Inéquations : Résumé de cours et méthodes 1 Principe général
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Inéquations : Résumé de cours et méthodes 1 Principe général

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

6
Inéquations : Résumé de cours et méthodes
1 Principe général
Résoudre une inéquation, c’est déterminer l’ensemble S de tous les réels x vérifiant l’inégalité donnée. L’ensemble des solutions
S se présente en général sous la forme d’un intervalle ou d’une union d’intervalles.
Pour déterminer si les bornes de S sont ouvertes ou fermées on applique la régle suivante :
Les bornes sont ouvertes si l’inégalité formant l’inéquation est stricte, si la borne correspond à un infini ou à une double barre.
Dans tous les autres cas, les bornes sont fermées.
2 Rappel sur les inégalités
Si on multiplie (ou on divise) une inégalité par un nombre strictement négatif, on change le sens de cette inégalité.
Exemple: Résolution de 3−2x>4
1 1
3−2x>4⇔−2x>4−3⇔−2x>1⇔x<− . Donc, S= −∞;−
2 2
Les bornes sont ouvertes car l’inégalité est stricte.
3 Signe de ax+b
Pour a=0, on applique la règle suivante :
x - −b/a +
Signe de ax+b signe de (−a) 0 signe de a
Cette règle peut se résumer par la phrase suivante : «signe de a après le 0».
Exemple: Etude du signe de−2x+3
−3 3
• On cherche la valeur qui annule−2x+3 :−2x+3=0⇔−2x=−3⇔x= = .
−2 2
• On complète le tableau en utilisant la règle : «signe de a=−2 après le 0»
x - 3/2 +
Signe de −2x+3 + 0 −
signe de −2
4 Inéquations sans inconnue au dénominateur nécessitant un tableau de
signes
Méthodegénérale:
• Se ramener à 0 en transposant tout dans le premier membre
• Factoriser le premier membre
• Construire un tableau de signes avec une ligne pour chaque ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 104
Langue Français

Exrait

InÉquations : RÉsumÉ de cours et mÉthodes
1Principe gÉnÉral RÉsoudre une inÉquation, c’est dÉterminer l’ensembleSde tous les rÉelsxvÉrifiant l’inÉgalitÉ donnÉe. L’ensemble des solutions Sse prÉsente en gÉnÉral sous la forme d’un intervalle ou d’une union d’intervalles. Pour dÉterminer si les bornes deSsont ouvertes ou fermÉes on applique la rÉgle suivante : Les bornes sont ouvertes si l’inÉgalitÉ formant l’inÉquation est stricte, si la borne correspond À un infini ou À une double barre. Dans tous les autres cas, les bornes sont fermÉes.
2Rappel sur les inÉgalitÉs Si on multiplie (ou on divise) une inÉgalitÉ par un nombre strictement nÉgatif, on change le sens de cette inÉgalitÉ. Exemple :RÉsolution de 32x>4   1 1 32x>4⇔ −2x>43⇔ −2x>1x<. Donc,S=;2 2 Les bornes sont ouvertes car l’inÉgalitÉ est stricte.
Poura6=0, on applique la rÈgle suivante :
3Signe deax+b
Cette rÈgle peut se rÉsumer par la phrase suivante : «signe deaaprÈs le 0».
Exemple :Etude du signe de2x+3 3 3 On cherche la valeur qui annule2x+3 :2x+3=0⇔ −2x=3x= =. 2 2 On complÈte le tableau en utilisant la rÈgle : «signe dea=2 aprÈs le 0»
4InÉquations sans inconnue au dÉnominateur nÉcessitant un tableau de signes
MÉthode gÉnÉrale : Se ramener À 0 en transposant tout dans le premier membre Factoriser le premier membre Construire un tableau de signes avec une ligne pour chaque facteur. En dÉduire, À l’aide de la rÈgle des signes, le signe du premier membre dans le derniÈre ligne. Ecrire l’ensemble des solutionsSsous la forme d’un intervalle ou d’une union d’intervalles. 2 2 Exemple :RÉsolution de l’inÉquationx>(2x1) 2 2 on se ramÉne À 0 :x(2x1)>0 2 2 on factorise (on reconnat la formeab) :[x(2x1)]×[x+ (2x1)]>0(x+1)(3x1)>0 on construit et on complÈte le tableau de signes :
Seconde  InÉquations
cP.Brachet www.xm1math.net
1
Explications : x+1=0x=1. Signe dea=1 aprÈs le 0. 1 3x1=0x=. Signe dea=3 aprÈs le 0. 3 On applique la rÈgle des signes pour la derniÈre ligne. On ÉcritSen cherchant quelles sont les valeurs dexdans la premiÈre ligne pour lesquelles on obtient un signe + dans la derniÈre ligne puisque l’inÉquation se ramÉne À(x+1)(3x1)>0.   1 On obtientS=; 1. (les bornes sont fermÉes car l’inÉgalitÉ n’est pas stricte et qu’elles ne correspondent pas À des infinis) 3
5InÉquations avec l’inconnue au dÉnominateur nÉcessitant un tableau de signes
MÉthode gÉnÉrale : Se ramener À 0 en transposant tout dans le premier membre RÉduire le premier membre sous le mme dÉnominateur Factoriser le premier membre Construire un tableau de signes avec une ligne pour chaque facteur. En dÉduire, À l’aide de la rÈgle des signes, le signe du premier membre dans le derniÈre ligne.Attention :il faut ajouter unedouble barredans la derniÈre ligne pour toutes les valeurs dexqui annulent le dÉnominateur. Ecrire l’ensemble des solutionsSsous la forme d’un intervalle ou d’une union d’intervalles. 1x Exemple :RÉsolution de l’inÉquation62 x 1x on se ramÉne À 0 :260 x 1x2x13x on rÉduit le premier membre au mme dÉnominateur :6060 x xx on construit et on complÈte le tableau de signes :
Explications : 1 13x=0x=. Signe dea=3 aprÈs le 0. 3 xest Évidemment positif aprÈs 0 et nÉgatif avant. On applique la rÈgle des signes pour la derniÈre ligne en n’oubliant pas d’ajouter une double barre en 0 car le dÉnominateur s’annule pourx=0. On ÉcritSen cherchant quelles sont les valeurs dexdans la premiÈre ligne pour lesquelles on obtient un signe  dans la derniÈre   13x1 ligne puisque l’inÉquation se ramÉne À60. On obtientS= ]; 0[;+. x3 Les bornes sont ouvertes aux infinis et en 0 (À cause de la double barre). La borne qui reste est fermÉe car l’inÉgalitÉ n’est pas stricte.
2
cP.Brachet www.xm1math.net
Seconde  InÉquations