I ÉCONOMIE et MANAGEMENT I n° I Octobre I
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

I ÉCONOMIE et MANAGEMENT I n° I Octobre I

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français

Description

Niveau: Secondaire, Lycée
42 I ÉCONOMIE et MANAGEMENT I n° 137 I Octobre 2010 I I EN PRATIQUE I L a rénovation de la voie professionnelle est le plus souvent perçue au travers de la mesure la plus fortement symbolique : l'accès au baccalauréat professionnel en trois ans, mesure représenta- tive d'une préoccupation d'« égale dignité » des trois voies de formation. Et il est vrai qu'elle a du sens pour les élèves qui s'engagent dans le cycle professionnel en trois ans : comme les autres, ils préparent dès la seconde professionnelle un bac- calauréat alors qu'avant, ils intégraient préalable- ment un cycle BEP et seulement 30 % d'entre eux accédaient au baccalauréat professionnel. Mais la rénovation de la voie professionnelle ne se limite pas à cette mesure. Elle est beaucoup plus profonde et complète. Nous proposons dans cet article de rappeler dans un premier temps les fondements et les objectifs de la rénovation pour présenter ensuite la mise en œuvre actuelle de ses principales dispositions en termes d'accroissement des marges de manœuvre des lycées profession- nels, de parcours d'élèves et de dispositifs pédago- giques – en nous attardant plus spécifiquement sur l'accompagnement personnalisé. FONDEMENTS ET OBJECTIFS DE LA RÉNOVATION DE LA VOIE PROFESSIONNELLE La rénovation de la voie professionnelle s'inscrit dans la continuité d'une expérimentation du bacca- lauréat professionnel en trois ans, commencée à la rentrée 2001 et initialement menée avec l'union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), réservée à des spécialités industrielles du baccalauréat insuffisamment attractives.

  • rénovation de la voie professionnelle

  • enseignement en général

  • logique d'organisation de la formation fondée sur les cursus

  • conseil pédagogique

  • baccalauréat profes- sionnel de la spécialité correspondante dans l'établissement

  • lycée professionnel

  • baccalauréat professionnel


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2010
Nombre de lectures 47
Langue Français

Exrait

42
EN PRATIQUEI I
tLARÉNOVATIONDELAVOIENNOIELLEORPSSEFET SAMISEENŒUVRE
Comme toute réforme, la rénovation de la voie professionnelle a entraîné beaucoup de questions et suscité parfois des inquiétudes. Après une année de mise en œuvre, il est temps de dresser un premier bilan d’étape.
Discipline Niveau
Économie et gestion
Lycée professionnel
a rénovation de la voie professionnelle est le L plus souvent perçue au travers de la mesure la plus fortement symbolique: l’accès au baccalauréat professionnel en trois ans, mesure représenta-tive d’une préoccupation d’« égale dignité » des trois voies de formation. Et il est vrai qu’elle a du sens pour les élèves qui s’engagent dans le cycle professionnel en trois ans: comme les autres, ils préparent dès la seconde professionnelle un bac-calauréat alors qu’avant, ils intégraient préalable-ment un cycle BEP et seulement 30 % d’entre eux accédaient au baccalauréat professionnel. Mais la rénovation de la voie professionnelle ne se limite pas à cette mesure. Elle est beaucoup plus profonde et complète. Nous proposons dans cet article de rappeler dans un premier temps les fondements et les objectifs de la rénovation pour présenter ensuite la mise en œuvre actuelle de ses principales dispositions en termes d’accroissement des marges de manœuvre des lycées profession-nels, de parcours d’élèves et de dispositifs pédago-giques – en nous attardant plus spécifiquement sur l’accompagnement personnalisé.
FONDEMENTS ET OBJECTIFS DE LA RÉNOVATION DE LA VOIE PROFESSIONNELLE
La rénovation de la voie professionnelle s’inscrit dans la continuité d’une expérimentation du bacca-lauréat professionnel en trois ans, commencée à la rentrée 2001 et initialement menée avec l’union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), réservée à des spécialités industrielles du baccalauréat insuffisamment attractives. À la rentrée 2008, cette expérimentation a été géné-ralisée et la rénovation elle-même a été mise en œuvre à la rentrée 2009 dans tous les lycées profes-1 sionnels .
ÉCONOMIEetMANAGEMENTOctobre 2010n° 137 IIII
Brigitte Doriath*
Elle s’est appuyée sur un certain nombre de constats établis en décembre 2007 sur le poids de la voie professionnelle (30 % des effectifs des lycées), sur son rôle dans l’augmentation du nombre de jeunes atteignant, depuis sa création, le niveau IV ainsi que sur un ensemble de constats relatifs aux sorties du système scolaire sans qualifi-cation (160000 en décembre 2007) et sur le faible accès au baccalauréat professionnel (pour 100 élèves entrant en BEP, 30 seulement atteignaient le baccalauréat professionnel). Sur la base de ce diagnostic, la rénovation a été entreprise pour répondre à deux objectifs essentiels, en cohérence avec les objectifs européens de Lisbonne: – réduireles sorties sans qualification (100 % au niveau V); – éleverles niveaux de qualification en participant à l’objectif de 80 % d’une classe d’âge ayant le niveau IV (actuellement 65,4 % en France. De plus, un nombre croissant de titulaires du baccalauréat professionnel doit pouvoir accéder à l’enseignement supérieur avec de meilleures chances de réussite. Pour atteindre ces objectifs, la rénovation propose un ensemble de moyens qui, schémati-quement, consistent en une nouvelle organisation des parcours des élèves, en un ensemble de dispo-sitions de nature pédagogique, accompagnés d’un accroissement des marges de manœuvre des lycées professionnels.
* Inspectrice générale de l’Éducation nationale, groupe économie et gestion – Coordonnatrice du groupe de l’IGEN de suivi de la rénovation de la voie professionnelle. 1. À la rentrée scolaire 2009, seules quatre spécialités de BEP continuaient à faire l’objet, à titre transitoire, d’un cursus de formation autonome de deux ans. Il s’agit des BEP carrières sanitaires et sociales, conduite et services dans les transports routiers, métiers de la restauration et de l’hôtellerie, optique lunetterie.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents