Dictionnaire illustré latin-français
1704 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Dictionnaire illustré latin-français

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1704 pages
Français

Description

  • cours - matière potentielle : eau
  • lum cv£s
  • abhinc annis quindecim
  • bruto cic
  • aberrantes ex
  • ex eorum agris
  • bul- letins des juges
  • ab
  • ad
  • noms
  • nom
  • villes
  • ville

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 112
Langue Français
Poids de l'ouvrage 117 Mo

Exrait

DICTIONNAIRE ILLUSTRÉ
LATIN-FRANÇAIS
A
1 a, f., n., indécl., [premiers fluere, découler de ; nasci, naître I I [éloignement, séparation, au
lettre de l'alphabet] : Cic. Div. 1, de ; proficisci, partir de, provenir pr. et fig.j de, loin do : 111 v. les
23 II abréviations diverses : A. = de ; ea sunt omnia non a nalura, verbes : dimillere, renvoyer de
Auius [prénom] Il = anliquo, je verum a magistro Cic. Mur. 61, (loin de) ; excludere, deterrere,
rejette [la proposition sur les biù- ces imperfections proviennent chasser de, détourner de, etc. ;
letins de vote dans les comices] toutes non pas de la nature, mais abhorrere, distare, differre, être
Il = absolvo, j'absous [sur les bul- du maître, cf. Har. 39; Fin. 1, éloigné de, différer de, etc. ; de
letins des juges]; d'où l'appella- 21; Qff. 2, 69; sed htec et vêlera turba et a subselliis in otium se
tion] littera salutaris Cic. Mtl. 15 et a Grœcis Cic. Tusc. 1, 74, mais conferre Cic. de Or, 2,143, se reti-
Il A. U. C. = anno wrbis condi- tout cela c'est ancien et aussi tiré rer du milieu de la foule et loin
tte;a. u. c. — ab urbe condita ; a. d. de l'histoire grecque, cf. Fam. 3, des bancs du tribunal pour prendra
VIII Kal. Nov. = ante diem ocla- 13, 1 ; 5, 3, 1: 9, 16, 7 ; Par. 11 ; du repos ; ab oppido castra movere
vum Kalendas Novembres U [dans Sesl. 122 ; b) [idée de naissance, de G/ES. C. 3,80, 7, en levant le camp
les iriser,] A. = Augustus ;A.A.— descendance] a Deucalione orlus s'éloigner de la ville ; v. solvo, fugo,
Augusti duo; A A.A.= Augusti Tusc. 1, 21, né de Deucalion ; a ejicia, aufero, etc. Il [sans aucun
très; III viri A. A. A. F. F. = M'. Tullio esse Cic. Br. 62, des- verbe] a Chrysippo pedem num-
triumviri aura, argento, ceri flan- cendre de M'. Tullius Q [filiation quam Cic. Ac. 2, 143, de Chry-
do, feriundo philosophique, littéraire, etc.] ab sippe il ne s'éloigne jamais d'une
2 â .ou àh, interj., v. ah. his oralores exstiterunt Cic. Fin. 5, semelle, cf. Au. 7, 3, 11; Fam.
7, d'eux (Péripatéticiens) sortirent 7, 25, 2; nunc quidem paululum, 3 â, âb, abs, prép. avec abl.
des orateurs; erat ab isto Aristo~ inquit, a sole Cic. Tusc. 5,92, pour iico).
tele Cic. de Or. 2, 160, il était de le moment, dit-il, écarte-toi un I [point de départ] H 1 [avec l'école de votre Aristote, cf. Or. tant soit peu de mon soleil II des v. de mouvement, tr. ou int., 113 ; Mur. 63 ; c) [formant avec le [nuances] unde dejecti GaUi? a simples ou composés] de : a) a nom de la patrie, du séjour, une Capitolio ? unde, qui cum Graccho tigno Vortumni in Circum Maxi- sorte d'adjectif] Turnus Herdonius fuerunt ? ex Capitolio Cic. Cœc. mum ventre Cic. Verr. 1,154, venir abAricia ï,tv.l,50,3[= Aricinus], 88, d'où furent rejetés les Gau-de la statue de Vertumne au Turnus Herdonius d Aricie, cf. 6, lois? de 1 accès au Capitole: d'où Cirque Maxime, v. proficiscor, dis- 13, 8; 6, 17, 7; poster ab Am- les partisans de Gracchus ? du eedo, arcesso, etc ; b) [avec noms de phryso VIRG. G. 3, 2, le berger Capitole, cf. 86 D 2 avec les verbe* pers.] de chez, d'auprès : a Cœsare Amphrysien [du fleuve Amphry- defendere, tueri, munire, légère, redire ClC. Q. 2,4,6, revenir de chez sus] Il de la maison de, [en pari, prohibere, arcere, etc. défendre, pro-César ; C) [sans verbe] non ille d'un esclave] P L . PS. 616; MU. téger, garantir contre, écarter de Serranus ab aratro Cic. Sesl. 72, non 160; Cure. 407; T E R . And. 756; Il stabuta a ventis hiberna opponere pas le fameux Serranus venu de d) [étymologie] mater aulem est a soli VlRG. G. 3,302, placer l'écuria sa charrue ; quid tu, inquii, hue? gerendis fructibus Ceres tamquam à l'abri des vents [en face de] a villa enim, credo Cic. Fin. 3,8, eh! « Gères » Cic. Nat. 2, 67, quant exposée au soleil d'hiver U 3 [ex-dit-il, pourquoi toi ici? c'est de ta à sa mère, son nom, Cérès, qui iression] ab re, contrairement à maison de campagne que tu viens, est comme Gérés, vient de gerere Ï'intérêt : P L . Cap. 338; As. 224; sans doute; d) [en pari de lettres] fructus, porter, produire les fruits, Trtn. 239 ; haud ab re duxi referre de la part de : litleree adlatee ab cf. 2, 64; 68; 2, 111; Leg. 2, Liv. 8,11, 1, j ai cru qu'il n'était L. Porcio prœtore IdV. 26, 39, 1, 55; V A R R . R. 1, 46; 2, 4, 17: 3, pas inopportun de rapporter. une lettre apportée de la part du 12, 6, etc. ; L. 5, 20; 5, 66 II préteur L. Porcius, cf. Cic. Au. 7, m du côté de H 1 [sens local] a msrere a marcere VARR. L. 6, 50, 15, 5; 1, 15, 2; e) [avec adesse, lergo, a latere, a fronte, de dos, de mserere, s'affliger, vient de mar-
marquant résultat du mouve- flanc, de front [de face] : a dccu~ cere, être affaissé : aures ab aveo ment] adest a milite P L . PS. 924, mana parla C.ïS. G. 6,37,1, du côté VARR. L. 6, 83, le mot aures,
il est là venant de la part du mi- de la porte décumane ; ab ea parte oreilles, vient de aveo, désirer Q litaire, cf. MU. 958, 1046; T E R . CMS. G. 6,37,2, de ce côté ; ab terra [mots grecs au datif] I». 5, 103, And. 268; VlRG. En. 7, 454; ingens labor succedentibus erat Liv. etc. H 4 [avec date, possidere, pro-dona adsunt tibi a Phœdria T E R . 26, 46, 1, du côté de la terre, il y mitteré] : aliquid ab aliquo, donner, Eun. 465, il y a là pour toi des avait d'énormes difficultés pour posséder, promettre qqch en le
présents de la part de Phadria; les assaillants, cf. SALL. J. 17, 4; tenant de qqn, provenant de qqn, 1) [avec les noms de ville] de = des PUN . Ep. 2, 11, 21; surgens a cf. P L . Cap. 449; Ps. 735; Cic.
environs de [et non pas de l'inté- puppi ventus VIRG. En. S, 777, le Flac. 44 ; Verr. 3,177; a me argen-rieur de] : Cic, C/ES.1T 2 [pour mar- vent s'élevant en poupe 0 ab OpU tum dedi P L . Trfn. 182, j'ai donné
quer la provenance] petere, postu- Cic. AU. 6, 1, 17 [s.-ent. ode], l'argent de ma poche, cf. 1144; Utre, quœrere, demander à ; impe- du cOté du temple d'Ops (comp. Mer». 545; aliquid a me promisi
trare, obtenir de ; accipere, rece- ad Castoris), cf. Liv. 10, 47, 4 D Cic. de Or. 1, 111, j'ai promis voir de; habere, tenir de, etc.; Magnetes ab Sipylo Cic. Q. 2,9,2, qqch de mon fonds, cf. Pis. 84 ; emere, acheter à; sumere, haurire, les Magnésiens qui habitent près LUCR. 4, 468; S U E T . Cses. 84 II
prendre à, puiser à ; trahere, tirer du mont Sipyle, les Magnésiens Antoni edidum legi a Bruto Cic. de ; ducere, faire venir de, etc. ; du mont Sipyle, cf. T A C . An. 2,47. AU. 16, 7, 7, l'édit d'Antoine, je
discere, audire, apprendre de, en- 51 2 [point de départ, point d'at-l'ai lu de Brutus, le tenant de tendre de, etc. !T 3 [idée d'origine] tache] : stipUes ab infimo revincti Brutus.
a) ortrt, prendre naissance à ; Cxa. G. 7, 73, 3, troncs solide-A, AB, ABS 2 A, AB, ABS
ment attachés à la partie infé- 18, 1, h partir du sommet, cf. 7, nis praûiis intermisso C E S G. 3,
rieure, par la base ; cornua ab ta- 73, 6; a medio ad summum Cic. 84,1, un long intervalle de temps
bris argento circumctudere & E S . G. Tim. 20, du centre aux extrémi- s'étant écoulé depuis les combats
6, 28, 6, entourer d'argent les tés ; da ab Delphio caritharum cir- de Dyrrachium j ab hoc tempore
cornes sur les bords de la partie cum P L . Most. 347, fais circuler la anno sescentesimo rex erat ClC
évasée H 3 [flg/| du côté de, du coupe en commençant par Del- Rep. 7, 58, il était roi il y a six
parti de, en faveur de : abs te stat phium, cf. As. 891; orse mariti- cents ans à compter de notre
PL. Rud. 1100, il se tient de ton mse prœsum a Formiis Cic. Fam. époque, cf. CM 19; ponite ante
bord, cf. Cic. Inv. 1, 4; Br. 273; 16. 12, 5. je commande le litto- oculos unum quemque veterum;
ab reo dicere CIC. Clu. 93, parler ral à partir de Formies ; ab eo loco vottis a lîomuto? voltis post libe-
en faveur de l'accusé ; vide ne hoc Fam. 7, 25, 2, à partir de ce pas- ram civilatem ab Us ipsis qui tibe-
lotum sil a me Cic. de Or. 1, 55, sage, de ces mots... 5T 2 [évalua- raverunt ? Cic. Par. 11, évoquez la
prends garde que cela ne soit tout tion d'une distance] : seplumas vie de chacun des anciens ; voulez-
en ma faveur ; a petitore, a posses- esse œdes a porta P L . PS. 597, [il vous remonter à Romulus? vou-
sore agere P L I N . Ep. 6,2,2, plaider m'a dit] que. c'était la septième lez-vous remonter, après la fon-
pour le compte du demandeur, du maison à partir de la porte, cf. dation de la liberté, à ceux pré-
défendeur 514 du côté de, sous le VAHR. R. 3, 2, 14 ; C E S . G. 2 , 7, cisément qui l'ont fondée? lex a
rapport de : a materna génère Cic. 3; 4,22, 4; 5, 32, 1 ; quod tanta sexagesimo anno senaforem non
Suit. 25, du côté maternel, par sa mackinatio ab tan'ospatioinstruere- citât S E N . Brev. 20, 4, la loi ne
mère, cf. Ov. M. 2 , 368; a re tur CJES. G. 2, 20, 3, (ils se mo- convoque pas le sénateur après
frumentaria laborare CJES. C. 3, 9, quaient) de la construction à une soixante ans aux séances 51 2 [noms
5, souffrir de l'approvisionnement si grande distance d'une si grande de pers.] jam inde a Pontia.no
en blé ; a mitilibus, a pecunia machine; v. longe, prope, procul Cic. Att. 12, 44,2, depuis Pontia-
imparati Cic. Att. 7,15, 3, pris au avec ab ; ultima Stella a cœlo Cic. nus [l'affaire de Pontianus] ; ex-
dépourvu sous le rapport des Rep. 6, 16, étoile la plus éloignée speclo te,aPeduc3eoutique CIC. Att.
troupes, de l'argent; ab exemplis du firmament 11 [limites d'un es- 12, 51, 1, je t'attends, en tout
copiose aliquid explicare Cic. Br. pace] ab... ad, depuis... jusqu'à : cas sans faute après Péducœus
198, développer qqch avec une Gras. G. 1,1,7; Liv. 1,2,5; ab imo [après l'affaire réglée avec Pédu-
grande richesse d'exemples ; tem- ad summum totus moduli bipeda- CEBUS] 51 3 [évaluation d'un laps de
pus mutum a litteris Cic. AU. 8, lis H O R . S. 2 , 3, 308, de la base temps] : ab... ad (usqae ad),
14, 1, époque silencieuse sous le au sommet haut en tout de deux depuis... jusqu'à : Cic. Br. 328 ; de
rapport des lettres [où l'on n'écrit pieds ; a Vestœ ad Tabulant Vale- Or. 2 , 52; CIE&. G. 1, 26, 2 ; Liv.
point] ; eorum impunitas fait a riam Cic. Fam. 14,2,2, du temple 26,25, 11, etc. Il [évaluation d'une
judicio, a sermone Cic. Post. 27, de Vcsta à la Table Valérienne durée, d'un rang chronologique]
ils ont agi impunément au regard 5T 3 à partir de = y compris, avec : annus primus ab honorum perfunc-
de la justice, au regard de l'opi- teneram ab radiée ferens cupres- tione Cic. de Or. 3, 7, la première
nion publique : mons vastus ab sum VIRG. G. 1, 20, portant un année après l'achèvement des ma-
natura et humano cullu SALL. J. tendre cyprès avec ses racines ; gistratures ; quarlus ab Arcesilao
48, 3, montagne désolée sous le ab radicibus imis VIRG. G. 1,319, fuit Cic. Ae. 1, 46, il fut le qua-
rapport de la nature du sol et [épis arrachés] avec toutes leurs trième en partant d'Arcésilas ;
de sa culture par l'homme [sté- racines. secundus a Romulo conditor urbis
rile et inculte] ; ab omni parte Liv. 7, 1, 10, le second fondateur
V [point de départ d'un juge-HOR . O. 2, 16, 27, sous tous les de Rome après Romulus, cf. 1,17,
ment, d'une opinion, etc.] 1 d'a-rapports 5F 5 semas apedibus meis 10; H O R . S . 2,3,193; VIRG. B. 5,
près : aliquid ab aliqua re cognoscere Cic. Att. 8, 5,1 [mss], esclave qui 49 51 4 après, aussitôt après, au
CMS. G 1, 22, 2, reconnaître qqch me sert du point de vue de mes sortir de : ab re divina P L . Pœn.618,
d'après tel détail; a cerlo sensu pieds [qui fait mes courses] n [puis après le sacrifice; ab décimée legio-
et vero judicare de aliquo B R . d. ab suivi du nom de l'objet confié nis cohortatione profectus Cms. G. 2,
Fam. 11,10,1, juger qqn avec un à la garde, à la surveillance] : ser- 25, 1, étant parti, immédiatement
sentiment sûr et vrai ; ab annis ons ab argento, a frumento, a veste, après avoir harangué la dixième
speetare VIRG. En. 9, 235, consi-a vinis, esclave préposé à l'argen- légion ; a tuo digressu Cic. Att. 7,
dérer d'après l'âge ; populum ab terie, à l'approvisionnement, à la 5, 4, après ton départ ; ab ea
annis digerere Ov. F. 6, 83, par-garde-robe, aux vins ; a bibliotheca, [auctioné] Cic. Att. 13,30,1, aussi-
tager l'ensemble des citoyens bibliothécaire^ valetudinario, infir- tôt après [la vente]; ab ipso ciba
d'après l'âge, cf. M. 14, 323; Tr. mier; liberti ab epistulis et libellis et SEN . Covtr. 1, prœf. 17, aussitôt
4, 6, 39 ; Ep. 2 , 86 I I ab arte inex-rationibus T A C . An. 15, 35, affran- après avoir mangé.
perta TlB. 2 , 7, 56, avec un art chis chefs du secrétariat, maîtres VI I du fait de, par l'effet de *\ \ inexpérimenté, cf. 7, 5, 4; Ov. des requêtes, chefs de la compta- [cause efficiente, surtout avec les Tr.2,462 51 2 [point de départ d'un bilité; libertus et a memoria ejus inchoatifs] : calescere ab Cic. Nat. sentiment], d après, par suite de, SUET . Aug. 79, son affranchi en 2, 138, se réchauffer grâce à ; mi-
du fait de : v. metuere, timere ab même temps que son historio- tescere a sole Cic. frg. F. 1, 17, aliquo, craindre du fait de qqn, graphe; novum officium inslituit a s'adoucir sous l'action du soleil, cf.
cf. Cic. Amer. 8; Fam. 5, 6, 2; voluptatibus SUET. Tib. 42, il créa VARR. h. 5,109 ; 7,83 ; Ov. M. 1,
Sul. 59 ; Phil. 7, 2 ; Lrv. 2 2 , 36, 1 ; une nouvelle charge, l'intendance 66 ; F. 5, 323 II qua mare a sole
24, 38, 9 ; v. sperare ab aliquo Cic. des plaisirs. conlucet Cic. Ac. 2,105, sur toute
Off. 1, 49; Phil. 12, 26; Pis. 12; l'étendue où. la mer brille par I V à partir de : 5f 1 de, à partir Liv. 21, 13, 3; metus omnis a vi l'effet du soleil, cf. Nat. 2, 92;
de, depuis: a porta Esquilina vi- atque ira deorum pulsus esset Cic. zona torrida semper ab igni VIRG.
deo... Cic. de Or. 2, 276, de la Nat. 1, 45, toute crainte de la G. 234, zone toujours brûlante
porte Esquiline je vois..., cf. CJES. puissance et de la colère des dieux par suite du feu ; lassus ab H O R .
G. 2 , 24, 2; ut erat a Gergovia serait chassée, cf. Liv. 23, 15, 7; S. 2 , 2 , 10, fatigué du fait de ; a
despectus in castra Cms. G. 7,45,4, 23, 36, 1; 25, 33, 5, etc. vento unda tumet Ov. F. 2, 776,
étant donné que de Gergovie la le vent fait gonfler l'onde, cf. 1,
V I à partir de [temps], depuis vue plongeait dans le camp ; a 215 512 par suite do, par un effet
5T1 a primo, a prindpio, dès le dé-vestibulo curise Liv. 1, 48, 1, dès de, en raison de [avec un nom de
but ; a principiis, dès les débuts ; le vestibule de la curie ; gemere sentiment] : scio me ab singulari
ab inilio, dès le commencement ; ab ulmo V I R G . B . 1, 58, gémir au amore ac benevolentia, qusecumque
a puero, a pueriiia, dès l'enfance; sommet de l'orme; ab equo oppu- scribo, tibi scribere B A L B . Fam.
ab ineunte âdulescentia, dès le com- 9, 7 B, 3, je sais que c'est un gnare PROP. 3, 11, 13, assaillir à
mencement de la jeunesse II [à la attachement, un dévouement sans cheval ; contra sensus ab sensibus
prépos. se joignent souvent inde, répugnât L U C R . 1, 693, il va à égal qui me font t'écrire tout ce
jam, jam inde, statim, pratinus] Il que je t'écris ; ab ira Liv. 24, 30. rencontre des sens en s'appuyant
longo spatio temporis a Dyrrachi-sur les sens ; ab summo GJES. G. 2 , A, AB, ABS 3 ABABIMON
1, par l'effet do la colère ; ab odio uxore ab Octavia abhorrebat T A C . à Saturne au lieu de Jupiter
plebis an ab servili fraude Liv. 3, An. 13,12, il se détournait de son enfant]
15, 7, par suite de la haine du épouse Octavie II chez Ovide, sépa- Abaesamis, ïdis, t, ville d'Ara-peuple ou de la perfidie des es- ré par ipse du complément : H.
bie : P L I N - 6, 145. claves ; [constr. très fréq. d- Liv. 9,96; 12, 18; Pont. 3, 3, 46, etc. absestumo, mot forgé = autii-cf. 5, 5, 3 ; 9, 40, 17 ; 10,5,2 ; 27, |j quand il y a deux compléments
mo : cf. GELL. 15, 3, 4. 17, 5 ; 28, 7, 9; 36, 24, 7 ; etc.] ; a liés par une copule, placé devant duabus causispunireprinceps solet âbaeto et âbïto, ère (a et bœto le second : P L . AS. 163 ; P R O P . 4, SEN . Clem. 1, 20, 1, deux raisons ou bito), int., s'en aller : P L . Truc. 3, 39; Ov. H. 6, 108, etc. Il 4 en d'ordinaire amènent le prince à 95; Epid. 304. composition, a devant m, v, (amo-punir ; ab hoc V A R R . R. 2, 3, 7, àbâeïo, c. adagio : VARR. L. 7, vere, avertere) ; abs devant c, p, t par suite de cela, en raison de (abscondere, abstinere, asportare = cela, cf. 2, 7, 6 II gravis ab Ov. 3absportare) ; au devant f (auferre, K 7 H. 10, 138, alourdi par; a somno
aufugere), sauf afui pf. deabsum; languida O v. H, 10,9, alanguie par âbâgo, v. abigo. ab devant les autres cons., sauf le sommeil ;dives ab Ov. H.9, 96, Abalê, ës, t., ville d'Ethiopie : aspernari au lieu de abspernari. enrichi par. PLIN . fi, 79. Aârôn et Arôn, m. indécl., Abali, ôrum, m., peuple de
Aaron [grand prêtre des Hé-VIII [après les verbes passifs] l'Inde i P L I N . fi, 67. breux] : ECCL. Il -rônëus, a, um, *\ 1 [avec un nom de pers. pour âbàlïênâtïo, ônis, f., aliénation d'Aaron : P . N O L . Carm. 25, 28. marquer le sujet logique de l'ac- par vente, cession : Cic. Top. 28 ||
tion ; constr. courante] If 2 [avec ab, v. a 3. abandon : ECCL.
des noms de choses considérées âbàlïëuâtus, a, um, part, de Aba, œ, m., mont d'Arménie :
comme des pers.] : a civitalibus Cic. PLJN 5, 83. abalieno. ;
Verr. 3,176, par les villes ; a classe abàlïêno, âm, âtum, are, tr. 1T 1 âbàcïmis, a, um (abacus), de Verr. 5, 63, par la flotte; a re faire passer ailleurs, éloigner, sé-mosaïque : * P L I N . 35, 3. pubtira Cic. Mur. 7,par l'état; o parer : P L . Mil. 1321; Cure. 174 àbactïo, ônis, t. (abigo), détour-legibus Cic. Mil. 9, par les lois ; a H 2 [%.] détourner : Cic Inv. 1, nement : H I E R . Jerem. 1, 5, 15. natura Cic, Phil. 14, 32, par la 25; Fam. 1, 7, 7; aliquem ab ali-âbactôr, ôris, m. (abigo), celui nature ; a studiis adulescenlium qua re Cic de Or. 2,182, détourner
Cic. de Or. 3, 207, par le zèle des qui détourne (vole) des bestiaux: qqn de qqch, cf. Liv. 5, 42, 8 II jeunes gens ; a ventis invidise Cic. APUL . M 7, 26; I S I D . 10,14. [avec abl.] dégager de, déhvrerde: Verr, 3, 98, par les vents de la 1 âbaotus, a, um, part, de abigo. aliquem meta Liv. S, 3, 1, délivrer malveillance ; a more majorum Cic. 2 àbactûs, ûs, m., détourne- qqn de la crainte II priver de : aba-Fam. 13,10,1, par la coutume des ment des troupeaux, enlèvement lienati jure civium Liv. 22, 60, 15, ancêtres ; a veto, a falso Cic. Ac. du butin: abactus hospitum exercere privés des droits de citoyens II 2, 71, par le vrai, par le faux; PLIN . Pan. 20,4, pratiquer l'enlè- abalienala morbis membra Q U I N T . defici a viribus CJES. C. 3, 64, 3, vement du butin sur ses hôtes. S, 3 , 75, membres retranchés par être abandonné par ses forces Abâcûc, m. indécl., prophète la maladie, membres morts V 3 11 3 [après l'adj. verbal] Cic. de Or. des Hébreux : ECCL. aliéner, détourner : a se judices
2, 86; Pomp. 34; etc. % 4 [dif- Cic. de Or. 2, 304, s'aliéner les àbàcûlus, i, m., tablette de
férent de per] : atiquid a suis vel juges, cf. 3, 98; Verr. 4, 60; AU. verre pour mosaïque: PLIN. 36,199.
per suos potius iniquos ad te esse 14, 18, 1 II [avec abl. seul] N E P . abacus, i, . (£6a£i, abaque : mdetalum Cic. ad Br. 1, 1, 1, [il Ag. 2, 5; Liv. 3, 4, 4 II [sans H 1 bahut, buffet, crédence : VARR.
m'a paru soupçonner] queses enne- compl. ind.] rendre hostile: N E P . L. 9, 46; Cic. Verr. 4, 35; 4, 57;
mis t'ont rapporté ou plutôt t'ont Ham. 2, 2 ; Liv. 26, 38, 4 ; 35, 31, Tusc. 5, 61 ;
fait rapporter quelque histoire ; 7 H 4 faire passer à autrui la pro-Liv. 39, 6
gui a te defensi et gui per te servati priété d'une chose, aliéner, céder, II 2 table à sunt Q. Cic. Peu 38, ceux que tu vendre : Cic. Verr. 3, 119 ; 4, 134 ; faire des cal-as défendus et ceux que ton entre- Agr. 2, 64; 2, 72; S E N . Ep. 117, culs : P E R S . mise a sauvés 11 5 [avec des intr. 15. 1,131; A P U L . équivalant pour le sens à des pas- Abâlïtës sïnus, golfe Abalite Apol. 1611 3 sifs] a paucis interire Cic. Off- 2, [dans la mer Erythrée] : P L I N . 6, table de jeu : 26, périr sous les coups de quel- 174. SUET . Ner. ques hommes, cf. Lucn. 6, 709; âbâlîud, adv., d'un autre côté: 22; MACR. mori ab Cic. Fam.15,17, 2; S E N .
TERT . Nat. 1, 9. Sat 1, 5, U Conlr. 5. 3; perire ab N E P . Reg. Abalus, », f., île sur la côte II4 [tablette
3, 3; Ov. P. 3, 3, 46; cadere ab nord de la Germanie : P L I N . 37,35. domarbreou
Tac. An. 16, 9 ; vapulare ab S E N . âbambûlo, are, int., s'éloigner: ABACUS 1 semblable à
Contr. 9, 4, 2; S E N . Apoc. 15; P . F E S T . 26, 10. du marbre
QUINT . 9, 2, 12. abâmïta, ee, f., grand-tante, qu'on appliquait sur les murs
sœur du trisaïeul (côté paternel): comme ornement] : VITR. 7,3,10 ; M-> II 1 abs est rare ;se trouve
DIG. 7, 4, 4; P L I N . 33, 159 H 5 tailloir devant t, surtout dans l'expr.a&s âbantë, adv., devant : FIRM. te II aps Inscr. et divers mss. de Math. 2, 22 j prép. acc. : V U L G . P L , et des lettres de Cic. Il af, si- Abantêus, a, um, d'Abas : Ov. gnalé par Cic. Or. 158, se lit dans
M . 15, 164. _ dos Inscr. II 2 d'après les gram.
Abantïâdës, te, m., [Acrisius] anciens a se place devant les
fils d'Abas : Ov. M. 4, 607 I I [Per-cons., ab devant les voyelles et
sée] petit-flls d'Abas : Ov. Am. 3, devant h ; mais ni les mss. ni les
12, 24, e u . Inscr. ne vêriflent cette règle
Abantïâs, âdis, f., nom prirn. de II 3 craf a, ab se trouvent après le
l'île d'Eubée : P L I N . 4, 04. relatif (quo ab) : P L . AS. 119;
Rud. 555 il chez les poètes ot chez Abantïus, a, um, do l'Eubée :
TAC , rarement ailleurs, entre le STAT. S. 4, 8, 46. ABACUS 2
subst ot son détenninatif [adjec- âbarcëo (âbercëo), ère, empê-
tif, génitif, o u nom propre apposé] : [partie supérieure du chapiteau cher, tenir, éloigné : P . F E S T
judice ab uno T A C . An. 2, 60, par d'une colonne] : V I T R , 4, 1, U. 15, 13
un seul juge ; inilio ab Surise abaddir, n. indécl., T H , P R I S C , Abâres ou Avares, um, m.,
An .4,5. depuis les frontières de la 2, 34, ou abaddir, iris, m., A U G . peuple scythe : ISID. 9, 2, 66
Syrie; oppidoa CanopoTAC. An 2, Ep. I, 17, 2. bétyle, [et spécial' Abàrimôn, contrée de Scythie: 60 à partir de la ville de Canope: pierre que Rhéa donna à dévorer PLIN. 7, U. ABDUCO 4 ÂBÂEIS
En. 2, 553, enfoncer son épée abdïcâtus, a, um, part, deabdico. Abàris, is, m., nom de pers.
dans le flanc II [pass. réfl.] abdi, se 1 abdïco, âvi, âlum, are, tr. H' 1 divers : VlRG. En. 9, 342; Ov.
retirer à l'écart, se cacher : P L I N . nier, dire que ne... pas [sens M. 5, 86. _
2, 90 ; S E N . Vit. 20,6 ; T A C. H. 1, prim.] : N O N . 450 ; cf P A C . TV. 55 Abàrïtânus, a, um, Abaritain 79 H 2 [métaph.] se abdere, s'ense-11 2 renier [un fils, un père], ne [d'Abaris en Afrique] : PLIN. velir dans, s'enfoncer dans [avec pas le reconnaître : S E N . Contr. 1, 16, 172. abl. ou in ace] : lilteris Cic. Arch. 1, 13, etc: Liv. 40,11, 2 ; Q U I N T . âbarflcùlâmentum, i, n., arti- 12; in litleras Cic. Fam. 7, 33, 2, 3, 6, 77; 4, 2, 95, etc. || [fig.] reje-culation : PLACIT. 23, 2. s'enfoncer dans l'étude 11 3 [flg.j ter, repousser [en gén ] : P L I N . 2, Abâs, anlis, m., roi d'Argos : cacher, tenir secret [un sentiment, 82; 4, 31; 10,16, etc. H 3 renon-HYG . 170 I I autres personnages : frayeur, douleur, etc.] : S E N . Pol. cer à, se démettre de : a) se ma-
VIRG. En. 1,121; Ov. M . 5,126; 5, 5; T A C H . 1,88; P L I N . Ep. 3, gistratu Cic Gat. 3, 15, renoncer
etc. 16, 6 1 4 [poét.] cacher, recou-à une magistrature, cf. Div. 2,
Abasgi, ôrum, m., peuple de la vrir, dissimuler : caput casside Ov. 74 ; Hep. 2, 61 ; Leg. 2, 31 ; C E S .
M. 8, 25, recouvrir sa tête d'un Colchide : N O V E L . 28. prxf. C. 3, 2, 1; Liv. 4, 47, 6, etc.;
casque, cf. M. 6, 599; rivos con-Abâtôs, i, f., rocker dans le b) abdïcaremagistralum, abdiquer
geslu arense T A C . An. 15, 3, dissi-Nil : Luc. 10, 323. une magistrature : SALL. C 47,
muler des cours d'eau avec des 3 ; Liv. 2, 28,9 ; 5, 49,9 ; 6,18, 4 ; àbàvïa, , f., trisaïeule : D I G . œ amoncellements de sable. 6, 39, 1; c) fabs'] se démettre de âbâvuncûlus, i,m.,grand-oncle,
ses fonctions : abdicaverunl con- abdomen, ïnis, n., 11 1 ventre, frère do la trisaïeule : D I G .
sules CIC. Nat. 2, 11; les consuls abdomen : P L . Mil. 1398 I I [d'ani-àbâvus, i, m., I I 1 trisaïeul : P L .
se démirent de leurs fonctions, maux] : P L . Cure. 323 ; P L I N . 8, MU. 373 ; Glc. Br. 213 11 2 [au pl.
cf. Liv. 4, 34, S; 8, 37, 1; % 209 ; 9, 48 If 2 [Cg-j = sensualité, en gén.] les ancêtres : ClC. Har.
33, 4. gourmandise : insalurabile abdo-38; PLIN. 18, 39. men Cic. Sest. 110, un ventre insa-2 abdïco, dixi, dictum, ire, tr., àbax, âcis, m., c. abattis : Pnisc. tiable, cf. Pis. 41; 66; S E N . Ben. [t. de la langue relig.], refuser, re-7, 42. 7, 26, 4. pousser, ne pas consentir à : cum Abazea, ôrum, n., v. Sabazia. M > abdumen CHARIS. 35, 9. Attus Navius in qualtuor partes abba G R E G . - T U R . et abbâs, âlis, vineam divisisset, tresque parles abdûcë, v. abducQWH>-. m., SID. Ep. 16, 114, abbé, chef aves abdixissent Cic. Div. 1, 31, abdûco, dûxi, duclum, ère, tr. d'une communauté religieuse. Attus Navius ayant divisé la I [pr.] 1T 1 conduire en partant abbseto, v. abseio. vigne en quatre parts et les d'un point, emmener : coliorles se-Abbassium, ïi, n. ville de Phry- oiseaux ayant repoussé trois cum G/ES. C. 1, 15, 3, emmener
gie : Liv. 38, 15,15. d'entre elles [ = n'ayant pas donné avec soi les cohortes ; de ara P L .
abbâtïa, m, f., abbaye : ECCL. do signes favorables], cf. Liv. 27, Rud. 723, emmener de l'autel, cf.
I I [décad.] refuser, dénier abbâtissa, œ, f, abbesse : ECCL. 16,15 VARR . Men. 11 ; Liv. 2,56,15 ; 23,
abbîto, v. abxto. abdïdi, pf. de abdo. 23, 8 ; ex sedibus P L . Truc. 847, de
Abbïus, m., -a, f., nom de fam. abdîtê, furtivement, secrète- la maison, cf. Cic. Verr. 1, 85 ; 5,
ment : ECCL . 33; Br. 222; Liv. 5, 1, 5; ab romain : INSCR.
Sagunto exercilum Liv. 21,10, 13, abditâvus, a, um, éloigné : P L . abblandïor (adblandïor), tri,
emmener l'armée de Sagonte *Pœn.65 I I =abortivus P . F E S T . 21, int., flatter : [décad.].
[qu'elle assiège] cf. T I B . 2, 3, 61 16 abbrëvïâtïo, ônis, f., abrévia-
II 2 emmener, enlever : familiam abditus, a, um, 1T1 part, de abdo tion : ECCL. Cic. Verr.3,57,enleverlesesclaves; 1Î 2 adj. a) placé hors de la vue, abbrëvïâtôr, dris, m., abrévia- legiones a Bruto Cic. Phil. 10, 6, caché [au pr.] : Cic Tusc. 5, 38 teur : ECCL. enlever ses légions à Brutus, cf. Nat.2,95 ; CMS.G. 6,34,2 ; 6/[flj.'.] abbrëvîâtus, a, um, part, de CJES. C. 1, 9, 4 ; navis a preedoni-caché, secret : sententiœ abditœ abbrevio. bus abducla Cic. Verr. 5,125, na-Cic. Or. 30, pensées enveloppées; abbrëvïo, are, tr., abréger : vire enlevé aux pirates, cf. C/ES. C. vis abdila quœdam LUCR. 5,1233,
ECCL. il affaiblir : ECCL. 3, 23, 2 I I [avec dat.] aliquem, ali-certaine puissance mystérieuse ;
abcîdo, abcîse, etc., c. abscido, quid alicur, enlever qqn, qqch à sensus abditi Liv. 40, 21, 11, sen-
abscise, etc. qqn : P L . Merc. 994 ; V . - F L . 6,298 ; timents secrets, pensées intimes
1Abdalônyinus, i, m., roi de PETR . 114 il [dat. ou abl.? dou-Il [pl. n. abdila pris subst ] : terrée
Sidon : J U S T . 11, 10, 8. teux] VIRG . En. 10, 79; Luc. abdila LUCR. 6, 809, les entrailles
6, 441; 9, 648; 10, 153, etc. Abdara, m, f., ville de Bétique : de la terre, cf. S E N . Nat. 6, 7, 5
PLIN . 3, 8. Il [poét.] abdila rerum H O H . P. 49 II [fig.] séparer de, détacher de:
. Abdenago, indécl., nom — abditœ res, idées encore inex- If 1 [idée d'ëloignement] : a malis
primées Il [n. sing. forme des expr. mors abducil Cic. Tusc. 1, 83, la d'homme : ECCL.
mort nous détache des maux, cf. adv.] ex abdito Cic. Or. 79, de Abdëra, se, f., Cic. AU. 4,17, 3;
provenance secrète, de source Div. 2, 13; Nat. 2, 45; Verr. PLIN . fi, 217, et Abdëra, ôrum, n. 3, 159; Phil. 2, 44; de Or. 2, cachée, cf. S E N . Ben. 4, 32, 1; Liv. 45, 29, 6, Abdère, ville de
Ep. 41, 3; 56, 10; Nat. 3, 50; in 293, etc. Il 2 détourner de : ali-Thrace. abdilo S E N . Ir. 1, 5, en secret, quem ab negotio Cic. Flac. 92, dé-Abdërîtês, œ, m., Abdéritain, cf. Ep. 95, 64 I I -tior A U G . Conf. 5, tourner qqn de ses occupations, cf. d'Abdère : Cic Br. 30 ; de Or. 5; -tissimus A U G . Eucher. 16. OIT. 1, 19 ; Lee. 8 H 3 détacher,
3, 128 il -tânus MART. 10, 25, 4, détourner et amener a soi : discipu-abdo, didi, ditum, ère, tr. I I 1 pla-d'Abdère II -tee, ârum, m., Abdé- lum ab aliquo CIC. Fin. 5,75, enle-cer loin de, écarter, éloigner, déro-
ritains : Liv. 38, 41, 9; 43, 4, 12. ver à qqn son disciple ; equitatum ber aux regards, cacher : carras in
abdïcâtâo, ônis, f. (abdico), H 1 ad se CIC Phil. 11,27, amener à soi arliores silvas GJES. G. 7, 18, 3,
la cavalerie H 4 détourner d'une action de déposer une choso, de reléguer les chariots au plus épais
s'en démettre : Liv, 6, 16, 8 H 2 chose et mener à une autre : ne des forêts; copias ab eo loco abditœ
ars tanla a religionis auctorilate exclusion d'un fils de la famille, C/ES. G. 7,79,2, les troupes tenues à
abduceretur ad mercedem atque exhérédation : S E N . Contr. 1, 8, l'écart de cet endroit I I se in occul-
quœslum Cic. Div 1,92, pour éviter lum Cv£S. G. 7,30,1, se retirer dans 6; Q U I N T . 3, 6, 77; 7,1, 15; 7,
s'éloi-qu'une science si importantel'ombre; se in terram Cic Div. 2, 4 10, etc.
gnant de la majesté religieuse n'en 51, se cacher dans la terre, cf. abdïcatâvê, n é g a t i v e m e n t : vînt à la recherche du profit et Mur. 89; Fam. 7, 18, 2; 13, 29, GAPEL. 4, 409. du gain, cf. Glu. 89; Verr. 3, 4; Au. 9, 6. 1 II [avec in abl.l abdicâtïvus, a, um, négatif: 210; S E N . Ep. 24, 16 H 5 [fig. en Liv. 9, 7, 11; 25. 39, 1; 31, 36, 1
CAPEL. 4, 411. pari, de choses], emmener, enlever, Il [avec abl. seul] T A C An. 2, 39 abdïcâtrix, lois, f., celle qui emporter : omnia sternet abdu-Il [avec dat.] lateri ensem VIRG. renonce à : ECCL. ABDUCTIO 5 ABHORRE0
cetque secam vetustas SEN. Marc. attribut au sujet] : ab judicio abit I [pr.] errer loin de : inter homines 6, le temps abattra toutes 26, turpissime victus Cic. Com. 41, il a pâtre P L . Men. 31, s'égarer dans choses et les emportera avec lui, s'en va du procès avec la plus la foule après avoir perdu son cf. Ep. 71, 15. honteuse des défaites ; integri père ; aberrantes ex agrnine naves
SB ® > [arch.] abdouco CIL abeunt S A L L . J. 60, 7, ils s'en vont Liv. 37, 13, 1, des navires allant 1, 30 II impér. abduc, mais abduce cf. 58, 5; Liv. 3, sans dommage, à l'aventure loin du gros de la
PL . Bac. 1031; Cure. 693; Pœn. 11, 4 ; 9,12,7 ; f) [poét.] pénétrer flotte; qui pecore aberrasset Liv. 1173, etc.; T E R . Ad. 482; Phorm. dans, s'enfoncer dans : in corpus 41, 13, 2, [un taureau] qui orrait
LUCR . 4, 1111, s'enfoncer dans le 410 II pf. abduxti P L . Cure. 614. égaré loin de son troupeau. corps, cf. V I R G . En. 9, 695; STAT. abductïo, ônis, f., action d'em- Th. 8, 495; U, 631. nrfig.] 1T1 s'éloigner, s'écarter. mener D A R . 4 II expulsion C . - A U R . ab ahqua re, de qqch : Cic. Fin. 6, 1,1 II captivité : AMBROS. Psalm. I I [fig.] 1T 1 s'en aller, disparaî- 5, 83; Cxc. 55; Tusc. 5, 66; 98, etc. Il retraite, solitude : V U L G . tre: abiit itte annus Cic. Sest. 71, Phil. 7,1 ; Lig. 19 || ad alia Cic. Off.
Sir. 38, 20. cotte année-là s'écoula, cf. Cxi. 74 ; 1, 135, s'égarer sur d'autres idées
1abductus, a, um, part, de Mur. 7 ; etc. ; illa mea... abierunt II [abs ] se distraire de pensées pé-Cic. Fam. 9,20,1, mes propos d'au-abduco. nibles : Cic. AU. 12,38, m 2 s'éga-trefois... s'en sont allés; sensusabiit abdûmen, v. abdomen s — rer, se fourvoyer : Cic. Off. 1,100; Cic. TUSC. 1, 109, le sentiment a abduxi, pf. do abduco. conjectura Cic. Nat. 1, 100, s'égarer disparu, cf. Fam. 14,1,3; AU. 41, dans ses conjectures, cf. Att. 14, abduxti, v. abduco ^ >. 10, 2; Liv. 2, 4, 21T 2 [avec abl.] 22; Har. 23. AbeatSB, ârum, m., habitants magistratu, consulalu, etc., quitter
âbës, ind. prés, ou impér. d'Abéa (Achaïe) : P L I N . 4, 22. , une magistrature, le consulat, etc.:
2" pers. de absum. Cic. Rep.1,7 ; Pis. 6 ; Liv. 2,52,6 ; âbëcëdârîus, a, um, relatif à
Abessâlôm, ou-ôn m., c. Absa-l'a b c, abécédaire, alphabétique : 7, 22, 3, etc. ir 3 s'éloigner d'une
chose, s'écarter de, [avec ab] : ab lom. ECCL. Il m. pl. abecedarii, qui en
jure Cic. Verr. 1,114, s'écarter du sont à l'a 6 c : ECCL . || n. abeceda- âbesse, inf. de absum.
droit ; abeamus a fabulis Cic. Dit). riwm, l'abc: ECCL. âbëuntds, gén. de abiens. 2, 22, laissons là les récits fabu-àbëgi, pf. do abigo. abfôre ou abfutûrum esse, inf. leux, cf. Ac. 2, 90 il Mue unde abii fut. de absum. Abêl, indécl., ou Abêl, élis, ou redeo H O R . S. 1,1,108, je reviens à
Abêlus, i,m., Abel, [fils d'Adam] : abfôrem, imp. subj. de absum. ce point d'où je suis parti || ne lon-
ECCL. gius abeam Cic. Fin. 2,96, pour ne abfûat v. absum ^ >
pas faire une trop longue digres-Abëlïcus, a, um, d'Abel : M Y T H . abfûi, pf. de absum.
3, 6, 15. sion, cf. Bep. 3, 38; Cœc. 95, abfûtùrus, a, um, part. fut. de
etc. ; quid ad islas ineptias abis? absum. Abella, , f. V I R G . En. 7, 740,
œ Amer. 47, pourquoi t'écartes-tu et Abellse, ârum, f., GHARIS. 35,8, Abgar et Abgarus, i, m., nom de ton sujet pour dire de pareilles
ville de Campanie II -âni, ôrum,m., de plusieurs rois : ECCL. || Acba-sornettes? ir 4 s'éloigner d'un état
habitants d'Abella : J U S T . 20, 1, T A C . An. 12, 12 ("Ax6apo; Ap-ruspour passer à un autre ; changer
13. PIEN) . de nature, se transformer en
àbellâna ou àbellïna nux, v qqch [avec in ace] : e in u abiit abgrëgo, are, tr., séparer [du
avellana. VARR . L. 5, 91, e s'est changé on troupeau] : P . F E S T . 23, 7.
u ; in villos abeunt vestes Ov. M. âbhïbëo, ère, éloigner : * P L . Abellïaâs,. âlis, m., habitant
d'Abellinum : P L I N . 3, 105. Trin. 263.
1, 236, ses vêtements se changent AtoellÏTWTTi , i, n., ville du Sam- àbhïëmat, impers., il fait un en poils, cf. 2 , 673; 4, 396; 4, nium : P L I N . 3, 63 II -ïnus, a, um temps d'hiver : * P L I N . 18, 354. 658; 13, 674, etc. II 5 [on parlant
d'Abellinum : P . - N O L . Carra. 20, abhinc, adv I [liou], loin d'ici: d'une affaire] abire ab aliquo,
68. LUCR. 3,954 ; A P U L . Flor. 16. échapper à qqn : Cic. Verr. 1,
II [temps] 1( 1 à partir de main-abëmo, ère, tr., emporter: P . 141; 3, 148 W [en pari, d'argent]
FEST . 4, 18. sortir des coffres de qqn : Verr. tenant, à comptor de maintenant :
aHavec acc.] hoc factumst ferme abéna, c. habena. 2, 55 6 aboutir à : a) [avec in
abhinc biennium PL. Bac. 388, cela acc.] in vanum S E N . Ep. 94, 17, AbentïXLUS , c . Aeenliwts. s'est passé il y a maintenant deux aboutir au néant, être sans effet;
âbëo, fi, ïtum, ïre, int. I [pr.] ans environ, cf. Cas. 39 ; T E R . And. b> [avec un adv.] avoir telle, telle s'en aller, s'éloigner, partir : Cic. 69; Hec. 822, etc.; Cic. Com. 37; issue : mirabar, hoc si sic abiret
Cat. 2,1 ; Flac. 87; Fin. 4, 7; a) abhinc annos prope trecentos fuit TER . And. 175, je m'étonnais que
[avec ez] ex eorum agris Cic. Cic. Div. 2,118, il vécut voilà près la chose eût ce dénouement, cf.
Verr. 3, 79, s'en aller de leurs de trois cents ans, cf. Verr. 1, 34; Cic. Fin. 5, 7; Att. 14, 1, 111 7
Balb.l6;Phil.2,119,etc; b) [avec terres ; ex conspectu C/ES. G. 6,43, [expr. familière] : abi in malam
5, s'éloigner de la vue, cf. C. 2, abl.] abhinc annis quindecim Cic. rem ! va-t'en à la malheure I abi
Com. 37, il y a quinze ans mainte-in malam crucem! va te faire
nant, cf. Verr. 2,130 ; Ait. 12.17; pendre.' va-t'en au diable : P L . , XJ., o ,-«c. n |uvec ae\ uic. Verr.
GELL. 1,10, 2.V2 [par rapport à TER . ; cf. Cic. Phil. 13, 48. 2,55; P L . Men. 599 l| [avec ab] ab l'avenir] : P A C U V . Tr. 22; T E R T . hislotis Pl. 553 ; aburbeÏAV. m> y impér. abei CIL 1, 1007, Marc. 3, 5. 36, 3, 3, s'éloigner de ces lieux, 8 I I abin = abisne PL. , T E R . Il le pf
de la ville ; ab aliqug P L . Cap. abivi ne se trouve nulle part ; les àbhorrens, tis, 1 part. prés, de
487, s'éloigner de qqn, quitter qqn, formes sync. abi, abit se trouvent abhorreo H 2adj' a) déplacé, inop-
cf. Mil. 1084; T E R . Eun. 791; en poésie ; l'inf. abisse est presque portun : abhorrentes lacrimœ Liv.
Cic. Verr. 2, 54; Flac. 50; Liv. de règle. 30, 44, 6, larmes déplacées, cf, 27,
28, 24, 8; ab oculis P L . Trin. 989, 37,13 ; b) [avec dat.] inconciliable Abëôna, œ, f., déesse qui pré-s'éloigner des regards, cf. Cas. avec, qui ne répond pas à : huic sidait au départ : AUG. Civ. 4,21. 302; Truc. 477; S E N . Ep. 36, 10 profectioni àbhorrens mos Liv. 2,
Il [avec abl.] navi P L . Merc. 110, àbëquïto, âvi, are, int., partir à 14, 1, coutume qui jure avec ce
quitter un vaisseau, cf. Amp. 208 ; cheval : Liv. 24, 31, 10. départ.
Liv., T A C ; b) [avec supin] cu&i- àbëram, imp. de absum. àbhorrëo, fi», ère, int. 1 s'éloi-tum P L . Most 486, s'en aller se
àbercëo , v . abarceo. gner avec effroi de qqch ; éprouver coucher, cf. Rud. 707 ; 898 ; etc. ;
de l'horreur, de 1 aversion, de C) [avec inf.] abi quserere P L . Cist. âbëro, fut. de absum,
l'éloignement, de la répugnance cf. Bac. 502, va-t'en chercher, âberrâtâo, ônis, f., moyen de pour qqch: ai [avec ab] a dolort 900; Trin. 335, etc.; «/[avecacc. s'éloigner, de, diversion à : Cic. Cic. .Fin. 3, 62, avoir de l'aver-de quai.] abi luam viam P L . Rud;. AU. 72, 38, 3; Fam, 15, 18, 1. sion pour la douleur ; a Musaxvm 1027. va-t'en ton chemin ; e) [avec
àbeiTOj âvi, âtum, are. int. honore et a poelarum soluté CSG, ABHORRE SCO ABJTJNGO 6
banni, rejeté toute hésitation : Arch. 27, avoir de la répugnance à soi un troupeau pour le détourner,
glorifier les Muses et à sauver emmener, détourner, voler : Cic. salutem Cic. Plane. 79, abandon-
les poètes, cf. Clu. 27 ; Arch. 1; ner le souci de sa conservation. Verr.l, 28; 3, 57; Liv. 2, 23,5;
CjES. C. 1, 85, 3 ; etc. ; b) [avec 28,8,10 ; 39, 47. 2. etc. 11 3 expul- II .[idée d'abaissement] 1F 1 je-
abl.] CURT. 6, 7, 11 ; T A C . An. 1, ser [le fœtus avant terme] : Cic. ter en bas, jeter à terro, rejeter [de
54; 14, 21 ; H. 4, 55 ; c) [avec Clu. 32 ; P L I N . 14, 116 ; TAC. An. haut en bas] : de suo capite insigne
ace, pris trans'] S U E T . Aug. 83; 14, 63; SUET. Dont. 22 11 4 [fig.] regium Cic. Sest 58, rejeter de sa
Galb. 4, et décad. ; d) [abs'] se tête le diadème ; insignibus abjec-chasser, faire disparaître, dissiper
détourner avec horreur : Cic. Clu. [fatigue, désirs, soucis] : P L . Merc. tis Cic. Plane. 98, ayant jeté à
41 U n'avoir aucune disposition terre ses insignes; statua objecta 113; S E N . Ep. 65, 15; H O R . Ep.
favorable pour faire une chose, Cic. Verr. 2,160, la statue une fois 1, 15,19 II medio jam noclis abac-
être réfractaire : de Or. 2, 85 || être abattue ; anulum in mari Cic. Fin. lœ curriculo VIRG. En. 8, 407, au
hostile : Liv. 29, 12, 10 1F 2 [en 5, 92, jeter en mer son anneau ; se moment où la nuit qui s'en va est pari, do choses] êtro incompatible in herba Cic. de Or. 1, 28, se jeter au milieu de sa course. avec, répugner à : a) ab aliqua re, dans l'herbe; e muro se in mare 1. àbïi, pf. de abeo. ab aliquo : genus dicendi, quod a con- Cic. Tusc. 1, 84, se jeter du haut
sueludine judiciorum abhorret Cic. 2. Abïi, ôrum, m., Abiens [Scy- d'un mur dans la mer 11 2 abattre,
Arch. 3, une façon de parler thie] : CURT. 7, 6, 11. terrasser : feriuntur, abjiciunlur
incompatible avec l'usage des tri- Cic. Tusc. 2, 36; ils se frappent, Abïla, œ, f., ville de Syrie : bunaux ; hoc lanlum faànus ab eo se terrassent; luclator 1er abjeclus ANTON . 198 ; Il montagne de Mau-
non abhorret Cic. Clu. 1S7, ce si SEN . Ben. 5, 3, 1, le lutteur ter-ritanie : M E L . 1, 27. grand crime n'est pas incompatible rassé trois fois ; ad lerram virgis AbHêni, ôrum, m., habitants avec sa nature, cf. Rep. 1,24;Fin. abjeclus Cic. Verr. 5, 140, abattu d'Abila : CIL 3, 199. S, 66; Cat. 1, 20; Au. 1, 20, 2; sur le sol à coups de verges || se Abimelech, m. indécl., nom de Ac. 2, 29 ; b) oraliones abhorrent abjicere Cic. Sest. 79, se laisser plusieurs rois : ECCL. inler se Liv. 38, 56, 5, les discours tomber à terre ; se ad pedes alicui
sont contradictoires entre eux; c) àbin, v. abeo a > ou ad pedes alicujus, se jeter aux
abhorrebat ab fide quemquam. . âbinde = inde : COMM. Apol. : Cic. AU. 8,9, 1 ; 4, pieds de qqn
inlralurum Liv. 9,36, 6, on répu- 330 ; P . - N O L . Ep. 6, 2. 2,4 ; Fam. 4,4,3; ego me plurimis
gnait à croire que quelqu'un entre- pro le swpplicem abjeci ClC. Mil. àbintus, de l'intérieur : V U L G .
rait..., cf S U E T . Cal. 12; d) v. 100,moi, je me suis jeté pour toi en Mat. 7, 15. abhorrons. suppliant aux pieds d'une foule de âbinvïcem = invicem: V U L G .
personnes 11 3 [fig.] a) abattre [au
Mal. 25, 32; C Y P R . Ep. 63, 9. sens moral] : mxror mentes abjicil âbhorresco, ère, int. et tr., âbistinc =istinc : «QUEROL. 9,1. SEN . Clem. 2, 5, 5, l'afflietion abat se détourner de : ECCL .
Abïtâcus, v. Avilacus. [déprime] l'esprit ; se abjicere Cic. àbhorridë, d'une manière qui Abitmee, ârum, f., ville d'Afri- Tusc. 2, 54, se laisser abattre l| choque : CHARIS. 57, 5.
que : A U G . Bapt. 7, 54 u -nensis, surtout part. a6jectos=abattu : àbï, impér. de abeo. Cic. Cal. 3, 10; 4, 3; Dom. 25; e, d'Abitinaj
âbïbïtur, [fut. pass. impers.l on àbïtïo, ônis, f., départ : P L . Bud. s'en ira : P L . Merc. 776 ; cf. L'iv. b) abaisser,ravaler : augendisrebus 503 ; T E R . Haut. 190.
9, 32, 6; 24, 19, 7. el conlra abjiciendis Cic. Or. 127, âbïto, ire, v. abseto. àbïcïo, v. abjicio. en grossissant ou au contraire en àbïtùs, ûs, m. 1F 1 départ, éloi- affaiblissant les faits, ef. Tusc. 5, âbïdum (abi dum), T E R . Haul. gnement : P L . Amp. 641; Cic. Verr. 51; Suit. 65; Verr. 3, 95; suas 249, va-t'en donc. 3, 125 11 2 issue, sortie : VIRG. En. cogitaliones in rem humilem ClC. àbïëgînëus, àbïëgnëus et àbïë- 9, 380; T A C . An. 14, 37. Lie. 32, ravaler ses pensées à un gnïus, a, um, c. abiegnus: CIL àbïvi, v. abeo >. objet terre à terre, cf Par. 14; 1, 577. abjëci, pf. de abjicio. c) [en pari, du débit ou du style] àbïëgnus, a, um (abies), de sa- laisser échapper négligemment, abjecte, lâchement, bassement : pin; abiegnus equus PROP. 3,1, 25, laisser tomber : Cic. de Or. 3, CIC. Phil. 3, 28; Tusç. 2, 55; le eheval de Troie. 102 ; Or. 199. abjeclius T A C . D . S ," [superl. déead.j
àbïens, ëunlis, p. prés, de abeo. ïtâ—y orth. la meilleure abicio. abjectïo, ôm"s,f. (abjicio), II 1 àbïës, élis, f. II 1 sapin (arbre) : abjûdïcâtus, a, um, part, de action de rejeter, de laisser tom-CJES. G. 5, 12, 5 1F 2 [objets faits abjudir.o ber : C.-AUR. Acul. 2, 10, 59 11 2
avec le sapin, cf. Q U I N T . 8, 6, 20] abjùdico, âvi, âlum, are, tr. 1F 1 abattement, découragement : Cic. tablettes à écrire : P L . Pers. 248 || refuser par un jugement, enlever Pis. 88
vaisseau : VIRG. En. 8, 91 II lanee par un jugement : Alexandriam a àbjectus, a, um 1F 1 part, de ab-VlRG. En. 11, 667. populo Romano ClC. Agr. 2, 43, jicio 1T 2 adj' : a) [rhét.] banal, àbïëtârîus, a, um, de sapin : par son jugement enlever Alexan-plat : CIC. Br. 221 ; de Or. 3, 150 ;
P . F E S T . 27, 11 I I m. pris, subst., drie au peuple romain; ob inju-Or. 192 ; b) bas, humble, commun :
ouvrier qui travaille le sapin : riam agri abjudicali Liv. 4, 1, 4 } Cic. Dej. 30; Phil. 2, 82; Mil. 47;
VULG . à cause du jugement injuste qui Off. 1, 124; c) abattu, sans cou-
âbiga, a-, f., ivette commune ne leur avait pas attribué le ter-rage : Cic. Lse. 59; Clu. 68; Phil.
[plante abortive] : P L I N . 24, 29. ritoire H 2 [flg-]rejeter, repousser: 13, 17 ; Tusc. 3,26, ete. Il abjectior
se a viia P L . AS. 607, renoncer à àbïgëâtôr, ôris, m., voleur de Leg. 1, 51; Fam. 1, 9, 16; abjec-
la vie; aliquid ab aliquo Cic. bestiaux : P A U L . Sent. 5, 18, 1. lissimus Q U I N T . 11, 1, 13; P L I N .
Verr. 1, 4, dénier qqch à qqn; àbïgëâtûs, MÎ, m., enlèvement Ep. 1, 5, 8
sibi libertatem Cic. Cœc. 99, se dé-de bestiaux : D I G . abjïcïo, jêci, jeelum, ère (ab et nier la qualité d'homme libre. àbïgëo, are (ab, ago), tr., dé- jacio), tr. I [idée de séparation, abjûgassëre, v. abjugo m >• tourner, enlover [le bétail] : CYPR. d'éloignement] 1F 1 [pr.] jeter loin
abjûgo, are, tr., détacher du Ep. 71, 2. de soi : Cic. Dej. 29 ; Tusc. 2, 54 ;
joug; éloigner, séparer, ab aliqua àbïgëus, i, m., voleur de bes- Mur. 45; pilis abjectis temere
re, de qqch : P A C Tr. 222. magis quam emissis Liv. 2, 46, 3, tiaux .• ULP. Dig. 47, 14, 1.
>- abjugassere inf. fut. : jetant loin d'eux leurs javelots au âbîgo, ëgi, actum, ère (ab et
GLOSS. 2, 3, 41 hasard plutôt que les lançant II 2 agoJ, tr. If 1 pousser loin de, chas-
[fig.] abandonner, laisser là [un abjunctus, a, um, part, de ser : aliquem ab tedibus Pt.Amp.
espoir, un projet, une affaire] abjungo n n subst. abjunctum, ex-979, repousser qqn de la maison,
Cic. Fam. 4, 7, 2; Cal. 2, 14; pression concise : CARM. F I G . 55. cf. Liv. 2, 37. 9; 8, 14, 8; puer,
Mur 45 il dolorem Cic. Tusc. 3, 66, abjungo, junxi,junclum, ère, tr. abige muscas Cic. de Or. 2, 247,
chasser la douleur; abjecta omni 11 1 détacher du joug, dételer s esclave, chasse les mouches, cf.
cunctatione Cic. Off. 1, 72, ayant VIRG. G. 3, 5181F 2 [fig.] séparer! Tusc. 1, 104 11 2 pousser devant ABJUBASSIT 7 ABOLESC O
CES . G. 7,56,2; Cic. Au. 2,1,8. ablïgurrio, ïvi, ou ïi, ire, tr., abnormïtas, âlis, f., énormité :
abjûrassit, v abjura m >. faire disparaître en léchant, lé- GL0SS.
cher : AitN. Nal. 7, 3 || [fig.] dévo-abjùrâtïo, ônis, f., négation d'un abnûentïa, œ, f., action de re-
rer, dissiper : TER. Eun. 235. dépôt : I S I D 5, 26. pousser [une accusation] : ÀuG.
abjùiâtôr, ôris, m., qui nie un abllgnrrffîo, ônis, f., action de RheU p. 144, 2.
dissipor : CAPIT. Macr. 15, 2, dépôt avec parjure : CASS. Var. abnuëo, ère, c. abnuo [DIOM.
