//img.uscri.be/pth/d78b298c7c294a06da928d570d6fc2f138bc93e8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Entre Schengen et Barcelone entre paraboles dii Nord e t paraboles du Sud entre mobilité sociale invisible et stigmatisation entre assimilation e t réi islamisation^^ la chronique des Maghrébins en Europe offre l'observation iirie réalité extrêmement diversifiée évolutive aussi

De
43 pages
Entre Schengen et Barcelone, entre paraboles dii Nord e t paraboles du Sud, entre mobilité sociale (invisible) et stigmatisation, entre assimilation e t réi islamisation^^, la chronique des Maghrébins en Europe offre à l'observation iirie réalité extrêmement diversifiée, évolutive aussi. Le propos de ce chapitre est de donner une idée de cette diversité, en ayant soin de ne pas négliger les effets d'échelle - on ne voit pas la même chose aux échelles locales qu'aux échelles nationales ou internationale -, et les retournements de point de vue entre le Nord e t le Sud. Le chapitre comprend cinq contributions. Il s'ouvre sur la chronique française pour 1995, analysée par Frariçoise Lorceiie e t Vincent Geisser. I'uis vient un gros-plan sur l'islam à Strasboi~rg, par Franck Fregosi, d'après une enquête originale. La troisième section, due à Nouria Ouali, présente une synthèse sur l'image des femmes immigrées dans les émissions télévisées récentes de plusieurs pays européens. EnIïn, deux sections sont consacrées à la problématique marocaine de l'émigvation-immigration en Europe : l'une, par Fadlallah Mohammed Fellat, expose la politique marocaine en la matière; e t l'autre, par M'Hamed Lazaar, cerne plus particiilièreinent les inodes de maintien e t les évolutions de l'émigration marocaine vers l'Europe. Annuaire d e I'rlfriqiie du Nord.

  • élections locales

  • allogènes de la population

  • processus sociaux d'intépation

  • plan marshall pour les banlieues

  • politique

  • xnniiaire de i'afriq

  • etranger

  • représentation politique locale de la composante d'origine maghrébine de la population


Voir plus Voir moins
Entre Schengen et Barcelone, entre paraboles dii Nord e t paraboles d u entre mobilité sociale (invisible) et stigmatisation, entre assimilation e t la chronique des Maghrébins en Europe offreàl'observation réalité extrêmement diversifiée, évolutive Le propos de ce chapitre est de donner une idée de cette diversité, en ayant soin de ne pas négliger les effets d'échelle o n voit pas la même chose aux échelles locales qu'aux échelles nationales ou internationale-, lese t retournements de point de vue entre le Nord e t le Sud. Le chapitre comprend cinq contributions. s'ouvre s u r l a chronique française pour1995,analysée par e t Vincent Geisser. vient u ngros-planl'islamàpar Franck Fregosi, d'après une enquête originale. La troisième section, dueàNouria Ouali, présente une l'image des femmes immigrées dans les émissions télévisées récentes de plusieurs européens. deux sections sont consacréesàla problématique marocaine de en Europe: Fellat,l'une, par Mohammed expose la politique marocaine en la matière; e t l'autre, par Lazaar, cerne plus particiilièreinent les de maintien e t les évolutions de l'émigration marocaine vers l'Europe.
Annuaire d e du Nord.
..
1995,
LORCERIEVincent
L'année 1993 e n France est marquée par traits généraux. C'est iine année d'élections élection présidentielle d'abord (23 avril; 7niai), puis élections inunicipales e t 18 E t la situation économique continue s e dégrader. La progression du PIB s'approche de zéro a u cours des e t trimestres), e t le chômage repartà est publiquela haiisse.àla fois indispensable e t difficile. Ainsi, la f i n de voit-elle l'essor vaste e t long mouvement social né parmi les agents des services publics de Transports urbains, Télécommunications, Eqiiipement, après la présentation du plan Juppé s u r la de Sécurité sociale dynamique sociale agrège des mécontentements divers ainsi qu'un mouvement antérieuràl'université:quelque deux millions de personnes descendent dans la nie le 12 décembre, dans 270à des syndicats CGT, FO et FSU. situation des Maghrébins en cette année peut être décrite sous six tètes de chapitre. L'immigration a été u n enjeu électoral, quoique relativement se-condaire. L'espace transnational franco-algérien a occupé l'actualité de façons bien différentes:c'est d'abord, deànovembre, la vague d'attentats revendiquée p a r leGIA. France novembre, la population de nPuis, e participe inassivement élections présidentielles algériennes. Les politiques d'immigration (réglementation de l'entrée, d u séjour e t de l'éloignement) appliquent la convention de Schengen s u r les frontières exté-rieures plus les Elles réussissentà au territoirebloquer l'accès national, mais fabriquent aussi s u r place des irréguliers. - t n'en eLes politiques d'intégration cherchent un nouveau trouvent guère. Le thème d'on plan Marshall pour les banlieues fait long feu e n d'année. Néanmoins, les processus sociaux vont bon train. Une grande enquête de l'Institut national publique e n mars, e t de des populations d'origine étrangère e n France, notamment des Maghrébins. Dans les banlieues, il est vrai, se développe parmi les jeunes une
de a u CNRS alades France
deduNord, tome
e t atraitélaparties u r
culture ambiguë, peut dire aussi bien (c'est le titre d'un de l'année) que la dignité. - 1995Enfin, l'année t voit se poursuivre tractations e péripéties l'organisation de de France, sans aboutissement stable. L'immigration meomcélectoral l a campagne des présidentielles, les principaux candidats au pouvoir, MM. chef d u gouvernement), Chirac (président dii e t de Paris), e t Jospin n'ont abordé le thème de l'immigration qu'avec ans les projets politiques qu'ils Enoncerit avant le premier D tour, c'est la thématique de l'exclusion e t dela a Iiitte contre lefracture sociale, l chômage, la fiscalité, etc., préoccupations prioritaires des Français d'après les sondages, qu'ils mettent e n avant Questionnés s u r l'immigration par des journalistes, les fournissent des réponses qui s e les unes des autres par leur style pliis que par préconisations. M. s'exprime, comme dans la manière d e son ministre de l'influent Charles qui soutientsacandidature: est u n danger e t appelle u n combat multiple l'immigration clandestine., contre le nient des procédures, notaniment ce le regroupement M. Chirac insiste moins s u r la e til sanséquilibre la mais sans par une référence qui se veut libertés France, terre des droits de et des Quant M. Jospin,il certaine générosi nécessité d'une la t ela humanité-té: encore, référence,e nàla tradition nationale. contre une application est inhumaine de la loi humainement tradition et notre terre d'asile et de pays des droits de lout e n récusant la politisation de la question.-ce qui implique aussi de rie pas revenir s u r les lois Entre les deux tours, le face-à-face télévisé du 2 rnai entre les candidats restés e n lice, MM. Chirac e t Jospin, les montre de fait largement d'accord lc qui Sait la cecadrage de la question. Ils s'entendent. somme philosophie de l'espace convention de Schengen e s t entrée e n application le 26 mars Sont évoqués les aspects répressifs:contrôle desflux(thème de tion active des droits a u séjour e t éloignement du territoire. candidats rie divergent que les ajustementsàentreprendre pour améliorer dispositif. M. entend modifier les absurdes. des
i l !Pour Mondeextrait l m : Fiscalité,Ernpioi, sociale, Institutioiis. delesdeuxtours VoirenannexeréponseslesaujournalLn Voir Eln Ca 1993 Claudep a r-Valeritin p.
ENEUROPE-FRANCE909  celles qui créent une catégorie de personnes ni ni expulsables (par exemple les parents étrangers d'enfants français en infraction pour le séjour, dont certains poursuivent une grève de la faim au même e t par ailleursildénonce le changement du code de la nationalité introduit par la loi Méhaignerie (voir chronique1993). C'est donc e n vain que divers groupes d'opinion progressistes. auront tenté d'amener les principaux candidatsàmettreàprofit la campagne pour recadrer l'approche politique de l'immigration. La Ligue des droits de l'homme, nom d'une conception de la démocratie, le droit de vote des étrangers aux élections locales (rappelons que le traité de Maastricht cc droit aux citoyens de Européenne résidant dans u n autre pays de (4). L'épiscopat, au nom de l a dignité de l'homme e t de commrnunautés humaines Des intellectuels e t militants mobilisés s u r le respect des droits e t e t la solidarité avec dans le cadre d u (Comité international de soutien aux intellectuels algériens) de Pierre Bourdieu, les juristes duGISTI(Groupe e t de soutien travailleurs autour de Lochak, avec le philosophe ,Jacques Derrida dans u n Groupe d'examen des électoraux s u r étrangers e n France au nom de nécessité de réévaluer sort des e n France des principaux candidats s u r le chapitre de tion révèle de leur marge d'action s u r le sujet,àleurs yeux. La question semble ressource incertaine des candidats qui veillent rassembler large. seulement l'opinion publique e s t divisée, mais les options sont panachées. Chacun des principaux candidats réunit s u r son nom des électeurs aux opinions divergentes. P a r exemple, selon u n sondage SOFRES publie dansLeMonde11avril,56% sont pas d'accord avec nedes Français la phrase:accorder le droit de uote locales les étrangersenFrancea umoins5 39% sont d'accord oue t d'accord. S u r ces quelque4 0 %d'électeurs qui souhaitent ou acceptent que les étrangers aient le droit de voter aux élections locales, o n t l'intention de voter Chirac.Al'inverse s u r les quelque 48% d'électeurs ( s u r la base analyse factorielle),15%environ àvoter Jospin. La discrétion des présidentiables s u r le thème de l'immigration irnplique encore chose, c'est qu'il n'y a pas e n France de vote immigré ou de
Le de Leclerc Henrip a r à lala d e::In les la Cf. documentdu a n s dComité desLa Voir16:Pourdébat Pierrep a r etet Libération3niai: p a r Pierreet Cettediscrétionva.lorsface-a-faced u2niai. dire motdu duveille.jeunepardes u dsortis d uF N Paris. ne mentionnentpasplusI'INEDles de