Prépa Sciences Po – Histoire – Cours – Pacifistes et bellicistes
10 pages
Français

Prépa Sciences Po – Histoire – Cours – Pacifistes et bellicistes

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
10 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Auteur : Claire Stride Niveau : IEP 2011 Discipline : Histoire Pacifistes et Bellicistes dans l’Europe de l’Entre-deux-Guerres Introduction _ En 1919, la Grande Guerre laisse l’Europe avec un traumatisme profond et sans précédent. La conscience collective est bouleversée, le règlement du conflit fortement contesté et les réactions qui accueillent la fin de la guerre sont très vives et s’affrontent avec violence dans l’Entre-deux-guerres : ∞ Un courant pacifiste qui prône la paix à n’importe quel prix, au contenu idéologique changeant et soumis à des évolutions conjoncturelles. ∞ Un courant belliciste, farouche et déterminé, aux convictions plus ou moins ambiguës aux acteurs venant d’horizons divers, plus représenté chez les vaincus. _ Pacifistes et bellicistes sont, ici, des groupes organisés et des individus. Leur action peut soutenir ou appuyer un État mais ceci n’entre pas dans le cadre de l’exposé. I. Pacifistes et Bellicistes au lendemain de la Grande Guerre (≈ 1923-1924) 1. Un Pacifisme européen issu de l’extrême gauche A. Avant et pendant la guerre _ Avant : e ∞ II Internationale créée en 1889, qui élabore une stratégie contre la guerre. ∞ À la pointe du combat : Jaurès qui prône la Grève Générale, comme moyen de pression sur les autorités. ∞ En 1914, ralliement assez ample au gouvernement de l’Union Sacrée alors qu’en Europe Centrales, le soutien à la guerre est plus manifeste.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 décembre 2010
Nombre de lectures 68
Langue Français

Exrait

Auteur:ClaireStride
Niveau:IEP2011
Discipline:Histoire



Pacifistes et Bellicistes
dans l’Europe de l’Entre-deux-Guerres


Introduction

_ En 1919, la Grande Guerre laisse l’Europe avec un traumatisme profond et sans précédent. La
conscience collective est bouleversée, le règlement du conflit fortement contesté et les réactions qui
accueillent la fin de la guerre sont très vives et s’affrontent avec violence dans l’Entre-deux-guerres :
∞ Un courant pacifiste qui prône la paix à n’importe quel prix, au contenu idéologique
changeant et soumis à des évolutions conjoncturelles.
∞ Un courant belliciste, farouche et déterminé, aux convictions plus ou moins ambiguës aux
acteurs venant d’horizons divers, plus représenté chez les vaincus.
_ Pacifistes et bellicistes sont, ici, des groupes organisés et des individus. Leur action peut soutenir ou
appuyer un État mais ceci n’entre pas dans le cadre de l’exposé.

I. Pacifistes et Bellicistes au lendemain de la Grande Guerre (≈
1923-1924)

1. Un Pacifisme européen issu de l’extrême gauche
A. Avant et pendant la guerre
_ Avant :
e ∞ II Internationale créée en 1889, qui élabore une stratégie contre la guerre.
∞ À la pointe du combat : Jaurès qui prône la Grève Générale, comme moyen de pression sur
les autorités.
∞ En 1914, ralliement assez ample au gouvernement de l’Union Sacrée alors qu’en Europe
Centrales, le soutien à la guerre est plus manifeste.
_ Pendant : Zimmerwald, Kienthal = 2 Conférences qui ont lieu en Suisse en 1915-1916, qui
regroupent des pacifistes européens, refusant radicalement de faire la guerre, et se désolidarisant de
l’Union Sacrée (cf. Les Cloches de Bâle, Aragon) = > ils sont considérés comme des traîtres et
pourchassés.
~ 1 ~

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents