FICHE 1 L écriture, une diversité extraordinaire
10 pages
Français

FICHE 1 L'écriture, une diversité extraordinaire

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
10 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • redaction
  • exposé - matière potentielle : elève
  • cours - matière potentielle : ton développement
  • exposé
FICHE 1 L'écriture, une diversité extraordinaire 1. Distribuer aux élèves le document A. Leur demander d'observer attentivement les différentes écritures et de répondre par écrit aux questions suivantes : a. Parmi les écritures du document A, quelles sont celles qui utilisent le même alphabet que celui de la langue française ? Réponse : les écritures 2, 4, 7, 10, 13, 15. b. Parmi les écritures 1, 3, 5, 6, 8, 9, 11, 12 et 14, regroupe celles qui appartiennent à la même langue.
  • ton exposé
  • elève ¶
  • élèves ¶
  • arbre obscurité
  • œil bouche œilhomme
  • prénoms hiéroglyphiques de la classe
  • composition de l'écriture
  • rime
  • rimes
  • ecriture
  • écriture
  • ecritures
  • écritures
  • mot
  • mots
  • élève
  • elève
  • élèves

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 59
Langue Français

Exrait

FICHE 1 L’écriture, une diversité extraordinaire
1. Distribuer aux élèves le document A. Leur demander d’observer attentivement les différentes écritures et de répondre par écrit aux questions suivantes :
a. Parmi les écritures du document A, quelles sont celles qui utilisent le même alphabet que celui de la langue française ? Réponse : les écritures 2, 4, 7, 10, 13, 15.
b. Parmi les écritures 1, 3, 5, 6, 8, 9, 11, 12 et 14, regroupe celles qui appartiennent à la même langue. Réponse : 1 et 9 ; 3 et 12 ; 5, 11 et 14 ; 6 et 8.
c. A quelle langue peuvent bien appartenir les écritures 3, 5, 8 et 9 ? Réponse : respectivement à l’Arabe, au Chinois, à l’Egyptien ancien (hiéroglyphes) et au Russe.
d. Observe les écritures n° 6 et 8. Selon toi, à quel mot correspond chacune de ces deux écritures ? Qu’est-ce qui te fait dire cela ? Réponse : 6 correspond au mot arbre et 8 au mot soleil.
e. L’écriture n°5 signifie arbre, l’écriture n°11 signifie soleil. Observe bien l’écriture n°14. De quels signes est-elle constituée ? Que peut-elle donc bien signifier ? Réponse : Le soleil est ici au-dessus des arbres. L’écriture n°14 correspond au mot « lumière ». Le mot obscurité s’écrit en chinois comme suit :
(Le soleil est ici sous les arbres. Cet idéogramme signifie “obscurité”)
2. Discuter collectivement les réponses trouvées par les élèves. Souligner plusieurs points :
• Toutes les langues n’utilisent pas le même alphabet.La langue française utilise l’alphabet latin, la langue russe utilise l’alphabet cyrillique…
• Certaines langues ne possèdent ou ne possédaient pas de véritable alphabet.Exemples : l’Egyptien ancien (hiéroglyphes) et le chinois (chaque caractère chinois correspond à un mot ou à un groupe de mots).
Dire également aux élèves que toutes les langues ne s’écrivent pas de gauche à droite et de haut en bas (voir livret enseignant “Lettres, écriture et expressions” pages 7 et 8).
Pour infos : • Les écritures n° 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 signifient arbre • Les écritures n° 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 15 signifient soleil • L’écriture n°14 signifie lumière. • Les langues utilisées dans le document sont : le Portugais (2 et 13), le Russe (1 et 9), l’Arabe (3 et 12), l’Allemand (4 et 15), le Néerlandais (7 et 10), le Chinois (5, 11 et 14), l’Egyptien ancien (6 et 8).
Document A : L’écriture, une diversité extraordinaire
Les différentes écritures
Exercices 1. Observe attentivement les différentes écritures 2. Réponds aux questions posées
Réponse à la question a :
Réponse à la question b :
Réponse à la question c :
Réponse à la question d :
Réponse à la question e :
Notes :
FICHE 2 : Transcription simplifiée des hieroglyphes
1. Distribuer le document B et demander aux élèves de répondre oralement aux questions suivantes :
a. Que trouve-t-on sur ce document ?Réponses : des dessins, des signes, des caractères.
b. Comment s’appellent ces signes ou caractères ?Réponse : des hiéroglyphes.
c. De quel pays proviennent-ils et de quel époque ?Réponse : de l’Egypte au temps des pharaons.
d. Quels sont les signes ou dessins qui correspondent aux lettres n, k, w, a et m ?
2. Demander aux élèves de décoder ces hiéroglyphes (réponse sur le doc B) :
3. Corriger collectivement l’exercice ci-dessus.
4. Demander aux élèves d’écrire leur prénom en utilisant les hiéroglyphes du document B (possibilité d’utiliser du papier calque pour reproduire les dessins.) (réponse sur le doc B).
Autres projets à proposer aux élèves
• Réaliser une fresque collective qui comporte tous les prénoms hiéroglyphiques de la classe.
• Inventer un alphabet constitué de signes ou de dessins simples. Les élèves peuvent s’inspirer des hiéroglyphes ou des caractères chinois simples. Cet alphabet sera copié au propre et distribué.
• Ecrire un mot ou une phrase simple en utilisant les caractères inventés.
• Echanger leurs énigmes puis de les résoudre.
• Constituer un classeur avec toutes les énigmes à résoudre. Ce classeur sera mis à la disposition des élèves dans la classe.
Document B : Transcription simplifiée de hiéroglyphes
1. Décod
Réponses :
2. A l’aide du tableau ci-dessus, écris ton nom en hiéroglyphes :
FICHE 5 L’écriture chinoise
1. Distribuer aux élèves le document A. Leur demander d’observer attentivement les différents signes.
En savoir plus e L’écriture chinoise est née au XIX siècle avant J.C. à Anyang, province du Hénan. Elle comporte environ 50 000 signes dont 3 000 d’usages courant. Il existe deux systèmes d'écriture : l'écriture simplifiée, utilisée en Chine continentale et à Singapour, et l'écriture traditionnelle, celle de Taiwan, Hong-Kong. L’écriture chinoise est composée de deux éléments, le premier est le pictogramme, il représente une chose ou un objet. Il est directement issu de l’objet qu’il représente. Le deuxième élément représente un idéogramme, il constitue l’idée. En l’associant avec un ou plusieurs pictogrammes, vous obtiendrez un autre mot.
2. Demander aux élèves de regarder attentivement les symboles. Grâce à ces deux exemples, expliquez aux élèves la composition de l’écriture chinoise.
Œil
Eau
Larmes
Soleil
Arbre
Obscurité (soleil sous l’arbre)
3. Demander aux élè ves de r éaliser sur l eur feuille, les mots suivants en les associant grâce aux symboles proposés dans le document A(attention : en utiliser seul ement 2):
a. Bois, b. Bon, c. Repos, d. Brillant, et e. Forêt (pour ce dernier mot, les élèves doivent utiliser 3 symboles).
Réponses :a : arbre + arbre, b : femme + enfant, c : homme + arbre, d : soleil + lune, e : arbre + arbre + arbre.
a. Bois
d. Brillant
b. Bon
e. Forêt
c. Repos
FICHE 5 suite L’écriture chinoise
4) Demander aux élèves de réécrire les 4 symboles suivant, l’ordre des traits à une importance.
Homme
Œil
Enfant
Bouche
Avec le STABILO Trio 2 in 1, rien de plus facile. Les élèves peuvent écrire le symbole une première fois avec la pointe fine, et repasser dessus avec la pointe moyenne.
FICHE 5 - document A L’écriture chinoise
Les différents symboles
Bouche
Homme
Lune
Enfant
Arbre
Femme
Soleil
1. Association de symboles (indiquer seulement les noms) a. Bois = . . . . . . . . . + . . . . . . . . . b. Bon = . . . . . . . . . + . . . . . . . . . c. Repos = . . . . . . . . . + . . . . . . . . . d. Brillant = . . . . . . . . . + . . . . . . . . . e. Forêt = . . . . . . . . . + . . . . . . . . . + . . . . . . . . .
2. Réécriture des symboles
L’homme
L’enfant
Toit
Eau
Parler
La bouche
L’œil
Œil
Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends. J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
LE CHAT De sa fourrure blonde et brune Sort un parfum si doux, qu'un soir J'en fus embaumé pour l'avoir Caressé une fois, rien qu'une . C'est l'esprit familier du lieu ; Il juge, il préside, il inspir e Toutes choses dans son empire ; Peut-être est-il fée, est-il Dieu ? Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime Tirés comme par un aimant , Se retournent docilement Et que je regarde en moi-même, Je vois avec étonnement Le feu de ses prunelles pâles, Clairs fanaux, vivantes opales, Qui me contemplent fixement.
Victor Hugo, Les contemplations, livre IV, 1856.
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour sera pour moi comme la nuit.
Demain dès l’aube
LES STROPHES
Ici, les strophes sont régulières, il y a 4 s trophes de 4 vers. Ces 4 vers sont appelés « quatrains ».
LE VERS C’est l’élément qui va constituer le poème. Le plus souvent les vers sont composés de huit syllabes (octosyllabe), de dix syllabes (décasyllabes), ou encore de douze syllabes (alexandrin). Le mètre est le nombre de syllabes d’un ver.
Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, 1857.
Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.
FICHE 6 L’écriture d’un poème
1. Le poème Tout d’abord, présenter ce poème aux élèves :
Dans le poème de Baudelaire, les rimes sont embrassées, les rimes suivent un schéma ABBA. Mais il en existe d’autres telles que : • Les rimes plates également appelées rimes suivies sont celles qui sont couplées 2 à 2 suivant un schéma AABB. • Ou encore les rimes croisées suivant un schéma ABAB.
LA RIME Il existe deux sortes de rime : • Les rimes féminines sont toutes les rimes qui se terminent par un « e ». • Les rimes masculines sont toutes les autres.
Proposition possible d’un deuxième poème(à choisir):
FICHE 6 suite L’écriture d’un poème
2. Le calligramme Le Calligramme a été créé par Guillaume Apollinaire en 1918. C’est une belle façon de mettre en image un poème. Voici un exemple de calligramme de Guillaume Apollinaire, extrait d’un des poèmes à Lou :
Reconnais-toi Cette adorable personne c’est toi Sous le grand chapeau canotier Œil Nez La bouche Voici l’ovale de ta figure Ton cou exquis Voici enfin l’imparfaite image de ton buste adoré vu comme à travers un nuage Un peu plus bas c’est ton cœur qui bat
3. Demander aux élèves de réaliser à leur tour un poème ou un calligramme sur un thème choisi personnellement ou en commun avec la classe. Les enfants peuvent rajouter de la fantaisie avec leurs pointes de crayons de couleurs, de pastels!
4. Idée de réalisation : ce poème peut s’inscrire dans l’optique d’un cadeau de fête des mères, vous pourrez ainsi leur proposer une idée d’atelier, afin de décorer et mettre en valeur leur poème dans un cadre, avec des photos…
FICHE 7 Mise en valeur d’un exposé
Tout d’abord, il est important de bien choisir son sujet et de faire un plan précis. La recherche d’informations reste une étape primordiale pour alimenter ton exposé. Il faudra absolument maîtriser les informations sélectionnées et rédiger ton texte dans un style clair et surtout qui t’appar-tient. N’hésite pas à mettre en valeur les informations qui te semblent importantes.
1. Le titre Il représente à lui tout seul le sujet de ton exposé. Il doit comporter très peu de mots, être explicite et attirer la curiosité du lecteur.
2. L’introduction Elle doit répondre en quelques lignes à beauc oup de ques -tions du type : « pourquoi as-tu choisi ce sujet ? », « Quelles sont tes motivations ? », « Quel va être ton point de vue ? »… Donc n’hésite pas à être clair, bref et précis.
2
3
4
Le Titre
1
5
3. Le développement Une fois ton plan détaillé, il faut passer aux étapes suivantes : la recherche d’informations et la rédaction. Afin d’aérer ton texte, n’oublie pas de faire des paragraphes et d’aller à la ligne pour chaque idée. N’hésite pas à mettre en valeur des arguments importants et des mots clés, en les surlignant par exemple. Si tu cites un auteur dans ton exposé, il ne faudra pas oublier de mettre la citation entre guillemets. Il est impératif de la faire suivre de sa référence (auteur, livre, année). La citation doit également être recopiée mot pour mot.
4. La conclusion Elle doit te permettre de faire un bilan en quelques lignes et de répondre clairement à la question posée (puisque tu as tout démontré au cours de ton développement). C’est une synthèse de ton travail. Tu peux aussi renvoyer le sujet vers une autre réflexion, en formulant une question pour apporter une ouverture.
5. La mise en page c’est vital ! • Grâce au contenu imagé ! Pour appuyer tes idées, tu pourras (selon les consignes de l’enseignant) enrichir ton exposé en ajoutant des ressources telles que des exemples, des citations, des photos, des frises chronologiques, des schémas ou encore des dessins.
• Grâce à l’animation ! Si ton exposé est destiné à être accroché sur les murs de ta classe, n’hésite pas à écrire gros, à animer ta présentation par des images, des photos, des croquis… Encadre le paragraphe qui mérite d’être appuyé, surligne la ligne qui a besoin d’être retenue.
• Grâce à l’organisation ! N’hésite pas également à faire un plan de ton exposé avant de te mettre à l’œuvre ! De cette façon, tu verras dors et déjà si t es textes sont aérés et si ta présentation est claire. De loin comme de près, ton exposé doit attirer l’œil du lecteur !
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents