Les relations diplomatiques au Moyen Âge : sources, pratiques, enjeux

-

Documents
5 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les relations diplomatiques au Moyen Âge : sources, pratiques, enjeux

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 166
Langue Français
Signaler un problème
Société des Historiens Médiévistes de lEnseignement Supérieur Public Bibliothèque Halphen 17, rue de la Sorbonne-75005 Paris www.medievistes-shmes.net
e 41 Congrèsde la SHMESP Lyon, 3-6 juin 2010* Les relations diplomatiques au Moyen ge :sources, pratiques, enjeux Lieu de construction de la médiation, et alternative de laffrontement et du recours aux armes et à la violence politique, les relations diplomatiques, tout en exprimant à leur manière un rapport de forces, constituent une part significative et peut-être trop négligée des pratiques de léchange social et de la communication. Cette rencontre se fixe pour objectif den identifier et den analyser les traces documentaires au Moyen ge (livres de cérémonie, lettres de créance, sauf-conduits, lettres dambassade, instructions, pouvoirs, rapports, mais aussi récits de voyages, comptabilités…), et de tirer parti de la diversité des aires politiques et culturelles en situation déchange au cours de cette période :Byzance, les pays musulmans, lOccident chrétien, sans oublier les mondes plus lointains, jusquau cœur de lAsie centrale des Mongols et jusquà la mer de Chine. Examiner les normes et les rituels de ces relations, leurs outils, leurs modalités concrètesentre pratiques cérémonielles, oralité et recours à lécrit, leurs intentions et leurs résultats sont autant de démarches visant àretrouver les conceptions médiévales de la diplomatie, à discerner les formes de léchange qui ont cours, à mettre en évidence le travail diplomatique dans ses aspects techniques, et le rôle quil a pu jouer dans la construction des identités institutionnelles et des formes de la représentation. Dans le monde contemporain, les relations diplomatiques constituentune modalité des rapports politiques entre États. Les considérer dans la période médiévale conduit à les saisir autrement, à observer en certains cas les conditions même de linstauration de la diplomatie, à discerner les modèles culturels dont elle est aussi lhéritière, à mettre en évidence larticulation entre les techniques de la diplomatie et lart de négocier, à tenir compte de la multiplicité des modes de fonctionnement et des enjeux de lactivité diplomatique dans un monde où elle concerne non seulement lapapauté, les empires, les royaumes, les principautés, mais encoreles villes et même certaines communautés rurales, et aussi les ordres religieux, faisant appel à des acteurs qui ne sont pas demblée, tant sen faut, des  professionnels ». En prenant le pari de donner à la diplomatie au Moyen ge la validité dun objet historique, on se propose, en définitive, de construire et de réexaminer la place des relations diplomatiques dans les sociétés médiévaleset la place de la diplomatie médiévale dans lhistoire de la diplomatie tout court. * Jeudi3 juin [ENS de Lyon – 15 parvis René Descartes - Lyon 7]  Vendredi4 juin [Univ. Lumière Lyon 2 – Grand Amphi, 16/18 quai Claude Bernard - Lyon 7]  Samedi5 juin [Univ. Jean Moulin Lyon III – Auditorium André Malraux, 16 Rue Rollet - Lyon 8]  Dimanche6 [excursion à labbaye dAmbronay et au château des Allymes]