37 pages
Français

Notes sur la biologie florale de quelques espèces du genre ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

  • cours - matière potentielle : du texte
Cah. ORSTOM, St+. Biol., no 15 - avril 1971. NOTES SUR LA BIOLOGIE FLORALE DE QUELQUES ESPECES DU GENRE DORSTEiVZA (MORACÉES) PAR J. J. de GRANVILLE* RÉSUME Après trois courts chapitres traitant successivement de l'historique, des généralitës sur le genre Dorstenia et du matériel et des techniques utilisés au cours de cette étude,l'auteur décrit en détail, principalement sur les plans histologique et cytologique, la formation et le développement de l'ovaire et de l'ovule, la fécondation et la fructification chez D.
  • dorstenia
  • graines en abondanw
  • semences viables
  • cytoplasme en rose et dans le bleu alcian pour la coloration des membranes pecto
  • calcul de l'angle secteur du champ des projections
  • inflorescences
  • fruit
  • fruits
  • fleur
  • fleurs
  • genres
  • genre
  • graines
  • graine

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 66
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

15 - 1971.
remarks. subsequent some to rise give green-house, the in grown Dorstenia, of species
other four of sterility puzzling the and sac embryo the of abnormalities Structural
parthenocarpic. considered been had one first the nom, till up : proved
is species two fhose in pollination true a of existence the experiments, castration By
fructification. and pollination their as well as embergeri, D. and contrajerva D.
in ovule the and ovary the of development and genesis the on level, cytologie and histologie
on mainly description, detailed a by followed are study, this in applied techniques and
used material Dorstenia, genus the on data general history, on chapters short Three
~~TRACT
biologique. signification leur de vue de point du dissémination de types
deux des différences les sur mais cas, deux les dans phénomène, du l’origine « mésocarpe,
du turgescence de principe du l’identité sur insiste Il réceptacle. du surface la à collés restent
projetés, d’c’tre lieu au fruits, les dont astyanactis D. seul le chez connu d’expulsion nouveau
mode un décrit il puis Dorstenia, les chez semences des distance à d’expulsion mécanisme du
fonctionnement le originale, expérience d’une l’appui avec démontre, l’auteur Enfin,
quelquesremarques. de l’oqjet ensuite font serre, en cultivées genre, ce de espèces autres quatre
de explicable dificilement stérilité la et embryonnaire sac du structure de anomalies Les
nogénétique.
parthé- comme jusqu’alors considérée était première la dont espèces deux ces cher véritable
fécondation d’une l’existence castration, de expériences des par ensuite, prouve Il
embergeri. D. et
contrajerva D. chez fructification la et fécondation la l’ovule, de et l’ovaire de développement
le et formation la cytologique, et histologique plans les sur principalement détail, en décrit
étude,l’auteur cette de cours au utilisés techniques des et matériel du et Dorstenia genre le
sur généralitës des l’historique, de successivement traitant chapitres courts trois Après
RÉSUME
GRANVILLE* de J. J.
PAR
(MORACÉES) DORSTEiVZA GENRE DU ESPECES
QUELQUES DE FLORALE BIOLOGIE LA SUR NOTES
avril no Biol., St+. ORSTOM, Cah. of
I,.
2.1.
2.2.
2.2.1.
2.2.2.
2.2.3.
2.2.4.
3.
3.1.
3.2.
4.1.
4.2. :
4.3. :
4.4. : du
4.5.
4.6.
4.7. : du
4.8. à
5. ou
5.1.
5.2.
6.
6.1.
6.2.
A du
7.2, téguments
* B.P. 165,
française). (Guyane Cayenne no Cayenne, de O.R.S.T.O.M. Centre Botaniste,
BIBLIOGRAPHI~~ES RÉFÉRENCES
systematique la avec rapport en des forme la et reproduction la de biologie La
semences des dissémination de mode propos 7.1.
CONCLUSIONS 7.
astyanactis Dorstenia Type
classique Type
FRUITS DES DISSÉMINATION LA DE MODALITÉS LES
embryonnaires sacs leurs C(e structure la sur remarques Breves Dorstenia. autres les avec Comparaison
contradictoires resultats leurs et expériences Nos
SEXUALITÉ? PARTHÉNOGENÈSE
maturitd graine et Fruit
graine la de et fruit developpement fëcondation la Apres
fécondation La
fécondation la avant ovule, avec Ovaire
embryonnaire sac formation ovaire Jeune
méiose la ovaire Jeune
l’ovule de ébauche ovaire Jeune
l’ovaire de Ebauche
embergeri Dorstenia ET contrajerva
Dorstenia CHEZ GRAINE LA DE ET FRurr DU L'OVLJLE,FÉCONDATION,FORMATION DE ET L'OVAIRE DE ONTOGENÈSE 4.
techniques Les
matériel Le
UTILISÉS TECHNIQUES ET MATÉRIEL
Remarques
femelles Fleurs
mâles Fleurs
Inflorescences
reproducteur L’àppareil
végetatif L’appreil
Dorstenia GENRE LE SUR GÉNÉRALITÉS 2.
HISTORIQUE BREF 1.
INTRODUCTION
AVANT-PROPOS
SOMMAIRE
dissemination. ways two ihese betrveen differences biological the emphasizes further he but
seed-expulsion of origin the at is which mesocarp turgescent the of principle the of cases both in
identity the stresses author The surface. receptacle the on stuck remain but away shot not
are fruits : described is only, astyanactis D. in known seed-expulsion, of mecanism new A
reali;ed. is seed-expulsion farbearing how demonstrates experiment original an Lastly,
GRANVILLE DE J. J. 62 conclure. de avant 6) (paragraphe celui-ci de particulier bien dissémination de nisme
méca- dl1 parler de fruit, du développement le décrit avoir après naturel, tout était Il
espèces. d’autres
embryonnaire sac du structure de particularités quelques également signalons nous où
5, paragraphe le dans traités sont. sujet ce à contestations nos et contrajervn, D. chez
M~DILF~WSKI, par parthénogénétique supposée reproduction, la de problhme Le
Mangenot. embergeri D. et L. contrujerva D.
: espèces deux chez fruit. du maturation la de et fécondation la de l’ovule, de et l’ovaire
de développement du traite puisqu’il important plus le loin de est 4 paragraphe Le
(3). celle-ci de cours au utilisées techniques les surtout et matériel
le décrivant chapitre d’un précédée inévitablement est expérimentale L’étude
2. paragraphe du l’objet fait Ceci reproducteur. l’appareil que végétatif l’appareil concerne
qui ce en tant genre, le sur généralités quelques lecteur au fournir de florale, biologie
la de détails aux s’attacher de avant indispensable, moins non semblé a nous Il
Dorstenia. genre le intéressant cations
publi- principales les (1) chapitre court un dans d’énumérer nécessaire donc était Il
bibliographiques. renvois de ou
résumés courts de forme sous présentés étant auteurs d’autres par traités été déjà ont
qui ceux nouveaux, points les priorité en développé avons nous que dire sans va Il
travail. ce de réalisation la pendant requ avons nous que (1967), Aké-Assi astyanactis D.
nouveau tout le et (1937) Mangenot embergeri D. : décrites récemment espèces deux
de florale biologie la sur pencher se de séduisant particulièrement était il Enfin,
Engl. multiradiata D. Wild., de convexa D. Engl.,
volkensii D. Des~., nervosa D. : stériles absolument restent normales, fait à tout semblent
qui inflorescences des formant que bien autres, les L., contrajerva D. et Mangenot bergeri
em- D. : abondanw en graines des fournissent seulement deux laboratoire, du serres les
dans poussent qui genre ce à appartenant espèces quelques les parmi part, D’autre
inflorescentiels.
