Microsoft Word - Document dans Microsoft Internet Explorer
41 pages

Microsoft Word - Document dans Microsoft Internet Explorer

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
41 pages
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : internationaux des produits de base
  • cours - matière potentielle : la décennie
  • cours - matière potentielle : des dernières années
REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple – Un But – Une Foi PLAN DE FINANCEMENT DU CADRE STRATEGIQUE POUR LA CROISSANCE ET LA REDUCTION DE LA PAUVRETE (CSCRP) ET DES OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT (OMD) SUR LA PERIODE QUIQUENNALE 2008-2012 Mai 2008
  • amélioration du secteur social
  • renforcement du secteur social
  • programmes d'ajustement structurels
  • projet pour le développement economique
  • projet de développement économique
  • poursuite du programme d'infrastructures économiques de base
  • cadre stratégique pour la croissance
  • omd
  • mali
  • région
  • régions
  • pays

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 46

Exrait



REPUBLIQUE DU MALI
Un Peuple – Un But – Une Foi





PLAN DE FINANCEMENT
DU CADRE STRATEGIQUE POUR LA CROISSANCE
ET LA REDUCTION DE LA PAUVRETE (CSCRP) ET DES OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE
DEVELOPPEMENT (OMD) SUR LA PERIODE QUIQUENNALE 2008-2012








Mai 2008 CARTE ADMINISTRATIVE DU MALI :


ALGERIE
TOMBOUCTOU
MAURITANIE
TESSALIT
ABEIBARA Région de Kidal
GOUNDAM TIN-ESSAKO
KIDAL
Région de Tombouctou
BOUREM
NIGER
MENAKA GAO
Région de Gao
DIRE
GOURMA-RHAROUS
NIAFUNKE
ANSONGO
YOUVAROU
DOUENTZA YELIMANE NIORO
NARA NIONO MOPTI
TENENKOU DIEMA Région de Mopti Région de Koulikoro KAYES BANDIAGARA
KORO
MACINA
BANAMBA SENEGAL KOLOKANI BAFOULABE SEGOU DJENNE BANKASS Région de Kayes
TOMINIAN KITA KOULIKORO Région de Ségou SAN BARAOUELI
BLA
KENIEBA
KATI
KOUTIALA DIOILA YOROSSO
KANGABA BURKINA FASO
SIKASSO
BOUGOUNI
Région de Sikasso distances en GUINEE YANFOLILA KOLONDIEBA
km KADIOLO
0 200 400 600


Page 2 sur 41 TABLE DES MATIERES

PAGES
SIGLES ET ABREVIATIONS 4

LISTE DES TABLEAUX ET GRAHIQUES 5

INTRODUCTION 6

I – BREF RAPPEL DU CONTEXTE DE DEVELOPPEMENT AU MALI 7
I.1. Situation socio – politique et économique 8
I.2. Politiques et stratégies de développement du Mali 8

II-RAPPEL DE L’EXECUTION DU BUDGET 2007 10
III– ANALYSE DES BESOINS DE FINANCEMENT 10
III.1. Besoins issus du Cadre Budgétaire à Moyen Terme (CBMT) 10
III.2. Besoins issus du Plan Décennal d’atteinte des OMD 12
III.3. Besoins globaux CBMT-OMD 2008-2012 17

IV – STRATEGIE DE COUVERTURE DES BESOINS DE FINANCEMENT 20
IV.1. Hypothèses majeures de travail 20
IV.2. Définition de la stratégie de financement 20

V – PRINCIPAUX DEFIS À RELEVER ET MESURES D’ACCOMPAGNEMENT 27
V.1. Principaux défis à relever pour le financement du CSCRP et des OMD au Mali 28
V.2. Autres mesures d’accompagnement 29

CONCLUSION 30

ANNEXES 32
SIGLES ET ABREVIATIONS


APD Aide Publique au Développement
APE Accords de Partenariat Economique
BSI Budget Spécial d’Investissement
CBMT Cadre Budgétaire à Moyen Terme
CDMT Cadre de Dépenses à Moyen Terme
CRESMIC Cadre de Référence et Support Méthodologique Minimum Commun OMD –
CSLP Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté
CSCRP Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté
DGB Direction Générale du Budget
DNPD Direction Nationale de la Planification du Développement
DNSI Direction Nationale de la Statistique et de l’Informatique
ENP Etude Nationale Prospective « Mali 2025 »
F CFA Franc de la Communauté Financière Africaine
GAR Gestion Axée sur les Résultats
IADM Initiative d’Annulation de la Dette Multilatérale
NTIC Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication
OMD Objectifs du Millénaire pour le Développement
PAGAM-GFP Programme Gouvernemental d’Amélioration et de Modernisation de la Gestion des Finances Publiques
PAS Programme d’Ajustement Structurel
PIB Produit Intérieur Brut
PPTE Pays Pauvres Très Endettés
PTF Partenaires Techniques et Financiers
SCAP Stratégie Commune d’Assistance Pays
$ US Dollar des Etats-Unis d’Amérique
TRB Table Ronde des Bailleurs de Fonds
UEMOA Union Economique et Monétaire Ouest Africaine
VIH/SIDA Virus de l’Immunodéficience Humaine/Syndrome de l’Immunodéficience

Page 4 sur 41 LISTE DES TABLEAUX ET GRAPHIQUES


(i) - Tableaux :

Tableau n°1 : Synthèse du CBMT 2008-2012 par secteur d'activité et par nature de dépenses (en Millions de F CFA)

Tableau n°2 : Synthèse analytique des besoins issus du costing des OMD sur la période 2008-12 (en Millions de F CFA)

Tableau n°3 : Répartition des coûts selon les axes stratégiques du CSCRP (en Millions de F CFA)

Tableau n°4 : Synthèse du CBMT 2008-2012 et de la tranche OMD 2008-2012 par secteur d'activité et par nature de dépenses
(en Millions de F CFA)

Tableau n°5 : Synthèse du CBMT 2008-20128-2012 par secteur et par niveau de financement
(en Millions de F CFA)

Tableau n°6 8-2012 et de la tranche OMD 2008-2012 par axe du CSCRP (en Millions de F CFA)

Tableau n°7 : Stratégie de couverture du financement à rechercher lié aux besoins du CSCRP et des OMD entre 2008 et 2012
(montants en Millions de F CFA)


(ii) - Graphiques :

Graphique n°1 : Evolution des besoins globaux de financement entre 2008 et 2012

Graphique n°2 : Evolution des contributions des différents acteurs de la stratégie de financement des besoins CSCRP-OMD
Page 5 sur 41 INTRODUCTION

Le Gouvernement de la République du Mali, en exprimant sa volonté de faire de la lutte contre la pauvreté la priorité de toutes les
priorités de développement, à travers l’élaboration et l’adoption d’un Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP I et II), a
créé un environnement propice à la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) au Mali.

Ainsi, le CSLP II dénommé « Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté » (CSCRP) 2007-2011, adopté
par le Gouvernement en décembre 2006, constitue la première tranche quinquennale pour l’opérationnalisation du Plan Décennal
2006-2015 pour l’atteinte des OMD au Mali. Ce Plan doit s’inscrire, avec le CSCRP, en cohérence avec les grandes orientations
consensuelles proposées par la vision de l’Etude Nationale Prospective (ENP) Mali 2025.

Le cadrage macroéconomique et budgétaire du CSCRP et le costing des OMD ont abouti, chacun de son côté, à des besoins de
financement importants en vue de l’atteinte des objectifs de croissance et de réduction de la pauvreté, arrêtés pour la période
2007-2011.Il faut par ailleurs rappeler que le Projet pour le Développement Economique et Social (PDES) 2007-2012 du Président
de la République concorde bien avec le CSCRP et les OMD. Le PDES est un programme cohérent bâti sur une stratégie de
puissance agropastorale, la poursuite du programme d’infrastructures économiques de base et le développement du secteur
privé. N’étant pas un programme à part, le financement du PDES est donc contenu dans celui du CSCRP. A présent, il convient
d’agréger l’ensemble de ces besoins et de proposer une stratégie en vue de leur financement.

A cet effet, le document de Plan de financement du CSCRP sur la période 2008-2012 a été structuré autour des quatre (4)
principales parties suivantes :

I. Bref rappel du contexte de développement au Mali ;

II. Rappel de l’état d’exécution du budget 2007 ;

III. Analyse des besoins de financement issus du Cadre Budgétaire à Moyen Terme (CBMT) et du Plan décennal OMD ;

IV. Stratégie de couverture des besoins de financement liés au CSCRP et aux OMD ;

V. Principaux défis à relever et mesures d’accompagnement nécessaires.

Page 6 sur 41 I – BREF RAPPEL DU CONTEXTE DE DEVELOPPEMT AU MALI

I.1. Situation socio – politique et économique

Le Mali est un pays vaste d’une superficie de 1.241.238 km², situé au cœur de l’Afrique de l’Ouest et partageant plus de 7.000 km
de frontières avec 7 pays limitrophes. Cette position fait du Mali un pays charnière entre l’Afrique du nord arabo – berbère et
l’Afrique noire subsaharienne.

Le Mali s’est engagé depuis 1992 dans un vaste processus de décentralisation et de déconcentration, qui marque la volonté
irréversible des autorités du pays à responsabiliser les populations dans la gestion de leur propre développement. Ce processus a
permis de remodeler le paysage administratif du Mali en 703 Communes (dont 607 rurales et 96 urbaines), 49 Cercles, 8 Régions et
1 District (Bamako).

Selon les projections faites sur la base des données du dernier recensement de 1998, la population malienne s’élève à 12,378
millions d’habitants en 2007 et devrait atteindre 13,784 millions en 2011 et 15,374 millions d’habitants en 2015. Cet élan
démographique donne une idée de l’importance des besoins à satisfaire en matière d’alimentation, de santé, d’eau potable,
d’éducation et d’emploi, entre autres.

La situation politique et sociale du pays s’est sensiblement améliorée au cours de la décennie écoulée. Ainsi, depuis 1992 des
élections démocratiques (présidentielles, législatives et communales) sont organisées dans un climat politique consensuel et apaisé.
Ce qui permet d’assurer l’alternance du pouvoir dans la stabilité socio - politique.

Au plan économique et financier, le Mali a entrepris depuis 1982, avec l’appui des institutions de Bretton Woods, des programmes
d’ajustement structurels (PAS) visant à rétablir les équilibres macro-économiques et la viabilité des finances publiques.

Ces réformes, couplées avec la dévaluation du franc CFA en 1994, ont permis au Mali d’accomplir des progrès appréciables vers la
stabilisation macroéconomique. Ainsi, en reconnaissance de ces progrès accomplis par le Gouvernement dans la mise en œuvre des
èmepolitiques macroéconomiques et structurelles, le Mali est devenu le 7 pays à atteindre le point d’achèvement (en février/mars
2003) de l’Initiative Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) renforcée. En outre, le pays a bénéficié en 2006 de l’Initiative d’Annulation
de la Dette Multilatérale (IADM). Néanmoins, l’économie du Mali, pays sahélo - saharien enclavé, demeure encore vulnérable aux
chocs exogènes (aléas climatiques, fluctuations des termes de l’échange, crises socio - politiques en Afrique de l’Ouest).
Page 7 sur 41 I.2. Politiques et stratégies de développement du Mali

Le Gouvernement malien a exprimé, au cours des dernières années, sa volonté de faire de la lutte contre la pauvreté la priorité de
toutes les priorités de développement. A ce titre, il a élaboré et adopté en 2002 le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté
ère ème(CSLP) 2002-2006. A l’issue de la mise en œuvre de ce CSLP I dit de 1 génération, un second CSLP ou de 2 génération,
dénommé « Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté » (CSCRP) 2007-2011, a adopté par le
Gouvernement malien en décembre 2006.

Ce document constitue désormais le cadre fédérateur de référence des politiques et stratégies de développement du Mali à moyen
terme et le principal instrument de négociation avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers. Il faut aussi rappeler que
le CSLP se fonde sur l’Etude Nationale Prospective (ENP) «Mali 2025», réalisée de 1997 à 1999 sur toute l’étendue du territoire
national et qui a permis de recueillir la perception des Maliens et leur vision de la société à l’horizon d’une génération. C’est dans
cette même optique que le Président de la République a élaboré le Projet pour le Développement Economique et Social (PDES), une
véritable recette de développement, qui entend produire davantage et distribuer équitablement les fruits de la croissance
économique, puis à investir dans l’avenir et à moderniser la société malienne pendant son second mandat 2007-2012.

Le CSCRP 2007-2011 s’est largement inspiré, dans sa préparation, des leçons tirées de l’évaluation du CSLP 2002-2006 et vise deux
objectifs majeurs à savoir :

Ø promouvoir une croissance moyenne annuelle forte de +7%, par la génération de richesses et la création d’emplois à
travers des créneaux porteurs de l’économie nationale tels que les secteurs des productions rurales (agriculture, élevage,
pêche, agroforesterie, fruits et légumes), le secteur des mines et de l’énergie, et le secteur des biens et services
(commerce, tourisme, culture et NTIC). Ces secteurs porteurs supposent la prise en compte de stratégies énergétiques
explicites qui permettent de traiter toutes les formes d’énergie (force motrice, pompage, énergies nouvelles et
renouvelable, etc). Une réelle maîtrise de la croissance démographique et une meilleure redistribution de la richesse créée
permettront de réduire les inégalités et les distorsions d’accès aux services sociaux de base, qui sont les causes principales
de la paupérisation croissante ;

