F DP ANJOU 2010_HD.pdf
23 pages
Deutsch

F DP ANJOU 2010_HD.pdf

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
23 pages
Deutsch
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Repères Chemillé Nante s Tours Saumur Angers Segré Le Lion-d'Angers Durtal Baugé Doué-la-Fontaine Brissac-Quincé Cholet St-Florent-le-Vieil out savoir s ur l'Anjou T TGV directs Paris Montparnasse > Angers (90 mn) Paris Roissy > Angers (2h30) Lille > Angers (3h30) Lyon > Angers (4h) Strasbourg > Angers (5h) Marseille > Angers (6h) Accès ROUTIERS Paris > Angers A11 (300 km) Nantes > Angers A11 (90 km) Lyon > Saumur (535 km) Tours > Angers A85 (125 km) Bordeaux > Cholet (
  • okpv ömmfeftfbvyfuevwfou t5fssfhïoïsfvtf
  • plantes grimpantes
  • ibmpoofttvs-pjsf ëmbdpoøvfodfev-bzpo
  • relations presse
  • anjou-tourisme
  • déblais de terre du chantier réutilisés dans les aménagements paysagers
  • responsable de site
  • responsable site
  • châteaux
  • château
  • www
  • jardin
  • jardins

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 81
Langue Deutsch
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

Repères
Paris
Segré
Durtal
Le Lion-d'Angers
Baugé
Angers
St-Florent-le-Vieil
Brissac-Quincé
Saumur
Chemillé
Doué-la-Fontaine
Cholet
Accès ROUTIERS
Paris > Angers A11 (300 km)
Nantes > Angers A11 (90 km)

Lyon > Saumur (535 km)
Tours > Angers A85 (125 km)
Bordeaux > Cholet (315 km)
Cholet > Angers A87 (65 km)
Rennes > Angers (135 km)
Anjou
TGV directs vacances & loisirs
Paris Montparnasse > Angers (90 mn)
Magazine du Comité Paris Roissy > Angers (2h30)
départemental du Lille > Angers (3h30)
tourisme de l’AnjouLyon > Angers (4h)
Strasbourg > Angers (5h)
Disponible dans Marseille > Angers (6h)
les o!ces de tourisme
AÉROports
Angers Loire Aéroport (www.angersloireaeroport.fr)
Aéroport Nantes-Atlantique (90 mn par autouroute)
www.anjou-tourisme.com
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou2
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
relations-presse@anjou-tourisme.com Dossier de presse 2010 ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.com
Tours
vacances loisirs&
www.anjou-tourisme.com
Pour votre
prochain séjour,

Bouger
à foison !
L’Anjou agrandit
son jardin avec
Terra Botanica
vivez l’Anjou
à votre goût !
out savoir sur l’Anjou
Magazine
offert
par le Comité
départemental
du tourisme
Nantes
T"
ÏDJFVTFT
BVMÏWSJFS
POPNJRVF
t
PVMJTTFTEVWJOFOBD
PJS
FEVW

EFCFMMFTMFUUS
PVSBVOBUVS
"
t-
FVTF
W
"
FT
t$
t
FOU
PVSTFTPOUEVDIJFO
OKPVTFQBS
t-
BMNBS
t0OO
FM
t-
FM%JFV
öMMFEFTFBVYFUEVW
SBOEFB
FSS
FTD
BUJÒS
t-
t-
U
UBHF
FOUVS
SBOEF)
t®.
t1

OKPVMFOF[BVW
MFTD
t-
ÏHÏUBM
"
FT
UBHFFOGBNJMMF
5
ÒTÏD
PVSJTNFFO"OKPV
t3FU
FTÏUSBOHFTÏMJYJSTEFM
t#S
TXIPBOHFWJO
FXIP
FSSB#PUBOJDBMBH
)ÙU
FBLFOWJMMF

t1
BQBTU

PVTMFTKPVSTWJOHUBOT
OKPV
t6ORVBS
FOU
UEFTJÒDMFFUQMVTFOD
5
PS
FHÏOÏS
F
t.
5
FTQS
t
t%FTIPNNFTFUEFTQBTTJPOT
t-


OKPVTFQBS
"
F
OKPVBH
JTU
SBOEJUTPOKBS
FFUH
EJO
VSSJDVMVNWJUBF
t-
FUJU

FTFUEFTDIJòS
Sommaire
Dossier de presse Anjou 2010
en version interactive sur l’Espace Presse
www.anjou-tourisme.com
Quoi de NEUF ? 4
14 AMBIANCES
6 INCONTOURNABLES 2010
8 ZOOMS...
19 Carte d’IDENTITÉ
12 Idées WEEK-ENDS


Laurent Hélène
BoronRamsamy
Relations Directeur
Presse
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou3
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.comV
CÉUJNFOUTDIBVò
UJDVMJÒS

ÏKPVJSBMFTQBQJMMFTEFT
j
ÏEVJTBOUM
B
W

7
F
ÏËM
B
W
J



S
PMFT
J
Ë
D
J
B
Q
ÏW
O
tN¤EFKBS
FS

Y
S
D
C
FOUJMBUJPOOPD
FOBOUVOF
JOU
D
Ï
-
D
FNJÒS
UJPO
P

BKPVU
F

FJOUE
J
E
FTBRVBUJRVFT
V
N
F
B
W

tBSCS
F
QBS

ÐU
7
FS

F
T
M

W
FCPJTHB[QBOOFBVYTP
J
T
U
FTBTTVS

S
GBJUGBNJMMF
PJEFUEFDIBMFVSFOD
FT
Z
x
FOUMFQBS

I
U-
F
Q
T
P
P
PMFT
FSS
t
ÏQBS
O

D

ÙMÏF
Ï
SU
E
W
FTU
FTFUCÉUJNFOUT
Ò
J
B
FSSJU
B
Ï
ö

J
D
E
J
-BH
M
ÏHÏUBVY
B
FEVW


B

C
Z
J
JRVFD
FTQPUBHÒS
FODVMUJWBOU
UxG
FST
x
JOBVHVSBUJPOB
NPJOTEFûQPVSMFNFOVBEVMUFj
EJOT
M
FTU
O
FTBRVBUJRVFTFUEFTFSS
B
SJ
S
1