11, 3. ahûgurrïtôr, ôris, m., dissipa- 382, 11] : E N N . An. 279; Tr. 284.
teur : A M B R . Ep. 45, 10. abjùrâtus, a, um, part, de abnûïtïo, ônis, f., refus : P .
abjuro. ablingo, ëre, tr., humecter, bas-
FEST . 108, 7.
siner [les yeux] : M.-EMP.S, abjuigo, are, tr., refuser à qqn abnûïtûrus, a, um, part. f. de
un objet en contestation, adjuger abloco, are, tr., céder en loca- abnuo : S A L L . H. 1, 50.
à un autre : H Y G . Fab. 107. tion : S U E T . Vil. 8.
abnûmëro, are, compter entiè-abjùro, âvi, âtum, are, tr., nier ablûdo, ëre, int., ne pas s'ac-
rement : N I G I D . d. G E L L . 15, 3,4. par un faux serment : S E R V . En. corder avec (cf. àiraBeiv) ; [fig.]
8, 263; pecuniam P L . Rud. 14, s'éloigner de, être différent de, abnûo, fij, ëre, tr.1[ 1 faire signe
[avec ab] : H O R . S. 2, 3, 320. pour repousser qqch, faire signe mer une dette par serment, cf.
que non : GELL. 10, 4, 4; cf. PL. Cure. 496; S A L L . G. 25, 4; Cic. ablùo, ûi, ûlum, ëre, tr. 1T1 en-
Cap. 480; Truc 4 || [avec prop. AU. 1, 8, 3; V I R G . En. 8, 263. lever en lavant, laver [sang, sueur] :
inf] faire signe que ne... pas : > arch. abjûrassit = abjura- VIRG. En. 9, 818 ; S E N . Ep. 86,
Lrv. 36, 34, 6 11 2 [fig.] a) refuser, vent PL. Pers. 478. 11 ; T A C . H. 3, 32 11 Ulixi pedes
aliquid, qqch : Cic. Fin. 2, 3; Cic. Tusc. 5, 46, laver les pieds ablactâtâo, ônis, f., sevrage :
Lrv. è{ 2, 11; 30, 16, 9, etc. J| VULG . Gen. 21, 8. d'Ulysse II [t. relig.] purifier par
[avec inf.j refuser de : Liv. 22, ablution : VIRG. En. 2, 719 V 2 ablactâtus, a, um, part, de 13, 11; 22, 37, 4; etc.; T A C . An. [fig.] laver, effacer, faire dispa-ablacto. [1, 13; H. 2, 40, etcj [abs] Lrv. raître : Cic. TUSC. 4, 60; L U C R . ablacto, âvi âtum, are, tr., 4, 13, 12; 6, 24, 4; TA C Agr 4; 4, 875 11 3 effacer une souillure, sevrer : ECCL. Ji. 1, 61, etc. Il non abnuere quin purifier par le baptême : ECCL. ablâcùo, v. ablaqueo >-. TAC . An. 13,14, ne pas s'opposer ablûtïo, ônis, f. H 1 lavage : ablâquëàtïo, ônis, f., déchaus- à ce que [ou avec prop. inf. SUET.
PLIN . 17, 74 11 2 ablution, purifi-sement [dégagement des racines] : Cces. 19] \\ aliquid alieui Cic. Fat. 3; cation : ECCL.
COL. 4, 4, 2; 4, 8, 2,- 5, 10, 17, SALL. J. 47, 4; H. 1, 50, refuser ablûtôr, ôris, m., celui qui etc. ; P L I N . 17,194 ; 17,246 II fosse : qqch à qqn II alieui de re S A L L . purifie : T E R T . Marc. 3, 221. COL. Arb. 24. J. 84, 3, opposer à qqn un refus
ablutus, a, um, part, de abluo. ablàquëâtus, a, um, part, de sur un point. || alieui rei APUL.
ablûvïo, ônis, f., enlèvement M. 4,13,1 ; 6,6,1, renoncer à qqch; ablaqueo.
de terres par l'eau : GROM. 124,1 ; b) nier, aliquid, qqch : Lrv. 26,19, ablàquëo, âvi, âlum, are, tr.,
ISO., 27. 8 II [avec prop inf ] nier que : Cic. déchausser [creuser la terre autour
Leg. 1, 40; Liv. 10, 18, 7; 22, d'un arbre pour couper les racines ablûvïum, U, n., déluge, inon-
12, 6; 24, 29, 12; 30, 20, 6, etc.; dation : L A B E R . d. GELL. 76, 7,1. inutiles ot les rejets, et pour main-
1TAC . H. 2, 66 |l [abs ] T A C . An. tenir l'eau à la base de la plante] : abmâtertëra, se, f.. sœur de
4, 17; 15, 56; H. 4, 41 || [pass. CAT. Agr. 5, 8; 29, etc. ; COL. 5, la trisaïeule : D I G . 38, 10,3.
imp.] abnuUur Lrv 3, 72, 7, on 9, 12; 11,2,40, etc.; P L I N . 17,259. abnâto, are, int., se sauver à nie que. H»—>- ablacuo V A R R . R, 1,29,1. la nage : STAT. Ach. 1, 382.
a > arch. abnuont = abnuunt. ablâtïo, ônis, f (aufero), action abnëgâtïo, ônis., f., dénégation: PL . Cap. 481; Truc. 6 II paît, f., d'enlever : ECCL. ARN . /, 32 II [gram.] négation : abnuiturus SALL. H. 1, 50. 1 ablâtïvus, i, m., [avec ou sans [décad.]. abnùrus, ûs, f., femme d* casus] ablatif: Q U I N T . 1, 4, 26; abnëgâfâvus, a, um, négatif : petit-fils : GLOSS. 7, 9, 10, etc., cf. D I O M . 302, 4. PRISC._ 15,32. abnûtivus, a, um, négatif : D I G . 2 ablâtâvus, a, um, qui gouverne abnégâtôr, ôris, m., celui qui abnûto, are, tr., refuser par l'ablatif : I S I D 1, 13, 1. nie : T E R T . Fug. 12. signes répétés : P L . Cap. 611 ; cf. ablâtôr, ôris, m., ravisseur : abnëgo, âvi, âlum, are, tr. K 1 Cic. de Or. 3, 164.
ECCL . refuser absolument, alieui aliquid,
Abobriga, as, f., ville de Tarra-ablâtus, a, um. part, de aufero. qqch à qqn : VIRG. En. 7, 424; connaise : P L I N . 4, 112. HOR . O. 1, 35, 22 II [avec inf.] se ablëgâfâo, ônis, f. H 1 action de
Abodïâcum, i, n., ville de Vin-refuser à : VIRG. G. 3 , 456 ; En. faire partir loin de, d'éloigner : délicie : P E U T . 2, 637 1T 2 renier [un dépôt] : Lrv. 6, 39, 7 11 2 bannissement,
SEN . Ben. 4, 26, 3; P L I N . Ep. 10, Abôlâni, ôrum, m., peuple du rélégation : P L I N . 7, 149.
Latium : P L I N . 3, 69. 96, 7;Jvv. 13,94. ablëgâtus, a, um, part, de
àbôlëfâcïo, fêci, faclum, ëre, c. ablego. abnëpôs, ôtis, m., arrière-petit-
aboleo :_TERT. Apol. 35. flls (4* degré) : D I G . 38, 10, 1, 6; ablegmina, um, n., parties des
SUET , Tib. 3 1 âbôlëo, eut, Hum, ëre, tr. Il 1 entrailles réservées pour être
détruire, anéantir : VIRG. En. ahneptàs, fc, f., arrière-petite-offertes aux dieux : P . F E S T . 21, 7.
4, 497; S E N . Ep. 87, 41; T A C . H. fiUe : S U E T . Ner. 35. ablëgo, âvi, âlum, are, tr., 2,48, etc. 11 2 [fig.] supprimer, dé-Abner, m. ind., général de envoyer loin de, éloigner, écarter, truire, effacer [des rites, des l'armée de Saiil : B I B L . [avec ab) : a fratris advenlu Cic. mœurs, des lois] : Liv. 25, 1, 7; AU. 2, 18, 3, empêcher d'être Abnôba, œ, f., mont de Ger-
TAC . An. 14, 20; 3, 36; 3, 54; présent à l'arrivée d'un frère, cf. manie : P L I N . 4, 79; T A C . G. 1 memoriam flagilii Liv. 7, 13, 4, Liv. 5, 2, 4 U dimisso alque able- abnocto, are, int., passer la effacer le souvenir d'une honte, gato consilio Cic. Verr. 2, 73, nuit hors de chez soi, découcher : cf. 10, 4, 4; 25, 6, 18 II alieui ma-le conseil étant congédié et écar- SEN . Vit. 26, 6,- GELL. 13,12, 9. gislratum Liv. 3, 38, 7, suppri-té, cf. Verr. 2, 74; 2, 79; 5, 82; abnôdâtus, a, um, part, de à" qqn sa charge. merpueros venatum Lrv. 1, 35,2, éloi- abnodo. a > P B I S C . 9, 54 donne aussi ier les enfants en les envoyant abnôdo, are, tr., couper les abolelum et abolui. rla chasse. nœuds, les excroissances fde la 2 âbôlëo, c. redoleo, renvoyer ablepsïa, œ, f., (<46X£<J)(a), inat- vigne, etc.] : COL. 4, 24, 10. une odeur : GLOSS. tention, distraction : S E R V . En. 7, abnormis, e, (ab et norma), âbôlesco, ëvi, ëre (aboleo 1), 647 ; [en grec dans S U E T . Cl. 39]. ii n'est pas conforme à la règle : int-, dépérir, se perdre : COL. 3,2,
ablëvo, are, tr., alléger, soula- SOR. S. 2, 2. 3 [= en dehors de 4 ; [fig.] s'effacer : V I R G . En. 7,
ger : AMBR. Ep. 68, 3. toute école philos.]. 231 ;Uv. 1,23,3; 3,55,6. ABOLITI O 8 ABRUMP O
abrënuntïâtîo, ônis, f., renon-àbôiïtïo, Unis, î., abolition, sup- 155, la voix s'éteint, manque.
â- > aborsus P A U L Sent. 4, 9, ciation : ECCL. pression : T A C . An. 13, 50; 13, 51 :
6 qui a avorté. abrënuntio, âvi, âtum, are, int^ facti S U E T . Tib. 4, amnistie
âbôriscor, sci. int., mourir : avec dat., renoncer [au diable, au âbôlïtôr, ôris, m., qui détruit :
LUCR . 5, 733. monde, etc.l : ECCL. TERT . Fera. 1, 3.
1 àborsus, a, um, v. abo- abreptàîo, ônis, f., enlèvement : 1. âbôlïtus, a, um, part, de
1 3 > aboleo. rior GLOSS.
2 . âbôlïtus, ûs, m., c. abolitio: 2 aborsus, ûs, m., avortement : 1 abreptus. a, um, part, de
TERT . Fug. 9. CASS. 4, 41. dbripio
àbolla, œ,f.,manteaudeguerre: 1 âbortïo, îvi, tre, int., avorter : 2 abreptus, ûs, m , enlève-
VARR. ^ VULG . Job. 21, 10; ECCL. ment : [decad.]
Men. 2231| A , j S Ï m,, habitants 2 âborflo, ônis, f., avortement : Abrettêni, ôrum,
manteau ^^2J|f|ffe|fc. PL . Truc. 201; Cic. Clu. 34; 125. de l'Abrettène [Mysie] : P L I N .
de philoso- ^T^^^^St ^ 5 , 123. âbortàram, ïi, avortement :
phe : M ART. rép'^ttSlËx!^ HIER . Ep. 22, 13. Abrincates, um, m .„ Abrincatee,
ôrum, m., Abrincatèni, ôrum, m., âborfïvum, i, n., substance Juv. 3,115 ^/hsJpWp abortive: P L I N . 25, 25; Juv. 2, Abrincatui, ôrum, m., les Abrin-
Il manteau ^ \ 5 ^ v S ^ . 32; 6, 368. cates [auj. Avranches] : P L I N . 4,
âborSvus, a, um 1T 1 né avant 107
terme : HOR. S. 1, 3, 46 1T 2 qui Js^ljjvv. - 3 l abrïpïo, ripûi, replum, ère (ab
fait avorter : P L I N . 7, 42, etc. 4,76; S D E T . ABOIXA et rapio), tr., arracher, enlever:
âborto, âvi, are (aborior), int., [avec o] o iribunali Cic. Verr. 5, Cal. 3 5 .
avorter : VARR. R. 2, 4, 14 II tr., 17,arracher du tribunal; [avec ex] àbôlûi, v. aboleo B) >•
mettre au jour avant terme : Verr. 4, 107; [avec de] Verr. 4, âbôminâbOis, e, abominable :
24 ; [avec dat.] pecora litori abrepta PIRM . Math. 6 31. VULG . Lev. 11, 10.
âbortum, i, n., enfant né avant PLIN . Ep 8 20, 8, troupeaux }âbômïnâmentum, i, n., chose arrachés au rivage || [fig.] ( filium) terme : DIG. 29, 2, 30. T E R T . Jud. 13. abominable : etiamsi natura a parentis similitu-1 âbortus, a, um, p. de aborior. àbômïnandus, a, um, [pris dine abriperet Cic. Verr. 5, 30, 1adj ] abominable : Liv 5, 24,11; 2 âbortus, ûs, m., avortement: (le fils) quand bien même la
QUINT . 8, 6, 40. Cic. AU. 14, 20, 2; LUCR. 4, nature l'entraînerait loin de la 1243 II abortum facere : a) avorter àbôrnïnantër, d'une manière ressemblance paternelle ; Romu-[en parlant de la femme] : P L I N . abominable: COD. T H . 3, 12, 13. lum etiamsi natura ad humanum
27, 110; Ep. 8, 10, 1; b) faire àbômïnàtïo, ônis, f., action de exitumabripuit Cic.Hep. 1,25, Ro-
avorter [en parlant de drogues ou repousser comme une chose exé- mulus, quoique la nature l'ait
substances] : P L I N . 14, 110, etc. || crable : LACT. Inst. 1, 17 il chose emporté brusquement vers une
fig., en pari, d'écrivains] âbortus abominable, abomination : T E R T . fin mortelle || se abripere, s'esqui-
acere P L I N . prsef. 28, produire SJud. 5; ECCL. ver, se dérober : P L . Cure. 597 ;
des avortons. àbômïnâtus, a, um 1T 1 part, Liv. 22, 6, 10 ; S U E T . Tib. 45.
abpatrùus, », m., frère du tri-passif de abomina: Liv. 31, 12, Abrodisetus, v. Habrodisetus.
saïeul : D I G . 8; H O R . Epo. 16, 8; P L I N . 10, abrôdo, rôsum, rôdëre, tr., enle-abra, œ, f., jeune servante : 34 ; 18, 5 If 2 part, de abominor. ver en rongeant, détruire en ron-
VULG. Judith. 8, 32. âbômïno, âvi, âtum, are, tr., geant : VARR. R. 2, 9, 13; PLIN. Abràcûra, v. Habracura. repousser comme sinistre pré- 37, 82. abrâdo, râsi, râsum, ère, tr., sage; n'existe qu'aux formes pas- abrôgans, fis, humble : GLOSS. enlever en rasant, raser : Cic. sives : V.-FLAC. d. PRISC. 8, 16;
abrôgâtïo, ônis î. (abrogare), Corn. 20 ; P L I N . 6,162 I I [flg.] enle-[surtout au part., v. abominâtes.]
suppression par une loi d'une ver à, extorquer à, [avec ab] : T E R . àbômînor, âtus sum, âri, tr. autre loi, abrogation : Cic. AU. Phorm. 333 ; Cic. Cœc. 19 || [avec 1 écarter un mauvais présage :
3, 23, 2. dat. ou abl., douteux] enlever à : Liv. 6, 18, 9 ; 30, 25, 12 ; Q U I N T .
SEN . Ep. 88, 11 ; P L I N . Pan. 37. abrôgâtôr, ôris, m., celui qui 11, 3, 114 I I [avec ace] repousser
abroge, qui détruit : A R N . l 50. ses vœux : Liv. 39, 22, 5; Abrahaeus, i, m., descendant ade
d'Abraham : A U G . Civ. 16, 3. quod abominor 1 Ov. M. 9,677, ce abrôgâtus, a, um, part, de
Abraham, patriarche hébreu. qu'aux dieux ne plaise ! 11 2 re- abrogo.
p .> indécl. chez certains écri-pousser avec horreur : Liv. 30, abrôgo, âvi, âtum, are, tr. 1T 1 vains:; chez d'autres, gén. et dat. 30, 9; 32, 38, 5; 40, 4, 8; P L I N . enlever ; a) fidem alicui, alicui rei, Abrahse I I Abrahamus, i P R I S C . Ep. 6, 4, 4 H [avec inf.] avoir hor- enlever le crédit à qqn. à qqch :
3 . 11: Abram V U L G . Gen. 21,26; reur de : S E N . Ben. 7, 8, 2 II adj. PL . Trin. 1048; Cic. Com, 44;
verbal : quod abominandum [est] Abramus CYPR. GALL. Gen. 666. Ac. 2, 36; b) imperium, magistra~
Liv. 23, 3, 5, chose qu'on doit Abrâmïda, ,T, m., descendant tum, etc., alicui, enlever à qqn
repousser avec horreur, cf. SEN. d'Abraham : ECCL. . . . . ses pouvoirs, ses fonctions, sa
Clem. 1, 25, 2; Ben. 1, 9,3 " Abrâmïus, a, um, relatif à Charge : Cic. Br. 53: Off. 3, 40;
àbômïnôsus, a, um, de sinistre Abraham : P.-NOL . 24, 503. Mil. 72; Leg. 3, 24; Liv. 22, 25,
présage : D I O M . 1, 470, 9. abrâsio, ônis, f., action de 10; 27, 20., 11; 45, 39, 4, etc.
Abora, se, m., fleuve de Méso- 51 2 supprimer, abroger [une loi] : raser : ECCL.
potamie : A M M. 23, 5, 1. Cic. Inv. 2, 134; Rep. 3, 33; Br. abrâsus, a, um, part, de abraào,
Aboriense oppidum, ville d'A- 222; Mur. 5; Leg. 2,14 3 [en Abraxarês, m. ind., nom d'h. :
frique : P L I N . 5, 29. gén.] enlever, supprimer : P L I N . ITIN . A L E X . 31.
2, 42 I I pl. n. abrogata Q U I N T . I, Abôrïgïnes, um, m., premiers Abraxâs, m, m., divinité des
habitants d'un pays : P L I N . 3, 6, 20, des choses abolies, Basilidiens [hérétiques] : ECCL.
56 [| Aborigènes [peuple primitif abrôsi, pf. de abrodo. abrëlëgo, âvi, are, tr., reléguer.
de l'Italie] : CAT. Or. 7 ; Cic. Rep.
J.-VAL . 2, 17. abrôtônïtès vinum,((iepoTOv(-n);
2, 5 ; SALL. C. 6,1 ; Liv. 1, 1, 51|
abrëlinquo, lîqui, ère, tr., laisse»: oTvoç) vin d'aurone : COL. 12, 35. »éïnëus, a, um, relatif aux Abo-
ECCL. ; -lictus, a, um, abandonné J abrôtônum, », n., (dSp&ovov) rîgènesjSEPTiM.d T . - M A U R . 1906.
HEKT.Jud. 1. PLIN . et abrôtônus, i, m. LUCR. âbôrîor, ortus sum, iri, int., pé-
abrëmissa, ôrum, n., abrëmissa, 4, aurone [plante médicinale] rir, mourir : V A R R , L. 5,66 || avor-
«, t., et abrëmissio, ônis, t., rémis- »->-qq f habrot-. ter: P L I N . 5 , 205; G E L L . 12, 1,
sion : ECCL. abrurnpo. rûpi, mptum, ère, 8 II [%.] vox aboritur LUCR- &

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents