B Normalisation Chapitre VALORISATION DES RECHERCHES

-

Français
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


  • cours - matière potentielle : publication

  • revision - matière potentielle : des normes existantes

  • cours - matière potentielle : révision

  • redaction - matière potentielle : des autres normes

  • revision

  • cours - matière potentielle : validation au niveau européen

  • revision - matière potentielle : fondamentales

  • cours - matière potentielle : annulation au niveau européen

  • redaction - matière potentielle : des règles communes pour l' ensemble des normes


B - Normalisation Chapitre 3 VALORISATION DES RECHERCHES L'activité de normalisation du LCPC en 2005 Le LCPC est largement impliqué dans les instances françaises et internationales de normalisation. Le domaine de compétence du BNSR est plus restreint que celui des LPC, dont les experts participent aussi à des travaux animés directement par l'AFNOR dans le secteur des bétons et de leurs constituants, où par d'autres bureaux de normalisation, tels que ceux de l'acier (BNAC), de la construction métallique (BNCM), de l'industrie du béton (BNIB), des liants hydrauliques (BNLH), des peintures et vernis (BNPV), de la voirie et des transports (BNEVT). Ces autres travaux conduisent à des interventions au sein des CEN/TC104 (béton et produits apparentés), CEN/TC139 (peintures et vernis), CEN/TC337 (viabilité hivernale et services d'entretien routiers), ISO/TC35 (peintures et vernis), ISO/TC43 (acoustique) et ISO/TC127 (engins de terrassement). L'activité globale de normalisation a diminué en 2005 pour les agents du LCPC et a augmenté pour les agents des laboratoires régionaux. Elle correspond à 89 mois d'ingénieurs, dont 24 pour le LCPC (diminution de 35 %) et 65 pour les laboratoires régionaux (augmentation de 8 %). Ces évolutions correspondent au départ en retraite d'agents du LCPC, qui assuraient des responsabilités importantes au plan national et international, et au transfert dans des laboratoires régionaux de diverses responsabilités.

  • structure en béton

  • référence pour l'exécution des ouvrages

  • béton

  • préparation pour les bétons en contact avec l'eau potable

  • matériels de travaux publics et de viabilité hivernale

  • calcul des ouvrages en maçonnerie

  • exécution des ouvrages en béton


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 18
Langue Français
Signaler un problème

Chapitre 3
VALORISATION DES RECHERCHES
B - Normalisation
L’activité de normalisation
du LCPC en 2005
Le LCPC est largement impliqué dans les instances françaises et internationales de normalisation.
Le domaine de compétence du BNSR est plus restreint que celui des LPC, dont les experts
participent aussi à des travaux animés directement par l’AFNOR dans le secteur des bétons
et de leurs constituants, où par d’autres bureaux de normalisation, tels que ceux de l’acier (BNAC),
de la construction métallique (BNCM), de l’industrie du béton (BNIB), des liants hydrauliques
(BNLH), des peintures et vernis (BNPV), de la voirie et des transports (BNEVT).
Ces autres travaux conduisent à des interventions au sein des CEN/TC104 (béton et produits
apparentés), CEN/TC139 (peintures et vernis), CEN/TC337 (viabilité hivernale et services
d’entretien routiers), ISO/TC35 (peintures et vernis), ISO/TC43 (acoustique) et ISO/TC127
(engins de terrassement).
L’activité globale de normalisation a diminué en 2005 pour les agents du LCPC et a augmenté pour
les agents des laboratoires régionaux. Elle correspond à 89 mois d’ingénieurs, dont 24 pour le LCPC
(diminution de 35 %) et 65 pour les laboratoires régionaux (augmentation de 8 %). Ces évolutions
correspondent au départ en retraite d’agents du LCPC, qui assuraient des responsabilités
importantes au plan national et international, et au transfert dans des laboratoires régionaux
de diverses responsabilités.
70RAPPORT D’ACTIVITÉ 2005
BNSR
Le Bureau de Normalisation CEN/TC 50 : Candélabres
Sols et Routes (BNSR) CEN/TC151 : Qualification du matériel
CEN/TC 154 : GranulatsL’animation du BNSR est confiée conjointement au
LCPC et au SETRA. Les travaux couverts par le BNSR CEN/TC 162 : Protection des personnes
et des chantiers sur voieconcernent principalement :
publiqueles produits de construction et d’entretien
des chaussées et des ouvrages d’art en béton, CEN/TC 178 : Unités de pavage,
bordure de trottoirsles terrassements, fondations et soutènements,
les matériels de travaux publics et de viabilité hivernale, CEN/TC 189 : Géotextiles, Géomembranes
les équipements de la route. CEN/TC 226 : Équipements de la route
CEN/TC 227 : Produits de construction
En 2005, 35 commissions de normalisation lui étaient routière
rattachées, dont 20 bénéficiaient d’un secrétariat
CEN/TC 250/SC2 : Eurocode 2 (ouvrages entechnique assuré par des agents des laboratoires
béton)
des Ponts et Chaussées.
CEN/TC 250/SC7 : Eurocode 7 (géotechnique)Le BNSR assure également le secrétariat de deux
commissions générales (Génie civil, Equipements CEN/TC 288 : Exécution des travaux
géotechniques spéciauxde la route) et de deux commissions de coordination
(Chaussées - terrassement, Géotechnique). CEN/TC 341 : Reconnaissance
et essais géotechniquesLe BNSR est également le point d’entrée de nombreux
comités techniques de normalisations européens ISO/TC 182 : Essais géot
(CEN) et internationaux (ISO).
notoires identifiées dans les textes européens.Normalisation du béton La norme sur l’évaluation de la résistance du béton
dans les structures est un peu en retard.État d’avancement des travaux
Pour les essais de performance, résistance à l’alcali
de normalisation européens réaction et au gel, un fascicule de documentation
dans le domaine du béton de l’AFNOR va servir de base pour une proposition
BÉTON ET COMPOSANTS de norme européenne.
La norme EN 206-1, d’avril 2004, et son annexe Pour la réaction sulfatique, la France dispose
nationale constituent la pierre angulaire du dispositif d’une méthode d’essai qu’il conviendra de proposer
mis en place. au niveau européen à échéance de 5 ans.
Les normes sur le béton frais et le béton durci sont Concernant l’exécution des ouvrages en béton, la
toutes disponibles, un fascicule de documentation norme européenne reste expérimentale. Le fascicule
est en cours de publication. 65 est en cours de révision.
Un guide est prévu pour faciliter l’application des textes. La norme EN 13670, en cours de validation au niveau
Les révisions qui seront demandées porteront soit européen, a vocation de constituer la référence pour
sur des incompatibilités avec des pratiques françaises l’exécution des ouvrages.
(exemple : taille des moules), soit sur des erreurs
71Chapitre 3
VALORISATION DES RECHERCHES
B - Normalisation
Les normes sur les constituants du béton sont les bétons de résines, groupe de travail commun
pratiquement toutes terminées, les travaux européens avec les pierres naturelles ;
portent actuellement sur : les bétons de fibres métalliques, groupe de travail
Les ciments courants : révision prévue de la norme commun avec le TC 104.
197-1 sur des points mineurs. Des travaux restent
en cours sur d’autres parties de la norme 197 Il existe par ailleurs des normes sur les produits
pour des ciments aux caractéristiques particulières ; et systèmes pour la réparation des bétons.
Les ciments PM pour eau de mer : des difficultés, L’EN 1504 comprend 10 parties et 70 méthodes
car les conditions sont différentes entre l’Europe d’essai, les parties 2 à 7 seront harmonisées.
du Nord et la Méditerranée ; Ces parties traitent des produits d’imprégnation,
Les ciments ES, pour la résistance aux sulfates : du collage structural, d’ancrage d’armatures dans
travaux en cours ; le béton, de la protection contre la corrosion
Les ciments prompts ; des armatures, etc.
Les ciments fondus.
En ce qui concerne les bétons prêts à l’emploi TRAVAUX PRÉ-NORMATIFS À ENGAGER
et la suppression de la norme NF P 18 305, EN VUE DE LA PROCHAINE GÉNÉRATION
les entreprises souhaitent disposer de documents DE NORMES EUROPÉENNES OU DE LA RÉVISION
plus précis que l’EN 206-1 pour traiter les DES NORMES EXISTANTES
commandes et les livraisons des bétons prêts Les travaux pré-normatifs concernent
à l’emploi. principalement :
Diverses normes d’essai sont en révision (EN 12350, les substances dangereuses, environnement
390 et 504) ou en cours d’annulation au niveau et santé, eau potable et le recyclage dans le cadre
européen, notamment au sein du TC 104. du développement durable ;
les approches performancielles autorisées par
STRUCTURES EN BÉTON l’EN 206-1 : maîtrise de la durée de vie, gel-dégel,
Une norme, l’EN 13669, consacrée à la rédaction alcali réaction ;
des règles communes pour l’ensemble des normes les nouveaux matériaux tels que les BFUP
“structures en béton”, est disponible et très appréciée et les bétons autoplaçants.
des dépositaires de l’Eurocode 2. Elle permet
des gains de temps importants pour la rédaction Les travaux sur les substances dangereuses sont
des autres normes. menés au sein du groupe de travail 14 du TC104.
Une réglementation européenne est en préparation
Trois types de méthodes ont été développés pour pour les bétons en contact avec l’eau potable.
permettre de délivrer le marquage CE à l’ensemble
des structures concernées :
descriptive ;
performancielle, les performances conventionnelles
du produit sont déclarées ;
conformité du dossier de conception ;
Le système d’attestation de conformité est 2+,
à l’exception des candélabres, système 1.
Les autres travaux du TC 229 portent sur :
les produits non structurels, 3 normes ;
les bétons renforcés de fibres de verre, 7 normes ;
les bétons à base de copeaux de bois, proposition
autrichienne, intérêt pour les murs antibruit ;
72RAPPORT D’ACTIVITÉ 2005
Les eurocodes
Les documents eurocodesÉtat d’avancement des travaux
sont regroupés en sériesde normalisation dans le domaine
numérotées de 0 à 9des eurocodes
Eurocode 0, “Eurocodes structuraux -
Un total de 58 documents constituera au final
Bases de calcul des structures”, comporte
l’ensemble des eurocodes. Les derniers, une quatre annexes qui concernent les applications
douzaine, ont été soumis au vote formel en fin aux ponts, aux mâts et cheminées, aux silos
d’année 2005 et en début d’année 2006. Ils concernent et réservoirs, aux ponts roulants et autres
les eurocodes 3 et 9. Les travaux sont terminés sur machines.
le plan technique. Eurocode 1, “Actions sur les structures”,
est formé de dix documents.
Des traductions en français et une quinzaine Eurocode 2, “Calcul des structures en
d’annexes nationales stabilisées sont disponibles béton”, est formé de quatre documents.
en fin d’année 2005.
Eurocode 3, “Calcul des structures en
acier”, est formé de vingt documents.
Les eurocodes dans leur forme actuelle ne feront
Eurocode 4, “Calcul des structures mixtes pas l’objet de révisions fondamentales avant
acier-béton”, est formé de trois documents.plusieurs décennies. À court terme, les révisions
Eurocode 5, “Conception et calcul desne porteront que sur des points mineurs révélés lors
structures en bois”, est formé de troisde l’application des textes. À moyen terme, quelques
documents.problèmes techniques non résolus actuellement
Eurocode 6, “Calcul des ouvrages endevront trouver des solutions grâce à des recherches
maçonnerie”, est formé de quatre documents.qui restent à mener. Les premières révisions
sérieuses ne sont pas envisageables avant 10 ans. Eurocode 7, “Calcul géotechnique”, est
formé de deux documents.
La Commission générale du génie civil se préoccupe Eurocode 8, “Calcul des structures pour
de coordonner et centraliser toutes les actions leur résistance aux séismes”, est formé
qui seront menées au niveau français au moment de six documents.
du déploiement des eurocodes, au sein des Eurocode 9, “Calcul des structures en alliage
administrations et des divers secteurs professionnels. d’aluminium”, est formé de cinq documents.
73