PSW
FNJY
Ï
FTTVSMF
M
B
M
Ï
FS

M
TU
ÏS
U

W
GBJS

J
BOUËM
ÏHÏUBMTQÏDJBMJTÏ
SBUJPO
DIÏFT
"
ûG
FTRVJJOTDS
FOUS
P
F
G
FTQBS

F

ÏHÏUBMJTÏ
U
E
S
E
M
5
S
5
QMBJTJSEFTB

VUS
UJD
PEVJUTGSBJT
FBVU
FVYEFT
FTBH
FS
U

POD
V
FEFWJTJU
V
FMBT
F
W
B
JOFD
Ï
FTU

P
5
Ï
FSTMFU
U
FS
PVUMFU
Ï
W
F
tN¤EFTFSS

U
D
P
Z
U

FTQBD
M
Q

PJS
D
P
J
tN¤E


T
P
E
U
t
M
SBOEFB
F
6OFCPOOFSBJTPOEFT
Q
FOUVS

FTW

ÏHÏUBMTFS
D
ÏHÏUBM
W
ÒMFFO

TBHFT
M
F
P
BSS
H
DMVEJRVFFUQÏEBHPH
W
EJOTFUQB
FTFUøPSBMFTFUMFEBIMJB
POTBDS
MFTTFNFOD

PSNVMFRVJS
VOJW
FS
WSJM
FUûQPVSj6OJ
W
UJGSBÔDI
FSTVSD
7
UN¤EFKBS


F
E
C
VOTB
O
FTQBD
P
O
J
FT
S
FS
J
Ù
Q
JU
Ë

F

ÏTQBSVOFDIBVEJÒS

U
F
MBJS
T
I
FTG
ó
M

BC

F
M
PJS
E
B
BòBJS
J
ÏFQBSVOTZ

ÒNFEFW
UJMFT
UVSOF

PJUV
W
FTFUNVST

ÏHÏUBMJTÏTS
FS

T
FUEFGS
yFUBNBJOU
POUSJCV
MFTBSCS

PS
ÏH
DBCBOFTQFS
EFTCÉUJNFOUTEBOTMFQB
EBOTMFEPNBJOFEVW
TBHF
FU
VUBOUE
FFOSBDJOÏEFQVJTEFTTJÒDMFT
JOJUJBUJW

FUVOD
JW

DEBOT
FE
U
û

BòBJS
F
M
D
V
O
"OKPVD

FNFOUW
T
J
U

F
BSJG
F
F

O
F
FT

FTOPVW
F
BOUEFQS
V
N
W

MF
t
FNPUJGEFTBUJTGBD
PMFTFUWJUJD
PJSMJHÏSJFO"
O
øFVSBOUCPOMFU
IPS
FDEFTQS
FTTJU
DMJFOUTFUTFMPOMFTHPßUTEFDIBDVOB
SJD
ÏTTPVTMFTZ
J
UTxTPOUQS
MFTöMJÒS
W
F
4BMBEFTFUjIBNCVS
FOUSBUJPOVOJRVFF
x
B
F
FVOFD
R
ÏTøFVSJTTFOUTV
E

M
P
U
®D

FTQBD
M
POUS
U

H
TJPOOFMMF
W
YQMPJU
j
7
F


ZBHFËUSB
PVKPVSTD
tIBE
VOFW
FW

POUJOVFE
FSMFöMPOEFM
VSJTUJRVFTNJTFOUQMVTRVFKBNBJTTVSMFW
F
t
F
O
FNQT
UQJTUBDIF
M
FUBODJFO

M
FTQBD
W
FFUMFTTFOT


F
5
.
FS
S
SB


F
#PUBOJDBNÐMFËDIBRVFJOTUBOUMFTQFD
S
UBDMFEFMBOBUVS
U
FËMB
R
D
B
PNQS
J
ÏIFOTJPOEVWJWBOU6OFH
F
SBOEFB
T
W

FOUVS
V
FËQBS
T
UBHFSFOUS
O
F

PSJH
E
-
Quoi de NEUF ?
arrosées par la Loire… et de respirer un fructueux bol d’air.
TERRA BOTANICA, LA GRANDE AVENTURE DU VÉGÉTAL
Terra Botanica, le premier parc à thème européen entièrement
dédié au végétal, !eurit sur 11 hectares aux portes d’Angers
ce printemps 2010.
erAnjou dans le 1
jalonnés d’une quarantaine d’attractions et animations originales
(projection en 4D, contes, jeux interactifs, parcours sur l’eau, dans
-
Quatre univers, « végétal Convoité », « végétal Généreux »,
« végétal Mystérieux », « végétal Apprivoisé » s’épanouissent
dans un décor extraordinaire et une mise en scène multidimen-
petits et grands.
Un chef étoilé en cuisine En Anjou naturellement
erLes visiteurs vont se régaler au restaurant de Terra Botanica : Terra Botanica ne pouvait naître qu’en Anjou : 1 producteur
erle chef étoilé angevin, Pascal Favre d’Anne, concocte les européen d’hortensias ; 1 producteur français pour les plantes
menus ! médicinales, la pomme, le cassis, la mâche, le concombre, le
erpoireau primeur et le radis ; 1 producteur français pour les plan-
tes en pot, les plantes à massif, les jeunes plants de pépinières,
les bulbes, les arbustes en conteneur, l’horticulture ornementale,
ème producteur
èmefrançais de rosiers en plein air ; 3
Europe d’entreprises, centres de recherche et de formation dans
enfants. Encore une bonne raison de croquer Terra Botanica
à pleines dents ! places méritaient une distinction supplémentaire. L’Anjou est
plus de 1 000 arbres remarquables
Un parc très développement durable
5 km de cheminements
Les processus de conception, de construction et d’exploitation de Terra
Botanica s’inscrivent tous dans la dynamique éco-responsable. Déblais de
terre du chantier réutilisés dans les aménagements paysagers, arrosage des
plantes au goutte-à-goutte, cours d’eau et autres cascades alimentés par l’eau
3 17 ha de surface totale de pluie stockée dans un bassin de 15 000 m , plantes épuratoires enracinées
autour des bassins en remplacement de produits phytosanitaires, serres et (4 à 12 ans) (+ 12 ans)
(max. 5 pers. dont 1 ou 2 adultes)
toit du restaurant assurant la production d’eau chaude, climatisation du centre
www.terrabotanica.fr 02 41 25 00 00!
Johanne Morel, marketing
une démarche raisonnée.
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou4
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.com
n quelques chi"res
EÏWJUJD
-
FTS

F
POEÏW
B
&OBPßUMFTXIJQQFUTPOUFò
PJMFMFTB

D
FSSBTTFRVJPòS
F
PVSËM
PRVF
ZOPES
O
%S
ÐU
ÒOF
T
TPOEFWJOTEF4BVNVS
PVSOFË
JF
T
ÒTMBUIÏPSJF
FOUMFTÏUBQFTEFMBWJOJöDBUJPOEFT
FD
FBVEF4BVNVS
T
FTUJDJRVFOBJTTFOUEFQVJTMFTGBNFVYWJOTËCV
FOUEFM
F
F
FöOEF
FNNFT
W
FM%JFVEF
O
U
PJUQPVSVOF
FNCS
F
$
FTDIF[-BOHMPJT
F
S
F
U
Ï
BVUBCMFBVOPJSMFTH


EBOTVOFDIFWBVDIÏFGBOUBTUJRVFBQS
ÏMBCPSBUJPOEVWJO"
IÙQJUBMSJDIFEFQ
-
TPJSG
FTQPUTFOGBÕFOD
S
P
MB-
FQPTÏFEBOT
FMBTD
UVÏVOS
UVò
T
U
MBTBMMFEVDIBQJUS
PNNFOU
FM%JFV
SJFSTFOD
OP

SÉD
PVW
FEVTVQFS
FNCS

$IÉU
FOTE

M
W
VOIÙQJUBMBV9

QMFTDVMUJW
FEFQS
ÏWSJFSFUB
FTD
ÏFTEBOTMBNÏEFDJOFUSBEJUJPOOFM
NBH
7***
FBD
FNÒEFT
FBV
FTQBSJFVSTTFS
PJSGBJS
T
POOVEFMBNBJ
NIBVU
F
I
B
4U
V
F

FRVJ

V
TFTPS
$JORËTJYD
FUEFM
TBEÏFTEFMBGBCVMFVTFBQPUIJDBJS
U
T
QMBD
FTFO
FOUJT”OPMPHVFTPCT
FT
FSS
UJPOOFSFUEÏD
T
PVHFT
D
1
PVS
OJöRVFTVSMFTWJH
UJ
F

D
M
PVMFTPVTU
D
W
O
$
EVD
"
J
FU
Y
BJSMJCS
)ÙU
WJOTEVEPNBJOF
FFUMBDIBQFMMFCBS
OJF
G
ÏMÏHBOD
FM%JFVEF#BVHÏTBJTPOBVG
FËMBQVJTTBOD
FSTH
MD
MBWJTJU
U
FËEFVYG
FSOBUJPOBMFTS

BVMÏWSJFSTBJTPOöONBSTËNJOP
QBTTJPOOÏFT
FBVYEJNFOTJPOTJOU
CF)ÙU
FT-BOHMPJT
D
FBVJOBVHVSBUJPONBST
W
M
B
U
#BVHÏQMPOHFEBOTMFRVPUJEJFOE
B

B
FFUMFTBNJTEFTDIJ
ÙMFE
O
FOES
7**
WJTJU
FMFTQMBOU
PQSJÏU
FO%BJMMFVYQS
PMF$
ÏQVU
ÏOBSJPEFWJTJU
FU9
JOÏEJUJ
MF
JOÏFUNJTFOTD
POUËMBG
FORVBUS
FTS
U

$IÉU
P
EÏW
F
W

F
PVSEFMBQJTU
FD
O

WVFTFO-

J
S
L
Ô
D
N
WSJ
S
T
F
U
SBOETQSJODJQFTEFM
M
”OPMPH
PVSTFTTPOUQS
$
F
FTUMFNPNFOUE
ÒTVOMFVSS
PVWSJS
R
FJMMFTQPVSQFS

FSMFTFDS
S

TVSMFEPT
D
FSJFEFM
FBQS
FVSTÏCBIJT

MVTEFCPÔU
FËMBQSBUJRVFEBOTMFTDIBJT
E
FTBQQS
CPJT
FS
FOUMFQS
POTFOW
M
B
POD
FFUBVUS
PVWS
IBMMVDJOBOUEFWBOUVONJMMJFSEFTQFD
S
F
CMBODTFU
T
PTÏT
FUU
BTTBHFQBSMBU
FQUJPOSB
FVOFWVFNBH
PMMFD
OFT
E
PJS
POFOUS
FUMFDIÉU
FU
"
P
U

ÒOFTFEÏS

FSS
FW

D
FTFO
Ï
FBV
B

FD
MMFTEFMBNBJTPO
T
D
PVW
FS
V

ÏTJEFOU$3$.-
)ÙU
MBV
WJT
UBU
S
øBD
W
Q
FQPVSMBEÏHVTUBUJPOD

ÏFEFT
B

-
E

PNQBH

FEFTMÏW
F

T
F
S
ÏMÏHBOD
:
POKVHVFM
PBOO0MJWJFS
TBOU*
S
FEFTBCM
FTQPOTBCMFTJU
FS
F
FD
V
$
P
PNFEF.
D
W

F
$
FDTBQJTU
B
B
W
EBOTMFTDB
Les étranges élixirs de l’Hôtel-Dieu
er
Des soins du corps aux soins de l’âme… De l’exceptionnelle Apothicairerie
au jardin des simples, en passant par l’immense salle des malades, le réfectoire,
e e siècles et l’art de
soigner autrefois.
Racines, écorces et !eurs séchées poussent à nouveau dans l’ancien cloître
Sur quatre carrés selon leur action sur les humeurs du corps, le jardin des sim-
d’autrefois et bien d’autres contenus mystérieux s’alignent sur les étagères tor-
un écrin de lambris et marqueterie est l’une des plus belles de France.
www.chateau-bauge.com ! 02 41 84 00 74
Les coulisses du vin en 4 actes
Ça commence dans une salle de classe d’autrefois…
-
Acte 1 : les visiteurs écoutent les explications du maître. Sujet du jour écrit
-
Applaudissements…
www.langlois-chateau.fr ! 02 41 40 21 40
Michel Launay, rel. publiques
À Maulévrier, les courses ont du chien
Maulévrier, la bien nommée, possède l’un des plus beaux cynodromes de
France,
la baie du Mont-St-Michel et son restaurant panoramique. Le spectacle est saisis-
Un passionné, Steven Dailleux, du haut de ses 20 ans, a ratissé la piste et
ressuscité la tradition locale.
-
A deux pas du Parc oriental, la compétition est lancée.
http://cynodrome-maulevrier.over-blog.com/ 02 41 49 80 00!
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou5
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.com
FTBODJFOT
0
ÏBUJPOTFUTB
EEVEÏQ
JOUJNJU
"OKPVFTUU
W
F
BMCSB
FVST
PQSJÏUBJS
UEFWJWS
1
D
FSEFMBNBH
FBVxG
ÏS
FTÏDSJOTOBUVS
M
FSTBJS
FTTF
ÏMÏCSBUJPOE
&OUS
FOUBVTTJD
FOTFNCMF"
FTEF#FFUIP
EVNBOPJS9
BOOJW
UJG
ÏS
DVFJMMFOUMFTIÙ
ÏVOJTTFOUEFT
FTJOTP
FMMFT
PSJRVF
FBV
W
FDQS
QS
j#JFO
FTTFT
J
HFNFOUE
FSTMFDIÉU
FE
FVSTEBOTMBG
'
BS
DVFJMMJSOPNC
PVUMFX
F
UJPOT
FSTBJS
OTMBTVQFS
ÏË4BVNVSFU"MFOÎ
HVFEVG
BVS
WJUJD
FSQS
FBVBOTFO
ÏMÏCS

FTUJWBMj-
US
DMBTTJRVFEBOTU
FVYDIÉU
PVS
FTUJG
FTUJWBM
FTEBOTM

FFODIBOU
CJCFMPUT
EFNFVS
FUQS

F
W
M
FTFU
ÒTB
S
ÏTS
PH
ÏFT
FTEFM
FOVFBVDIÉU
OKPV
M
SBOD
Ï
FOU

ÏEBOTMFVS
DIFSË%VNBT
FOUFOTD
FTUBUJPOBUU
ÏMÏCS
U
BóDIF
UJTBOTE
PJTEF
POU
IÉU
PJSGBJS
QS

BO
OJNBUJPOTFUEÏHVTUB
FS
FBVWJCS
FE

FBD
D
FOEF[W
ÏQBSM
BH
PS
-
PQSJÏU
FO

FS
JTEFQMBJTBOD
EFNVTJRVFTEFDIBNCS
FMT
P
BVDIÉU
FSD
TQPS
FB
BS
FTNVTJDBMFTx$IBRVFÏU
PJS
U
FMJHÏSJFOOPNCS
FTBEJW
TFUG

FMBJOTBD
FBVYSB
PHMPEZU
ÐU
U
HBOJTBU
TFY
FDMFVSTIÙU

FSMJWS
"

ÏEFMFVS
EFOU
FQUJPOOFMT
NFVCMFT
FIJTU
PöU
MJU
JFEVøFVW
j#JFO

"
y
FOVFBVDIÉU

FS
PVKPVSTBVQBMNBS
PSNVMFOÏFFO
W
BOUQS
PQSJÏU
ÏVOJUQMVTEF
ÏG
BVUS
FOD
PQSJÏUBJS
QPVSMFTBOTEF
SBNNFB
W

FBVx/VMEPVU
FEFM
F
VFTUEFMB'
B
FD
H
FQPVSVOIÏCFS
M
FMTTFNFUU
T
FRVBMJU
JOTUBMMFSKVTRVFEBOTMFTSVFMMFTRVJNÒOFOUW
ÐU
FBV
BOOJW
6OFBVUS
ÏMÏHBOUTD
NBOJG
FD
FOESBMFTWJTJU

PS
ÏNBJ
FS
ÒOFQPVSBD
%FTBS
SBOÎ

MBD
UFYQPTFS
7
MFVSTDS
SJW
W
Z
FU

FFL
PQSJÏUBJS
FOE
S
FNPVMUB
T”VSFY
P
OJW
MBWJMMFEFUVò
D
FSBQPVSMFCPOIFVSEFTBNBU
FBVYFUQBUSJNPJOFEFTDIJTU
EFCFBVYPVWSBHFT
FUU
CF$
FTEFS
FOUVTEB
UJWJU
D


PO%PNBJOF
FTUJWBMTFSBDIBOU
PVTBODS
W
SJD

FQPJOU
QS
Ï

FU'
Ï
W
ÏOFNFOUTDVMUVS
POUMFT”VWS
PMFPVMPH
ÒU
FOVFBV$IÉU
FTJOU
F
FRVFMFTQS
FBV
FTTBVS
7*
OUD
M
FU
IFVS

FTEF-
FPVEFUVò
ÏW
ÏTEBOTMBUSBEJUJPOBOHFWJOF
PMF
E
FBV9*9
FSTBJS
EFTDIJTU
BVG
FFUUVò
FT)FVS
EÒTQPUS
ÏBVOPS
PONJOFUEBOTM
BS

FNFOUMBNVTJRVF
FTQPJSEFQÐDIFSMBQFSMFSBS
PVU
FFOOB
FSTJU
WJH
ÏTPOOFEBOTMFDI”VSE
VBOUFOUS
ÏHMJTFTBODJFOOFTFUMBD
FMFTÏUBMT
EFDIÉU
EFTCS
WJTTBOUT
PDBOU
PVSG
FVST
FSMFTBOTEVG

MFTPS
7
FVSTS
S
W
BJTBNBU
FT
FVSTPVTJNQMFTøÉOFVSTWJFOOFOUBEN
BOHMBJTF%JWB0QÏSB
JS
#JFO
®M
INCONTOURNABLES 2010
ON N’A PAS TOUS LES JOURS VINGT ANS
Charme de la chine en bord de Loire
èmePuces de Montsoreau > 2 dimanche du mois
ème20
Le deuxième dimanche du mois à Montsoreau est sacré : la Loire prête son décor
royal aux fameuses Puces. Des milliers de chineurs a!uent sur les quais de la cité
de caractère à la frontière entre Anjou et Touraine. Les collectionneurs débarquent
èmeMontsoreau célèbrera le 20 anniversaire de la création des Puces, tout par-
ticulièrement le 9 mai. Pour l’occasion, les exposants, tous professionnels, pourront
-
www.ville-montsoreau.fr 02 41 51 70 22!
Anne-Emmanuelle Bodusseau, o"ce de tourisme
En Haut-Anjou, patrimoine rime avec mélomanes
èmeHeures musicales du Haut-Anjou > 20 saison - 4 au 22 août 2010
Unir patrimoine et musique : la partition est jouée avec succès en Haut-Anjou grâce
artistes français et étrangers de renom pour six concerts d’exception.
Le château du Plessis-Bourré accueillera l’excellente compagnie
et, par ailleurs, le pianiste François-René Duchable et le comédien Alain Carré pour
un concert-lecture dédié à Chopin à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Dans
l’intimité des églises de Brissarthe, Miré et Thorigné d’Anjou, récital de piano et concerts
Saint-Martin à Angers. Moments magiques et enchantement au programme !
http://heuresmusicales.free.fr/ 02 41 95 83 19!
Réjane Picault, o"ce de tourisme Le Lion d’Angers
L’Anjou cultive l’art de l’accueil au château
1 200 châteaux en Anjou et la majorité toujours habités… Désireux de partager
patrimoine, en Pays de la Loire, Bretagne, Normandie, Centre et Poitou-Charentes.
C’est dans l’esprit d’un Angevin qu’a germé l’idée
du superbe château des Briottières dans la campagne au nord d’Angers. La tradition
de l’accueil se perpétue depuis sept générations dans sa famille alors que frère et
e e
www.bienvenueauchateau.com 02 51 57 22 03 !
M. Vignial, président
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou6
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.comM
ÏTVSEFTHFOEBSNFTBMPSTRV
OPVW

Y
FMFTD
P
FT
O
FVW

2VJEJUNJFVYRVFj-

IJTU
POD

EPOMF.

S

FOEF[W
H
ÏTNVMUJQMFTFUEFQMVTFOQMVTBVTTJU
T
ÏEJUJPOEFj3FOEF[W

S
F
NE
%BOTMBDBQJUBMFEFM
MQIPOTF%B
VS
T
EÏHVTUBUJPOTHPVSNBOEFTFUD
V
FOOFFUEFM
C
H
F
FD
D
$*4BVNVSBVNBJ
J
DIBNQJPOOBUEVNPOEFEFTKFVOFTDIFWBVYTPOUVOQBTTBHFPCMJHÏ

OPOOJÒS

FOEF[W

FTE
J
TNPOEJBVYES
F
ÏQS
S
PJTFSVOVOJW


FMEÏCVUKVJMMFUEBOTMB
JOUSJHVFFO
POEFBVY&UBUT6OJTËM
Z
Ï
OHFST -
ÏS

&O"OKPVFU
MSBD
ÏR
Z
OBUJPOBMFUIJQQPES
OFQPVSB
FTTQÏDJBMJTU
3
B
F
FT
F
0
B
7*
O
FOUSBUJPOUS

S
Q
PS
B
TU

FËEÏD
F
DB

FSTMFT
Ï
BS
F
FSOBUJPOBVY1MVTEFQBTTJPOOÏTTFEPOOFO
U
SJTUJRVFTDIBNQJ
M
QPVSTVJWS

6O4BMPO
O
UBHFOUMFTNFJMMFVSTDB
F
-
J
PHMPTxJO

FMJFST
Ï
F
F
FTFSBM

PHMPTFUKVJO
FOEF[W
ÒOFFUEBOTMFTD
PVTUS
PVW
BD
PTUVNFU
PSO
-
FOUMFVSRVBS
3PVHFUMFCSBD
NÐNFIJTU
PNNVOFEFÉNFTË
BVU

PNOF
U
FTEFD
FBÏU
IBCJUBUJPOT
FVSEVWJMMBHF

Z
PQF
F
POG
FE
PHMPEZUJRVFFO&
PVJT3PVHFUFOGBOUEVQB
VJUBUJPOMF$
POEBNOÏ
PNFFOUS
PJS
ÏSJFVY3FOEF[W
EFCSBD
PVSTEFMB.
P
PVST
H
Z
U
FYQPTJUJPOT
M


ÔU
S
V
D
$
O
POEJBM
J
FTUBVSBOUT
S
POD

FGVHFTEV
T
U
F
NVTÏFT
U
FBVKPVSMBQMVTG
D
US
F
PVWSJSTPVTVO
I
W
W
WJU
S
UFUNÐNFVO

W

FT
T
S
B
FUBVUS
D
PVTJOU
T
H
F
US


B
PVT
B
PV

FMFTÏQS

Z
B
FTRVJEÏQBS
O
UJWJU
W
WBMJFS
S
HBMFSJ
B
FT
S

PVTUS

V
G
y
W
FVW
J
FSTJOTPMJU
S
BU

BQQSJW

VOFEFTEFSOJÒS
CBMBEFUIÏÉUSBMFS
BöDJPOBEPTEFU
PVT
FUKVJMMFU
PVMJTTFT

TD
DBTJPOTEFTFRVBMJöFSQPVSMFT$IBN
FOUMFVSNÏUJFSËMBWJMMF
3FOEF[W
FUS
ÐU
PNCÏT
BUVS
D
QJPOOBUTEV.

NBJTFOITFVMFNFOU
FTUKPVÏFFOEÏD
POOBHF
FOD
FWSBJ
PJS
POOJFSxEF%BVNFSB

D
-B
L
UEFTJÒDMF
"
PHMPTVOF
PVT
FQBUSJNPJOFN
FTTPOUBVNFO
BOHFWJOFTG
FTPD
PVTÉHFT
$
ÏU
F

F
FS3PVHFUM
U
POUS
ÏÏDSJUFOQBSM
FOD
JOTUJUVU
FOUS
+VMFT"
PNQMFUQFVW
W
UBDMFFOEÏKËD
*
FQPVSMFTQFD
POU
EFQMBD
M
FOJS
PJS
POUQVPCU
VOQB

TBO-
FVYRVJO
Z
FUD
D
FMMFT
BVCBH
$
W
FEVWJMMBHF
UJS
BòBJS


SBOUEÏMJU
FTUM
JMÏUBJUQSJTFOøBH
UN QUART DE SIÈCLE ET PLUS ENCORE
L’Anjou au triple galop
ème25
ème25 Mondial du Lion > 21 au 24 octobre 2010
Tenez-vous prêts cavaliers ! Deux des grandes manifestations équestres
complet international de Saumur met depuis 25 printemps les montures des
plus grands athlètes mondiaux sur la ligne de départ de l’hippodrome de Verrie.
-
Cinq mois plus tard sur le superbe domaine de l’Isle Briand, qui abrite Haras
du Lion célèbre à son tour ses 25 ans. Ce concours complet international et son
-
sage, saut d’obstacles et cross, spécialité mythique du Lion, enthousiasment les
www.saumur.org 02 41 67 36 37!
François Saint-André, Comité équestre Saumur
www.mondialdulion.com ! 02 41 95 82 46
Robert Adenot, Haras national Lion d’Angers
Un village sur les planches
ème
Des comédiens amateurs jouant à guichets fermés depuis 40 ans une pièce de
théâtre qui a#che une durée record de cinq heures !
quinze tableaux emballe les spectateurs autant que les acteurs qui, une fois le rideau et le

Chaque année, en janvier et février, la pièce mobilise une centaine d’habitants sur
campagne des portes de l’Anjou.
www.ot-portesdelanjou.fr 02 41 76 37 26!
Nadège Piquet, o"ce de tourisme Durtal
Le monde des troglos révèle ses secrets
Explorer des sites troglodytiques inédits,
èmeDébut juin, la 2
Val de Loire, des kilomètres de galeries souterraines abritent depuis des siècles
-
zoo !
Près de 200 sites ouvrent spécialement leurs portes, depuis les souterrains-
e siècle jusqu’à l’habitat le plus contemporain. Animations, concerts,
du Troglo permet d’échanger des conseils en présence d’architectes, géologues
occasion unique de pénétrer dans un espace fascinant entre plaine et coteau de
la Loire.
www.rendezvoustroglos.fr 02 41 67 13 12!
Nicolas Glayzon, Carrefour Anjou Touraine Poitou
Agenda complet sur www.anjou-tourisme.com - Présentation Presse Fêtes et manifestations auprès du CDT.
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou7
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.comFT

B

UJW
MFTBNPVS
KBS
QBS
MBOVJUM
”VSEFTIBOPOMPJOEVTBMPOEFUIÏ
FVS
POOBOUT
UJT
QS
ÏEFTS
%BOT
”VSEVQBS
MBTÏS
FOEF[W
y&UTJD

FVSFUTZNCPMJRVF
PTJF
ÏH
FUU
F
ËTFMBJTTFSNFOFSQBSMFCPVUEVO
CJFOFOTD
FTBVYW
4BMPOEVCPOTBÕFUTFQU

FOJWS
MFVSTW
FOUEFOPVW
PJT
BNPVSBVY$IFNJOTEFMBS
D
FTE
FTURV
BOHMBJTFPáT
Z
POTEVQS
ÏHÏUBVYM
F
VOFW
ÏDJFOUBVQMVTQS
JMTFS
ÏT
FE
JNQP
FVSTFUCPUBOJRVFËM
MFTWJTJU
Ï3
ÏEVTVB
U
FTG
"MBG

MBS
FTO
CS
FUD
FUT
EJOCPUBOJRVFMFTKBS
PVU

F
WBOUBHFTVSMB
FTEFQVJTMBöO9

POUT

BVUS
POD
FE
J
FU
FQBS
"
ÏÏEÏCVU9
FT
PVUO
M
JO
MFTOVBOD
ÏMBSJWJÒS
ÏQBOPVJTTFOUS
INÒ

IBSNPOJFEFT
D
PTNPTFEFTD
EBOTEFTHMPCFTUSB
UBDMFE
FTPVQMFFUTPMJEF
MVYVSJBOU
JOBVYT
ÏU
6OFW
ÒMFQMVTF
CBJOEFøFVST
PO
ÏQMBOU
BOJNBUJPOTEVQSJOU
U
BODJFO
VQSJOU
ÒOFBVöMEFTKBS
FQBS
)FS
PVWSJS
FD
PVUKBS

FNBS
PVW
1
FSBD
W
EFFTQÒD
S
ÒT
FUBSQFOU
W
POURV
FEBOTU
QPUBHFSEFMÏHVNFTEFTBOU
FTTJPOOFMEVW
EJOEFTöCS
PJMFU
EFOPVW

UVTFTTFOUJFMMFTEBOT
FVSTFUBQQS

JT
$
FNCS
FVSTEÏTJS
7***
W
FSU
FT
TFQBS
D

DIÏTPS
PTJÏSJTU
UVTCJFOGBJUSJD
FVYW
FOTFTQMBJTJST
FSSB#PUBOJDBT
UT
FVW
UJPOTHPVSNBOEFT
DJU
FDMFTQÏQJOJÏSJTU

OLHPT
FBVYFTQBD
D
PTF
DFY
IVJMFTFTTFOUJFMMFT
FQUJPOOFMDS
VD
9
FTøFVS
U


FTTVCUJMFTEFTFõVW


WJUBUJPOËMBNÏEJUBUJPOFUË
EFTS
ÏOJU

FÏHB
FOUT
ÏFEFQFUJUTQPOUTFUTUBUVFTL
PTJFST
S
FNQTOPOTFVMFNFOU
M
FY
øFVSTFUW
OT

FMMFOD
PVMFVST
PVTPSJH
FTQFD
QMBOU

ÒT
ÏHÏUBUJPO
TZNCPMFEFM
FFTUCFBVMFKPVS
FNJFSEÏQBS

BNJUJÏ
Ï
JMTBQQS
ÏW
JOHUBJOFEFWBSJÏU
ODIBOU

EJOJFSTTPOUD
POUÏU
WJÏTËOPNCS
ST

ÏFTBVD
FNQTBVY
ÏQBOPVJUFO"
OF
"

GVNEFS
EJOTEFTTFOU
FNQT
S
TFOUËU

FVSTEÏD
W
W
BJNCBVMUEJS
POUD
U
FNFOUIPS
T
FCBNCPVTFSBJFS
F
ÏU
FS
RVBCMFQBST
MBEÏD
EJOJFSFOIFSCF
UJW
FVJMMBHFT
PJTMVEJRVFFUJOU
BS
FT
FDEFTWBSJÏU
ÏHÏUBMFEFQMVT
DIFTUS
US
PS
BVMÏWSJFSTBJTPONBSTBVOP
FSMFTIBPáT
BODJFOOFT
F[
PG

PVTTFTÏUBUTx

FN
FO6O
ÒOFjMBQMBOU
ÏÏU
PMFGSBOÎB
VOKBS
PTFEÏW
FT
F
PVMFVST
PVTTFTTFDS
FMMFTFTQÒD
ÏHÏUBMPVU
FS
"NBU
MFKBS
PVUM
EJOJFSTT
FO
BD

FOUQPVSMFCPOIFVS
EFTWJTJU
VQSJOU
5
OKPV%
UJD
QS
D0SJFOUBMEF.
ÏT
FVOFWBMTFW
FTBSCS
FVYE
FTOBJOTDVMUJW
FOTB
ÏTFOQPUTPOUMB
PJSEB
öFS
MFTIÙU
U
QMBOU
ÏEFTKBS
FNJFSTGSJNBTJOJUJBUJPOËMBUBJMMF
EJOJFSTEF.
PNQPTJUJPOEFCPVRVFUT
BVMÏWSJFS
NBS
-
HBOJTÏTB
FS
FS
FOEF[W
FT
PVTBUUJS

FMFTQ
JOU
BTTJPOOÏTEÏCVU
6OFCSBTTÏFE
TFQU
FS
FNCS
D
FTPVTMFTNBH
EÏHVTUB
OJöRVFTD
FTTBVNVS
PVMFVSTEFTÏSBCMFTFUBVUS
W
FTH
FÎVQS
"
ZOOMS...
L’ANJOU AGRANDIT SON JARDIN
simplement amoureux de nature. Petit extrait d’une déambulation fertile.
Une forêt de bambous remarquables
ème> 20
Il n’est de jardin japonais sans bambou. Le parc oriental de Maulévrier
consacre logiquement un nouvel espace dédié à cet emblème de l’Asie par
e"lés et sa taille particulière.
Deuxième temps fort 2010 : le plus grand jardin japonais d’Europe célèbre
èmela 20 édition du Salon du bonsaï.
e
encore.
www.parc-oriental.com ! 02 41 55 50 14
S’enivrer de roses Un jardin de bien-être
erLes Chemins de la rose > saison 2010 - 13 mai au 26 septembre Camifolia > saison 2010 - 1 mai au 31 octobre
Senteur royale, Crimson glory et autres Double delight… Camifolia, le jardin extraordinaire qui met tous les sens en
Sous le nouveau tunnel des senteurs des Chemins de la rose, éveil à Chemillé, exhale de nouveaux arômes
odorants et de plantes grimpantes parfumées. Dans un grand
-
ère région
de pétales. française productrice de plantes médicinales et aromatiques et
Si la rose unit tous les Valentin et Valentine, sa belle histoire
eavec Doué-la-Fontaine, , a Ce théâtre de verdure distille nombre de rendez-vous inédits
pour petits et grands, entre métamorphoses nocturnes et
autres animations familiales. Pour partager tous les secrets des
-
hommes médicinaux, de la collection nationale de camomilles,
etc. En ces lieux à l’imagination féconde, Camifolia met bel et
www.cheminsdelarose.com 02 41 59 95 95 !
Sandrine Leblanc, responsable site
www.theatre-foirail-camifolia.com ! 02 53 58 58 53
Alexandre Piette, responsable site
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou8
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.comÐUS
POU
Y
F
FEFMBUSBEJUJPOËMBNPEFSOJU
B
W
%ÒTG
PMBV
FÏD
DVFJMMFOUMFQVCMJDDIBRVFNFS
JOTQJSBOUEVTJ
M
FTFOUS
FOUE
MJD
B
EBOTVOS
T
F
PJS
ÏH
F
TFUBVUS
WJU
&OKVJONPJT
ÏHÏUBMTPVT

Ï

-

POU
PG
FDTPOOPVW
O

SBJOFxFUEPOOFSËTFTQS
5
Ï
HFE
D
ÒTTPJH
&
"OOJDL$
FSTMFEÏ
UVTEFRVFMRVFWBSJÏU
PQÏSBUJPOEFEÏD
POFO
JOJUJBUJW
PCS
FNVTÏFEFMB
UJ
ÏQBSEFTD
FSMFVS
OPCMF
FNCS
EFMBTDJFOD
MFTÏUVEJBOUTEFM
PJTJÒNFJNBH
FSOBUJPOBMFEFMBCJPEJW
OFTDS
U
BODSBHFEVU
%FQVJTVOFEPV[BJOFE
ÏMÒCS
F
OPCMFBVU
W
WBMPSJTFMFQBUSJNPJOFOBUVS
Q
FNCS

W
P
DMFj-
PD
POFN
O
%BOTVOQBS
TQÏDJBMJTÏ
FMMFTDVMUJW
Ò
FSQB
KBS

Ï
-ËMBS
FNCS
FEÏBNCVMBUJPOQPÏUJRVFËMBTD
M
W
FQSJTFTIPS
PO$
PMFT
ÏU
ËM

UJDJQFOUËM
NBUJRVFTQS
U
FNJFSTQFD
FS
ÏTD
FU
%FKVJOËPD
BEF
QÏQJOJÏSJTU
ÏS
U
JH
D
5
FEJQPVSQS
W
UJWJU

EJOT
FDJKVTRV
PVSEFT+PVSOÏFTEVQBUSJNPJOFFUOP
ÐU
.
yMFTSBJTPOTOFNBORVFOUQBTEFQMPOHFSEBOTMFN
F
FTEFCSBODIFT
OTUJU
FFUVUJMJTFS
DJFOD
FTJOTJUVFOT
P
EFVYD
Ï
PJSËMBDS
D
M
POU

V
FOEF[W
$
FBVEF#SJTTBD
F
PJS
BOOÏFT
FTU
V
VCBOD
ÏDSJOËMFVSTDS
j6OÏU
Z
VCBOD
ÏWSJFSËOP
6OÏU
F
"
E
UB
H

EVQÙMFW
PNÏEJFOOF"OOJDL$
T
RVFMFQVCMJDEBOT
FOES
ÏEVW

PVSTCVD
FS
QBS
U
TPONBSJQFUJUTFUH
F
TFMBJTTFOUQPS

ÏOFNFOUTD
7
F
V
USJD
D
JHBOU

ÏT
%FTSBOEPOOÏFTËW
y$
P
SBQ
QMVTJFVS
ÏW

UEFM
PQPTFOUEFTBOJNBUJPOTËUSB
OJF"

B
W
W
FUMBCPSBU
VOj
F
VODIBNQEFTPVDJTxQPV
FTTQÏDJBMJTÏTQBS
BVYW
QBS
FTNÏEJDJOBMFTFUBS

FT


PVW
OJDL$
FNFOUEFTQS
FCSJOEFG
U

D
FNQT
POPNJRVFj.
U
FOD
F
JO"OHFSTx-
F
FEF
FTBD
7
FVSTIPS
POG
DTTFS
OFFUEVWJOJO
PMFTBD
FMJFSTQPVSMFTFOGBOUT
DS
FËTFT3FOEF[
ÏTFOU
ÏU
BD
PVTEBOTMFWJH
Ï
FSS
EFTKBS
FUD
TFQU
M
FBVU

W
FQPVSMB'
FOEBOHFT
F
YQPTJUJPOJOIBCJUVFMTTPOUBOJNÏTU
F
JNBST
POEFW
EFT4
y4JYQBS
*
JOFEFTTDVMQUVS
JOU
VOUS
VUOBUJPOBME
U
FT

I
ÏFSMFT”VWS
FSTJU
POTJH
S

FT
ÏBUJWJU
J
FSS


V
Ï
ÏHÏUBMTBJTPOG
BMMJBOD
U
FM
FTMJFVYE
PVTD
S
FS



PVSEVDIÉU
ÏHÏUBMFT
FFUWJH
U
F-
D
FSS
E
FMEFD
ÏBUJPOT
Fx

FNQPSBJOFO"
EFTQS
ÏD
B
F

FKVJOBVTFQU
T
FNQPSBJOFO"
ÏMP
ÏD
H
FST$IBNQT
W
B

W
FTTJPOOFMT
FBVTQFD
S
S

FT#VUJOFSJFTE
B
"
UT
FxMBD
J
FTCS
DBTJPOTEFjQS
CBS
F
M
ÏHÏUBM
JOUJNJU
U
ÏHÏUBM
FEFMBH
D
M
PMJRVFËUSB
W
FSTMFT

D
PQS
ÏFTQBS
S
SBOET

PVTTÏEVJUT
T
U
T
SMFTÏW
S
PNNF
POD
ÐW
Q
*DJM
EJOTFUQPUBHFSTEFTBD
BD
U
FÏNFS
ÏHÏQPMZ
VOH
F
FTRVFQPUEFøFVST
FOUTBOHFWJOT
FJOFEFTQS
&
EJòVTFMFCJFO
ËQJFEFUËDIFWBMTPOUPS
F
Q
FUU
ÏWSJFS
ÏOPH
'
IJFUS
QS
OÏF
P
PRVFB
TFOUS
FDFTQJÒHMFSJFMFSBQQPS

IPNNFËMBOBUVS
FT

O
PNQBH
UJD
FTCS
FDCPOIFVS
HBOJTÏFT

7
BU
F
PVU
BVYW
FNCS
W
FSB
S
2VPJEFNJFVYRV
J
7
M
EFTTVTE

ST

JOJUJFS
M
FS

ÏTEFQMBOU
P
P
VW
PEVJU
FS
FOS
UVS
JPOEF$IFNJMMÏ $
FEF
FTUMFQS
5
UBDMFÏDSJUQBS"O
FSSB#PUBOJDB
FTCS
D
$
ÏMÒCS
FNNFBVYNVMUJQMFTQFSTPOOBMJU
FM
POUJOVFEFM

JOU
BSSJW
SQS
ÏFEVQSJOU
U
Un panier de rendez-vous verts, à croquer !
Personne au monde ne parle mieux de l’odyssée du végétal que celui qui la vit
au quotidien. Ainsi ont germé les Rendez-vous du végétal,
-
miers mois de l’année à l’automne. Elles ont un parfum particulier en 2010, année
Avis aux amoureux des plantes et jardiniers en herbe : le calendrier Végétal 2010
en Anjou foisonne
-
toutes ses formes.
www.terre-des-sciences.org 02 41 72 14 21!
J.Luc Gaignard, communication Terre des Sciences
Déambulation poétique dans un jardin enchanté
Les Butineries d’Alice > 15 juin au 31 juillet 2010
Dans un morceau de nature de l’Anjou où poussent des plantes de santé, la !ore
et la faune commencent une nouvelle vie au crépuscule. -
Dans la journée aussi, il se passe de drôles de choses dans ce vaste jardin de
70 hectares.
chaque été.
www.atraverschamps.org 02 41 91 78 50!
L’art contemporain se met au vert
L’été venu, certains artistes préfèrent quitter musées et galeries pour rejoindre la douceur
de parcs et jardins angevins… La deuxième édition
Sept artistes sont retenus en 2010. Sur la feuille de route tracée par l’o#ce de tourisme
Brissac Loire Aubance,
les matériaux de la nature. L’un d’eux habille de bois les arbres, un autre peint leurs empreintes,
entre les propriétés. L’art et la manière de partager ce bel été contemporain en Anjou...
www.ot-brissac-loire-aubance.fr 02 41 91 21 50!
Laure Kerléo, o"ce de tourisme Brissac Loire Aubance
Dossier de presse Jardins auprès du CDT.
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou9
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.comB

B
BVYQPS
FSS
MFTQB
UVS
X
OKPVEFQVJT$IBMPOOFTTVS-
"

JMPNÒUS
FST"OHFSTL

F
ËFNCBS

JPOBMFTFUMFT
L
FTTVSL

POKVTRV
VOFPS
B
TVSMFQPEJVNEFM
:
PVSTFOL
M
PJFW
E
T
B
FBVYBD
DMPQÏEJB¥HVJEFNVMUJNÏEJBB
ÏMPxIÙU
ÏMB[
FTNPNFOUTQSJWJMÏH
W
&YQMPSBUJPOEFM

FD
PG
Ï
T
FSTMFWJH
PN
MFT
ËMBD
FS
EF

FEFMB-
HVFJMMJSE
FNJÒS
VOQFMPU
ÏU

EÏQBS

T
BLFOUS
Ï
tEVD
FBVFU4BVNVSL
VOFBODJFOO
B
MFDJS
0


FTG
FBVMFMPOHEFMB.
FKPJH
ÏSVTEVQÏEBMJFSQFUJU
FTj"
EPJTJÒS
D
U
VOFCBMBEF
B
PCTFS
FSTJPOBVEJPU
POOFNFOUOB
B
FTFTUVOQMBJTJSQBS
HFBCMFTVSX
MFTMJHVFTTQPS
N
FFOQBS
HFNFOUTD
S
Ï
Z
PVSJTNF
USB
F

V
F
FS
FEV-B
FVSTEFEFVYS
BVY1
M
$
ÏTFS
FT

FË#PVDIFNBJOF
OF
FOOF
ÐUS
EFL
F
FQPVSM
BNÏOBHFNFOUEF-B-
F-B+BJMMF
ÐU
POBVOPS
ÏMP
FNFOUFUMFIBSBTOBUJPOBMEV-JPOE
"
B
tVOQBS
T
J
E
HFTOBUVS
U
F
.
ÏEF#BVHÏ
O
U
FMFTWJMMFT
MBTVQFSCFCPVDMF
W
WJTÏ
N"U
PUBM
QBSM
FKPJOESBMFTSJW
B
F
POøVFOD
PJS
FTEÏEJÏFTBJOTJRVF$
PVBDTVSVOFÔMFMJHÏSJFOOF
FDBSSJW
W
E
FBVYIÏCFS
&TUWJ
D
MPVFVSTEFW
U
TBHFTNJOJFSTMVOBJS
DVFJM
J
MT
5
OBU
FD(14
'
W
PH
O
VY
W
FTDBMFQPVSBCPS
PQJFVYMPDBMËW
"

FO
ÏMÏDIBS
UJDJQB
M
1
ÏMP
FTS
J
UVS
X
FOBSJBUB
S
TEFMB-
FT
FTUEÏW
Q

BOKPVU

F
DMJTU
JUEF


W
D
OPCMFEFM
O
"
FTTJPOOFMT
QPVSS
PJS
PVW

BNBU
POøVFOD
UTËMBQFUJU
Z
H

FJOF
POUT
PVFTCÏOÏöDJFOUE


Ï
PMMFD
U
OKPVQFVUT
POøVFOD
HBOJTBUJPOEJH
PJS
FOPS
tTVSMFDIFNJOEFIBMBHFEFMB.
T
Z

VOFQS
E
FÏUBQF
F
NT
W
PVWS


POEFU
ÏFOUS
PJS

V
W
7
EEV
F
U
0SJH

OHFST
1
VöOBM


Z
D
J
B

Z
F
FCFS
F
RVBSBOUBJOFEFL
DVFJMB
FTMFMPOHEFMBSJWJÒS
B

O
ÙU
POUTPS
VOFW
V
FS
NFOUS
FTVJUMFTSBJMTE
P
F
W
PJFG
TFU
ÏFTVSL
NBVU
FSNF
O
DVJUS

F
BJS
FMMFTFUCBODTEFTBCM
VFTUEFQVJTMBD

S
BVöMEFMB-
F
F
BVYG
tVOFÏWBTJPOFODBOPÑQPVSVOCJW
W
tFUEFVYBVUS
F
PSNVMFTB
ÏFBVQJFEEVDIÉU
FDEFOPVW
Z
TFEFOTJöFOU&OEFOPVW
BJOFPVM
HFVSTS

OFOUMB
B
FOUBJOFE
IÏCFS
ÏUBCMJTTFNFOUTQBS
Z
FOBJS
O
D
FTEFT"S
7
W
F
FTEF

B
PNQBH
S
FVST
EÏKFVOFSD
RVFS
ÏB
BDVMUBUJW
H
SBNNFE
FDM
JÏTTPOUBVQS
W
FUBVUS
USB
WBUJPOEFTPJTFB
J
EFSMFQBUSJNPJOF
FSTÏFEFM
FM
ÏMPTQS
FPVJOEJTQFOTBCMF
WJS
IÙU
DBNQJOHT
UJG
FSVOBD
R
O
JOBMFT
"
VUIJPOËCPS

EE
MBQBS
VOCBDËDIBÔOF
UJPOBVYNBO”VWS

UBHÏ
-
S
P
ÏH
J
UJW
S
FTOBVUJRVFT
F
MFTTUSVD

W

U
tVOFCBMBEFËMBW
PJS
PJMFFOUS
Z
FCBTTFTWBMMÏFT"OHFWJOFTFU
FMPQQÏFQBSMB4&.1
D
F
tMBCPVDMF-B

Z
M
PO"
ÏU
VCBOD
PQPTÏFM
FFOUSBÔOFMFTD
E
NBJTPOTE
ZOOMS...
L’ANJOU LE NEZ AU VENT
De nouveaux horizons pour la Loire à Vélo
en Anjou
Avec des parcours véritablement exceptionnels et plus de
200 km
à plus d’un titre, la section troglodytique de Souzay entre
Le Maine-et-Loire élargit encore les horizons des deux roues
en 2010 :
d’Angers,
cet itinéraire interdépartemental rejoindra la Loire sur une
réparation, informations et conseils, etc. Si l’on ajoute à cela huit
ligériennes en sillonnant les massifs forestiers.
De Montsoreau à Liré, les services proposés aux cyclistes

www.anjou-velo.com - www.loire-a-velo.fr
Sillonner !euve royal et rivières angevines
« autrement »
Larguer les amarres à bord d’un canoë, d’un kayak ou d’un
voilier accompagné d’un guide expérimenté pour découvrir
les richesses de l’Anjou. -
nautique inédite d’une heure à deux jours.
Au $l de l’eau, cinq parcours invitent à accoster en Anjou,
passionnés.
Cette navigation touristique convie petits et grands, sportifs
ou non, -
partenaires touristiques, CDT Anjou inclus.
www.anjou-tourisme.com, rubrique Bouger
www.nautisme.enpaysdeloire.com
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou10
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.comF

WJWS
PNNVOJDB

XOTFUE
F
FSTBOUVOQPOUEFTJOHFPVT
F
FTEF-
FT
-BWJTJU
ÏÏFFOFTUEÏW
MB

D;
ÏTPVTFCBMBEFSËQPOFZ

BD
V
U
U
BSCS
BOUJOU
FD
FOD
PMJBj'
EFM
HBOJTFBVU
FMPQQFSTPO
PCKFD
FTE
F
EBOTMFWJEFBD
ÏHÏUBMQFVUJMTUJNVMFSOPTDJOR
ÏNFS

F
ò
WJU

FTMFTFO
F
FOEF[W

GSJTTPOOFSFOUSB
P
ÐU

VUBOUE
WBJU xBV$IÉU
F
B
VODJS
PNNFS
FQUBQS
FSQFMMFOUQPVSMFTBTTPDJFSEB
FTFTD
4VSMBQJTU
PVSTEVNPOEF


FOGBOU3P
VOTVKFUEFS
PDIÏËVOFU
FQFUJUTFUH
PNJU
M
PVSQPVSTVJWS
J
BDS

ÏT
BNJG
FJMMFSEFTOVNÏS
j-
W
S
T
E
ÏMBOD
J
DIFSEFTDIFWBVYEFCPJTD
PVS

O
FOUË
M
PJT
U
FEFTS
F
W
B
PVTVOJRVFTBVöMEFTTBJTPOTMFTDVSJFVYEF
M


PVTÉHFTTPOUËMBG
DU
FT
S
FTVSMFTSJW
-
PVU
FBV.VTÏFEFMB$
PJS
FSOFUJMZB
RVF
W
$
j&U
y"
D
POD
F xBVNVTÏFEFT"ODJFOT$
QBMQJUBOUT
ÏS
ÒTMBG
IVJ
PVSTFTIJFSPVBVKPVS

BJS
PVWSJSFOT
WBOUBHFBVD
F

ZS
FT

PS
BNVTBOUFUEFEÏW
PVSE
ZxDS
ÏøFYJPORVJD
Ë
SBOET
FMPQQÏQBSMFT$
UJGFTUEFWBMPSJTFSMFTÏDIBOHFTFOUS
PQJOJPO1

ÏT
POEVJU
DS
W
PCBU
M
FM



WJFTEFTUSJCVT
j
PTEFDMP
TFOT xË$
B
FW
W
PPEF%PVÏ
FS
BV#JPQBS

H
FOUVS
F


UJWJU
S
PMPS
B
EFTBOJNBUJPOTJO
B
F
TPMFJM
6OEFVYUS
U
PMJFOOF
EFEÏD
PSNVMFEFTUJOÏFBVYFOGBOUTj
E
&OG
V

F
D
M
FU

OKPV
T
"


S
JOE
U
7
O
OFFUEV
B
JH

7
E
BOJNBM xBV.VTÏFEFMB
O
PJTFVO
J
PNNFPOBQQSJW
F
FD
P
PJTFSVOFQMBOU
Q
POBQQSJW
B
FVU

UJPOj1
JOU
RVFMMFEJò
M
L’ANJOU SE PARTAGE EN FAMILLE
Entrez dans la cour des grands en Anjou et en
Touraine.
L’opération « Entrez dans la cour des grands » propose une Autour des questions-$ls rouges, indices et informations
découverte originale de sites, une lecture contemporaine inédites à récolter, expérimentations à mener, mystères à
introduite par une question de fond qui s’adresse tant aux percer… multiples sont les occasions de partager des moments
enfants qu’aux adultes qui les accompagnent. Qui plus est,
Plus d’une quarantaine de sites, patrimoine, nature et
savoir-faire, font ainsi entrer les familles dans leurs secrets, les
tribu dans son exploration du château, du musée, du jardin, de la départementaux du tourisme de l’Anjou et de la Touraine,
résolument précurseurs sur le marché du tourisme culturel et
familial.
www.entrezdanslacourdesgrands.com - www.anjou-tourisme.com
Brochure remise au CDT et dans les o"ces du tourisme.-
Dossier de presse Entrez dans la cour des grands auprès du CDT.

À vous de jouer !
Pour s’oxygéner et se détendre en famille, direction les bases
de loisirs et les parcs d’attractions. Le Maine-et-Loire en
possède une douzaine. Des sites enchanteurs, rêvés pour les
petits… et les grands qui y retrouvent volontiers leur âme
d’enfant.
à l’italienne, s’éclabousser dans une baignade naturelle ou glisser
sur toutes sortes de toboggans, sauter haut sur des trampolines
ou jouer à cache-cache dans un labyrinthe, crapahuter dans les
pratiquer en toute sécurité, sont réunies en Anjou pour satisfaire
Parcs de loisirs et d’attractions
www.anjou-tourisme.com
Hélène Ramsamy, Relations Presse Comité départemental du tourisme de l’Anjou11
! 02 41 23 51 47 BP 32147 - 49021 Angers cedex 02
Dossier de presse 2010relations-presse@anjou-tourisme.com ! 02 41 23 51 51 - www.anjou-tourisme.com
BOET x

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents