Histoire de l'art du monde indien - histoire 6eme

-

Documents
29 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ARCHEO ET HISTOIRE DE L’ART DU MONDE INDIEN. eCivilisation de l’Indus 3 millénaire av. JC j  l’art classique avec la période gupta. CF. BASHAM Arthur L., La civilisation de l’Inde ancienne. Paris, 1988. Introduction générale. Le territoire de l’inde ancienne couvrait celui des nations indiennes actuelles + Bangladesh et Pakistan. Une des civilisations les plus anciennes, encore bien vivante aujourd’hui. Caractère insulaire qui a nourri le développement de traits spécifiques. Du aux barrières naturels de la région : hautes montagnes de l’Himalaya dans le nord, la mer arabique à l’ouest, la baie du Bengale à l’est et l’océan indien au sud. Pas infranchissables et donc dialogues entre éléments indigènes et étrangers. Les archéo ont noté que les différentes entités culturelles correspondent à des régions géographiques naturelles. Pour schématiser on distingue 3 grandes zones : nord, centre, sud. La région du nord s’étend du nord-ouest irriguée par les eaux de l’Indus jusqu’à la région nord-ouest de l’actuel Bangladesh irriguée par les eaux du Gange. La région du centre, la péninsule du « Deccan » inclue des zones de collines et forêts et le plateau du Deccan bordé au nord par la chaine des monts vindhya. Les hauts plateaux du Deccan sont encadrés par les Ghâts orientaux et occidentaux. Dans ces régions, c’est la péninsule qui est la plus ancienne et la chaîne de montagne.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 206
Langue Français
Signaler un problème
ARCHEO ET HISTOIRE DE L’ ART DU MONDE INDIEN.e Civilisation de l’ Indus 3millénaire av. JC jl’ art classique avec la période gupta.
CF. BASHAM Arthur L.,La civilisation de l’Inde ancienne. Paris, 1988.
Introduction générale. Le territoire de l’ inde ancienne couvrait celui des nations indiennes actuelles + Bangladesh et Pakistan. Une des civilisations les plus anciennes, Caractère encore bien vivante aujourd’ hui. insulaire qui a nourri le développement de traits spécifiques. Du aux barrières naturels de la région la baie du la mer arabique à l’ ouest,: hautes montagnes de l’ Himalaya dans le nord, Bengale à l’ est et l’ océan indien au sud. Pas infranchissables et donc dialogues entre éléments indigènes et étrangers.
Les archéo ont noté que les différentes entités culturelles correspondent à des régions géographiques naturelles. Pour schématiser on distingue 3 grandes zones : nord, centre, sud. La région du nord s’ étend du nord-ouest irriguéepar les eaux de l’ Indus jusqu’ à la région nord-ouest de l’ Bangladesh irrigué actuele par les eaux du Gange. La région du centre, la péninsule du « Deccan » inclue des zones de collines et forêts et le plateau du Deccan bordé au nord par la chaine des monts vindhya. Les hauts plateaux du Deccan sont encadrés par les Ghâts orientaux et occidentaux. Dans ces régions, c’ est la péninsule qui est la plus ancienne et la chaîne de montagne.
Région d’ échanges culturels entre le nord de culture indo européen et le sud de culture dravidien.
Empire Maurya (320 à 185 av. J-C.) : bien que la période historique, en Inde ancienne, remonte bien avant l’ ère chrétienne, c’ est seulement de la dynastie Maurya que nous viennent les premières sculptures qui peuvent nous donner une idée du travail des anciens tailleurs de pierre, modeleurs d’ argile et autresartisans. e Empire Gupta 4 et 5 siècles.
Région toujours divisée en une multitude de royaumes rivaux.
La culture des royaumes du sud s’ est largement diffusée par le biais du commerce maritime. e Pas touchée par les invasions musulmanes à partir du 15 siècle.
Art religieux essentiellement. Vers 1920, la découverte des sites d a Induse la région de l’ révélél’ existence d’une culture comparable à celle des premières civilisations du monde. Conserve presque tout son mystère carseulement vestiges matériels et son écriture n’ a pu être déchiffrée.
Pour la période suivante, la période védique (-1500-500), riche littérature qui nous renseigne sur les croyances religieuses. Rareté des témoignages archéologiques.
Il faut attendre le développement du bouddhisme et l’ avènement de cette religion sous la dynastie des maurya pour que convergent enfin les sources littéraires et archéologiques.
Période dominée par la religion bouddhique. Développement des arts plastiques = première période de l’ art indien.
L’ apparition de l’ image en inde est assez tardive, les 1ères œuvres connues datent du début e du 3 siècle av. J- les 1ères aucune n’C. parmi identifiables comme étant une divinité. est Dans le premier art bouddhique, bouddha n’ est évoqué quepar des symboles.
3 religions bouddhisme,: le hindouisme et le jaïnisme. l’
Les images bouddhiques ou jaïniques mettent en place Bouddha et Jina, qui sont des figures issues à la fois de l’ histoire et de la légende. Ce sont des figures spirituelles qui ont existé et qui ont été divinisées.
Multiplication des bras. Les dieux hindous assument différentes fonctions et sont représentés sous des aspects très variés.
Essor de l’ art narratif. Sur les monuments bouddhiques on figure les épisodes de la vie du bouddha historique. Ces images donnent place à la communauté des fidèles bouddhistes. e A partir du 8se détourner de cet art narratif pour se tourner verssiècle, l’ art bouddhique va la représentation de bouddha sous une forme de culte au sein d’ un panthéonde divinités qui s’ est beaucoup élargi.
A partir du 5e siècle, l’ hindouisme va commencer à détrôner le bouddhisme.
Les exploits des dieux shiva et vishnu vont inspirer l’ art hindou.
Les premiers monuments ne sont pas des temples ; ce sont des stupa = structures de terres ou briques en forme de à abriter des reliques du bouddha ou d’ autres saintsdôme, destiné personnages. Ces dômes restent nus et lorsqu’ il y a un décor sculpté, il s’ arrête à la porte principale.
er Apparaissent des monuments rupestres, creusés dans la roche ca 1 siècle ap. J-C = lieux de résidence des très sobre qui se cantonne à l’ entréedes moines bouddhistes. Décor monuments. e Au 2 siècle, la vocation première de larchitecturereligieuse est d’ accueillir la divinité. Le temple est perçu comme la maison de dieu. e e Du 5 au 7 siècle, ??? e e 11 12 siècle, temples gigantesques. e 14 complètement dépourvue d’ images.siècle, architecture