Contribution à la préparation de la convention tripartite entre l'Etat, l'Unédic et la nouvelle institution créée par la loi du 13 février 2008

-

Documents
69 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le présent rapport rédigé par l'inspecteur général des affaires sociales Jean-Marc Boulanger, à la demande du Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, se penche sur la création du nouvel opérateur public résultant de la fusion de l'ANPE et du réseau des
ASSEDIC. Ce rapport définit des axes en vue de la préparation de la convention tripartite Etat-Unédic-nouvel opérateur. Cette convention, qui fixera le cahier des charges du nouvel opérateur, doit être finalisée avant la création effective de celui-ci qui est prévue le 1er janvier 2009.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2008
Nombre de visites sur la page 12
Langue Français
Signaler un problème
Contributionàlapréparationdelaconventiontripartite entre l Etat, l Unédic et la nouvelle institution créée par la loi du 13 février 2008
Par Jean-Marc BOULANGER Inspecteur général des Affaires sociales.
Avril 2008
SOMMAIRE QUELQUESEXIOREFLNSPREALABLES .............................................................................................. 41- Les objectifs politiques dans lesquels sinscrit la création du nouvel opérateur public..... 52- Les conséquences qui en résultent pour le nouvel opérateur public .................................. 63- Les enseignements tirés des expériences étrangères. ......................................................... 7
2
PROPOSITIONSPOURLAOINURTCONSTCDESAXESTRSEGATUEIQSDELAVNOCITNENOTRIPARTITE.............................................................................................................................................. 11
AXE 1 - Aider les personnes à la recherche dun emploi à trouver le plus rapidement possible un emploi correspondant à leurs attentes et à leurs possibilités compte tenu du marché. ................................................................................................................................. 12a)Il convient que les objectifs assignés au nouvel opérateur soient très clairement définis. ............ 12b)L’atteinte de l’objectif politique pourrait se mesurer par l’évolution de trois indicateurs : ......... 12c)L’offre de service du nouvel opérateur en direction des personnes à la recherche d’un emploi pourrait être fondée sur les principes suivants :..................................................................................... 13Structurer et consolider la prise en charge initiale ..................................................................................... 13Conduire une démarche daccès à lemploi fortement rythmée et interactive............................................ 13Distinguer les deux niveaux de service susceptibles dêtre apportés au candidat à lemploi. .................... 14d)La question classique des publics prioritaires mérite un examen particulier................................ 15e)le rapport entre le nouvel opérateur et les publics présentant une problématique spécifiqueEtablir d’insertion sociale. ................................................................................................................................. 16f)La recherche active d’emploi est la contrepartie de l’indemnisation et du service rendu par l’opérateur .............................................................................................................................................. 17 AXE 2 - Aider les entreprises à trouver les collaborateurs dont elles ont besoin pour assurer leur développement et ainsi concourir à la richesse collective............................................. 18a) Les objectifs qui devraient être poursuivis par le nouvel opérateur dans sa relation avec les entreprises. ............................................................................................................................................. 18b)à l’opérateur pourrait se mesurer par l’évolution de troisL’atteinte de l’objectif central donné indicateurs. ............................................................................................................................................. 18c) .................................Définir l’offre de service du nouvel opérateur en direction des entreprises. 19Comment se pose la question ? .................................................................................................................. 19Proposer une offre de service aux entreprises clairement définie, associée à une garantie de qualité........ 19Faire de lintermédiation active le pivot de loffre de service.................................................................... 20Maintenir une offre de libre accès au marché de lemploi. ........................................................................ 22Garder la possibilité dun accompagnement poussé de lentreprise dans la préparation du recrutement. .. 22la crédibilité de lopérateur auprès des entreprises. ............... 22Des conditions dorganisation qui assurent AXE 3  Aider les actifs désirant progresser vers un meilleur emploi à mener à bien un projet réaliste. ....................................................................................................................... 24a)Les objectifs qui pourraient être immédiatement poursuivis par le nouvel opérateur................... 24Les actifs demandeurs demploi ................................................................................................................ 24Les jeunes dépourvus de qualification. ...................................................................................................... 25Les bénéficiaires de contrats aidés du secteur non marchand. ................................................................... 25
b) A moyen terme des expérimentations pourraient être conduites sur deux autres catégories d’actifs occupés. .................................................................................................................................................. 26c) Les trois indicateurs qui permettront de suivre la réalisation de ces objectifs................................... 27d) La nouvelle institution doit assurer sa place dans le nouveau dispositif de formation. ..................... 27 
AXE 4- Conduire le changement en partant des acquis, en améliorant lefficience globale et en ouvrant de visibles opportunités aux personnels concernés. ........................................... 29
4.1Déconcentrer et travailler dans son territoire........................................................................... 29................03........er..............................varTlliadresannsorrteoiit................................................................r.......oncentre................céD.................................................................................................3......1................4.2Faire et faire faire. .................................................................................................................... 31Le recours aux opérateurs privés de placement doit désormais sinscrire durablement dans le système daccompagnement personnalisé piloté par le nouvel opérateur..................................................................... 32Le recours aux co-traitants  missions locales, Cap Emploi, APEC - vise le même objet. ........................ 32Adapter le dispositif au nombre de personnes à prendre en charge............................................................. 334.3Adapter les métiers, les organisations....................................................................................... 334..............................3...................................................................rilpmeràsnoi................dIneesfoncttifierltemps nécessaire à lexercice des fonctions clefs....................... 34Concevoir lorganisation en fonction du Organiser la transition................................................................................................................................ 364.4 ................................................................................................................. 37Redessiner le réseau.Les unités territoriales de base .................................................................................................................... 37Quelques fonctions spécifiques................................................................................................................... 384.5Simplifier la gamme des prestations.......................................................................................... 38 38Les aides financières aux personnes et aux entreprises ...............................................................................Les prestations directement complémentaires ou alternatives de lintervention de lopérateur. ................. 40Disposer dune souplesse dans les aides dispensées. .................................................................................. 404.6Evaluer pour piloter la transition.............................................................................................. 41Ouvrir largement les sources dinformation................................................................................................ 41solide dispositif dévaluation au pilotage stratégique de linstitution. .................................... 41Articuler un Adopter une approche dynamique du suivi de la mise en uvre de la première convention tripartite........ 41
FICHES COMPLEMENTAIRES43
3
4
QUELQUES REFLEXIONS PREALABLES
[1]
[2]
[3]
[4]
[5]
[6]
[7]
[8]
1- Les objectifs politiques dans lesquels sinscrit la création du nouvel opérateur public
La création du nouvel opérateur public résultant de la fusion de lANPE et du réseau des ASSEDIC sinscrit dans un objectif politique global qui est celui de la construction dune société de lemploi par opposition à la société du chômage dans laquelle nous vivons depuis plus de trente ans, qui a marqué à la fois les comportements individuels et les politiques définies aussi bien par les pouvoirs publics centraux et locaux que par les partenaires sociaux dont la préoccupation centrale était la lutte contre le chômage.
Il sagit désormais dagir globalement pour lemploi en vue de permettre au plus grand nombre possible de personnes de participer à la création de biens et de services et de développer ainsi la richesse nationale et le bien-être collectif.
Lidée directrice est donc de raisonner en termes de taux demploi, de considérer chaque personne active, ayant ou non un emploi, comme une ressource et jamais comme un fardeau, quil faut encourager à travailler et jamais à se retirer du marché du travail, à qui il faut permettre dexploiter toutes ses capacités.
Cet objectif dambition et de conquête conduit lensemble des actifs à devoir envisager une plus grande mobilité professionnelle. Il se traduit par une plus forte activité du marché du travail résultant dun mouvement général de progrès créateur dactivités nouvelles et destructeur dactivités obsolètes. A court terme il peut aussi inquiéter en suscitant un sentiment dincertitude dans lesprit de ceux dont lentreprise évolue, dont lemploi se transforme, dont lactivité change.
La société de lemploi est nécessairement une société en mouvement qui peut heurter le besoin immédiat de sécurité ressenti par chaque individu.
Il sagit donc, dans un monde du travail fluide et évolutif, producteur dune plus grande richesse collective, dapporter à chaque personne des sécurités personnelles suffisantes pour lui permettre de conduire son propreparcours sans risques majeurs. Ces sécurités résultent du développement des compétences qui donnent à chacun une valeur spécifique sur le marché du travail, des dispositifs dassurance et de solidarité qui couvrent le risque de labsence momentanée de revenu du travail, et aussi des règles collectives, conventionnelles ou législatives, protectrices du travail. Ces sécurités personnelles seront dautant plus solides quelles sinscriront dans un contexte général de développement de lemploi qui offre des opportunités et renverse le rapport de négociation en faveur de toute personne qui apporte son travail. La réunion des deux leviers de lindemnisation et de lintermédiation sur le marché de lemploi en une même main doit donner corps à la volonté de donner toute sa puissance à la stratégie de sécurité des parcours dans un marché de lemploi souple et dynamique.
Pour créer ce cadre de confiance collectiveau service dune dynamique de lactivité économique et de lemploi, la performance du système dintermédiation sur le marché de lemploi constitue un enjeu évidemment décisif puisque cest ce système qui doit à la fois fluidifier les transitions professionnelles et faciliter le premier accès à lemploi ou le retour à lemploi après un temps de rupture voulue ou subie.
Cest toute la raison dêtre de la fusion des réseaux des ASSEDIC et de lANPE, cest le sens même de la fondation du nouvel opérateur public qui trouve ainsi sa place dans le cadre densemble du cycle des négociations ouvert avec laccord interprofessionnel du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail qui se prolongera avec les discussions à venir sur lassurance chômage et sur la formation professionnelle.
5
2- Les conséquences qui en résultent pour le nouvel opérateur public
[9]a) Le rôle de lopérateurest de permettre à qui sadresse à lui de trouver un emploi (personnes à la recherche dun emploi) ou de trouver un collaborateur répondant à ses besoins (entreprise proposant un emploi). Cette fonction a un triple caractère : -répond au besoin de personnes physiques et morales quimission de service par le fait quelle ont besoin de trouver lappui dun professionnel pour effectuer une tâche de prospection et dappariement ; -mission de service public parce quelle répond à un besoin collectif dintérêt national non directement solvable ; -fois économique et social : économique parce que, en permettant ou enmission dintérêt à la accélérant la mise en relation de lentreprise et de son collaborateur, lopérateur contribue à la création de richesses et par conséquent au développement de lemploi ; social parce quil répond aux besoins de personnes, souvent en difficulté, qui pourront grâce à lui réaliser leur projet professionnel et améliorer ainsi leur situation personnelle. [10]est attendue de lui, le nouvel opérateurAussi, pour pouvoir assumer pleinement la tâche qui devra-t-il être capable daccomplir trois fonctions différentes : -aider lentreprise à trouver le collaborateur qui lui fait défaut ; -aider toute personne à la recherche dun emploi à trouver cet emploi ; -à terme, aider toute personne en activité souhaitant une évolution professionnelle à mener à bien un projet professionnel durable. b) Lintervention de lopérateur chargé de lintermédiation sur le marché de lemploi sinscrit dans deux temps différentsqui en déterminent la nature et lintensité : -le temps court de la mise à lemploi dans lequel il est lacteur central aux côtés de la personne et de lentreprise et dans lequel il assume une responsabilité directe ; -le temps long qui appartient à la personne ou à lentreprise. Cest le temps de lanticipation et de la GPEC pour lentreprise, le temps du projet et du parcours professionnel de moyen terme pour le salarié. Ce temps se structure en étapes selon un parcours modulable et évolutif. Lopérateur public intervient comme un acteur dans un projet dont il na pas la maîtrise mais dans la réalisation duquel il apporte, avec dautres, sa compétence et son savoir-faire. c) Lopérateur agit au sein dun territoire. [11]même de la mission confiée à lopérateur le place au sein dun faisceauLa nature dinterventions dont la combinaison peut être nécessaire, ou simplement utile, pour assurer le succès de cette mission. Lopérateur doit donc insérer son action dans une dynamique locale en ayant les idées claires sur : -ce qui relève dabord de sa responsabilité propre pour laquelle des concours extérieurs peuvent lui être utiles ; -contribution utile sans que la responsabilité première lui ence à quoi il peut apporter une incombe ; -ce qui ne relève pas de son métier.
6