La modernisation de la France sous la IVe Republique
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La modernisation de la France sous la IVe Republique

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français

Description

La modernisation de la France sous la IVe Republique

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1 594
Langue Français

Exrait

La modernisation de la France sous la IVe République Intro : Après la première guerre mondiale, l’opinion souhaitait un « retour à la normale » et le rétablissement du libéralisme. En 1944 – 1945, un consensus se dégage pour une véritable rénovation des structures économique et la mise en place d’une économie dirigée par l’Etat. La reconstruction devrait s’accompagner d’une modernisation du capitalisme français et de la construction d’un systèmeéconomique et social différent de celui qui avait été incapable de sortir de la crise des années trente. Au sein de la Résistance de grands débats ont eu lieu pour envisager les problèmes économiques et sociaux d’après-guerre. Il y a donc une aspiration à un renouvellement profond des structures économiques et sociales du pays. Un accord se dégage entre les différents courants politiques sur certaines réformes à adopter qui seront mises en places entre 1944 et 1946 : -« L’intensification de la production nationale selon les lignes d’un plan arrêté par l’Etat ». -le « retour à la Nation des grands moyens de production monopolisés » : Sources d’énergie. Richesse du sous-sol. Compagnies d’assurances et banques. -La « participation des travailleurs à la direction de l’économie » -L’élaboration d’un plan complet de Sécurité sociale ». L’immédiat après-guerre voit le développement dans la plupart des pays d’Europe occidentale de profondes réformes économiques et sociales qui marque l’émergence du « Welfare State »et le succès des thèses de Keynes ou de Beveridge. Le cas français n’est donc pas isolé. I. L’Etat à la base de la modernisation II.Une modernisation sur de nombreux plans III. Mais aussi des limites I.L’Etat à la base de la modernisation A.Les nationalisations. Les années 1944-1946 sont marquées par des nationalisations qui apparaissent comme la manifestation essentielle des progrès de l’étatisation au lendemain de la seconde guerre mondiale. Ces nationalisations sont le fruit d’un très large accord même si les débats ont été âpres sur l’étendue et les modalités de celles-ci. 1)Les motivations. Les nationalisations de la Libération répondent à diverses motivations : ·Moyen de sanctionner le patronat français, discrédité par son comportement malthusien de l’entre-deux-guerres ou son ralliement à la collaboration économique avec l’Allemagne lors de l’Occupation. ·Moyen de remettre en cause la « dictature des féodalités économiques », le « pouvoir des trusts ». ·Il y a donc la volonté « d’assurer l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale »ce qui implique l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie. Il est cependant nécessaire de nationaliser les secteurs les plus stratégiques de l’économie dans le cadre de la reconstruction qui attend la France : ·L’Etat apparaît comme le seul à même d’accomplir cette tâche. ·Les nationalisations doivent assurer aux pouvoirs publics des « leviers de commande »leur permettant de concentrer les efforts et de coordonner les investissements. ·Elles apparaissent donc inséparables de la mise en place d’une planification et forment alors de puissants instruments de politique économique. ·C’est le rôle de l’Etat d’assurer lui-même la mise en valeur : Des grandes sources d’énergie. Des principaux moyens de transport. Des moyens de transmission. ·C’est le rôle de l’Etat de disposer du crédit et d’empêcher que des groupements d’intérêts particuliers puissent contrarier l’intérêtgénéral. Les nationalisations permettent la rationalisation et la concentration de certaines branches ainsi que la lutte contre les gaspillages.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents