27 pages
Français

La chute de l'ancien régime a fait éclore la tendance la nécessaire reconversion de l'économie libyenne qui fondée exclusivement sur l'extrac tion des hydrocarbures cherche se frayer la voie vers l'industrialisation Le bilan de l'année s'insère dans cette tendance globale et lui apporte confirmation et impulsion nouvelle

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

-- CHRONIQUE ÉCONOMIQUE 559 II. LIBYE La chute de l'ancien régime a fait éclore la tendance à la nécessaire reconversion de l'économie libyenne, qui, fondée exclusivement sur l'extrac? tion des hydrocarbures, cherche à se frayer la voie vers l'industrialisation. Le bilan de l'année 1973 s'insère dans cette tendance globale et lui apporte confirmation et impulsion nouvelle. Ce mouvement se réalise toutefois dans la contradiction : loin de se réduire, l'intégration de la Libye au marché mondial se trouve encore plus renforcée, tout en revêtant des formes renouvelées. C'est qu'en effet l'inser? tion au marché international, faut-il le rappeler, procède fondamentalement du mouvement d'internationalisation du capital, lequel, d'extraction pétro? lière pure, devient chaque jour synonyme d'industrialisation, encore que cette métamorphose n'en est encore qu'à l'état latent dans la Libye de 1973. Nous examinerons successivement les nouvelles données de la produc? tion l'évolution des rapports de commerce et le lancement des projets de développement. PREMIERE PARTIE .? LES DONNEES NOUVELLES DE L'ECONOMIE PETROLIERE CHAPITRE 1. - LES ACTIVITES PETROLIERES Sect. 1. - L'ÉVOLUTION GLOBALE DE LA PRODUCTION La phase d'expansion vertigineuse entre 1961 (année de la premlere découverte pétrolière) et 1970, a cédé la place à une phase de baisse conti ? nue de la production: Années en Mt.

  • gisement d'umm farud

  • production pétrolière

  • réduc? tion de la production

  • volume de brut extrait

  • production brute

  • année de la premlere découverte


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 43
Langue Français
CHRONIQUEÉCONOMIQUE
II. LIBYE
559
La chute de l'ancienrégimeafait éclorela tendanceàla nécessaire reconversiondel'économie libyenne,qui,fondée evistnemexclusurl'extrac-tion deshydrocarbures, chercheàse frayerla voie vers l'industrialisation. Le bilan de l'année1973s'insère dans cettetendanceglobaleet luiapporte confirmation et impulsion nouvelle. Ce mouvementseréalise toutefois danslacontradiction:loinde se réduire, l'intégration de la Libyeaumarché mondialse trouveencoreplus renforcée,tout en revêtant C'estdes formes renouvelées.qu'eneffetl'inser-tionau marchéinternational,faut-ille rappeler,procèdeofnt lemeentandam du mouvementni'dno tisalinaioatrnteducapital,lequel, d'extractionpétro-lièrepure, devientchaque joursynonyme d'industrialisation, encoreque cettemétamorphose n'en estencorequ'à l'état latent danslaLibye de1973. Nousexamineronssuccessivement les nouvelles donnéesdelaproduc-tion l'évolution desrapports decommerceetle lancement des projets dedéveloppement.
PREMIERE PARTIE LESDONNEESNOUVELLESDEL'ECONOMIE PETROLIERE
CHAPITRE1.-LESACTIVITESPETROLIERES Sect.1.-L'ÉVOLUTIONGLOBALEDE LAPRODUCTION Laphase d'expansion vertigineuseentre1961(annéede lapremlere découvertepétrolière)et1970, acédélaplaceàunephase de baisse conti-nuedelaproduction: AnnéesenMuneannéeIndice t.l'autre 1970 159-100 1971 131 18 82 1972 108-1867 1973 105366
 
560CHRONIQUE ÉCONOMIQUE L'activité pétrolièredurant l'annéeécoulée confirme donclerenverse-mentdetendancequi s'est opéré depuis1971,bienqueletauxde diminution enregistréen1973soitnettementplus faible(-3%)par rapport auxannées précédentes. Malgré cettechutedelaproduction, la Libye conservele rangqu'elle occupe depuisl'année1967,venant aprèslesEtats-Unis (513 M.T.), l'U.R.S.S. (421 M.T.),l'Arabie Séoudite(365 M.T.),l'Iran(294 M.T.), le Venezuela(176 M.T.),etleKoweit(138 M.T.).Elle conserve toujoursson avance l'Algérie(51 M.T.),l'Irak(95MT.),Abou Dhabi(62 M.T.)et même le Nigéria(101 M.T.).Laproduction libyennereprésenteainsiunpeu plus de4dela production mondiale,soituneproportion équivalenteà lapartde ses réservesdanslesréserves mondiales(4,5%),37de lapro-duction africaine,et11delaproduction du monde arabe. Cette chutecontinue delaproduction depuis1971semble due à trois facteursrpniicapxu :lesconflits successifsontopposéle Nouveau régime auxsociétés exploitantes,leemsst enalrtiendesactivités de recherche, et la politique délibérée delaLibye visantàla conservation des réserves. Acettesériede facteursd'ordrestructurel, estvenue s'ajouterun élément conjonctureldceriemet tnliéeauconflitdu Moyen-Orient etàlaguerre duRamadhan,en octobre1973.L'on sait quelaLibye s'estassociée à la décisionderO.p.A.E.P. d'utiliser«l'armedupétrole» pourenfiniravec l'occupation israëlienne.Leprinciped'uneréduction de la production de 5chaquemoisaété poséle 17octobre1973.Etle 5novembre, ladécision estprise de réduireimmédiatement de25%laproduction pétrolièredu mondearabe. Cesmesuresse sont-elles traduites concrètementparlaréduc-tiondelaproduction? neenbyil Si l'on sefieauxstatistiques fourniesparthe Petroleum Economist (juillet1974,nO7), ilsemble bien que la production enregistréeaumoisde novembre ait marquéune forte baisse dede28parrapportàla production dumois précédent. Lemoisdedécembre connaît enrevanche une hausse légèrede5,6Autotal,la réduction delaproduction se situe aumoisdedécembreà 25,6par rapport auniveau enregistréaumois d'octobre,età 17,9par rapportau niveau dumoisdeseptembre1973. Voici les chiffresquiontservi de base àcescalculs(en1000 barils): (7,5barrils=1tonne) Janvier 4981973 71 Février62 350 Mars71309 Avril69942 70175 Juin68667 Juillet67871 Août65348 Septembre67583 Octobre73895 Novembre52977 Décembre54808 Janvier1974 63004