//img.uscri.be/pth/8cf77131bab5ba9817eb1c6c342dd94d61eba148
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

C T S NATIONAL des QUILLES de HUIT

De
42 pages

  • fiche - matière potentielle : évaluation de l' élève


C.T.S. NATIONAL des QUILLES de HUIT Dans le cadre de leur convention de partenariat Les Quilles de Huit à l' Ecole AVEYRON

  • quille

  • usep aveyron

  • pratique du jeu de quilles

  • puissance de la pratique des jeunes

  • dénominateur de jeu commun

  • éducateurs titulaires de diplômes fédéraux

  • fiche d'évaluation de l'élève

  • rencontre usep


Voir plus Voir moins

Les Quilles de Huit à l’ Ecole
AVEYRON C.T.S. NATIONAL des QUILLES de HUIT
Dans le cadre de leur convention de partenariatSommaire
Un peu d’Histoire 1, 2, 3
Règles du jeu de Quilles de Huit 4
Implantation et normes du matériel 5
Fondamentaux techniques 6, 7, 8
Consignes de sécurité 9
Pourquoi le jeu de Quilles de Huit ? 10
Référence aux programmes de l’EPS 11
Objectifs opérationnels 12
Objectif 1 : lancer la boule pour atteindre une cible ou une zone 13
Objectif 2 : « le lancer à 3 pas » 14
Objectif 3 : lancer la boule avec efficacité 15, 16
Objectif 4 : frapper la quille pour atteindre une zone puis une cible 17
Objectif 5 : frapper la quille après 3 pas d’élan 18
Objectif 6 : frapper la quille avec efficacité 19, 20
Fiche d’évaluation de l’élève : la boule 21
Fiche d’évaluation de l’élève : la quille) 22
Construire un module d’apprentissage 23
Construire une séance 24
Implication des élèves 25
Rencontre USEP 26
La quille d’or 27, 28
La manche 29, 30
Glossaire 31Un peu d’Histoire
Si tous les jeux ne sont pas des sports, tous les sports sont des jeux,
comme l’étymologie du mot peut le rappeler (vieux français = desport = amusement).
Leur origine remonte plus ou moins loin dans le temps, la plupart ayant donné des rejetons, tout en se perpétuant.
C’est notamment le cas du jeu de paume, toujours pratiqué aujourd’hui mais supplanté par d’autres formes de jeux de balle (pelote, tennis), des jeux
de ballon comme la soule, à l’origine de plusieurs formes de rugby ou football, des jeux de boules et de quilles, aujourd’hui dominés par la pétanque ou les
diverses formes de bowling.
L’influence combinée des médias et de l’argent a conduit à une mondialisation de certains sports alors que les jeux traditionnels qui les ont enfantés
ont connu des fortunes diverses.
Le jeu de quilles semble s’être propagé au Moyen-Âge, à partir des monastères, en Allemagne et en France.
Luther l’encourage en demandant d’affubler chaque quille du nom d’un péché.
A Rodez, en 1609, une ordonnance de police interdit la pratique du jeu de quilles
tant « que le service se célèbre es églises ». Les nombreuses façons de jouer vont
progressivement s’effacer au profit de celle que nous connaissons aujourd’hui,
initiée par les aveyronnais de Paris, qui, lors de leurs retrouvailles, se sont mis en
quête d’un dénominateur de jeu commun.
1C’est ainsi qu’en 1912, pratiquement à la même période de structuration d’autres disciplines sportives (football, tennis,
rugby), le jeu de quilles aveyronnaises est codifié.
Il connaîtra peu d’évolutions jusqu’aux années 50, à tel point que Jacques Bousquet, directeur des archives départementales constatant leur déclin,
écrira, dans la revue du Rouergue, en 1957 : «… Il faudrait se hâter d’en noter les règles… pour satisfaire la curiosité des historiens à venir … ». Cette
même année verra la création de la Fédération Française des Sports de Quilles, dont le premier président sera Robert Mazars, joueur aveyronnais de
Paris.
Contrairement à toute attente, les quilles de 9 aveyronnaises, devenues quilles de 8 pour les différencier des quilles de 9 béarnaises, membre elles
aussi de la Fédération, vont connaître un essor fulgurant. De 420 licenciés au début des années 60, leur nombre va atteindre pratiquement 3000 en 1985,
sous l’impulsion de dirigeants qui vont les structurer d’abord, chercher à les transmettre ensuite.
C’est dans ce contexte que des dirigeants de quilles, en même temps instituteurs,
ou des instituteurs, en même temps dirigeants de quilles,
les Recoules, Delmas, Fabre, Loubière, etc,
ont introduit la pratique des quilles dans le milieu scolaire
en créant les compétitions USEP Quilles dès 1972.
Avec l’aide matérielle et l’engagement de dirigeants de clubs très fidèles
tels que Lassouts, Bozouls, Gages, Saint Cyprien, Magrin, St Laurent d’Olt, etc.
l’Usep et la Fédération vont accompagner une montée en puissance de la pratique des jeunes.
C’est ainsi qu’aujourd’hui plus de 40 écoles de quilles de club
et plus de 80 éducateurs titulaires de diplômes fédéraux transmettent les Quilles de Huit.
2Le partenariat entre l’USEP et la fédération ne s’est jamais démenti et avec des bonheurs inégaux, les rencontres USEP n’ont jamais cessé. Nombreux
sont parmi les champions d’aujourd’hui, ceux qui peuvent témoigner de leur participation à ces rencontres qui ont donné lieu à des manifestations
exceptionnelles pour leurs 20 ans, à Gages et pour leurs 30 ans, à Bozouls.
En 1998, une première convention interviendra entre la FFBSQ et l’USEP Aveyron,
privilégiant les écoles publiques adhérentes
et préfigurant la convention tripartite 2006 conclue sous l’autorité
de l’inspection académique.
Aujourd’hui, les quilles de huit comptent plus de 4000 licenciés et sont devenues la 3éme discipline sportive du département. Elles comptent plus de
100 clubs, sont reconnues comme un sport à part entière, phénomène identitaire qui touche toute la diaspora comme ceux que l’on rencontre au Val d’Aoste,
en Bretagne, en Cantabrie, en Flandres, qui ont su se regrouper au sein d’une Association Européenne des Jeux et Sports Traditionnels et qui comptent
sur la mise en pratique des recommandations de la Déclaration d’Athènes de décembre 2004 par laquelle l’UNESCO demande de protéger, d’appuyer et
d’encourager les jeux et sports traditionnels.
Jacques Regourd
Vice président de la FFBSQ*
Président du CTS* National des Quilles de Huit
Secrétaire adjoint de l’AEJST*
*FFBSQ : Fédération Française de Bowling et de Sport de Quilles
*CTS : Comité Technique et Sportif
*AEJST : Association Européenne des Jeux et Sports Traditionnels
3Règles du jeu de Quilles de Huit
DISTANCES ET NOMBRE DE COUPS
Pour les catégories poussines, poussins, benjamines, benjamins :
CATEGORIES Âges 0,8 1 m 3 m 4 m 5 m 6 m 8 m 9 m 10 m 12 mà la troisième distance, une seule quille abattue avec la joueuse
dispense de la bonne.
Poussines 8-9-10 1 3 5
La partie se déroule en 9 coups
sur trois ou quatre distances (voir tableau).
Poussins 8-9-10 1 3 4 1
On utilise 9 fois la boule
et 8 fois la quille.
Benjamines 11-12 1 3 5
Mis à part à 0,8 mètre où l’on ne joue qu’avec la boule, Benjamins 11-12 1 3 4 1
le coup comporte deux gestes distincts :
 le frapper de la quille joueuse avec la boule, 8 / 9 / 10 ans : CE1 – CE2 – CM1 11 / 12 ANS : CM2 / 6ème
 le lancer de la boule.
REGLEMENT ET DEROULEMENT DES PARTIES
Dans tous les cas, il est interdit de toucher ou franchir le gabarit, sous peine d’annulation de la performance (quille ou boule)
 A 0,8 mètre : (ou rabat) il est joué 1 fois. Seule la boule est utilisée (chaque quille abattue comptant 1 point).
Si le joueur n'abat aucune quille, il doit rejouer jusqu'à ce qu'il obtienne un résultat positif.
« »
 A 3 ou 4 mètres : il est joué 3 fois. Pour que les points soient validés, il est impératif de renverser une quille appelée la bonne (un joueur la montrera).
Lorsqu’elle est tombée, la quille joueuse s’additionne aux autres (total maximum de 9 points).
« »Si cette quille n’est pas tombée à l’issue des deux lancers, il sera comptabilisé 0 point ; on dit dans notre jargon que le joueur a fait une buffe .
 A 6 ou 8 mètres : il est joué 4 fois pour les garçons et 5 fois pour les filles.
Même règlement qu’à 3 ou 4 mètres, toutefois si le joueur abat 1 quille, quelle qu’elle soit, avec la quille joueuse, la bonne n’est plus obligatoire :
c’est la dispense.
 A 9 ou 12 mètres : seuls les garçons jouent 1 fois à ces distances. Le règlement est le même qu'à 6 ou 8 mètres.
4Implantation et normes du matériel
IMPLANTATION DU JEU ECOLES DE QUILLES (largeur 5,00 m)
fond de jeu Largeur terrain 5 m
LE TAQUETLE MATERIEL
1,61
2,66 2,34 La boule :
8 cm diamètre maximal : 23 cm0,26
 poids maximal : 3 kg
0,20 7 Les quilles de jeu : 8 cm
0,80  diamètre : 60 mm0,80 6
 longueur : 55 cm
0,80
5
La joueuse :
0,80 0,75 8
 longueur : 55 cm
 pas de limite de poidsDétail 0,80 9
0,80
4
0,80
LE GABARIT
0,80 2
2,30 2,70 m3
SECTION FER PLAT
RETOURLigne de jeu 0,80 m (rabat)
1 m EPAISSEUR
5 mm
0,80 LARGEUR
3 m
4
FER PLATZone
LARGEUR 30 mmde DETAIL
Stationnement 5
des joueurs
Détail
0,65
0,80
Axe de jeu
1,85
1,50
Séparation des jeux longueur 4,50 mFondamentaux Techniques
Il est conseillé d’apprendre à réaliser une approche avec trois pas.
La prise d’élan permet de transférer de la puissance dans les deux lancers :
 Elle fait partie de la ligne de jeu, elle a un rôle essentiel dans la précision du coup.
 Elle doit être ample et en accélération (court-court-long).
 Elle doit être coordonnée pour une efficacité maximum : le balancier et les pas doivent être en phase.
1) Comment choisir le matériel
 Privilégier un matériel léger.
 Les boules ne doivent pas être trop volumineuses.
 Faire attention à la cohérence du matériel : le rapport du poids entre la quille et la boule doit être
d’environ un tiers.
2) Comment tenir le matériel
La prise de boule
 Prise marteau ou prise cartable.
 Pouce rentré dans son logement.
 Le poignet et la tenue sont fermes.
 Le bras est tendu.
La prise de la quille
L’équilibrer entre le pouce et le majeur.
Refermer ensuite la main pour une meilleure tenue.
6Fondamentaux Techniques
3) Se placer
Avec la quille
Le positionnement de départ ne doit pas se faire trop loin du gabarit afin de ne pas forcer l’exécution du geste.
Se tenir droit, bras légèrement plié.
Les épaules doivent être perpendiculaires à la ligne de jeu.
Tenir la quille le plus horizontalement possible et parallèle à la ligne d’épaules.
Placer la main maintenant la quille dans l’axe du corps.
Avec la boule
 Le bras doit être tendu mais pas trop contracté.
 La boule est légèrement en arrière.
 Le bras est le long du corps.
 Le bras libre sert à s’équilibrer.
Dans les deux cas, le poids du corps est sur le pied qui est du côté de la boule et le pied opposé à la boule est
légèrement en retrait. Cette position facilite l’équilibre général du corps et permet de partir avec le bon pied.
4) L’approche à trois pas
er1 pas
 Le départ se fait pieds décalés.
 Démarrer avec le pied opposé à la boule.
 Ce pas est court, contrôlé et lent.
 Le joueur maintient sa visée.
e e2 et 3 pas
 Ils s’effectuent en accélération.
 Ne pas forcer sa prise d’élan : il faut se sentir guidé par le balancier de la boule en direction, en rythme et
en vitesse.
 Le dernier pas ne doit pas être trop grand pour éviter un déséquilibre arrière.
 Garder les épaules horizontales jusqu’au lâcher.
er ème Le bras de la quille doit être fixe et celui de la boule toujours tendu. ème1 PAS 2 PAS 3 PAS
 Arriver fléchi et donner de la puissance à la frappe ou au lancer par une action d’extension des jambes.
 Le regard lors du troisième pas se porte sur le point d’impact de la quille.
7Fondamentaux Techniques
5) Le lâcher de la quille
ème Il s’effectue à l’issue du 3 pas en écartant les doigts.
 La quille doit être lâchée le plus horizontalement possible et frappée le plus près possible du genou de la
jambe d’appui pour une efficacité maximale.
 Sa chute doit être verticale.
 Avant la frappe il est nécessaire d’effectuer un grand balancier tout en restant parfaitement équilibré.
 Le bras porteur de la boule doit être tendu pendant le balancier.
 La boule doit être tenue fermement.
 La boule doit continuer de monter après la frappe de la quille, le mouvement doit être ample.
Plus on s’éloigne du jeu, plus l’angle de frappe doit être ouvert en approchant la quille vers soi et en la tenant
légèrement plus haut.
6) Le lancer de la boule
 L’équilibre doit être parfait.
 La paume de la main doit être orientée vers le haut.
 Il faut accompagner la boule le plus loin possible.
8