réceptacles des surface la à creusées loges de l’intérieur à mûri aient et développées soient
se celles-ci que après drupes minuscules de distance à projettent Dorstenia les effet,
en : curiosité notre mérite semences des dissémination de moyen le d’abord, Tout
: intérêt en sujet ce prendre à poussé ont nous qui raisons les sont Multiples
INTRODUCTION
Dorstenia. les concerne qui ce en sujet, ce ct
satisfaisante, parfaitement présent jusqu’à n’étant proposée solution nulle matiques,
systé- fins des à biologiques caractères ces utiliser pour varié, plus matériel un également
nécessitant complet, plus travail un pour départ de point de servir de afin genre, ce sur
auteurs autres des spécialisées publications aux intégrées être pourraient qui notes de et
remarques de succession simple une comme mais Dorstenia, genre du florale biologie la sur
logique et structurée parfaitement étude une comme rapport présent le considérer de
prétention la pas n’avons nous que lecteur le d’avertir convient il chose, toute Avant
: AVANT-PKOPOS
63 (MORAVES) Dorsfenia GENRE DIJ FLORALE BIOLOGIE D). ~1.1: et 19 (fig. nucelle du autour tout visibles hien sont tbguments
: III pl. et 19 (fig. funicule deux Ics contre, par tlrakena, D. et contrajerva D. Chez G).
du excroissance une comme considère qu’il structure sans bourrelet gros un par que
funicule du séparé n’est nucelle le l’autre, de que tandis style, au opposé côté du que
longitudinales, coupes les sur individualisés, bien sont ne ceux-ci turneraefolia, D. chez
: ovulaires téguments des structure de différence la sur part d’autre insiste L’auteur
embryon. d’un format,ion la à lieu
jamais donne ne normale, paraît qui l’oosphère, effet, en ; fécondation la de niveau au
ici être semble cause la dont stérilité la expliquer comment sait ne mais autres, deux
aux contrairement sexuée, reproduction la A recours avoir donc doit espèce cette que
l’hypothèse formule 11 graines. de jamais formaient ne serre en cultivait qu’il exemplaires
les dont Fish. tzzrneraefolia B. au espèces deux ces ensuite compare MODILEWSKI
pollen. de grains de pas rP,vtla II~ castrées non fleurs de stigmates des microscope
au l’examen part, D’autre viables. semences des produit ont l’inflorescence de portions
deux les cas, dernier ce Dans témoin. de servant. l’autre traitée, fu-t seulement moitié une
d’autres, sur ; étamines) des éventuelle déhiscence (avant réceptacle m6me d’un fleurs
les toutes sur d’abord réalisée fut mutilation Cette lines. pinces de l’aide & stigmates
les et styles les arraché préalablement avait il dont fleurs de partir à développèrent
se graines des : concluantes paraissent castration de expériences les Enfin, -
; libéré pas donc
serait ne pollen le ; rarement t,rès que s’ouvriraient ne lui, selon anthères, Les -
; ovules
des ou styles des l’intérieur à observé être pu jamais n’a pollinique tube Aucun -
: suivants expériences et faits les sur
cela pour s’appuie II espèces. deux ces de parthénogénétique reproduction la à conclut
auteur cet L., contrajerva D. et 1,. drakena D. de embryonnaire sac le sur ttude son De
: cytologique d’ordre caractères des aborder à premier le est [Jrticales, ques
quel- de graines des développement le sur publication sa dans (1908), MODILEWSKI
Kosaria. section la n tiennent
appar- entier est style le dont espèces les contre, Par répandu. plus le cas le C’est phérie.
péri- la qu’h présentes sont bractées-ne les lorsque Enrlorstenia section la à supérieure,
face sa sur également mais réceptacle du périphérie la Si seulement non implantées sont
bractées les lorsque Nolhotlorstenia section la à appartiennent bifide est style le dont
espèces Ics : bractées des répartition la et style du forme la selon Dorsfenia les classe
africaines, plantes des familles et genres des monographie sa dans (1898), ENGLER
celle-ci. de développement de processus le étudie plus, de mais, rescence
l’inflo- de morphologiques caractères aux également appel fait (1894) GOLENKIN
réceptacle. du forme la suivant espèces différentes les classe (1873) BUREAU
: Moracées des l’ensemble
sur études des travers qu’à Dorstenia genre le n’abordent travaux premiers Les
texte. du cours au ultérieures, discussions de l’objet, faisant et intéressants points les
que développer ne pour elles d’entre principales les brièvement très citer que ici ferons
ne Nous publications. de nombre certain d’un l’objet fait déjà a Dorsfenia genre Le
HISTORIQUE BREF 1.
64 GRANVILLE DE J. .J. tégument. de fonction la alors remplirait et persisterait
o), turneraefolia (( type du (espèces cas de restreint nombre un dans que donc terait
n’exis- qui cloison, de reste Ce 2b). (fig. bicarpellés, d’ovaires cas quelques ultérieurement
signalerons nous effet en : pseudomonomère structure d’une ECKARDT, par formulée thèse,
l’hypo- à toutefois rien n’enlève qui (ce bourrelet ce de l’ébauche a identifiable SCHLEUSS,
selon toujours serait, 6), (fig. carpelles deux les entre cloison de reste un comme (1937),
ECKARDT par jeunes, stades les dans considérée, protubérance petite La commune.
peu croissance de vitesse une par téguments des et nucelle du distingue se et tôt très
forme se il effet, En ceux-ci. de prématurée soudure une à dû pas n’est tégument de offlice
faisant et MODILEWSKI par décrit bourrelet le que part, d’autre affirme, SCHLEUSS
L. drakena D. et
Hook. argentea D. Gardn., elata D. : premier au appartenant comme connues seraient
-- contrajerva D. outre - seulement espèces trois fréquent, plus le loin de type second le
C’est funicule). au opposé côté du seulement distincts téguments (deux R turneraefolia ((
type du seraient autres les que tandis nucelle), du autour tout dist.inct,s téguments (deux
H contrajerva o tégumentaire type le correspondrait apomictiques, espèces Aux
: reproduction de type du celle-ci effet en rapproche il MODILEWSKI, de riences
expé- les reproduit avoir Après tkgumentaire. morphologie la concerne qui ce en ment
particuliére- systématiques, critères que tant en utilisées a les et hypothèses ses repris
a il : MODILEWSKI par soulevé problème au intéressé également s’est SCHLEUSS
effet. cet à utilisés appareils les et expérimentales
méthodes les décrit l’auteur Enfin, etc. effective r&ultante pression la de et project.ile le
sur u pince (( la par exercées pressions des mesure portée, la de et projection de l’angle
de partir SI init,iale vit,esse la de déterminat,ion celle-ci, de forme la de et l’inflorescence
sur d’origine points différents des fonct.ion en projections des direction la de recherche
4), par. au fruit du structure la (voir noyau du celle à o pince o la de masse la de rapport
sycone, par projetés noyaux de nombre projectile, du correspondantes dimensions
et masse des que ainsi erecta), D. pour m 7 contrajerva, D. pour m (5 projection de male
maxi- et moyenne distances des mesure l’éjection, de moment au inflorescences des naison
incli- impacts, des répartition projections, des champ du secteur l’angle de Calcul
: nombreux sont
publiés tableaux et résultats Les Vell. erecta D. L., contrajerva D. ceratosanthes-Lodd., D.
Hook., argenfea D. : espèces quatre sur essentiellement portent recherches ses ; balistique
plan un sur principalement fruits des l’expulsion de problème le aborde SCHLEUSS
systématique). fruit, de ontogenèse et
anatomie (morphologie, genre ce concernant antérieurs travaux des l’ensemble revue
en également passe mais dissémination, de phénomène ce de detaillée et expérimentale
étude une expose seulement non qui (1958) SCHLEUSS surtout et (1924) OVERBECK
: sérieuses recherches
de l’objet fait a fruits des d’éjection mécanisme le que tardivement que n’est Ce
é.poque. cette SI connues
d’especes beaucoup de chromosomiques nombres les donne il laquelle dans Dorstenia les
particuliérement et Urticales les sur cytologique étude une publie (1931) KRAUSE
souterrain). l’appareil de (forme
vkgCt.atifs caractkres des que n’utiliser à seul le est qui (1913), FRIES de Dorstenia-Arten)
africanischen der Kenntnis (Zur r) africains Dorstenia des l’étude à Contribution «
la avec apparaissent Dorsieniu genre le sur axées spécialement plus recherches Des
65 (RIORACÉES) Dorstenia GENRE DU FLORALE BIOLOGIE Engl.). mutfiradiafa (D. longues t,rès parfois aiguës, et fines ou obtuses et courtes
variable, longueur de dents de l’aspect souvent ont elles bractées, aux Quant etc. bateau)
petit de forme (en losangique étoile, en carrée, circulaire, : variable très également
est forme Leur Wild.). de convexa (D. convexe fréquemment plus Desv.), neruosa (D.
concave parfois plane, généralement, est ceux-ci de surface La bractées. de bordés
sycones, ou réceptacles, des sur dioïques inflorescences en groupées sont fleurs Les
A). : 1 pl. et 2 1, (fig. inflorescences Les 2.2.1.
reproducteur. L’appareil 2.2.
sèche. saison la à tombent qui feuilles quatre ou trois que extrémité son à présente
ne et l’épiphytisme, de probable conséquence succulente, moins ou plus est Aké-Assi
asfyanacfis D. du tige La alternes. feuilles des portant Welw.), psilurus (D. herbacé
ou ligneux partie, en moins du aérien, fré.quemment plus est Il sol. du surface la de
au-dessus émergent inflorescences les et rosette, en feuilles, les seules dont L. contrajerua
D. du rhizome le comme souterrain, entièrement être peut caulinaire l’appareil citer,
de venons nous que formes les outre : variés plus des sont biologiques types Les
végétatif. L’appareil 2.1.
orientale. l’Inde et Rirmanie la Socotra,
Séoudite, l’Arabie Madagascar, l’Ethiopie, entre réparti trouvant se reste le tropicale,
l’Amérique pour 66 et tropicale l’Afrique pour 162 : principaux groupes deux en réparties
(1967), A&-ASSI selon 245 de nombre au sont décrites présent jusqu’à espèces Les
Ivoire). Côte-d’
de montagne de forêts des originaire Aké-Assi, asfyanactis (D. lianescent épiphyte tenia
Dors- un même existe Il arbrisseaux. en souvent classiques, plus ligneuses, ou herbacées
formes les par passant en Socotra), de originaire Schweinf., gigas (D. arborescent.es
espèces aux Engl.) uariegaftr (D. rampantes espé.ces les depuis formes, de variété extrême
une présente il tropicales, l’Amérique à et l’Afrique à inféodé Essentiellement
Clrficales. des l’ordre à et AYoracées
des famille la à Moroïdées, des sous-famille la à appartient Dorsfenia genre Le
L. DORSTENIA GENRE LE SUR GÉNÉRALITÉS 2.
monde. le dans connues
actuellement sont. 245 que alors espèces six ou cinq que malheureusement n’intéressent
,ils cytologiques, d’études forme sous SCHLEUSS et MODILEWSKI par abordés partie
en été ont S’ils moderne. systématique une à indispensable manière, toute de et, solide
aussi moins au base une avis, notre à constituent, décrire, à et observer à longs plus
et complexes plus évidemment biologiques, caractères les que alors anciens) travaux
des est qui ce pour entendu, bien (surtout, pure morphologie la de souvent trop relèvent
ils utilisés, criteres aux Quant danger. sans génbralisés &tre peuvent ne ils car valables
toujours pas sont ne fait, ce de et, d’espèces restreint nombre un sur portent Borsfenia
des systématique la sur travaux les tous présent, jusqu’à que, ceci de ressort Il
GRANVILLE DE J. J. 66 :,
c
A
‘. >
:. . . , .y..
. ,..:,
.,...
.;, , . . .
:.;f.: :;
‘.‘, .:
. /I.
.-.
;
-,
ç
1. -
suivent).
qui études les pour commode particulièrement matériel un fait ce par de constitue
(il réceptacle même un sur femelles fleurs de profusion telle une présenter à ceux-ci,
parmi seul, le étant confrajerua D. le ; mâles fleurs dix pour femelle fleur une moyenne,
en rencontre, on générale régle qu’en tableau ce de l’observation de ressort Il
: serres
les dans disposions nous dont matériel le concerne qui ce en suivants, approximatifs
trés rapports les calculé avons Nous minorité. en toujours sont dernières ces Toutefois,
espèces. les toutes pour même la pas n’est femelles et mAles fleurs des proportion La
1) (x inflorescences des Aspect FIG.
(pdil)
ASTYANACTiS D.
“,L:
._
EMBERGERi D.
CONTRAJ’EW.. D.
67 (MORACÉES) Dorsfenia GENRE DU FLORALE BIOLOGIE 1
350 < 23
650 60
400 40 2
70 x i
170 32 >
500 175 0,35 >
(b,f,de)
mn
c&mphyll~en
d
h “^r...“,m
Fleur y
Fleur p
\
2. -
longitudinales Coupes Fro. 1,s) (x rkeplacles des
Vascular;sation
ASTYANACTiS D.
VOCKENSii D.
Fertiles) (îcarpelles
-J anormale
CI,.-
EMBERGERi D.
;w
chlorophyllien
a Parenchyme
CONTRAJERVA D.
Parenchyme /
St-yle
- -
l/lO contrajerua Dorstenia
l/lO O,lO uolkensii Dorstenia
0,ll embergeri Dorstenia
l/lO 0,io conuexa Dorstenin
0,oo multirndiatn Dorstenin
I/l0 0,OB neroosa Dorstenia
réceptacle par
fleurs de approximatif Nombre T
TABLEAU
GRANVILLE DE J. J. 68 69
d
= du ,
2
à bouton
3 -
a : Schéma
b :
maturité. à l’exocarpe, de et mésocarpe du partie d’une entouré noyau,
son violemment d’expulser particularité la présente qui drupe une est fruit Le
campylotrope. ovule un contient 11 2b). (fig. contrajerva D. chez cas rares
de dans développe se atrophié, L’autre carpelle. seul qu’un comporte ne L’ovaire
Kosaria. section la à appart.ienne qui étudiées, avons nous que celles parmi
espèce, seule la effet en c’est : 2e) (fig. l’autre de l’un distincts peu sont st,igmates deux les
où volkensii D. chez sauf bifide, nettement est Celui-ci A). : 1 (pl. s’effectuer de sation
pollini- la à et dégager se de seul style au permet loge, cette de supérieure l’extrémité à
pore, unique Un réceptaculaire. parenchyme le dans enchâssée profondément elle-même
loge, une dans enfermé complètement ovaire un à réduites sont femelles fleurs Les
A). : 1 pl. et 2 (fig. femelles /leurs Les 2.2.3.
3a). (fig. flétrissent se étamines les disparaissant, turgescence la quoi, après produire, se à
pas tarde ne anthères des déhiscence La sycone. du surface la dc au-dessus s’écartent et
émergent Celles-ci déroule. se et turgescent devient étamines des filet le maturité, A
d’ovaire. rudiment un comme généralement considérée proéminence petite une
dresse se étamines, les entre loge, la de centre Au 3b). (fig. étamines aux opposées thaires,
périan- pièces deux même distingue (1875) EICHLER (pl.I:B). périanthe de reste un comme
considérés être pourraient poils, de bordés et proéminent,s souvent. bords, les dont mâle
loge- ou bouton du l’intérieur à repliées sont déhiscence, leur avant étamines, Ces
0 3 : volkensii D.
R 2-3 : embergeri D.
2 : contrajerua D. ))
étamine 1 : crstyanactis D.
: 3 de plus compté jamais
avons n’en nous ici, considérées espèces les Parmi (1958). SCHLEUSS d’après cas, les selon
étamines 4 à 1 seulement mais corolle ni calice ni comportent ne mâles fleurs Les
B). : 1 pl. et 3 (fig. mâles fleur.9 Les 2.2.2.
Eichler d’aprés Diagramme,
fleur d’une l’ouverture de
c,’ Fleurs Les FIG.
/ir?te*rl'eurdu
rep/iies étomrnes,
tqercence Lo Fflet TuryeScencc a” loge Bo&n
anthères des
Déhecenct 0uverte Fleur Fermée Fleurd
(MORACÉES) Dorsfenia GENRE DU FLORALE BIOLOGIE Canada.
déshydratation, et coloration Après du baume le dans montées sont coupes les
nucléoles). (cytoplasme, protéines les vert en colore lumière vert le dans bain Un Alcian.
bleu le dans passage rapide un après bleu, en toujours apparaissent membranes les
: FEULGEN De b) ; SCHIFF de réactif le par pourpre en colorée est chromatine la
; bleu en cellulosiques
pecto- membranes des coloration la pour Alcian bleu le dans et rose en cytoplasme
le teinte qui d’éosine bain un dans coupes les passé également avons nous cas, ce Dans
intense. noir en chromatine la apparaître fait qui ferrique, l’hématoxyline A a)
: coloration de classiques très techniques deux utilisé avons Nous
paraffine. la dans inclusion et
l’alcool à déshydratation NAVACHINE, de fixateur au partiel, vide sous objets des fixation
après ; microns 8 et 6 entre variant épaisseur une à faites été ont coupes les Toutes
techniques. Les 3.2.
espèces.
autres deux des celle à comparer la pouvoir de chance la eu avons nous plante, la de
réception la de moment au précisément lieu eu a qui semences, des l’éjection concerne
qui ce en contre, Par fleurir. de cessé a il serre, en transplantation sa depuis car, vail
tra- semblable d’un l’objet faire malheureusement pu n’a Aké-Assi astyanctctis D.
espèce. l’autre de ceux à rapport par embergeri D.
du fruits des importante plus taille la restant elles d’entre principale la intervenir, raient
pour- qui différences petites les nécessaire, si toutefois, mentionnant fruit, du et l’ovaire
de ontogénique l’étude dans séparer les de bon cru pas n’avons nous pourquoi C’est
espèces. deux les pour identiques presque sont reproducteur l’appareil de niveau au
développement le et structure la dont L. contrujerua D. et Mangenot embergeri D.
: graines des produisant. celles culièrement
parti- mais attention, notre retenu ont l’introduction dans citées espèces les Toutes
matériel. Le 3.1.
UTILISÉS TECHNIQUES ET MATÉRIEL 3.
(1957). MANGEN~T Cr. de observations des d’ailleurs confirmation en
protogyne, plutôt serait l’autre que tandis espèce, première’ la chez protandrie légère une
a conclure pouvons nous embergeri, D. et contrajerva D. sur études nos D’après b)
normal. tement
parfai- pistil un en développée s’est d’ovaire l’ébauche centre, leur en mais, mâles fleurs
aux analogues sont Celles-ci 2e). (fig. réceptable du surface la à hermaphrodites fleurs de
uniquement, uolkensii D. chez mais fréquente, relativement présence la est. Dorstenia
genre le chez signalée été avoir encore pas semble ne qui particularité Une a)
Remarques. 2.2.4.
GRANVILLE DE J. J. 70