Note de conjoncture 28.qxd

Note de conjoncture 28.qxd

-

Documents
6 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • redaction
  • cours - matière potentielle : part des recrutements abandonnés
  • cours - matière potentielle : du quatrième trimestre
  • cours - matière potentielle : du second trimestre
  • cours - matière potentielle : part des recrutements
  • cours - matière potentielle : l' enquête de juin
  • cours - matière potentielle : du trimestre de référence par les entreprises
40 50 60 52 % 53 % 52 % 56 % 54 % 51 % 48 % 43 % 38 % 36 % 35 % 44 % 47 % 44 % 48 % 49 % 45 % 44 % 30 2e trim. 2007 3e trim. 2007 4e trim. 2007 1er trim. 2008 2e trim. 2008 3e trim. 2008 4e trim. 2008 1er trim. 2009 2e trim.
  • pierre lamblin ■
  • baromètre trimestriel de recrutement
  • cadres
  • médico
  • offres d'emploi
  • offre d'emploi
  • offre
  • offres
  • cadre
  • secteurs
  • secteur
  • recherches
  • recherche
  • entreprises
  • entreprise

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 25
Langue Français
Signaler un problème
C O N J O N C T U R E N O T ET R I M E S T R I E L L ED EL ’ AP E C
e N° 28 - 3TRIMESTRE 2009
UN BAROMÈTRE EN BERNE
e Le baromètre Apec du 3trimestre 2009 confirme la dégradation du marché de l’emploi cadre. Ainsi, seules 35% des entreprises interrogées prévoient de recruter au moins un cadre au cours des trois prochains mois. Pour Eric Verhaeghe, Président de l’Apec, « ce chiffre est le plus bas jamais atteint depuis la création du baromètre en 2002. Les déclarations des entreprises sont en phase avec les prévisions macro-écono-miques de l’Apec. Toutefois, dans cette période de crise, les recruteurs ont tendance à être particulièrement pessimistes. Ainsi, ils étaient 1 e sur 3 au 2trimestre à vouloir recruter. Dans les faits, ils ont été 1 sur 2 à le faire. Ce décalage entre déclarations et réalisations est à suivre de près dans les prochains mois. »
BILAN ET PERSPECTIVES DE RECRUTEMENT, ENSEMBLE DES SECTEURS 60
56 % 54 % 53 % 52 %52 % 51 % 50 48 % 47 % 49 % 48 % 44 % 45 % 44 %44 % 43 % 40
38 % 36 % 35 % 30 e e eer e e e ere e 2 trim.3 trim.4 trim. 1trim. 2trim. 3trim. 4trim. 1 trim.2 trim. 3 trim. 2007 2007 2007 2008200820082008200920092009 Entreprises ayant recruté au moins un cadre Entreprises prévoyant de recruter au moins un cadre Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre La récession pèse fortement sur le marché du travail Après un recul du PIB de -1,2 % au premier trimestre 2009, l’Insee prévoit une baisse de -0,6 % au deuxième trimestre 2009. La récession pourrait perdre en intensité au second semestre 2009 (prévision de -0,2 % au troisième trimestre 2009 et stabilité au quatrième trimestre 2009), et la baisse du PIB atteindre -3 % sur l’ensemble de l’année, soit la plus forte contraction enregistrée depuis les années 40. Dans ce contexte économique extrêmement défavorable, l’Insee prévoit la perte de 590 000 postes en 2009, après 141 000 en 2008. Le nombre d’emplois attein-drait en fin d’année son plus bas niveau depuis 2000. Le recul concerne tous les secteurs, à l’exception des services non marchands. Conséquence attendue : le taux de chômage poursuivrait sa hausse amorcée dès le début 2008 pour atteindre environ 10 % au quatrième trimestre 2009, revenant ainsi à son niveau de 1999. L’investissement des entreprises, indicateur important pour l’emploi cadre, est également en chute, avec une prévision par l’Insee située à -8,9 % pour l’en-semble de l’année 2009, même si de meilleures perspectives de financement pourraient atténuer le repli en fin d’année.
L’emploi cadre poursuit sa dégradation La proportion d’entreprises de plus de cent salariés qui recrutent des cadres diminue : le bilan du second trimestre 2009 perd sept points en un an (47 %
contre 54 %) et les prévisions de recrutement au troisième trimestre 2009 chu-tent de neuf points (35 % contre 44 %). Tous les secteurs sont concernés par cette baisse, à l’exception du médico-social. L’industrie et la construction semblent avoir atteint un plancher tandis que les secteurs qui continuaient à résister enregistrent un net recul de leurs prévisions de recrutements. Ainsi, les intentions de recrutements dans l’infor-matique et la banque-assurances chutent respectivement de 17 et 15 points en un an. Parmi les entreprises qui continuent de recruter des cadres, 58 % font état d’une baisse du volume, par rapport à l’an passé, contre 24 % qui indiquent une sta-bilité et seules 18 % une progression. Le motif des recrutements est essentiel-lement le remplacement des partants. Les perspectives de recrutement de jeunes diplômés perdent neuf points en un an et même quatorze points par rapport au pic atteint au troisième trimestre 2007. Dans un contexte d’arrivée sur le mar-ché du travail des promotions 2009 de jeunes diplômés, la forte baisse des recrutements de cadres se traduit déjà par une concurrence accrue entre jeunes diplômés pour accéder à un premier emploi de cadre.
Des réalisations qui tempèrent le pessimisme des prévisions La proportion d’entreprises qui ont recruté au cours du second trimestre 2009 est nettement supérieure aux prévisions émises : 47 % contre 36 %, soit 11 points d’écart et l’un des écarts les plus élevés jamais enregistré dans le cadre du baromètre Apec. Cet écart peut s’interpréter comme le signe que les entre-prises sont particulièrement pessimistes dans leurs prévisions, mais continuent malgré tout à recruter des cadres en cas de besoin, notamment à l’occasion de départs non anticipés.
Offres d’emploi cadres Sur le marché des offres d'emploi cadre, le recul amorcé depuis la fin de l'année 2008 s'est poursuivi au deuxième trimestre 2009 à un rythme plus soutenu qu'au trimestre précédent. Le volume des offres d'emploi cadre confiées à l'Apec a ainsi diminué de 34 % par rapport au second trimestre 2008.
Tension Les effets de la crise économique continuent de se faire sentir sur les procédures de recrutement lancées avec les offres diffusées par les entreprises au cours du quatrième trimestre 2008 : la proportion de recrutements abandonnés augmente pour le troisième trimestre consécutif et, à 17%, est supérieure de 9 points à celle du même trimestre l’année dernière. Autres conséquences de la conjonc-ture économique : les offres attirent plus de candidatures qu’il y a un an en moyenne, et les recruteurs déclarent moins souvent qu’il a été difficile de trou-ver des profils adaptés au poste. Bien sûr, l’évolution n’est pas homogène selon les fonctions mais les signes d’une moindre tension sont là.
BAROMÈTRE DU RECRUTEMENT CADRE
TENDANCES PAR SECTEUR
INDUSTRIE 90 80 70 60 56 %58 % 53 % 51 % 50 45 % 4049 % 45 % 29 % 30 26 % 37 % 20 e e eer e e 2 trim.3 trim.4 trim.1 trim.2 trim.3 trim. 200820082008200920092009 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre L’industriepoursuit son repli. 26 % des entreprises industrielles envisagent de recruter au troisième trimestre 2009, soit un effondrement de 23 points par rap-port à la situation un an auparavant (49 %). Les entreprises qui ne prévoient pas de recruter avancent la mauvaise conjoncture économique comme explica-tion principale. Cette raison est citée par 44 % des entreprises industrielles qui ne recrutent pas, contre 25 % de l’ensemble des entreprises qui ne recrutent pas.
CONSTRUCTION 90 80 70 6056 % 54 % 48 % 50 56 %41 % 40 47 % 43 % 30 37 %37 %37 % 20 e e eer ee 2 trim.3 trim.4 trim.1 trim.2 trim.3 trim. 200820082008200920092009 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre Laconstructionconnaît une baisse des prévisions de recrutement de six points en un an. C’est principalement l’absence de turn-over qui expliquerait ce recul. En effet, lorsque des cadres opérationnels partent, notamment des cadres de chantier, les entreprises de construction continuent à les remplacer.
COMMERCE-TRANSPORTS 90 80 70 60 50 42 % 41 % 40 35 % 32 %32 % 30 24 % 2029 %29 %29 %29 % e e eer e e 2 trim.3 trim.4 trim.1 trim.2 trim.3 trim. 200820082008200920092009 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre Les perspectives dans lecommerce et les transportsconnaissent un léger regain, avec cinq points en plus dans les prévisions de recrutements au troi-sième trimestre 2009 par rapport à l’année dernière. Elles restent néanmoins sur un étiage bas et les réalisations connaissent un net recul.
BANQUE-ASSURANCES 90 80 71 % 70 % 72 % 70 66 % 66 % 60 68 % 65 % 63 %63 % 50 55 % 40 30 20 e e eer e e 2 trim.3 trim.4 trim.1 trim.2 trim.3 trim. 200820082008200920092009 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre La proportion d’entreprises qui recrutent dans labanque-assurancesconnaît une chute sévère : 55 % des entreprises s’apprêtent à embaucher des cadres au troisième trimestre 2009, contre 70 % en 2008 à la même période. À la ques-tion «pour quelle raisons n’envisagez-vous pas de recruter des cadres ?», les entreprises du secteur avancent principalement l’absence de départs (44 %) et la priorité donnée à la promotion interne (de non-cadres en cadres) en cas de vacance de poste (28 %).
INGÉNIERIE-R & D, AUDIT-CONSEIL 90 80 70 60 54% 50 48 %49 % 40 44 % 3040 % 20 e e e 2 trim.3 trim.4 trim. 200820082008 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre
44 %
31 % er 1 trim. 2009
46 %
40 %
e 2 trim. 2009
40 %
e 3 trim. 2009
40 % des entreprises eningénierie-R&D et audit-conseilprévoient de recruter au troisième trimestre 2009, soit quatre points de moins qu’il y a un an. Une certaine dynamique semble subsister, particulièrement dans l’ingénierie-R&D où la moitié des entreprises qui recrutent le font avant tout pour développer l’ac-tivité.
INFORMATIQUE 100 92 % 90 % 90 83 % 80 84 % 81 % 70 60 50 40 30 20 e e e 2 trim.3 trim.4 trim. 200820082008 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre
89 %
73 %
er 1 trim. 2009
76 % 74 %
e 2 trim. 2009
67 %
e 3 trim. 2009
Le secteurinformatiquesemble à son tour touché par la crise. Les intentions de recrutement baissent de 17 points en un an, les réalisations de 16 points. Les entreprises informatiques qui déclarent recruter affichent un volume de recrutement en forte baisse par rapport à l’année dernière. Celles qui ne recru-tent pas expriment des difficultés liées à la mauvaise conjoncture économique. 43 % des entreprises informatiques qui ne recrutent pas en font le motif prin-cipal de leur absence de recrutement.
100 MÉDICO-SOCIAL 90 80 70 60 49 % 5046 % 42 %41 % 40 39 % 30 41 % 39 % 36 % 20 29 % e e eer e 2 trim.3 trim.4 trim.1 trim.2 trim. 20082008200820092009 Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre
43 %
e 3 trim. 2009
Le secteurmédico-socialest le seul dont la dynamique reste porteuse sur le marché de l’emploi cadre, avec des réalisations et des prévisions de recrutement orientées à la hausse par rapport à la même période il y a un an. De surcroît, seules 16 % des entreprises de ce secteur indiquent que leur volume de recru-tement est actuellement moins élevé qu’il y a un an, contre 38 % qui répondent qu’il est en progression.
Entreprises ayant recruté au moins un cadre Entreprises prévoyant de recruter au moins un cadre
VOLUME DE RECRUTEMENT
La grande majorité des entreprises qui ont recruté au cours du second trimestre 2009 indiquent que leur volume de recrute-ments a été moins élevé qu’au deuxième trimestre 2008. Près d’un tiers juge même que leurs recrutements ont été nette-ment moins nombreux. Moins de 20 % font état d’un accrois-sement de leur volume d’embauche par rapport à la même période l’an passé. La baisse des volumes d’embauche semble particulièrement nette dans l’industrie (71 % des entreprises industrielles qui recrutent indiquent que leur volume de recrutement est plus faible que l’an passé), la construction (69 %) et l’informa-tique (73 %). Seules les entreprises du médico-social indi-quent très majoritairement un volume de recrutement stable ou en hausse.
PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE IL Y A UN AN, LES RECRUTEMENTS DE CADRES DANS VOTRE ENTREPRISE SONT-ILS ACTUELLEMENT PLUS OU MOINS NOMBREUX? e EN % D’ENTREPRISES QUI ONT RECRUTÉ AU 2TRIMESTRE 2009
Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre
Nettement moins no 28
Plutôt mo nombre 30 %
Nettement plus nombreux 2 %
EXPLICATIONS AVANCÉES PAR LES ENTREPRISES QUI NE RECRUTENT PAS
Les entreprises qui ne prévoient pas de recruter au troisième trimestre 2009 citent comme principale explication l’absence de turn-over. Les raisons avancées sont toutefois très diffé-rentes en fonction des secteurs d’activité. Pour la construction (63 %), le commerce-transports (66 %) et le médico-social (74 %), c’est clairement l’absence de départs qui explique l’absence de recrutements. Pour l’indus-trie et l’informatique, c’est majoritairement la mauvaise conjoncture économique (citée par respectivement 44 % et 43 % des entreprises). La banque-assurances met davantage en avant (28 %) la priorité donnée à la promotion interne de non-cadres à des postes de cadres au détriment des recrute-ments cadres en externe.
POSTES PROPOSÉS
Pour les entreprises qui recrutent, le remplacement des départs constitue le principal motif des recru-tements (50 %), loin devant le développement de l’activité ou les réorganisations internes. Dans ce contexte, seuls les cadres commerciaux et les cadres du secteur médico-social tirent leur épingle du jeu, avec une augmentation de sept points des prévi-sions de recrutement pour ces deux catégories par rapport à la même période l’an passé. Les prévisions de recrutement pour les cadres administratifs et financiers gagnent deux points, les autres fonctions enregistrent un recul de un à quatre points.
PROFILS RECHERCHÉS
Plutôt plus nombreux 16 %
ussi breux 4 %
POUR QUELLE RAISON PRINCIPALE, N'ENVISAGEZ-VOUS PAS DE RECRUTER DES CADRES ee AU 3TRIMESTRE ?EN % D’ENTREPRISES QUI N’ONT PAS L’INTENTION DE RECRUTER AU 3TRIMESTRE 2009 Autres raisons 7 % Mauvaise conjonct économique Pas de départs, 25 % pas de turn-over 48%
Pas de perspectives de développement de l’activit 10 % Priorité donnée Source : Apec, Baromètre à la promotion interne trimestriel de recrutement cadre 10 %
PRÉVISIONS DE RECRUTEMENT PAR FONCTION e EN % D’ENTREPRISES QUI RECRUTENT AU 3TRIMESTRE 2009 39
25
22
22
23 21 20 15 13 10 7
Commercial, Adminis-Services Infor-Production, RechercheÉtudes Ressources Vente tration,techniques matiqueChantier &dévelop- techniqueshumaines Finances pement Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre
Les entreprises privilégient toujours les jeunes cadres (1 à 10 ans d’expérience), mais les profils très confirmés tirent leur épingle du jeu. En revanche, la situation des jeunes diplômés est fort délicate. 34 % des entreprises qui recrutent leur offrent des opportunités, contre 43 % un an plus tôt à la même période, et 48 % il y a deux ans. Seuls les services informatiques restent ouverts aux jeunes diplômés (58 %) mais, nous l’avons vu, pour des volumes nettement moins éle-vés que lors des années précédentes.
PRÉVISIONS DE RECRUTEMENT SELON LE PROFIL e EN % D’ENTREPRISES QUI RECRUTENT AU 3TRIMESTRE 2009 90 82 8077 78 7068 60 50 46 43 43 40 34 30 20 10 0 Jeunes CadresCadres Cadres diplômés de1 à 5 ansde 5 à 10 ansde 10 à 20 ans d’expérience d’expérienced’expérience
Source : Apec, Baromètre trimestriel de recrutement cadre
e 3 trimestre2008 e 3 trimestre2009
Médico-social Culturel
Marketing, commu-nication
33 25
Cadres de + de 20 ans d’expérience
Direction générale
OFFRES D’EMPLOI
BILAN Le recul des offres d'emploi cadre se poursuit au second trimestre 2009, à un rythme plus soutenu qu'au trimestre précédent. Le volume des offres diminue de
ÉVOLUTION DES OFFRES PAR SECTEUR
Offres d’emploi cadre Apec
Industrie Construction Commerce-transports Banque-assurances-immobilier Activités informatiques Ingénierie-R & D, Audit-conseil Médico-social, communication, culture Ensemble Source : Apec, offres Apec
e 2 trimestre 2009 5 552 2 451 6 608 4 497 11 794 17 454 5 059 53 415
e 2 trimestre 2008 11 656 2 775 9 181 4 015 21 349 25 708 6 176 80 860
Évolution en % e 2 trimestre2009/ e 2 trimestre2008 - 52 - 12 - 28 + 12 - 45 - 32 - 18 - 34
La situation du marché des offres d'emploi cadre varie selon les secteurs d'acti-vité, de l'Industrie qui chute fortement à la Banque-assurance-immobilier qui maintient sa progression. L'Industrie (10 % de l'ensemble des offres) est le premier secteur à être forte-ment touché par ce recul. Le volume des offres d'emploi diffusées par les entre-prises diminue de 52 % au second trimestre 2009. C'est dans le domaine de
ÉVOLUTION DES OFFRES PAR FONCTION
Offres d’emploi cadre Apec
Direction générale Production Services techniques Recherche, développement Markting, commercial Activité tertiaire Gestion administrative
Finance, comptabilité Informatique Ressources humaines Communication, création Santé, Social, Culture Ensemble Source : Apec, offres Apec
e 2 trimestre 2009 375 2 940 4 575 9 041 11 862 2 286 1 239 3 513 14 081 1 764 513 1 226 53 415
e 2 trimestre 2008 375 4 054 8 251 13 094 15 512 3 097 1 680 4 925 25 136 2 896 786 1 054 80 860
Évolution en % e 2 trimestre2009/ er 2 trimestre2008 = - 27 - 45 - 31 - 24 - 26 - 26 - 29 - 44 - 39 - 35 + 16 - 34
34 % par rapport au deuxième trimestre 2008 (après un recul de 27 % au pre-mier trimestre 2009).
l'Automobile, aéronautique, mécanique que le marché des offres s'est le plus dégradé (- 65 % par rapport au 2e trimestre 2008). Le secteur de l'Agroalimentaire, avec un recul de 24 %, subit un peu plus modérément cette situation. Dans les Activités informatiques (22 % des offres), autre secteur très sensible à l'évolution du marché, le repli au second trimestre 2009 est plus prononcé que pour l'ensemble des offres (- 45 %). L'Ingénierie-R&D, Audit-conseil (un tiers des offres) affiche une baisse proche de la moyenne (- 32 %). Qu'il s'agisse de l'Ingénierie ou du Conseil aux entre-prises, la variation enregistrée est quasi identique (respectivement - 34 % et -31 %). Dans le Commerce-transports (12 % des offres, et une évolution 2008 / 2009 de - 28 %), l'évolution varie d'un secteur à l'autre. Les transports subissent forte-ment la dégradation du marché des offres (- 60 %), tandis qu'à l'inverse le volume des offres dans la Distribution diminue peu (- 10 %). Deux secteurs affichent une baisse modérée de leurs offres d'emploi : le Médico-social, communication, culture (-18 %) et la Construction (- 12 %). Le seul secteur, qui maintient une croissance de ses offres d'emploi, est celui de la Banque-assurance-immobilier (+ 12 % pour un secteur qui représente 8 % de l'ensemble des offres). Néanmoins, la situation est très contrastée, puisque la Banque / Assurance enregistre une croissance de 33 %, tandis que l'Immobilier est en recul de 39 %.
La quasi totalité des fonctions est affectée par la baisse des offres au second trimestre 2009, hormis la Santé, social, culture qui enregistre une progression de 16 %. Les Services techniques (9 % de l'ensemble des offres) font partie des fonctions qui affichent les plus fortes baisses (- 45 %). Les deux domaines les plus tou-chés par ce recul sont les Méthodes, contrôle, qualité et les Achats, logistique (respectivement - 57 % et - 52 %). En Informatique également (29 % des offres), la diminution du volume des offres diffusées par les entreprises est importante (- 44 %). De l'Informatique de gestion (- 50 %) à l'Informatique industrielle (- 42 %), en passant par les Systèmes, réseaux (- 46 %), toutes les fonctions subissent cette situation dégradée. En Recherche, développement (17 % des offres), le recul de 31 % des offres concerne au même titre les Projets, affaires et les Études techniques (respecti-vement - 34 % et - 30 %). Dans le Marketing, commercial (21 % des offres, - 24 % au 2e trimestre 2009), la baisse des offres se répercute diversement : le Marketing affiche une chute des offres confiées à l'Apec de 49 %. À l'inverse, les offres destinées aux spé-cialistes de la Distribution se maintiennent (- 5 %). Dans les Ressources humaines (3 % des offres, - 39 %), ce sont logiquement les offres concernant le Recrutement, administration des RH qui subissent le plus fort recul (- 44 %).
INDICATEUR DE DIFFUSION DES OFFRES CADRES SUR INTERNET
Les offres d'emploi cadre diffusées sur Internet affichent une baisse plus forte que celle des offres confiées à l'Apec : l'indice de diffusion des offres cadres du deuxième trimestre 2009 retrouve son niveau de 2005. Il perd 107 points par e rapport au 2trimestre 2008, soit un recul de 44 %.
Toutes les fonctions sont concernées par ce recul (et plus particulièrement les Services techniques (- 56 %) et les Ressources humaines (- 52 %) à une seule exception : le secteur Santé, social, culture subit moins fortement cette situa-tion, avec une baisse de 11 %.
INDICE TRIMESTRIEL DE DIFFUSION DES OFFRES CADRES SUR INTERNET er Base 100 au 1trimestre 2004 310 260 242 210 160 135 110 1 trim.2 trim. 3 trim. 4 trim.1 trim.2 trim. 3 trim. 4 trim.1 trim.2 trim. 3 trim. 4 trim.1 trim.2 trim. 3 trim. 4 trim.1 trim.2 trim. er e e e er e e e er e e e er e e e er e 2005 2005 2005 2005 2006 2006 2006 2006 2007 2007 2007 2007 200820082008200820092009 Source : Apec
ENQUÊTE DE TENSION
ÉVOLUTION DES CANDIDATURES
Amorcée en 2004, la baisse du nombre moyen de candidatures par offre marque un arrêt. En effet, les offres confiées à l’Apec au cours du quatrième trimestre 2008 initient une remontée du nombre de candidatures, retrouvant le niveau de 2006. La crise est passée par là, et la baisse du nombre d’offres à disposition des candidats conjuguée à un nombre croissant de demandeurs d’emploi préside cette remontée qui risque de se poursuivre, sous l’effet de plusieurs phéno-mènes. Le nombre d’offres à leur disposition étant moindre, les candidats, plus souvent demandeurs d’emploi alors que les cadres en poste sont moins enclins à bouger en ces temps d’incertitude, sont en effet beaucoup plus nombreux à postuler. Dans ce contexte, il est à craindre que ceux-ci ciblent moins bien leurs candidatures, notamment sur Internet.
Ce sont en premier lieu les offres destinées spécifiquement aux jeunes diplômés qui ont connu une forte augmentation de leur attractivité (même si elles sont marginales, 3% de l’ensemble), avec près de 150 candidatures par offre contre 40 il y a seulement un an. Les offres ouvertes à tous les profils et celles desti-nées spécifiquement aux cadres expérimentés connaissent également une aug-mentation du nombre de candidatures, passant respectivement en une année de 37 à 51 et de 40 à 49.
Cinq fonctions échappent à l’augmentation du nombre de candidatures par offre : Production, Services techniques, Gestion administrative, Finance-comptabilité et Santé, social, culture. Elles attirent en moyenne entre 30 et 50 candidatures, quelle que soit la conjoncture. Les offres de la fonction Activités tertiaires sont celles dont le nombre moyen de candidatures a le plus augmenté, de 34 à 63 en un an (soit +85 %).
LE TAUX DE RECRUTEMENT
Avec 65 % des postes proposés dans les offres du quatrième trimestre 2008 pourvus 3 à 6 mois après la parution de l’offre, le taux de recrutement est sen-siblement le même qu’il y a un an. En revanche, la part des recrutements tou-jours en cours et celle des recrutements abandonnés ont fortement évolué. La part des recrutements toujours en cours 3 à 6 mois après la parution de l’offre est passée de 26 % à 18 %. La part des recrutements abandonnés a progressé de 8 % à 17 %. Il s’agit de recrutements lancés au moment même où la crise financière attei-gnait la sphère économique, et dans les semaines suivantes. Ce coup d’arrêt avait déjà été constaté lors du trimestre précédent, c'est-à-dire concernant les offres diffusées par les entreprises au troisième trimestre 2008, après un pre-mier frémissement sur les offres du second trimestre 2008, mais il est encore amplifié de 2 points. Ce prolongement et cette amplification des effets de la crise sur les recrutements lancés correspondent certainement à un effet d’iner-tie, notamment dans les grandes structures où les recrutements sont planifiés et où le temps de réaction n’est pas immédiat. Ce sont en premier lieu les créations de poste qui font les frais de ces arrêts, puisque 20 % des recrutements pour ce motif ont été abandonnés, contre « seu-lement » 13 % des recrutements pour remplacement. Pour les offres du qua-trième trimestre 2008, le taux de recrutement des remplacements s’établit à 72 % contre 59 % pour les créations de poste, mais ce différentiel est tradi-tionnel et non dû à la situation économique.
NOMBRE MOYEN DE CANDIDATURES PAR OFFRE e OFFRES DU 4TRIMESTRE 100 86 80 67 60 53 51 40
20 e e e e 4 trim.4 trim.4 trim.4 trim. 2003 2004 2005 2006 Source : enquête Apec de suivi des offres.
39
e 4 trim. 2007
52
e 4 trim. 2008
Tout en restant à des niveaux intermédiaires, la Recherche-développement et l’Informatique enregistrent également une croissance du nombre de candidatures par offre, respectivement de 24 à 44 et de 18 à 32. Ce sont traditionnellement des fonctions d’accès au premier emploi des jeunes diplômés, qui, contexte économique oblige, sont confrontés à beaucoup moins d’opportunités qu’auparavant. Enfin deux fonctions dépassent le nombre moyen de 100 candidatures par offre : Ressources humaines et Communication. Il faut souligner que le nombre moyen de candidatures n’était jamais descendu très en deçà de cette barre symbolique, même en temps de forte décrue générale.
e OFFRES DU 4TRIMESTRE 11 %10 %
26 %
63 %
Offres du e 4 trim. 2004
27 %
63 %
Offres du e 4 trim. 2005
10 %
28%
62 %
Offres du e 4 trim. 2006
Taux de recrutement Part des recrutements en cours Part des recrutements abandonnés
Source : enquête Apec de suivi des offres.
8%
26 %
66 %
Offres du e 4 trim. 2007
17 %
18%
65 %
Offres du e 4 trim. 2008
19%
18 %
17 %
À l’opposé, les postes des fonctions Santé, social, culture et Gestion administrative sont les plus souvent pourvus (82 %) et les moins souvent abandonnés (respectivement 2 % et 5 %). Ces deux fonctions sont celles qui semblent résister le mieux à la crise.
64 %
4 % Offres du e 4 trim. 2008
ENQUÊTE DE TENSION
Gestion Santé,Ressources Finance,Activité Marketing,EnsembleServices Recherche& Production administrative social,culture humainescomptabilité tertiairecommercial techniquesDéveloppement Taux de recrutementPart des recrutements en coursPart des recrutements abandonnés
23 %
28%
55 %
31 %
41 %
66 %
18%
65 %
22 %
16 %
TAUX DE RECRUTEMENT PAR FONCTION
45 %
Les deux fonctions dont le taux de recrutement est le plus faible et la part des recru-tements abandonnés la plus élevée sont celles dont les recrutements concernent aux trois quarts des créations de poste (contre 57 % au global) : Production, avec un taux de recrutement de 41 % et 31 % de recrutements abandonnés, et Recherche et développement, avec 55 % de postes pourvus et 23 % de recrutements abandonnés.
LA TENSION Les recrutements consécutifs aux offres du quatrième trimestre 2008 ont moins souvent été jugés difficiles que ceux correspondant à la même période il y a un an : 61 % contre 65 %. Cette baisse de 4 points est entièrement due aux recru-tements jugés « très difficiles », qui sont passés de 19 à 15 %. Ces 4 points se sont totalement reportés sur les recrutements jugés « plutôt faciles ». Trois fonctions connaissent une baisse sensible de leurs difficultés à recruter : Gestion administrative, dont la part des recrutements difficiles est passée de 40 % à 29 %, R&D, de 65 % à 56 % et Santé, social, culture de 62 % à 52 %. Mais cette tension moindre n’a pas la même signification pour ces trois fonc-tions. Il s’agit clairement d’un effet de la crise pour la R&D, dont les recrute-ments ont été largement abandonnés. Le résultat pour les recrutements réalisés se traduit par une moindre concurrence entre recruteurs qui disposent d’un vivier de candidats qu’ils déclarent être devenu plus conséquent (le nombre moyen de candidatures a atteint 44 par offre, contre 24 il y a un an). En revanche, la détente observée pour les fonctions Santé, social, culture et Gestion administrative n’est pas liée au contexte conjoncturel, puisque ces deux fonctions semblent hermétiques à la crise. Le fait que les recruteurs déclarent plus souvent qu’avant que les recrutements sont faciles relève plus du contexte psychologique. Seuls les recruteurs de la fonction Informatique continuent de juger aussi lar-gement difficiles leurs recrutements qu’il y a un an (80 %).
82 %
82 %
17 %
68%
75 %
8%
21 %
1 500 entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une offre à l’Apec au quatrième trimestre 2008 ont été interrogés du 31 mars au 7 avril 2009 sur le recrutement lié à cette offre et, le cas échéant, sur les difficultés rencontrées. Pour tenir compte des spécificités de recrutement des SSII (Sociétés de service en Ingénierie et Informatique), elles font l’objet d’une interrogation spécifique qui conduit à produire des résultats concernant le recrutement hors SSII. Les données concernant la tension les intègrent. 1 587 postes à pourvoir ont été renseignés. Les résultats sont redressés de façon à être représentatifs des offres confiées à l’Apec au cours du trimestre de référence par les entreprises et cabinets de recrutement. L’interrogation téléphonique a été confiée à la société Le Terrain.
16 %
13 % 12 %
79%
■ ■ La Note trimestrielle de conjoncture de l’Apec, Association Pour l’Emploi des Cadres: Jacky ChatelainDirecteur de la publicationDirecteur du Département Études et Recherche : Pierre LamblinCoordination, rédaction: Raymond Pronier, Hélène Peureux, Jocelyne Cazin, Laurence Bonnevaux, Gaël BouronFabrication :Paragramme ■ ■Apec :51, bd Brune - 75689 Paris Cedex 14 - Tél.: 0140 52 24 17- Fax: 0145 39 10 22
39%
42 %
DIRIEZ-VOUS QUE VOUS AVEZ TROUVÉ DES CANDIDATS ADAPTÉS À CE POSTE… e OFFRES DU 4TRIMESTRE
MÉTHODOLOGIE
46 %
31 %
35 %
4 % Offres du e 4 trim. 2007
46 %
Les offres d’emploi cadre confiées à l’Apec – des indicateurs détaillés par fonction et secteur.
L’enquête de suivi des offres et de tension
5 % Offres du e 4 trim. 2005
3 % Offres du e 4 trim. 2006
6 % Offres du e 4 trim. 2004
33 %
43 %
34 %
Très facilement
Plutôt facilement
Plutôt difficilement
Très difficilement
Le Baromètre trimestriel de recrutement cadrepermet de connaître l'évolution du climat chez les recruteurs à partir de l’interrogation d’un panel de 700 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du sec-e teur privé. Au cours de l'enquête de juin 2009, les entreprises ont répondu aux questions : « Avez vous recruté au moins un cadre au cours du 2trimestre 2009 ? » et « Avez-vous l’intention d’en recruter au cours e du 3trimestre 2009 ? ». Le terrain a été confié à gn operations.
L’indice de diffusion des offres sur Internetest établi sur la base d’un sondage réalisé mensuellement sur des sites représentatifs des offres d’emploi cadre.
13 %
15 %
19%
e OFFRES DU 4TRIMESTRE 2008 2 % 5 % 14 %16 %
25 %
21 % 21 %