DP Soy de Cuba.indd
5 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

DP Soy de Cuba.indd

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
5 pages
Français

Description

  • cours - matière potentielle : des années
INDIGo PRODUCTIONs présente spectacle musical100% cUBAD'HIER à AUJOURD'HUI direction musicale Rembert egues d'après l'idée originale de ALAIN AMMAR À LA CIGALE À PARTIR DU 15 NOVEMBRE 2011 ET EN TOURNÉE
  • histoire d'ayala
  • cocktail explosif d'émotions intenses
  • rencontre avec la star du spectacle
  • gutiérrez diaz niovis
  • spectacle moderne
  • spectacles modernes
  • jesus madera diaz
  • mambo
  • star
  • genres musicaux
  • genre musical
  • cha-cha-cha
  • cha cha cha

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 31
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

INDIGo PRODUCTIONs présente
À LA CIGALE À PARTIR DU 15 NOVEMBRE 2011 ET EN TOURNÉE
INDIGo PRODUCTIONs présente LA CIGALEDU 15 aU 27 NOvembre 2011 EN TOURNÉEdAnS toutE lA FRAnCEà parTir De NOvembre 2011
ENTre réaLiTé eT ficTiON,SOY DE CUBAesT L’hisTOire vraie De RemberT EgUes, LégeNDe De La mUsiqUe cUbaiNe eT De sa reNcONTre avec La sTar DU specTacLe, JeNNy SOTOLONgO. RemarqUée Dès sON pLUs jeUNe âge, eLLe DevieNDra La prOTégée De FiDeL CasTrO eT L’iDOLe De TOUT UN peUpLe. EN cONTrepOiNT, RemberT EgUes NOUs faiT DécOUvrir L’hisTOire D’AyaLa, jeUNe fiLLe De La campagNe qUi va DécOUvrir DaNs La capiTaLe La DaNse eT L’amOUr De sa vie, MariO, UN chOrégraphe baD bOy.
SOY DE CUBAeNTremêLe habiLemeNT Les cONTraDicTiONs appareNTes De CUba : méLaNcOLie eT jOie De vivre, sOUffraNce eT OpTimisme, sOUmissiON eT rébeLLiON…
BieN pLUs qU’UNe cOméDie mUsicaLe s’eNivraNT, eNTre cigares, rhUm eT saLsa, Des eUphOriqUes cLichés Liés à CUba, SOy De CUba esT UN specTacLe mODerNe, seNsUeL eT riche De seNs; UN cOckTaiL expLOsif D’émOTiONs iNTeNses qUi ébLOUiT Les yeUx eT iNceNDie Le cœUr.
COMPOSITEUR ET DIRECTEUR MUSICAL RemberT EGuES
CHORÉGRAPHES ET METTEUR EN SCÈNE dieser SERRAno eT Yaimara GoMEZ FABRE
AVEC LES CHANTEURS JeNNy SotolonGo CarLOs AnGEl
LES DANSEURS lesTer CoRREA MEZQuIA SaigeLL luIS PAlACIo JOse ADriaN lEYVA nAPolES ErLaN CAStRo RIVAltA daiNa CAlA HERnAndEZ Yaimara GoMEZ FABRE Aimée ItuRRAldE CAnEt YaNeTsy AYAlA MoREJon EveLyN lEon ESCoBAR ENriqUe FuEntE GARRIdo oscLeiDy oRdunEZ loPEZ lisaNDra GutIÉRREZ dIAZ niOvis VERdECIA MEdRAno YaiLeN HERnAndEZ PRIEdE SeLma RodRIGuEZ RuEdA dieser SERRAno
LES MUSICIENS RemberT EGuES JesUs MAdERA dIAZ YasseL RoBlES BoRBonS diaNa AInZ MEnA lUis MIRAndA HoRRACH
Ce qu’on appelle aujourd’hui salsa est un terme aussi large que jazz ou rock. Difficile à définir et sujet à controverses, ce complexe musical est plus qu’un genre musical, une fusion ou un style musical. Il est issu de nombreux rythmes tels que le son, le mambo et la guaracha de Cuba, la plena et la bomba de Porto Rico, et différents styles tels que la charanga, le coniuto, le sexteto et d’autres. Mais il est principalement basé sur une fusion de son montuno et de mambo.
Le Mambo est originaire de Cuba. Son plus proche parent est le Danzon, lui-même dérivé de la Charanga ou de la tumba francesa qui fut introduite à Cuba par des haïtiens fuyant la révolution (on s’accorde à dire que ce genre musical est devenu Danzon dans les années 20). Mambo se référait alors à la section rapide placée à la fin du morceau, tandis que Danzon se référait aux deux sections traditionnelles de la musique du même nom. Le Mambo devait naître en tant que genre musical à part entière, lorsque furent enregistrés des morceaux ne jouant que la section finale.
Le cha-cha-cha date de 1954 inventé par le violoniste cubain Enrique Jorrin, dans la première partie du morceau Engañadora (l’autre partie est un rythmede mambo). Le mot «cha-cha-chá», qui désigne également une danse, n’apparaît que dans le morceau Silver Star, et provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol. Enrique Jorrín, remarquant les difficultés des danseurs avec le modèle du danzón-mambo (les pas ne sont pas marqués sur le temps, mais sur la syncope), décide de composer des mélodies moins syncopées. Les arrangements de l’orchestre, quant à eux, utilisent toujours la syncope. Ce mélange - la mélodie sur le temps, et l’accompagnement sur le contretemps - est une caractéristique de ce nouveau genre, le cha-cha-cha.
La rumba naît dans les patios des solares et les docks du port à La Havane (yambù et guaguanco) et à Matanzas (Siguirya et Columbia) au cours des années 1800 dans les milieux afro-cubains.Le mot (peut-être dérivé de l’espagnol rumbo, en route…) désigne les fêtes nocturnes où on se rassemble (souvent dans les cours d’immeubles, les « solares ») pour chanter et danser. C’est une musique faite de chants et de percussions. Au tout début, on utilisait les tiroirs des armoires (cajónes), les cageots de morue, les caisses des voiles des navires, les boîtes de cigares frappées à mains nues ou au moyen de petites cuillères en bois (cucharas), mais aussi les congas.
acc se nouveaux logiciels de musique ou de création de rythmes toujours plus perfectionnés (samplers et séquenceurs) offre des améliorations techniques aux producteurs et aux DJ de reggaetón, davantage encore que pour le rap et le hip hop. Ces derniers en profitent pour distiller de nouveaux sons et rythmes, plus endiablés les uns que les autres, sur les tempos des différentes richesses musicales des latino-américains. Une autre caractéristique du reggaetón sont les voix stridentes et parfois distordues, qui ajoutent un écho gracile et doux, renforçant l’effet de puissance des mots. Le reggaetón se reconnaît par son rythme typique «à contretemps».