----- 1 ..
123 pages
Français

----- 1 ..

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
123 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

e l- 1 A Thesis . '. - , . • • HENRI MICHAUX: CONNAISSANCE ET MYSTICISME Robert Chaput Juillet 1974 .c:r . ' Submitted to the_Faculty of Graduate Studies and Research in Partial Fulfillment of the Requirements for the Degree of Haste! of Arts Département de langue et littérature francaises McGill Univers~ty Montréal, Québec 1 .~. ----- 1- @ Robert Chaput 1 .
  • qul
  • homme face au monde
  • lndlvldu aux ilmltes asslgnées par l'unlvers
  • seralt
  • joulssance de l'homme
  • ateller de démoll tl
  • sublssalt avec la'convlc- tlon
  • nl ciel
  • poète
  • poètes
  • hommes
  • homme

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 15
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Exrait

HENRI MICHAUX: e
l-
I;
.... If'
'l
CONNAISSANCE ET MYSTICISME 1
Robert Chaput
Juillet 1974
.c:r ..
. '
"
JI

A Thesis Submitted to the_Faculty of Graduate Studies
and Research in Partial Fulfillment . " of the Requirements for the Degree
of Haste!" of Arts '.
- ,
\
Département de langue et
littérature francaises
McGill Univers~ty
Montréal, Québec
.
.
,
) 1
.~. •
----"-\,
" 197~ 1- @ Robert Chaput 1
1 .. .................. ------~------------------<
• , Robert Chaput
HENRI MICHAUX: CONNAISSANCE ET MYSTICISME
...
Thèse de M.A.
~I
Département de langue et
litt~rature françalses ,
RESUME
La quête de Henri Michaux s'apparente bea~coup à celle-
,
des mystlques. En général; les critiques ont très pe~~élabaré .. /
sur ce sUJet. Selon eux, c'est surtout l'expressl0n des
mystères et des mécanismes du subconscient, qUi préoccupe le
poète; Pour plusieurs, Henri Michaux ne se sert de la poésle
~ que pour se I1bérer d'une souffrance trop absorban~e. La ~@te
"mystique!' du poète demeure à analyser.
)
Le premier chapitre de ce travail rappelle l'enfance du~
.
poète et l'état de perfection relié à cette période disparue.
~
".
• \ ..
, .
Adul~e, Henri Michaux devra falre face aux nombre~ses contra-
dictl0ns de l~ réallté physlque~ Ses efforts. pour retrouver
la perfectlon de l'enfance, n'auront pas les résultats escomptés .
..
.:
~r t .,.
-~..... ..
Ce n'est qu'en se débarrassant de ses llmltes physlques
que le poète parvlendra à connaître l'Absolu. Le deuxl~me
chapitre expose les di~férentes tentatlves "mystlques" entre-
le poète pour attelndre ce but. Toutefols, c'est prlses par
, . 0
surtout cours de ses recherches sur la drogue que le poète au
t 1
Le aboutJ..ra à l'extase. troislème chapltre analyse la Valldl.té
et les conséquences de cette expérience.
...
.
)
..
...., j ,
\
-, ., .. ..
a
e. ) ,
'v
~
r .. Robert Chaput , .-
....
HENRI'MICHAUX: CONNAISSANCE ET MYSTICISME
M.A. Thesls
Department of 'French Language
and Ll terature
~BSTRACT
Henri Mlchaux'§ search resembles closely that of the
, -. . ~
mystics. In general, critlcs have not elaborated very much on
, .
the sUb]ect. Accordlng to them, the poet is preoccupied above
. (
aIl wlth the expression of mysterles the the and worklngs of
1
SUbcOrI$C1OUS. For many, Henri Michaux ~ses poetry as a mean
to liberate himself from sorne unbearable sufferlng.· The mysti
\)
search of the poet remalns to be analyzed.
)
The first chapter of this wor~ recalls the poet's childh60d
and the idyllic state of this distant periode Henri Michaux, now
~ ... .. •
'. If

adult., shoul'd tace up to f~e proble'ms and ~ontrad~ctIons of llfe. (' .
HIS eiforts to fInd the lost JOYS of hlS childhood wIli be vâIn . ..
The poet wlll,on1y know the Absolute if he can ~r~e'hlmself ,.
from hlS physIcal llmlts. The seçond chapter descrIbes hlS mys-
1
However, It is ma1nly durIng tl/al attempts to reach thls alm.
f)
hl e~érlments wlth drugs \hat"he experlenCes ard attalns ecstasy.
rh ,l,
Ih third chapter analyses. the valIdIty and consequ~nces.of thls
, .
ex,Perience.
/ , .
)
o
1
\ . '
...
Ji
e.
J -' r
TABLE DES ~ MAT IERES
'r
pages,
INTRODUCTION •.......• l
CHAPITRE PREMIER - LE PARADIS PERDU ....
~~ " a) La chute .........................•.... 7
b) Apr~s la chute: L'homme face au monde ... . Il
c) L'échec de la connalssance ............... . 24
'CHAPITRE DEUXIEME - LES TENTATIVES MYSTIQUES. .... .•.• 36
.. ,
CHAPITRÈ TROISIEME L' ExTASE •.••.. .......... 66
CONCLUSION ......•... . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . 88
,
NOTE S ••••••.•.•.••..•.. III •••••••••••••••••••• ..... ~ .. ~ ..
.. "
..
·1
,- \
BIBLIOGRAPHIE •..•..•••.........••........ 11 •• 108 , ,
.. ~, ,
"
..".
(. ..
,
,

l
J
..
,
1 N T R 0 DUC T ION
. , .. f ,

1
,
-.
. .
• .. 1
1
Il eXlste dans l'oeuvre de Henri Mlchaux, une certalne •
ambivalence qUl nCa pas échappé à la critlque. Alnsi, on nIa
, ,
écrlvalns aUSSl peu sem-pas hé~lt~ à aSSOCler ce poète à des
blables que Lautréamont ou Kafka. Et pourtant, comblen profond
nous apparaît le fossé qUl s~pare la révolte pure de Illmpuls-
sance la plus totale. -Seralt-ce flnalement que le sentlm~nt
d'~trJ écrasé par plus fort que SOl nlemp~che en rlen la, révolte,
ou du moins, le déslr de sIen sortlr? Et Sl Ilhomme n'avalt pas
.. '
touJours connu cet écrasement; s'll le sublssalt avec la'convlc-
tlon que la Ilberté et Ilharmonle IUl étalent acqulses autrefols?
N~ seralt-ll pas tenté d'essayer, par tous les moyens, de retrou-
ver cet équillbre aUJourd'hul dlsparu?
Ce~te amblvalence dont semblent.témolgner les écrlts du
poète, se retrouve aUSSl dans les Jugements que certalns crltl-
ques ont formulés à l'égard de son oeuvre,. Aux yeux de Raymond
Bellour, par exemple, sa poésle est "au ras: de llhomme. Il n'y
1
a plus lci au~un destln, plus de malédlCtion nl de mlsslon, rlen
' l qUl" touc h e a quelque surnaturel! Jeah Arnrouche, pour sa part,
consldère que l'o~uvre de Henrl Mlchaux procède alune démarche
,mystlque; malS d'une "mystlque humaine, où Michaux se garde de
Qiviniser l'homme ou la~ature. Nl ciel, nl terre: l'homme seul,
dans sa mlsère et dans sa faiblesse, mais dans la conscience de
2 .
ce qu' il est ". Quant à rvon Belaval, il reconnaît un certain
1 ,
succès aux tentatjves amorcées par le poète: "Il semble qu10n
t '. )
2
,
attelgne Dleu, ~ tout le mOlns une réalité dlVlne qUl seralt
/
l'envers du sens·lble". 3 D'une part, le poète est Jugé comme un
lndlVldu qUl s'en tJent aux Ilmltes asslgnées par l'unlvers qUi
l'entoure; d'autre part, 11 est perçu comme un auteur qUl, 101n
de se contenter de ce que la réalité quotidlenne peut lUl offrlr,
orlente sa quête vers un certain au-delà. Henri Mlchaux est-lI
donc un po~te de la révolte ou de l'acceptatlon? ,
Les crltiques inslstent beaucoup sur le caractère vlolent
et agressif de l'univers poétique de Henri Michaux. Tout ce qUi
envlronne l'écrivain, apparaît comme une menace. Celui qUi ne
veut pas devenir une pro1e faCile, dOit constqmment se méfier.
Il dOit être sur ses gardes. Car, comment saVOir aVec certitude
que ce qUi nous paraît d'abord inoffensif, ne s'apprête pas à
(il
'attaquer ~ l'instant même?' On ne saurait JamaIS trop se méfier
~es objets qUl nous'entourent, d'autrui, et surtout de SOl. Il
n'y a aucune place pour l'innocence dans cet univers. L'indlvidu
~ .
• y est assal111 de toutes parts:
t'univers de Mlchaux est en effet encombré
d~ob)ets r~lstdnts, qUi piquent, coupent ou
qriffent, contre lesquels on se cogne et on
se déchire: lames, alguilles, thermocautère
qUi entament la chair; voûtes et murs qUi se
reforment à mesure qu'on l~s démolit. Monde
métallique ou minéral, qUi présent'e des arêtes,
monde opaque et pesant, agressif ou menaçant.4
a
Dans ce monde "ancombré" et "agressif" que dépeint Robert,
Bréchon, les chances de salut paraissent plutôt minces. Tout 3
..
o '
semble eXlster en fonctlon de la souffrance. Les objets sont

là pour attaquer ou dé'chlrer. Ils ni ont pas été créés pour la
Joulssance de l'homme. Le poète ne dlspose pas Qe ces objets;
11 SUblt leurs assauts. Parcq qu'il est falble, il se défend
\
avec maladresse. Parfols, 11 parvIent à réslster tant blen que
mal, malS le plus souvent, 11 est valncu par les forces host~es
qUl hantent son unlvers:
..• J'al été transporté sans transitlon
~ l'ateller de démoll tl:on. Vl vant. Engourdl.
L'on siest mIS aussit8t en devoir de mrextra~re
les tendons des membres, afln de les dIrlger
vers l'atelier de triage du dép8t.
Et déjà du maIllet op m'at~endrit le dos •
à petlts coups qUl augmentent mon engourdlss~­
ment. Il Il nI es.t pas encore assez tendre",'
annonce une VOlX et le martellement recommence,
plus accentué.
Déjà Ils enfoncent des sortes dé pOInçons
sur lesquels Ils tapent.
La pose, la recherche des endrolts est
attentlve. "Le tout dOlt venIr comme une
mèche", dlt la VOlX qui a déjà parlé une fOlS.
C~tte fOlS, Je val~ leur p~rler.' J'en al la
force sublte. Valnement!
Je ne trouve rlen à leur dire. Exactement
rien. Sous~les coups qUl contlnuent, Je
m1enfonce dans une paralysIe d'adieu.5
Faut-il donc considérer Henrl Mlchaux comme UQ poète de
l'échec?
.
Le malheur est une constante chez Hrnri .Micha~x. Une
grande partie de son oeuvr~ témoigne de l'i~ulssance de'l'homme ~
.face aux multiples agressions dont il est victIme •. A malntes ,

reprises, le poè~e semble connattre le paroxysme du désespoir •
• . ,

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents