éducation CH
12 pages
Français

éducation CH

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
12 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : projet
  • cours - matière potentielle : eau
  • cours - matière potentielle : réalisation
  • leçon - matière potentielle : des expériences passées
  • cours - matière potentielle : formation continue pour l' ensemble de l' établissement
  • cours - matière : géographie
Sciences naturelles et participation L'éducation à l'environnement (EE) et les sciences naturelles sont liées et com- plémentaires. C'est le propos développé par Marco Adamina et François Gingins, (lire l'entretien p. 2). L'EE a « une perspec- tive sociétale » relève Marco Adamina, et en plus elle doit conduire à donner une signification aux phénomènes naturels et techniques au niveau de l'environnement, de l'Homme et de ses actes.
  • thèmes de sciences natu- relles sous le regard de la relation entre l'homme
  • education scientifique
  • éducation scientifique
  • sciences naturelles
  • observation
  • observations
  • education
  • éducations
  • éducation
  • écoles
  • école
  • ecole
  • ecoles
  • donnée
  • données
  • programme
  • programmes
  • recherche
  • recherches
  • projet
  • projets

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 81
Langue Français

Extrait

éducation CH
environnement
Sciences naturelles et participation
L’éducation à l’environnement (EE) et
les sciences naturelles sont liées et com-
plémentaires. C’est le propos développé
par Marco Adamina et François Gingins,
(lire l’entretien p. 2). L’EE a « une perspec-
tive sociétale » relève Marco Adamina, et
en plus elle doit conduire à donner une
signification aux phénomènes naturels et
techniques au niveau de l’environnement,
de l’Homme et de ses actes.
Ce numéro présente différentes initiati- 2/2011
ves, alliant EE, sciences naturelles et par-
ticipation. La plus-value pédagogique de Sciences naturelles et EE vont de pair
telles approches est indéniable, comme le
montrent les projets présentés en sciences
participatives. Une école secondaire au
Tessin va cependant au-delà dans la dé- FOCUS
marche en s’engageant pour le maintien
d’un biotope. Grâce à l‘implication des EE et sciences naturelles – Entretien avec
élèves, ce lieu a été classé zone proté- F. Gingins et M. Adamina 2
gée cantonale. Différents organismes
visent à faciliter l’intégration de l’EE et
des sciences naturelles et participent à ECOLE
la concrétisation de tels processus. Par
exemple, avec la collaboration de GLO-
Apports et exemples de projets participatifs 4BE, le centre de compétence CCES de
l’EPFZ a lancé d’importants travaux de
vulgarisation à l’intention du secondaire.
Le réseau d’échanges et de formation
ECOLESWiSE, quant à lui, met l’accent sur le
partage d’expériences entre écoles et
enseignants. Enfin Service-Learning se CCES@School : pont entre la recherche
concentre sur le travail de collaboration et l’école 8
avec les communes dans une perspective
de développement durable.
RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT
Cette palette d’outils et d’inspiration s’offre
à vous pour réaliser de véritables projets SWiSE, un réseau d’échange et de formation 10
participatifs alliant EE et sciences naturelles.
Profitez-en !
Anne Monnet |||||||| FOCUS
SCIENCES NATURELLE ET ÉDUCATION À L’ENVIRONNEMENT
Complémentarité de deux approches
François Gingins de la HEP du canton de Vaud et Marco Adamina de la HEP du canton de Berne ne sont
pas seulement connus dans le cercle des didacticiens. Tous deux ont participé, dans le cadre d’HarmoS, à la
conduite du consortium sciences naturelles + et tous deux entretiennent un rapport étroit aussi bien avec
les sciences naturelles qu’avec l’éducation à l’environnement. Nous leur avons demandé ce qui rapproche
et distingue l’EE des sciences naturelles.
Marco Adamina et François Ging- qui est à l’origine de l’éducation à dessert l’éducation à l’environnement,
ins, qu’est-ce qui vous relie aux l’environnement. basée sur une approche interdisci-
sciences naturelles et à l’éducation MA : Pour moi c’est une questi- plinaire. En Suisse allemande, des do-
à l’environnement ? on de perspective. L’enseignement maines interdisciplinaires font partie du
François Gingins : Je me suis for- des sciences naturelles étudie les programme jusqu’à la fin du secondaire
mé comme enseignant de biologie, phénomènes en soi, les lois, les appli- I et la spécialisation se fait beaucoup plus
avec une orientation en botanique cations. L’éducation à l’environnement tard.
et géologie. Au cours de ma forma- apporte une perspective sociétale. MA : Ça c’est ce qui est écrit sur le
tion, mon intérêt était concentré sur Que signifient ces phénomènes pour papier… En pratique, l’enseignement
l’éducation scientifique. C’est la pra-
tique qui m’a amené à l’éducation à
l’environnement. Je ne voulais pas
uniquement transmettre des connais-
sances, mais également apporter à
mes élèves un enseignement innova-
teur et actif.
Marco Adamina : Déjà enfant, j’étais
fasciné par les phénomènes naturels.
Plus tard, au gymnase, c’est la construc-
tion des autoroutes qui m’a sensibilisé
aux questions environnementales. A cet-
te même époque, nous discutions inten-
sivement sur le rapport du Club de Rome.
Pendant mes études, je me suis beauco-
up intéressé à la pensée systémique de
Vester. Dans mes cours de géographie,
j’abordais les thèmes de sciences natu-
relles sous le regard de la relation entre
l’Homme et la nature, entre la société et l’environnement, pour l’Homme, pour et la formation des enseignants du se-
son environnement naturel. ses actes ? D’ailleurs, chez HarmoS condaire I sont déjà très disciplinaires,
sciences naturelles+ certains thèmes mais ceci peut varier d’un canton à
Quelles sont les points com- sont davantage abordés par les scien- l’autre.
muns/ les différences entre ces naturelles et d’autres plutôt par
l’enseignement des sciences l’éducation à l’environnement. De tou- Pourrait-on imaginer un ensei-
naturelles et l’éducation à te manière, les liens entre les deux sont gnement qui combine de ma-
l’environnement ? très étroits, tout comme il existe aussi nière optimale les objectifs des
FG : Il y a surtout beaucoup de points des relations très étroites entre les scien- sciences naturelles avec ceux de
communs. Les compétences transmi- ces naturelles et la santé, ou l’EDD. l’éducation à l’environnement ?
ses sont quasi identiques. Je vois une MA : Oui c’est possible. Il existe déjà
différence au niveau de la transmis- Constate-t-on des différences ré- différents moyens d’enseignement,
sion des connaissances, davantage gionales ? comme les Lernwelten Natur-Mensch-
mis en avant dans l’enseignement des FG : Des différences régionales exis- Mitwelt ou les séquences d’HarmoS
sciences naturelles. Nous pourrions tent par le fait qu’en Romandie, sciences naturelles+ qui le font.
nous poser la question si l’éducation l’enseignement disciplinaire com- FG : Ces moyens d’enseignement sont
e1scientifique ne serait pas une par- mence déjà en 4 primaire, ce qui en effet visionnaires. Ils n’existent mal-
tie de l’éducation à l’environnement. heureusement pas encore pour la Ro-
Probablement. D’un point de vue his- mandie.
1 etorique, c’est l’éducation scientifique 6 année HarmoS.
2 éducationenvironnementQu’en est-il des projets de „scien- le Lehrplan21. Ces dernières sont
ces participatives“, où les élèves tributaires d’une intégration dans
récoltent des données scienti- les domaines disciplinaires, et en
fiques ? Qu’apportent-ils aux sci- particulier celui de Natur-Mensch-
ences naturelles, à l’éducation à Mitwelt (NMM). Ce domaine est-il
l’environnement ? vraiment disposé à accueillir l’EE et
2FG : GLOBE est un bon exemple de l’EDD ? Comment cela s’est-il passé
l’apport des sciences participatives à en Romandie avec le PER ?
l’éducation à l’environnement. Pour les MA : C’est une question complexe !
3élèves, il ne s’agit pas uniquement de L’initiative MINT a une autre origine.
récolter des données, mais également Elle souhaite en premier lieu pallier au
d’interpréter leur signification pour la so- manque (dont elle est en partie respon-
ciété. Ce dernier aspect est très important sable) d’étudiants en sciences. Quant à « L’enseignement des scien-
pour les programmes de GLOBE euro- l’EDD, plusieurs causes sont à l’origine
ces naturelles étudie les péens (moins marqué aux Etats-Unis). de ses difficultés d’intégration dans le
phénomènes en soi (…). Lehrplan21. Les compréhensions de
l’enseignement-apprentissage de l’EDD L’EE apporte une perspective
et de l’orientation par compétences di- sociétale. »
vergent. Aussi, l’environnement politique M. Adamina
actuel n’est pas favorable aux innova-
tions dans le domaine de la formation.
Par contre, de nombreux collègues qui
travaillent au sein du groupe Natur- MA : Dans le Lehrplan21, l’EE et l’EDD
Mensch-Gesellschaft pour le Lehr- iront certainement au-delà d‘une inté-
plan21 ont un lien étroit avec l’EDD, ce gration de façade, mais ils n’aboutiront
qui augmente ses chances d’intégration. certainement pas à l’idéal souhaité par
Mais l’EDD ne peut pas uniquement être les experts en la matière.
déléguée à NMM, elle doit également FG : Dans le PER, l’EE et l’EDD n’ont « Nous pourrions nous poser
transparaître dans les autres domaines pas dépassé, malgré un travail consé-la question si l’éducation
disciplinaires. quent des fondations FEE et FED, le sta-
scientifique ne ser

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents