement dans la vente à distance et en regardant et en observant les entreprises de vente à distance. Des stratégies sont mises en place et sont d’ailleurs très prometteuses et très intéressantes. C’est un secteur qui innove, qui investit en matière de recherche et de développement via le pôle de compétitivité du PICOM et le nouveau pôle d’excellence ubiquitaire sur les technologies sans contact. Matériellement, on a pris un certain nombre de décisions très importantes et très stratégiques avec la branche. Elles sont aussi très prometteuses. Dernier constat : la formation professionnelle est peut-être d’abord, ou avec les deux autres sujets, un des piliers fondamentaux de la compétitivité des entreprises, si j’y ajoute l’innovation et la recherche auxquelles je faisais allusion tout à l’heure et le bien-être au travail. C’est-à-dire les conditions de travail et l’organisation à la fois de la juste adéquation entre la formation, les qualifications, les métiers et les statuts, tout cela est central dans ces métiers. C’est un secteur qui offre par nature une forte diversité dans ses débouchés : commerce de détail, commerce de gros, vente à distance, commerce de proximité, grande distribution. L’impact du numérique et des technologies y est aussi important et le sera de plus en plus. Il suffisait de suivre tout au cours de cette semaine les rendez-vous des fabriques numériques et d’être hier soir à EuraTechnologies, où un certain nombre de technologies de pointe étaient exposées, pour voir que nous ne sommes plus simplement dans la pure invention ou le produit d’une recherche qui commence à s’appliquer. Nous sommes dans l’application concrète d’une volonté technique, technologique et scientifique que nous avons voulue il y a longtemps et qui, aujourd’hui, est en train d’éclater, de sortir, d’exploser et qui devient un rendez-vous pour nous tout à fait essentiel. Il ne suffit pas de maîtriser la
 
 3