SES Spé

SES Spé

Documents
14 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2018 SCIENCES ÉCONOMIQUES ETSOCIALES SÉRIE :ES DURÉE DE L'ÉPREUVE : 4 heures + 1 heure± COEFFICIENT : 7 + 2 L'usage de la calculatrice est strictement interdit. Dès que ce sujet vous sera remis, assurez-vous qu'il estcomplet. Ce sujet comporte 14 pages numérotées de 1/14 à 14/14. 3RXU O¶HQVHLJQHPHQW REOLJDWRLUH Oe candidat traitera au choix soit la dissertation, s'appuyant surundossier documentaire, soit l'épreuvecomposée. 3RXU O¶HQVHLJQHPHQW GH VSpFLDOLWp OH FDQGLGDW WUDLWHUDau choixO¶XQ GHV GHX[ VXMHWV de la spécialité pour laquelle il est inscrit : -Sciences sociales et politiques, pages numérotées de 11/14 à 14/14.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 02 juillet 2018
Nombre de lectures 85 696
Signaler un problème
BACCALAURÉAT GÉNÉRAL
SESSION 2018
SCIENCES ÉCONOMIQUES ETSOCIALES
SÉRIE :ES
DURÉE DE L'ÉPREUVE : 4 heures + 1 heure
COEFFICIENT : 7 + 2
L'usage de la calculatrice est strictement interdit. Dès que ce sujet vous sera remis, assurezvous qu'il estcomplet.Ce sujet comporte 14 pages numérotées de 1/14 à 14/14. Pour l’enseignement obligatoire, le candidat traitera au choix soit la dissertation, s'appuyant surundossier documentaire, soit l'épreuvecomposée.
Pour l’enseignement de spécialité, le candidat traiteraau choixl’un des deux sujets de la spécialité pour laquelle il est inscrit : Sciences sociales et politiques, pages numérotées de 11/14 à 14/14.
18ECESSMLR2
Page1sur14
Dissertation s’appuyant sur un dossier documentaire
Il est demandé au candidat:-de répondre à la question posée par le sujet ;-de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ;-de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;-de rédiger, en utilisant le vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, en organisant le développement sous la forme d'un plan cohérent qui ménage l'équilibre des parties.Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.SUJETCe sujet comporte quatre documents.Comment peuton expliquer les fluctuations économiques?DOCUMENT 1Taux de variation annuel du PIB en volume, ÉtatsUnis et Zone euro,19902016, (en %)
18ECESSMLR2
Source: Banque Mondiale, 2017.
Page2sur14
DOCUMENT 2Taux de variation annuel des crédits aux entreprises (en %)
Source: « Financement des entreprises par les marchés aux ÉtatsUnis, financement des entreprises par les banques dans la zone euro: que nous a appris la crise? », PatrickARTUS,Revue d'économie financière, 2013.
18ECESSMLR2
Page3sur14
Formation brute de capital fixe*
1,4
Variation des stocks
2000
Dépense de consommation finale
 0,3
Source : d’après « Les comptes de la nation en 2016 », INSEE, 2017.* Formation brute de capital fixe : il s'agit des dépenses d'investissement réalisées par les agents économiques. C’est une mesure de l’investissement.
0,4
Page4sur14
18ECESSMLR2
Contributions à l'évolution du PIB en volume(en France, en points de pourcentage)
DOCUMENT 3
1,1
1,2
2,0
0,2
1,8
 0,8
1,3
2,4
Solde des échanges extérieurs de biens et services
Produit intérieur brut (taux de variation en %)
 0,5
 0,3
1,1
1,5
0,7
0,5
 0,8
 0,1
0,2
2009
2010
3,9
2,4
 2,9
2007
0,5
0,2
 1,1
0,3
 0,3
2015
1,2
2016
0,3
 0,2
 2,1
2008
0,6
 0,1
0,2
DOCUMENT 4Impact d'une hausse de 20 % du prix du pétrole (de 46 à 55 dollars)Année 1Année 2Année 3Année 4
FrancePIB en volumeConsommation des ménagesInvestissementExportationsImportationsEmploi salarié (en milliers)
Zone euroPIB en volume
0,10,10,10,10,24
0,1
0,10,30,20,10,326
0,2
0,20,40,3 0,10,250
0,2
0,20,50,3 0,20,259
0,2
Source : d’après «Les effets d'un prix du pétrole élevé et volatil»,Patrick ARTUS, Antoine d’AUTUME, Philippe CHALMIN et JeanMarie CHEVALIER,Rapport au Conseil d'Analyse Économique, 2010.Unités : taux de variation en %, sauf pour l'emploi salarié (impact en milliers).Lecture : une hausse de 20 % du prix du baril de pétrole réduit de 0,1 % le PIB de la France la première année.
18ECESSMLR2
Page5sur14
Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties : 1la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux Pour questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre du programme de l’enseignement obligatoire.2Pour la partie 2 (Étude d’un document), il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement del’information.3Pour la partie 3 (Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet :  en développant un raisonnement ;  en exploitant les documents du dossier ;  en faisant appel à ses connaissances personnelles ;  en composant une introduction, un développement, une conclusion. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Première partie : Mobilisation des connaissances 1. Présentez deux limites de la réglementation comme instrument des politiques climatiques.(3 points)2.Distinguez les logiques d’assurance et d’assistance.(3 points)
18ECESSMLR2
Page6sur14
Deuxième partie : Étude d’un document(4 points)Vous présenterez le document puis vous comparerez les évolutions de la productivité globale des facteurs en France et pour les pays de l’OCDE*.Productivité globale des facteurs (indice base 100 en 1990) 125
120
115
110
105
100
95
199019919292002001799189919991000293199419951996192026002500280027020040031020092012011202410231061025102 France OCDE * Source : OCDE, 2017. * OCDE : Organisation de coopération et de développement économique composée de 35 pays membres parmi les pays les plus avancés et les pays émergents.
18ECESSMLR2
Page7sur14
Troisième partie: Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire(10 points)Cette partie comporte trois documents. Sujet: À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les inégalités économiques et sociales ont un caractère cumulatif. DOCUMENT 1 Sur la période 2001  2011, le niveau de vie moyen des plus riches a augmenté de 16 % tandis que celui des 10 % les plus pauvres n’a augmenté que de 0,9 %. […] Depuis la crise financière de 2008, les inégalités s’aggravent puisque le niveau de vie moyen des 10 % les plus modestes a baissé de 360 euros entre 2008 et 2011 et que ce phénomène risque de perdurer au regard du niveau de chômage en France.[…] La baisse du niveau de vie s’explique plutôt par une augmentation des emplois précaires […], une hausse du chômage et une évolution de la composition des ménages. […]Les inégalités de patrimoine sont aujourd’hui beaucoup plus importantes que les inégalités de revenus. Cette différence est mécanique et s’explique par la nature de ces deux concepts. Les revenus représentent des flux tandis que le patrimoine est unstock. […] Le patrimoine est une accumulation de revenus dans le temps. Plus précisément, il représente l’ensemble des actifs (immobiliers, financiers…) détenus par un individu et se transmet de générations en générations. Ainsi, lorsque les inégalités derevenus tendent à augmenter, c’est par un effet d’accumulation que les inégalités de patrimoine s’accroissent également. Les disparités entre l’évolution des revenus des plus fortunés et des moins aisés va de fait creuser plus encore les inégalités de patrimoine. En 2010, les 10 % les plus riches possédaient 48 % du patrimoine total en France alors que les 20 % les moins riches en possédaient une quantité négligeable. Cette répartition est le résultat d’un accroissement de 47 % du patrimoine des ménages les plus riches entre 2004 et 2010 contre seulement 9 % pour les ménages les plus pauvres. Ces patrimoines se transférant au fil des générations assurent la reproduction des inégalités dans le temps. Source : « Pourquoi les inégalités de revenus et de patrimoine s’accroissentelles à nouveau ? », Emmanuelle TAUGOURDEAU,Cahiers français, 2015.
18ECESSMLR2
Page8sur14
DOCUMENT 2 Proportion d’enfants de cadres et d’ouvriers selon le niveau d’études (en %)
Source : «L’école française, démocratique ou élitiste?», Pierre MERLE, La vie des idées,2015. Lecture : 2,1 % des élèves de SEGPA sont des enfants de cadres et 43,5 % des enfants d’ouvriers.1: Les SEGPA sont des sections d’enseignement général et professionnel adapté. Elles ème ème accueillent des élèves de la 6 à la 3 qui présentent des difficultés scolaires graves et persistantes. 2 : CAP: certificat d’aptitude professionnelle.
18ECESSMLR2
Page9sur14
DOCUMENT 3 Loisirs, activités ou sorties culturelles et sportives selon la catégorie socioprofessionnelle en 2012 (Au moins une fois au cours des 12 derniers mois, en %) Activité Musée, Cinéma Lecture ActivitéThéâtre, Bibliothèque, d’unsportive exposition artistiqueconcert médiathèque livre Artisan, commerçant, 61 49 46 37 37 13 13 chef d’entrepriseCadre 82 80 69 69 63 37 22 Profession 78 69 61 52 47 32 20 intermédiaire Employé 67 60 46 32 32 26 13 Ouvrier 55 31 41 20 23 9 7 Retraité, 60 79 51 60 46 31 19 ancien cadre Retraité, hors 32 52 37 27 23 15 12 ancien cadre Inactif hors 60 57 44 36 33 34 16 retraité Ensemble 59 57 47 37 34 24 15 Évolution 20090,71,0 + 1,7 + 1,0 + 3,0 + 1,3 + 6,0 + 2012 + (en points) Champ : personnes de 16 ans ou plus, France métropolitaine. Lecture : en 2012, 67 % des employés déclarent être allés au cinéma au moins une fois au cours des 12 derniers mois. Source : Enquête Statistiques sur les ressources et conditions de vies, INSEE,2012.
18ECESSMLR2
Page10sur14
ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Sciences sociales et politiques
Il est demandé au candidat de répondre à la question posée par le sujet : -en construisant une argumentation ;-en exploitant le ou les documents du dossier ;-en faisant appel à ses connaissances personnelles.Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à laprésentation.
Le candidat traitera au choix, soit le sujet A, soit le sujet B.SUJET ACe sujet comporte deux documents.Quels sont les effets du mode de scrutin dans un régime politique démocratique?DOCUMENT 1Pendant la campagne présidentielle, cette promesse de proportionnelle était passée relativement inaperçue [...]. La réalité est plus complexe: avec ses vertus et ses vices, chaque mode de scrutin est une question hautement politique qui engage une certaine vision de la démocratie. En façonnant le paysage des partis, il porte en lui une philosophie de la représentation. Et ce quels que soient le pays et l'élection concernée. [...]Estce que la proportionnelle répond mieux que d'autres modes de scrutin à ces conceptions de la représentation? Depuis une dizaine d'années, nombre de voix, à droite comme à gauche, défendent cette technique de vote. Deux candidats à l'Élysée, Nicolas Sarkozy en 2007 et François Hollande en 2012, en ont fait une promesse de campagne. […]La proportionnelle promet en effet une juste répartition des équilibres politiques.Source: «La proportionnelle, pour quoi faire?», Anne CHEMIN,Le Monde, 2017.
18ECESSMLR2
Page11sur14