Ø améliorer le fonctionnement des administrations publiques par la poursuite, la consolidation et l’approfondissement des
réformes entreprises dans les domaines institutionnel (décentralisation et déconcentration), de la gouvernance
démocratique (démocratie, lutte contre la corruption, construction de l’Etat de droit), économique (micro finance et secteur
privé) et de l’amélioration du secteur social (notamment l’éducation, la santé, l’eau potable, l’emploi - formation et la lutte
contre le VIH/SIDA).
Page 8 sur 41
Les objectifs spécifiques du CSCRP 2007-2011 sont également au nombre de deux : (i) accélérer la croissance : + 7% par an sur la
période 2007-2011, et (ii) améliorer le bien être des populations maliennes.

Pour atteindre ces objectifs, le CSLP II propose trois orientations stratégiques, qui ont vocation à se renforcer mutuellement pour
atteindre l’objectif central de croissance forte, durable et réductrice de pauvreté : (i) le développement des infrastructures et du
secteur productif, (ii) la poursuite et la consolidation des réformes structurelles et (iii) le renforcement du secteur social.

La stratégie de croissance retenue dans le CSCRP 2007-2011 vise une croissance soutenue et durable, susceptible d'améliorer la
situation socio-économique du pays et de faciliter l’atteinte des OMD au Mali. Ainsi, les défis majeurs pour le pays sont : (i) assurer
la compétitivité de l’économie malienne dans un contexte d’intégration et de mondialisation, (ii) diversifier ses sources de
croissance afin d'élargir sa capacité d’offre et (iii) faire du secteur privé le principal moteur de la croissance. Toutefois, les
principales contraintes demeurent les aléas climatiques et la volatilité des cours internationaux des produits de base.

L’opérationnalisation des axes stratégiques du CSLP s’opère à travers des projets et programmes majeurs dont les objectifs et
activités ont été recentrés principalement autour de la réduction de la pauvreté. Le Projet pour le Développement Economique et
Social (PDES) 2007-2012 du président de la République s’inscrit parfaitement dans ce cadre.

Les dépenses nécessaires à la mise en œuvre de ces projets et programmes constituent le noyau dur des Cadres de Dépenses à
Moyen Terme (CDMT) sectoriels et du CBMT 2008-2018 dont le contenu est analysé ci - après.

Page 9 sur 41
II– L’exécution du budget 2007 dans ses grandes orientations

Le constat qui se dégage après une analyse rétrospective de l’exécution des budgets 2004, 2005, et 2006, est que l’amélioration
de la situation économique et financière du Mali à moyen terme, serait fonction des politiques mises en œuvre pour assurer la
diversification de l’économie, l’amélioration de l’environnement des affaires et de l’accroissement de la productivité.
Au regard de cette analyse, le budget 2007 a été élaboré sous l’hypothèse d’une amélioration de la conjoncture économique,
notamment le retour d’une pluviométrie normale, la relance de la production d’or, la poursuite de la forte croissance au niveau des
transports et télécommunication, une amélioration notable du niveau des droits et taxes à l’importation, et la stabilité du prix des
produits d’importation (pétrole, biens d’équipement, etc.).

Ces diverses préoccupations justifiaient les grandes orientations de politique économique pour l’année 2007 qui reposaient sur les
axes du Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP 2007-2011) qui sont : le développement du
secteur productif, la poursuite de la consolidation des réformes structurelles, et le renforcement du secteur social.
Ainsi, les ressources du budget de l’Etat 2007 étaient évaluées de francs CFA 885 319 695 000 réparties comme suit :

- Budget National 584 522 000 000
- Budget Spécial d’Investissement 245 899 000 000
- Appui Budgétaire 49 227 000 000
- Budgets Annexes 3 226 567 000
-Comptes et Fonds Spéciaux 2 445 128 000
TOTAL 885 319 695 000

Le plafond des crédits inscrits au budget de l’Etat pour l’exercice 2007 était de francs CFA 976 601 604 000 répartis comme suit :

Dépenses Ordinaires 495 245 433 000
- Crédits de Paiement 402 274 496 000
- Remboursement du Principal de la Dette 34 239 000 000
- Dépenses d’Investissement hors crédits de paiement 44 842 675 000
TOTAL 976 601 604 000

Le budget de l’Etat 2007 présentait un déficit prévisionnel de 91,282 milliards de francs CFA, dont le financement devait provenir
des aides budgétaires extérieures ou de la mobilisation de l’épargne nationale.

Page 10 sur 41

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents